De pierre et d’os – Survivre sur la banquise

pierre

Seul(e) sur la banquise, que feriez-vous ?
Roman adulte

De pierre et d’os

Bérengère Cournut

Le Tripode (2019)

*****

Une Lecture Commune avec Enna et Antigone

*****

Uqsuralik se réveille avec un terrible mal de ventre. Elle s’habille et sort de la maison de neige. L’air glacé calme un peu sa douleur. La nuit est assez claire pour qu’elle distingue le sang sur la banquise. Penchée sur ce sang tout droit sorti de ses entrailles, elle sent trop tard la vibration. La banquise est en train de se fendre non loin d’elle et l’igloo est de l’autre côté de la faille. Son père a juste le temps de lui lancer une peau d’ours roulée et un harpon qui se brise sous le choc. Par chance, cinq chiens dormaient sous la neige à quelques pas d’elle. Elle commence alors une lutte quotidienne pour sa survie dans la pénombre et le froid.

*****

J’ai trouvé ce roman original, tant sur la forme avec ces chants et la partie photographique à la fin, que sur le fond avec ce sujet peu courant. Mais, si je l’ai trouvé intéressant, je ne l’ai pas trouvé passionnant. Je suis restée “en dehors” de l’histoire et les personnages n’ont pas su me toucher. J’ai trouvé ça assez “froid” à dire vrai… Il faut dire aussi que je ne suis pas spécialement sensible à ces histoires d’esprits ou de chamans…

Mais j’ai trouvé le côté “documentaire” sur la vie des inuits est intéressant.

N’hésitez pas à aller lire les avis d’Enna et Antigone (liens avant le résumé).

*****

Biographie de l’autrice sur le site de l’éditeur. De pierre et d’os a reçu le prix du roman Fnac 2019 ainsi que le prix Libr’à nous 2020.

Des éditions du Tripode, nous vous avons également présenté : Vigile

Nous suivre et partager :

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).
Lien pour marque-pages : Permaliens.

10 Commentaires

  1. Ping :De pierre et d’os : Bérengère Cournut – Enna lit, Enna Vit!

  2. Ping :De pierre et d’os, Bérengère Cornut – Les lectures d'Antigone

  3. Je me suis lassée à la moitié, j’ai trouvé ça trop répétitif

  4. J’ai été plus emballée que toi, seuls les chants m’ont semblés un peu trop omniprésents. C’est vrai que c’est un récit un peu froid, qui laisse l’émotion en dehors, sans doute le tempérament inuit.

  5. j’en garde plutôt un bon souvenir!

  6. Bonsoir Nathalie, et bien moi, j’ai été “cueillie” par cette histoire qui m’a touchée et j’ai trouvé les chants très beau et cela donne du rythme à l’histoire. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.