Partials – Dan Wells

Roman science fiction pour adolescents

Partials

de Dan Wells

Albin Michel, 2013
Wiz, 523 pages
9782226250766, 19€

Kira Walker a 16 ans. Elle vit à Long Island. Elle a des amis, un petit ami, a brillamment réussi ses études… mais elle vit en 2076! Les humains ne sont plus qu’une poignée suite à une guerre contre les Partials. Un virus s’est répandu tuant presque tout le monde. Quelques rares chanceux, immunisés, se sont réunis en communauté. Mais l’humanité est en voie de disparition car tous les bébés qui naissent attrapent le virus et meurent en quelques jours. Malgré la loi Espoir qui oblige toutes les femmes de plus de 18 ans à enchaîner les grossesses, pas un seul n’a survécu.

Kira ne supporte pas cet état de fait que tout le monde semble accepter depuis 11 ans, d’autant plus qu’elle travaille à l’hôpital, en contact avec ses bébés. Elle se lance alors dans la recherche d’un traitement et très vite elle comprend qu’elle a besoin d’en connaitre l’origine et donc d’étudier un Parial. Elle entraîne alors ses amis dans une expédition dangereuse à plus d’un titre…

Une nouvelle saga dystopique passionnante qu’il est difficile de lâcher en cours de route ! Pourtant ça commençait mal avec un bandeau rouge des plus énervant citant Hunger Games, une façon d’appater le lecteur potentiel que j’ai du mal à supporter… J’ai bien fait de passer outre car ce roman mérite qu’on s’y attarde. Pas forcément du point de vue de l’écriture, simple, mais plus pour l’héroïne, Kira. Une de ces héroïnes comme on les aime, dans la lignée c’est vrai de Katniss (Hunger Games). Elle est forte, tenace, prête à se rebeller et à se mettre en danger pour les autres. Ses aventures sont prenantes, les révélations régulières apportant un suspense indéniable dans lequel on reconnait bien l’expérience du thriller de l’auteur, Dan Wells (Je ne suis pas un Serial Killer, Sonatine, 2011).

L’action est prépondérante mais les pensées de Kira permettent aussi de dénouer le fil de cette dystopie bien construite. Des relations, des sentiments, mais rien qui ne viennent appesantir le récit.

Ce premier tome fait bien plus que planter le décor de cette saga, il en édite les règles et ferre le lecteur dans son sillage!

***

Je souhaite un très bon RAT à tous les participants, je ne peux malheureusement pas me joindre à vous cette fois. 

+ Challenge YA#3 chez Kalea

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Assassination Classroom 1&2 #Manga

Manga pour adolescents – Shonen Jump

Assassination Classroom

1 & 2

de Yusei Matsui

traduit par Frederic Malet

Kana
9782505019442, 6,85

***

Une salle de classe détonante! 

La lune a été détruite par un extraterrestre, il n’en reste qu’un croissant… et ce même extraterrestre arrive sur terre en promettant de détruire la Terre dans un an si personne n’a réussi à le tuer avant! Il a en plus une demande un peu particulière, il veut être professeur en attendant…

Au collège de Kunugigaoka la classe E est surnommé la classe épave, reléguée dans la montagne elle comporte tous les élèves trop faibles ou perturbateurs. C’est de cette classe que l’extraterrestre, qui ressemble fort à un gros poulpe de 2 mètres de haut avec un grand sourire, devient professeur. On donne donc comme mission aux élèves de le tuer!! Forcément l’ambiance est explosive.

Cette série allie l’humour avec cette situation complètement loufoque et de nombreux gags, l’action avec les tentatives d’assassinat mais aussi une chronique de la vie quotidienne de ces élèves. Mis à l’écart des autres ils sont raillés et personne ne semble vraiment vouloir les aider à s’en sortir. Cet extraterrestre qu’ils doivent tuer devient finalement leur meilleure chance de progresser, il le nomme même Koro-sensei, le professeur immortel!

Le premier tome met en place les relations entre les personnages et met déjà en oeuvre de nombreuses tentatives d’assassinat mais c’est dans le tome 2 que l’action s’accélère avec l’arrivée d’une nouvelle professeur, pleine d’atouts… et surtout tueuse professionnelle.

Les tentatives d’assassinat ne réussissent évidemment pas mais chaque fois il est intéressant de voir les stratégies mises en place et les réactions de l’alien sont souvent désopilantes ! L’intérêt de ce manga réside réellement dans ce mélange entre la vie quotidienne d’une classe en difficulté et cette action, cette violence incongrue.

Les illustrations sont en totale adéquation avec cette histoire. On y découvre un poulpe ultra rapide qui doit détruire la terre mais semble extrêmement jovial et de jeunes assassins loin d’être formés, le tout dans des scènes qui montrent la vitesse de l’action et les moments de réflexion. Si les élèves sont parfois difficiles à distinguer les uns des autres, des personnages principaux émergent rapidement, auxquels on pourrait même s’attacher!

Un manga adapté aux collégiens, même si le décolleté de la tueuse au deuxième tome risque de beaucoup les faire parler ! Une série pleine d’humour qui n’oublie pas de traiter des préoccupations des adolescents, avec l’action en plus il y a tout pour plaire!

Bande annonce :

Extrait (droits réservés)

Une participation aux mercredi BD de Mango et au Top BD de Yanneck!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :