A l’ombre des murs

ombreConte steampunk
BD Ados/Adultes

A l’ombre des murs

Arnaud Le Roux & Marion Laurent

Futuropolis (2009)

*****

Dans une ville, à l’ ombre de hauts murs, des gens attendent le passage de la Reine. Nul indication de temps ni de lieu. Obligé de regarder passer le carrosse royal avec ses oncles et tantes, un jeune garçon s’ennuie. Dès qu’il peut, il file rejoindre ses amis. Avant de les retrouver, il rencontre une jeune fille, Jude, qui dit s’être enfuie d’un orphelinat. Tâche -c’est le jeune garçon- lui propose de l’accompagner car ses amis sont débrouillards et pourraient bien l’aider. Tout ce petit monde se réfugie chez un inventeur qui vit au milieu d’un bric-à-brac de machines… Ce qu’ils ignorent, c’est que la jeune fille est recherché par la pègre locale…

*****

Le scénario est assez léger, il ne se passe pas grand-chose dans cet album qui fait quand même 110 pages. En le refermant, vu le peu d’explications données sur un certain nombre de choses, je me suis dit qu’il s’agissait d’un tome 1. Il semblerait que non.

Malgré tout, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ! Le dessin est mignon (j’ai trouvé que les personnages avaient un peu tous les mêmes têtes, mais on les différencie bien quand même) et j’ai beaucoup aimé cette couleur sépia. C’est surtout l’ambiance médiévale et steampunk qui m’a plu. Et le trait de l’illustratrice, très doux.

On ne peut que se demander ce qui s’est passé dans cette ville ceinte de murs (qu’y a t-il derrière ? On ne le saura pas.) Des machines qui ne fonctionnent plus, une ambiance plutôt médiévale et une société totalitaire, voilà tout ce qu’on aura en guise d’explications.

Les deux auteurs ont fait deux autres BD ensemble, apparemment bien meilleures, toujours chez Futuropolis.

J’irai voir !

*****

Le site de l’illustratrice

Et cette semaine, LA BD de la semaine est chez Stephie, du blog Mille et une frasques

Silas Corey – Le Réseau Aquila

Aventurier ? Espion ? Détective ?
BD Ado/Adulte

Silas

Silas Corey

Le Réseau Aquila T1 et 2

Fabien Nury et Pierre Alary

Glénat (2013)

*****

Présentation de l’éditeur : Avril 1917.
La guerre fait rage dans toute la France. À Paris, l’opposition menée par Georges Clemenceau tente de faire tomber le gouvernement Caillaux…
Silas Corey, ancien reporter, agent du 2e Bureau, détective et aventurier à plein temps, est engagé par Clemenceau pour retrouver un reporter disparu. Ce dernier aurait recueilli des preuves de la trahison du chef du gouvernement. Corey, non content d’accepter la mission, vend aussitôt ses services au 2e Bureau et à Mme Zarkoff, industrielle de l’armement compromise dans l’affaire. Fort de ses trois salaires, Corey se lance sur la piste du reporter, et ne tarde pas à croiser le chemin du redoutable espion Aquila, qui dirige les opérations du Kaiser en France… L’issue de la guerre pourrait bien dépendre du résultat de son enquête. Mais au fait, quelqu’un sait-il pour qui Silas Corey travaille vraiment ?

*****

Une bd que j’ai bien aimé.

Le personnage principal n’est ni vraiment gentil, ni vraiment méchant. On ne sait pas pour qui il “roule” (pour lui assurément !) Est-ce juste un dandy, un frimeur ? Une fripouille ? Silas Corey est en tout cas très débrouillard, surtout s’il s’agit d’arranger ses finances… Il a un passé, même si on ne le connaît pas vraiment et donc une certaine épaisseur. Il a ses démons aussi. Bref, un personnage qui “existe”.

La mise en page m’a bien plu également. Les cases ne sont jamais identiques, il y a des plongées, des contre plongées, des plans serrés… Cela rend l’ensemble dynamique. Quand à l’histoire, elle tient bien la route !

Je ne suis pas spécialement une adepte des histoires d’espionnage, mais là, même si c’est sur fond de guerre et de politique, c’est surtout une bd d’aventure. Je lirai la suite, c’est sûr !

4 tomes sont déjà parus.

*****

Feuilleter une dizaine de pages (site de l’éditeur)

Cette semaine, nous sommes chez

Une BD qui participe aussi au Challenge De 14-18 à nous chez Blandine

https://img.over-blog-kiwi.com/0/77/65/37/20191205/ob_729f7b_logo-chall-1gm-2020.jpg#width=1200&height=828

XIII – L’enquête, deuxième partie

XIII

Une bd ado/adulte qui mêle polar et aventure

XIII
L’enquête, deuxième partie
Xavier, Vance & Van Hamme

Dargaud (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Ce volume constitue la suite de L’Enquête, le treizième album de la saga écrite par Jean Van Hamme et dessinée par William Vance. Selon le même principe, il nous offre une galerie de portraits de différents personnages apparaissant dans les tomes 14 à 19. Si les textes sont l’œuvre de Jean Van Hamme, les dessins sont signés par Philippe Xavier, le dessinateur de Tango (éd. Le Lombard). Celui-ci s’est coulé dans le style de William Vance tout en préservant sa propre identité graphique. Outre une succession de planches originales, il a réalisé les portraits de quelques-unes des femmes de la série ainsi que l’illustration de couverture.

*****

XIII

Si vous êtes un tant soit peu amateur de bandes dessinées, il est impossible que vous ne connaissiez pas. Le premier tome “Le jour du soleil noir” est paru en 1984 (série toujours en cours !). Si j’ai lu et beaucoup aimé les quinze premiers épisodes (+ 2 ou 3 autres), j’avoue que j’ai fini par lâcher… Quand une série dure aussi longtemps et comporte autant de personnages et de rebondissements, ce n’est pas évident de suivre ! Il y a aujourd’hui 24 tomes, 25 en comptant celui que je vous présente, qui est un 13 bis et je ne vous parle pas des hors-séries et de la série “parallèle” : XIII Mystery (qui reprend les personnages principaux et comporte 13 tomes).

Bref, si vous avez lu et aimé cette série, vous serez sans doute ravi de lire ce tome qui apporte un certain nombre de précisions sur les faits et les personnages. Mais pour moi ce n’est pas vraiment une bd, c’est plus un “dossier” complémentaire. Pour deux pages de BD, il y a deux pages de textes (ce n’est pas le format que je préfère). Et comme j’ai lu la série il y a longtemps, cela ne m’a pas intéressé plus que ça ! Il aurait fallu que je lise ces dossiers (tomes 13 et 13 bis) à la suite de la série. J’aurai certainement davantage apprécié. Par contre j’aime beaucoup la couverture, on dirait un vieux tableau…

Je conseille donc ce tome à ceux qui découvrent cette histoire ou souhaitent la relire.

*****

Et si vraiment vous n’en avez jamais entendu parler… Découvrez l’univers de XIII sur le site de l’éditeur.

Pour en savoir encore plus (j’ai ainsi appris qu’il y avait aussi une série !) le site officiel de XIII.

*****

Une bd lu dans le cadre d’une opération Rakuten.
BD XIII (en vente sur Rakuten)

♥ De cape et de mots ♥

DeCapesEtDeMots ♥ De Cape et de Mots ♥

Flore Vesco

Éditions Didier Jeunesse (2015)

*****

L’auteure : Elle a fait des études de lettres, de cinéma et a été professeur. Elle aime les anagrammes, les rébus, les listes et tout ce qui a des bulles (champagne, bain moussant ou encore bande dessinée !)

De cape et de mots est son premier roman.

L’histoire : Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues… et tente de déjouer un complot.

*****

Mon avis : Vous commencez à connaître mes “à priori” ? Et bien cette fois-ci, ils sont positifs et au nombre de 3 ! Je m’explique : j’ai tout d’abord vu cette fille habillée de noir sur la couverture et j’ai aussitôt pensé “Oh ! On dirait Fantômette…” D’où mon premier à priori positif, parce que j’ai passé de très bons moments avec Fantômette.

La 2ème chose, c’est le titre ! “De Cape et de Mots”, ça ne vous fait pas un peu penser à “De capes et de crocs” ? Ne me dites pas que vous ne connaissez pas cette bande dessinée absolument géniale ?? Filez tout de suite à la bibliothèque ou à la librairie, si vous ne l’avez pas encore lue, c’est une grave lacune dans votre culture !! Donc voici le pourquoi du comment de ce 2ème à priori positif.

Et le 3ème ? Ben… C’est la maison d’édition ! Didier Jeunesse, pour moi, c’est un gage de qualité ! (Non, non, je ne perçois pas d’appointements de cette maison ! Mais j’adore leurs collections jeunesse…)

Cette fois-ci, ma première impression a été la bonne. Je me suis régalée et j’ai bien rigolé avec Serine, une cousine de Fantômette ! Qui ne prend au sérieux, ni elle, ni les autres, est rusée comme le renard, vive comme l’écureuil et gaie comme un pinson ! Et drôle, si drôle !

En bonus, il y a un “Petit glossaire à l’attention des lecteurs soucieux de cultiver leur vocabulaire” pour expliciter certains passages du roman parlant par exemple de la caquesangue, du clysopompe ou encore de la coquelourde (celle-ci, les jardiniers la reconnaitront) ! Amusant et instructif, que demander de plus ?

A lire et à conseiller, vraiment sans hésiter !!

SignatureNat