LA PRINCESSE GUERRIÈRE ♥ – Conte Russe

guerrièreConte en BD
Ados/Adultes

LA PRINCESSE GUERRIÈRE ♥

Un conte inspiré du folkolre Russe

Alexander Utkin

Gallimard BD (2021)

*****

Au début de cet album, nous sommes accueillis par un oiseau magique à tête de femme. C’est Gamaïoun, oiseau prophétique de la mythologie slave. Il prédit l’avenir et connais le passé. Il sait tout ! Mais ce qu’il préfère, c’est raconter des histoires. Que ce soit des histoires de bravoure, d’amour ou de sagesse.

Dans cet album, il va nous parler Vassilissa et de sa poupée magique. Comment elles sont parties chercher le feu éternel gardé par Baba Yaga. Les aventures qu’elles ont vécu et ce qu’elles ont subi.

Ensuite, Gamaïoun nous raconte l’histoire des pommes d’or qui guérissent tout, du fils aîné et de la princesse guerrière.

*****

La couverture qu’on voit ici ne rend pas justice aux couleurs employées. Elles sont vives et flamboyantes en réalité ! (Voir ici plusieurs planches)

J’ai tout simplement adoré cet album ♥

 

Tout m’a plu ! Les histoires qui nous rappellent d’autres contes (Cendrillon par exemple), la façon dont elles sont racontées par Gamaïoun, les personnages et leurs quêtes, les dessins aux couleurs éclatantes. J’avoue que j’ai hâte de découvrir “Le roi des oiseaux” sa précédente bande dessinée qui à l’air d’être dans le même style (Ayé ! Ma réservation est arrivée !! Je vous en parle très bientôt).

Bref, si vous aimez les contes et les couleurs vives, jetez-vous dessus !

Encore une superbe découverte faite grâce à mes comparses de la BD de la semaine, et cette fois-ci, c’est Stephie qui m’avait convaincue par son enthousiasme !

Ajout du 3/05/22 : J’ai enfin pris le temps de lire “Le roi des oiseaux” et il est magnifique également. Même si j’avoue une légère préférence pour les histoires et les couleurs de “la princesse guerrière” !

*****

N’hésitez pas à aller lire les premières pages (site éditeur)

Une BD également vivement conseillée par l’étagère imaginaire

Un conte en BD qui participe à plusieurs challenges

Cette semaine nous sommes dans la bibliothèque de Noukette

*

2022 en classiques, Le Tour du Monde en 80 livres (Russie) – Le challenge Contes et Légendes (Bidib)

2022monde légendes

Grâce #BDjeunesse

Grâce, royaume roulades et prouts de rat est une bande dessinée humoristique qui met en scène une petite princesse loin des traditions et des stéréotypes.

Grâce couvertureBande dessinée humoristique dès 8 ans

Grâce
1 Royaume, roulades et prouts de rat

de Marc Dubuisson
et Isabelle Maroger

Bayard jeunesse, septembre 2021
9791036332968, 9,95€
BD Kids
Lu en numérique – service de presse

***
Thèmes : princesse, humour, stéréotypes

***

Prenez une petite princesse, un royaume, des parents attentifs, une cousine parfaite, un rat pour animal de compagnie, une licorne, un palefrenier et beaucoup d’humour… secouez le tout et vous obtenez cette nouvelle série BD Kids chez Bayard !

Grâce est une petite princesse ennuyée par le protocole, les grenouilles à embrasser et les robes qui l’empêchent de courir acheter des croissants ! Pas de prince charmant dans ce conte de fée, mais une petite fille vivante, pétillante, loin des classiques de la princesse. Si c’est aujourd’hui courant en littérature jeunesse de trouver des princesses rebelles, prêtent à tout pour obtenir le droit de courir et se salir, on a ici, en plus, des gags qui montrent l’absurdité de certains comportements “princiers”.

Grâce, Une bande dessinée pour quels lecteurs ?

Ce premier tome de Grâce, Royaume roulades et prouts de rat, au nom tout à fait évocateur mais un peu mensonger, car le rat m’a surtout marqué par ses rots, est une successions de gags sur 2 à 6 pages. Un format idéal pour les lecteurs car on suit les personnages sans être obligée de tout lire d’un seul coup. Un format qu’ils connaissent bien avec Mortelle Adèle, Anatole Latuile ou Ariol. La notion d’âge du lecteur est d’ailleurs difficile pour ce genre de titre, car dès 7-8 ans on comprendra (presque) toutes les références, mais mes élèves de sixième aimeraient bien aussi !

Les petits plus :

Présentation de l’éditeur :
Grâce n’est décidément pas une princesse comme les autres… Devenir reine ? Hors de question, elle laisserait bien sa cousine Lucinda prendre sa place. Mais pour faire des bêtises, Grâce est toujours aidée de ses deux fidèles amis Bodrick et Eudoxie. Colérique et à la langue bien pendue, elle trouve toujours une occasion de faire tourner tout le monde en bourrique : se pendre au lustre du salon, se catapulter dans le château, ramener un dragon à l’école… Une princesse moderne comme on les aime, qui n’attend pas le prince charmant pour prendre sa vie en main.

+ Le site BD Kids 

+ Découvrir Mortelle Adèle tome 11

+ des princesses non conventionnelles à découvrir : La petite Lectrice

Peau de Mille Bêtes – Conte en BD

Mille
“Peau d’âne” revisité
Ado/Adulte

Peau de Mille Bêtes

Stéphane Fert

Delcourt (2019)

*****

La “Belle” était désirée par tous les hommes du village. Personne ne l’appelait par son prénom. On se fichait de savoir si elle en avait un ou nom d’ailleurs. Mais comme elle attirait tous les regards, elle était appelée ainsi par tous. Nul ne se préoccupait de ses envies. Alors, un soir, elle prit ses jambes à son cou… et dans le noir, elle s’enfuit sans un sou. Elle suivit une nuée de lucioles et arriva jusqu’au Roi de la forêt, le Roi Lucane. Il lui proposa de l’épouser. Elle refusa. Mais elle accepta de rester à ses côtés. De cette étrange union naquit une princesse que l’on appela “Ronces“. Mille bêtes furent chargées de s’occuper d’elle quand…

*****

Si vous connaissez le conte de “Peau d’âne” vous pouvez vous douter  (un peu) de la suite… Mais pas de la fin ! Car si cet album s’inspire bel et bien du conte de Charles Perrault (1695), l’histoire contient beaucoup de thèmes très modernes !! Et ne respecte pas toujours le “code” des contes de fées… Mais, comme dit la Princesse Ronces “Plus on rentre dans le moule, plus on ressemble à une tarte !” Car oui, j’ai oublié de le préciser, en plus de l’amour, il y a de l’humour !!

Je n’en dis pas plus pour ne pas vous priver du plaisir de la découverte.

La couverture est un peu étrange et effrayante, comme cette histoire d’ailleurs. Mais bizarrement, les dessins sont plutôt doux même lorsque l’ambiance est triste ou ténébreuse. J’ai beaucoup aimé les couleurs utilisées et la façon dont les illustrations semblent “fondre” parfois…

Certains dessins rappellent les peintures de Matisse ou de Paul Klee.

C’est très beau et très original.

Du coup, j’ai très envie de découvrir son album précédent “Morgane” !

*****

L’auteur sur tumblr

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Également présenté sur ce blog : Le petit théâtre de Peau d’âne

*****

Encore une belle découverte faite grâce aux copains de la BD de la semaine : Noukette, Les lectures d’Alexielle, Un amour de BD

Cette semaine, nous sommes reçus par Moka – Au milieu des livres

Une lecture qui participe à également à deux challenges :

Le challenge Halloween de Lou et Hilde

https://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2020/01/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Le challenge Contes et Légendes chez Bidib

*****

Le labyrinthe de Pan – Roman ado ♥

panCroyez-vous encore aux contes de fées ?
Roman 14 ans et +

Le labyrinthe de Pan

Guillermo Del Toro

Cornelia Funke

Michel Lafon (2019)

*****

Espagne, 1944. Ofélia aimait les livres. Elle adorait tout particulièrement les contes. Et contrairement à ce que pensait sa mère, les contes lui permettaient de comprendre le monde. La première fois qu’Ofélia vit la fée, c’était lors de leur trajet en voiture vers le moulin, lorsqu’ils furent obligés de s’arrêter parce que sa mère, enceinte, était malade. Elles se rendaient dans leur nouvelle demeure, celle du Capitan Vidal, le nouveau mari de sa mère et père de l’enfant qu’elle portait. Sa mère voulait qu’Ofélia appelle le Capitan “Père”. Or non seulement il n’était pas son père, mais Ofélia le détestait. Elle avait tout de suite sentit que c’était un homme mauvais, une créature maléfique et dans sa tête, elle l’appelait “le loup“. Et effectivement c’était un homme cruel. Un soldat qui pourchassait les résistants cachés dans la forêt. Mais il ne se contentait pas de les attraper…

*****

  • Pour une fois, le film a été réalisé avant le livre
  • L’histoire est conforme à mes souvenirs du film… Mais il faudrait que je le revoie pour être sûre !!
  • Je trouve la couverture magnifique ! Illustrations d’Allen Williams
  • L’ambiance est un mélange entre contes de fées et film d’horreur (quoi que ce soit un peu pareil si on réfléchit bien !!)
  • Tantôt on rêve avec Ofélia, ses livres et ses aventures dans le labyrinthe de Pan, tantôt on tremble pour Ofélia, sa mère ou encore Mercedes, la servante.

C’est un roman composé de 40 parties. Suivant les chapitres, nous sommes au moulin, avec Ofélia, sa mère, le Capitan, le médecin ou les soldats et c’est la guerre. Ou alors, nous sommes dans le monde souterrain découvert par Ofélia en passant par le labyrinthe. Mais parfois, s’ajoutent ici et là de petits contes, des histoires du temps jadis. Pas d’inquiétude cependant, tout est lié ! Il suffit de se laisser guider…

Une lecture qui m’a beaucoup plu et que je vous conseille vivement

et tout spécialement si vous aimez les contes de fées ou si vous avez aimé le film !

D’ailleurs, si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille également le film.

♥ ♥ ♥

De Cornelia Funke également : Le prince des voleurs

Son blog (en anglais/allemand ou espagnol)

Guillermo Del Toro est un réalisateur mexicain (il est aussi écrivain, producteur et scénariste !). Il a réalisé de nombreux films d’horreur ou films fantastiques.

*****