Le bois du Rossignol – Roman

boisLe bois du rossignol

Stella Gibbons

Éd. Héloïse d’Ormesson (2013)

*****

A la mort de son père qu’elle adorait, Viola accepte de se marier avec Teddy Wither qui la courtise depuis un moment. Le mariage ne durera pas, Teddy mourant peu de temps après d’une pneumonie. Viola se retrouvant de nouveau seule et presque sans le sou n’a guère le choix et doit accepter d’aller vivre dans sa belle famille, à la campagne.

Nous retrouvons donc cette jeune femme de 21 ans au sein d’une famille composée de :

Mr Wither, le père, qui dirige tout (et surtout s’occupe de l’Argent), Mme Wither, qui s’occupe de la maison et les deux filles, Madge et Tina. Madge a une quarantaine d’année, c’est un garçon manqué qui n’aime que le sport et les chiens. Tina a 35 ans, elle s’ennuie énormément au sein de cette famille qu’elle n’aime guère.

*****

Dans ce roman on va suivre l’histoire de Viola,

mais également celle de Tina et d’autres personnages. Je n’en dis pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue.

Ce roman a été écrit en 1938 et pourtant je l’ai trouvé très moderne dans sa façon de voir la vie. Car ce n’est pas seulement une comédie ou une jolie romance, mais aussi une critique de la bourgeoisie ou encore des personnes qui se soucient uniquement du « qu’en dira t-on ». Les barrières sociales sont énormes (la bourgeoisie ne doit pas frayer avec le petit peuple des travailleurs) et le poids des conventions sociales pèse bien plus lourd que la recherche du bonheur

Et puis un roman de 1938 dans lequel on parle de sexe, (c’est pas du porno non plus, hein, il ne faut pas exagérer !) et de libération de la femme, il fallait oser à l’époque !

J’ai beaucoup aimé le style de Stella Gibbons et je lirai d’autres romans de cette autrice à l’occasion…

*****

Lire le premier chapitre.

D’autres idées de romans plus ou moins légers pour l’été par ici.

Nous suivre et partager :

Héloïse est chauve – Emilie de Turckheim

Roman adulte

Héloïse est chauve

Emilie de Turkheim

Editions Héloïse d’Ormesson, 2012
ISBN : 2350871851

Héloïse est un chauve est un roman qui ne peut pas laisser indifférent.
Certains adoreront d’autres non, et j’ai eu beaucoup de mal moi même à me positionner. Déjà le dernier roman d’Emilie de Turkheim, Le joli mois de mai m’avait plu sans que je sache vraiment expliquer pourquoi, ni en parler vraiment.
Sachant cela je n’aurais sans doute pas du demander ce livre sachant qu’en faire une critique serait ardu. Tant pis, pour moi qui suis en train de pinailler à faire tenir ensemble quelques mots et quelques idées, et pour vous qui risquez de ne pas bien savoir quoi penser du livre même après avoir lu cet avis dans son ensemble…

Héloise, l’héroine est d’abord un bébé étrange, qui tombe amoureuse de son pédiatre. A 5 mois. Si. Elle grandit et nous la suivons, dans ses pensées d’enfants, d’adolescente, de jeune fille… Une histoire de femme, une histoire d’amour, et pourtant c’est plus que cela. On ne peut rester indifférent à ces deux personnages et à tout ceux qui gravitent autour d’eux. Une histoire courte qui pourtant s’étale sur un espace temps important, nous permettant de découvrir toutes les étapes de cette histoire.
C’est là je pense que certains vont avoir beaucoup de mal, car entre une enfant de 4 ou 5 ans amoureuse et une adolescente qui charme un homme cinq fois plus vieux, il y a une trame narrative qui dans l’histoire a su me porter dans sa continuité malgré ses aspects dérangeants.

Un roman court mais prenant et qui accroche à la lecture, grâce à l’écriture d’Emilie de Turckeim, toujours à la limite entre douceur et rugosité. Un brin d’amour dans de longues phrases, un brin de ce monde abrupt dans des mots durs et des phrases très courtes au contraire.

Un roman à découvrir pour Héloïse car même si son comportement dérange parfois c’est avant tout une personne libre, qui ne laisse pas les autres écrire sa vie. Parce qu’on découvre au fur et à mesure Héloïse sous un nouvel angle, de même que les personnages qui l’entourent!

+ Petit coucou au passage à une petite Héloïse de 6 mois… et à ses gentils parents :)

Nous suivre et partager :