Le récital des anges – Mois Américain 2

récitalLittérature américaine
Roman adulte

Le récital des anges

Tracy Chevalier

La Table Ronde (2002)

*****

Thème du jour (4 sept) : Ladies first

(auteure américaine, livre féministe, héroïne marquante)

*****

Dans le récital des anges, nous sommes à Londres en 1901. Kitty Coleman s’ennuie, dans son couple et dans sa vie. Son éducation, ses lectures, ses discussions avec son frère lui ont donné d’autres aspirations que d’être une bonne mère, une bonne épouse ou une femme au foyer exemplaire.

Lors d’une visite au cimetière suite au décès de la Reine Victoria, la famille Coleman rencontre la famille Waterhouse. Les fillettes des deux familles, Maude Coleman et Lavinia Waterhouse deviennent alors les meilleures amies du monde. Elles jouent dans le cimetière, regardent les anges de pierre. Leurs pères vont également se fréquenter car ils jouent ensemble au cricket. Les deux mères par contre, ne parviendront pas à s’affranchir de leurs différences sociales et culturelles.

Au cimetière, Kitty va rencontrer un homme avec qui elle peut parler. S’ensuivra une aventure aux conséquences embarrassantes et une dépression pour Kitty. Elle va s’éveiller de nouveau à la vie en rencontrant une suffragette du nom de Caroline Black.

*****

Avec ce roman, je suis tout à fait dans le thème du jour !

L’auteure est américano-britannique, une moitié du livre parle des suffragettes et et le moins que l’on puisse dire de l’héroïne (qui est pour moi Maude et non pas sa mère Kitty) est qu’elle est marquante (elle m’a tour à tour amusée, émue, attristée…).

C’est un roman polyphonique, avec une dizaine de personnages qui s’expriment à tour de rôle. Mais on n’est jamais perdu, le nom de chaque personnage étant indiqué au dessus de chaque paragraphe. On entend aussi bien les voix des deux familles, que celles de la femme de ménage, de la cuisinière ou encore de Simon, l’apprenti fossoyeur.

Il y a beaucoup de choses dans ce roman : des secrets de famille, des traditions à respecter, des drames terribles, des gens passionnés que ce soit par l’amour ou la politique, d’autres coincés dans leurs habitudes…

Un roman que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire !

*****

Pour lire le début de ce roman, c’est ici

De cette autrice, j’ai déjà lu et beaucoup aimé

  • La jeune fille à la perle (1999)
  • La dame à la licorne (2003)
  • La Vierge en bleu (1997), son premier roman, m’avait un peu moins plu.

Dans ma pal, il me reste à lire “Prodigieuses créatures” et “L’innocence”.

*****

C’était ma 2ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Ce roman participe également à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :