Tokyo ne dort jamais d’Anne Calmels

Tokyo ne dort jamais

d’Anne Calmels

Roman adolescent

Flammarion (Tribal), octobre 2010
9782081241336, 10€

Thèmes : Tokyo, Yakuza, Mafia, Adolescence, Quête d’identité, amour

 

Présentation de l’éditeur :
Depuis qu’il connaît ses racines gakuzas, Toshi se cherche.
Incognito, il s’enrôle dans un des gangs de la célèbre mafia japonaise en prise avec la pègre chinoise. Les choses dérapent. Des hommes meurent, une jeune fille chinoise est en danger. Toshi doit choisir : rester droit, généreux et courageux. Ou devenir un criminel guide de pouvoir, semant malheur et désolation.

 

Mon avis :

La première constatation, c’est que le livre ne ressemble pas du tout à la couverture… bien heureusement! En fait cette couverture fait vraiment adulte, mais c’est un roman jeunesse / ado, chez Tribal.
Ce livre fait suite à un premier tome La nuit des Yakuzas, utile pour connaître et comprendre les personnages, mais pas indispensables pour autant! Dans ce tome Toshi, qui vient de découvrir que son père est un Yakuza s’enrôle dans la mafia japonaise, à ses risques et périls pourrait-on dire! Mais les évènements s’enchainent très rapidement, et quand une jeune femme chinoise est en danger, Toshi doit choisir qui il veut être…

J’ai apprécié cette découverte du monde des yakuzas, même si j’ai eu l’impression parfois que ce jeune personnage donnait un aspect un peu trop édulcoré à cette mafia. En fait Toshi est au coeur de l’enfer, mais il s’en sort plutôt bien, et les messages qu’il échange avec son amie restée en province n’aide pas je crois. Trop d’amour ?

J’ai tout de même passé un bon moment, mais j’ai eu du mal à y croire! L’intérêt principal c’est la quête d’identité de ce jeune adolescent qui découvre l’identité de son père et qui se pose mille et une questions sur les yakuza… bons ou méchants, on ne peut réduire cette quête à cela, mais cela donne une bonne idée du dileme de Toshi. Il se remet en question, tout en essayant de rester lui même!

Un livre sympathique, je conseille tout de même de commencer par le premier tome de la série La nuit des Yakuzas.

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. Cela semble effectivement difficile de placer un roman jeunesse crédible dans la mafia japonaise mais si tu as passé un bon moment, c’est déjà ça :-)

  2. lu et beaucoup aimé. j’ai meme interviewé l’auteure sur mon blog :)

  3. Ping :Tokyo ne dort jamais d’Anne Calmels « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

  4. M’a pas plu, j’ai laissé…

  5. Je regarderai sur le net des avis sur le premier tome ! ;)

  6. Je note. J’ai une jeune de 13 ans qui ne lit pas beaucoup mais elle est passionnée par le Japon (elle ne lit que des mangas !) et ce serait un bon moyen de l’amener à lire des romans. D’ailleurs si tu connais d’autres auteurs de romans jeunesse qui parlent du Japon, je suis preneuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.