♥ La patience des buffles sous la pluie de David Thomas

La patience des buffles sous la pluie

de David Thomas

Recueil de nouvelles

Le Livre de Poche, juin 2011
9782253129486, 6€

Présentation de l’éditeur :

Je sais qu’elle m’a aimé mais qu’elle ne m’aimera jamais plus. Je n’en souffre pas. J’accepte son absence comme quelque chose d’irrémédiable. Je n’attends rien, je ne souhaite que de me retrouver seul sans son image floue. Je trouve cela long, si long qu’il m’arrive d’en désespérer. Alors, parfois, pour me rassurer et parce que je refuse de me battre inutilement contre ce qui me dépasse, je songe à ces buffles dans ces plaines africaines qui, lorsque l’orage s’abat sur la savane, se maintiennent solidement sur leurs quatre pattes, baissent la tête et attendent, immobiles, que cesse la pluie. D. T. Préface de Jean-Paul Dubois.

Mon avis :

Après une très belle préface de Jean-Paul Dubois, on entre dans ce livre avec toute l’attente que nous offre ce titre, à la fois beau et intriguant. Ce n’est pas un roman – pas vraiment – même si on croit parfois reconnaître des personnages récurrents, chaque histoire / nouvelle est indépendante des autres. Comme le Christian Aulhier du journal « Le Figaro » ces nouvelles sont des instantanés de vies ordinaires.

J’ai commencé par lire ce livre à la suite, page après page, j’appréciais les mots, je trouvais ces instantanés grinçants, touchants, parfois drôle. Pourtant c’est ce matin en reprenant le livre que j’ai trouvé MA façon de lire ce livre… au hasard! Les nouvelles ne font guère plus d’une ou deux pages, et ne se suivent pas vraiment, alors piocher dans ce livre est un vrai bonheur. On y lit pourtant beaucoup d’histoires de couples, de séparations, mais chacune à sa manière nous emporte dans son histoire, puis nous laisse avec nos propres souvenirs. Parce que ces instantanés sont tellement des morceaux de vie qu’on en a tous vécu quelques-uns, nous ou quelqu’un qu’on connait…

J’ai particulièrement apprécié certains textes. Sudoku m’a fait rire, Surprise aussi, avec ses trois points de vus, et les différences dans l’histoire… D’autres m’ont pris à la gorge… Le seul inconvénient à lire au hasard c’est que j’avais peur de rater un texte, mais quel plaisir de retomber sur un texte déjà savouré, et d’en reprendre une bouchée!

Lire ces dialogues, ces échanges ou ces pensées c’est plonger au coeur du monde, dans ce qu’il a de plus intime, vicéral ou superficiel. C’est un peu vivre.

Extraits :
Arnaque

Vous, les écrivains, vous êtes une belle bande d’arnaqueurs. Ah ca, tu m’as bien embobinée avec tes bouquins. Ah ça, pour écrire des jolies choses t’est le premier, mais pour les vivre, y a plus personne. Ça oui, pour faire des jolies phrases t’est en tête de peloton, je reconnais que t’es bien placé, mais pour ce qui est du quotidien,permets-moi de te dire que t’es franchement à la traîne. T’es même carrément nul. Faut pas croire tout ce qu’il écrit, madame, croyez-moi, je vis avec lui, faut pas croire UN mot de ce qu’il écrit. Ce type-là n’a jamais foutu les pieds sur les îles Sakhaline, ni au Japon, ni à Caracas, c’est un pantouflard, un vrai, pour partir en vacances trois jours, faut négocier deux mois. Les armes à feu, il connaît pas, si ses personnages savent les démonter dans le noir, lui il n’en a jamais vu, ce serait même du genre à se tirer une balle dans le pied avec. Quand à ses héros capables de fabriquer des centrales nucléaires avec une capsule de Sprite et deux bouts de fils de fer, là aussi c’est de la flûte, il sait rien faire de ses dix doigts, lui mettez pas un casse noix entre les mains, il serait foutu de se pincer. Et les sentiments, Ah ! T’en a fait, soupirer des femmes avec tes pages écrites bien comme il faut, ah oui, les lectrices, tu sais aller les chercher, tu sais les cueillir, mais moi je peux me brosser ! Bon et puis les scènes d’amour, je préfère pas m’étendre, je voudrais pas blesser. Non, non, un vrai tocard, je vous dis. De la pure arnaque.

Mezzanine
Je sais qu’elle me regarde. Elle est là, dans la mezzanine et je sais qu’elle m’observe travailler en bas. Elle fait souvent ça et je crois qu’elle s’est rendu compte que je le savais. Ce qui est sûr, c’est que depuis huit ans que nous habitons cette maison, ni elle ni moi ne l’avons jamais évoqué. Moi, je fais toujours comme si je ne la voyais pas. Je ne sais pas très bien pourquoi elle fait ça, mais ça m’amuse. J’aime bien ce petit jeu.
Gamberge
Tu gamberges. Tu regardes ta vie. Ça ne colle pas. Alors tu déprimes. Combien de vies ratées pour une vie réussie ? C’est quoi, les proportions ? Qu’est-ce que j’ai mal fait pour en arriver là ? C’est quand, que j’ai merdé ? J’ai encore le temps de me rattraper ? Combien de chances il me reste pour m’en sortir pas trop mal ? Elle peut encore changer, ma vie ? Je ne suis pas fait pour cette vie-là ? Ça se change, une vie ? Je veux dire, ça se change vraiment ? C’est quoi, le problème ? C’est ma névrose ? Comment on fait pour tordre une névrose ? J’ai mangé mon pain blanc, alors ? Je l’ai mangé sans m’en rendre compte, c’est ça ? Je vais encore ramer longtemps comme ça ? C’est encore loin, l’Amérique ? Est-ce qu’un jour moi aussi je mâchouillerai un brin d’herbe sous un saule en me disant que la vie est belle ? Qu’elle est sacrement belle ? Faut que j’arrête de gamberger, c’est pas bon.

Et Bonne rentrée à tous les profs ;)

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

22 Commentaires

  1. Un grand merci, ma belle, pour l’envoi de ce coup de coeur ! Je sens que c’est un livre que je vais apprécier !
    Bisous

  2. Un livre qui fait très envie, j’adore les recueils !!!
    Je note :-)

  3. wahou ça donne envie dit donc ! ;)
    Merci pour cette belle chronique !

  4. J’adore les nouvelles. Réussir à développer un histoire en un tout petit nombre de page est pour moi un vrai prodige. Ton coup de coeur me donne envie. (au fait, je voulais te le dire depuis longtemps, mais je suis aussi documentaliste et je collectionne les hérissons ! ^^)

  5. (et flûte, pas coché la case pour la réponse !)

  6. Ah ah, tu le vends très bien, je note parce que ça a l’air particulièrement bien !

  7. Contente que tu aies aimé ! Je l’ai chroniqué il y a peu et par contre, je l’avais lu dans l’ordre ce qui m’avait donné le sentiment qu’un fiil directeur les liait. Un seul bémol, rencontré chez d’autres, certaines nouvelles sembleaient en décalage, moins intéressantes. Mais peut être qu’en les lisant au hasard, j’aurais apprécié…J’essaierai !

  8. oh, impardonnable ! Me’rci pour tes souhaits de rentrée !

  9. Beaucoup aimé moi aussi ! Billet bientôt…

  10. Il a l’air juste géniale, je le rajoute dans mes livres à acheter =)

  11. Bonjour bonjour :)

    ça faisait longtemps que je n’avais plus écrit de newletter :S

    Grande info : Pour ceux qui préféreraient me suivre sur Blogger, voici mon blog :
    http://bookenfolie.blogspot.com/

    Voici les dernières critiques de romans :

    – Le Grimoire au Rubis – Béatrice Bottet
    http://bookenfolie.skyrock.com/3022556874-Le-Grimoire-Malefique-Beatrice-Bottet.html

    – L’été où je t’ai retrouvé – Jenny Han
    http://bookenfolie.skyrock.com/3023724998-L-ete-ou-je-t-ai-retrouve-Jenny-Han.html

    – Le Premier Défi de Mathieu Hidalf – Christophe Mauri
    http://bookenfolie.skyrock.com/3029363376-Le-Premier-Defi-de-Mathieu-Hidalf.html

    __________

    Il y a sinon de nombreux articles, dès la page 27, sur l’actualité littéraire (entre autres Hunger Games, prochaines sorties, extraits, infos diverses)
    A vous de voir si vous désirez vous informer !

    Sur ce, à bientôt !
    Lena – Bookenfolie

  12. Nouveau blog, nouveau commentaire!

    Du coup tu gardes les deux ?

    Bises
    __________

    Oui, pour le moment je garde les deux, je verrai par la suite. Toi, lequel préfères-tu ?

    A bientôt, Lena

  13. J’avais un peu arrêté les nouvelles… Mais si c’est un coup de coeur!

  14. On m’a beaucoup parlé de votre blog, sur lequel je n’étais jamais venue… et finalement ça valait le coup puisque le premier article sur lequel je tombe (un peu au hasard) m’a donné très envie de lire ce livre (que je ne connaissais pas non plus). Je n’ai plus qu’à rajouter La patience des buffles… à ma liste d’achats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *