La vie extraordinaire des gens ordinaires de Fabrice Colin

La vie extraordinaire des gens ordinaires 
     

laviextraordinaire.gif

Auteur : Fabrice Colin
Editeur : Flammarion

Date : 20/10/2010
Pages : 329 p.
Prix : 13 €
ISBN
    978-2-08-122982-2

 
 
Nouvelles (mais un peu roman quand même…)

pour adolescents et pour adultes!

 

 

Thèmes : Nouvelle, Vie, Destin, Homme

 

 

 

 Présentation de l’éditeur :

« Il me restait vingt adresses : vingt lieux éparpillés aux quatre coins du monde, et vingt histoires toutes
plus incroyables les unes que les autres.

C’est ce jour où le titre de ce livre m’est venu : La Vie extraordinaire des gens ordinaires. LISEZ. LISEZ, DE LA PREMIERE A
LA DERNIERE PAGE. SI ÇA VOUS PLAIT, DEBROUILLEZ-VOUS POUR EN FAIRE UN LIVRE. »

Avis : 

       J’aime beaucoup Fabrice Colin, et ce nouveau livre, bien que très différent de ses
autres publications ne m’a pas laissée indifférente !

         Un homme, proche de la mort, Poète mais un peu fou semble-t-il, remet au
narrateur primaire un manuscrit, celui de la vie extraordinaire des gens ordinaires. Nous lisons donc, nous aussi ce manuscrit, sans bien savoir ce qui est réel ou non… et tant pis finalement,
on a tout simplement envie d’y croire, encore !

La famille d’un plongeur mort en cherchant l’Atlandide; une productrice de thé, le meilleur du monde; un roi un peu particulier;
un joueur de foot; un restaurant vertigineux; une cité où les voisins s’entraident et s’écoutent; et tant d’autres… Cette vingtaine de personnages, comme autant de petites nouvelles
sans autre lien que le narrateur, nous font voyager tant dans le monde que dans le coeur des hommes. Une vision à la fois surprenante et belle de la nature humaine, qui donne envie de rencontrer
ces gens ordinaires !

         Après quelques doutes quand j’ai compris qu’il s’agissait de nouvelles, je suis
passée ensuite de l’une à l’autre avec délice, m’attendant chaque fois à découvrir une nouvelle personne, étonnante, charmante, agassante, émouvante… et c’est donc avec beaucoup de plaisir que
j’ai dévoré ces petites histoires ! Quelques unes m’ont moins charmées, d’autres plus… tout est une question d’histoire et de personnalité à ce niveau là, car l’écriture, elle, est toujours
douce et puissante, en un mot agréable!

 

Et oui j’ai envie de croire que le narrateur primaire est Fabrice Colin, que cette histoire est vraie… et tant pis si ce
n’est pas le cas, car c’est ça aussi qui fait réver dans ce livre…

Damnés de Lauren Kate

http://storage.canalblog.com/26/39/637466/57777036.jpg

Roman adolescent / Jeunes adultes

Damnés

  de Lauren Kate

Tome 1 / 4

  Bayard Jeunesse, 2010

Thèmes : Fantastique, Amour, Anges déchus, Immortalité

« Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel.
Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.
Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux… »

Avis :

Une histoire d’amour avec un fond de fantastique, beaucoup de secrets, des plumes… voilà mon coeur de midinette qui fond une fois de plus ! Tout commence avec l’entrée de Luce à Sword & Cross, un lycée pour adolescents à problèmes… où qui causent des  problèmes. Luce est une jeune fille attachante, qui n’est pas à sa place dans ce lycée ultra surveillé. Pourtant on apprend peu à peu pourquoi elle se retrouve là, et comment elle lutte avec le quotidien. Heureusement malgré les caméras de surveillance, la privation des contacts avec l’extérieur et les cours ultra ennuyeux, elle va s’y faire des amis. Ma préféré c’est Penn, une jeune fille qui n’a rien fait pour se retrouver là, et qui va l’aider dans sa double quête amoureuse… double oui car Luce est à la fois attirée par Daniel qui semble indécis, et Cam, bien plus sûr de lui…Tous les deux sont bien évidemment beau à s’en pamer et ténébreux !

Bien sûr il y a des détails intriguants, des ombres noirs qui s’imissent, des rêves étranges… mais les deux premiers tiers du roman sont assez plats, c’est facile à lire, mais on s’ennuierait presque… Presque parce que le premier chapitre du livre nous laisse à penser qu’on a beaucoup à découvrir. Presque parce qu’il y a ces petits mystères, et le fait que le livre soit annoncé comme un roman sur les anges déchus…

Et puis d’un coup les évènements se déclenchent, s’enchainent, on n’a plus le temps de respirer que l’on découvre les personnages sous un nouveau jour, qu’on en laisse en route, qu’on avance et qu’on est déjà à la fin… Une fin intrigante, touchante, et qui donne une folle envie d’avoir le tome 2 sous la main, pour comprendre enfin tous ces mystères qui entourent Luce…

 Le plus dur sera donc d’attendre l’été 2011 pour découvrir la suite : Vertige.

 

La bonne nouvelle c’est que ce roman est à gagner cette semaine sur mon blog !! Voir ici !

Merci beaucoup à Bayard Jeunesse pour cette belle découverte, d’autant plus que le tout était dans un magnifique paquet plein de plumes… Une couverture magnifique et toute douce, qui donne envie de câliner le livre :)

Et le joli site !

http://www.damnes-lelivre.fr/medias/goodies/damnes-banniere-600x100-001.jpg

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Lundi découverte 15 : Keesog

 

 

L’histoire :

Keesog est une maison d’édition jeunesse, mais aussi vidéo (spécialisée dans le cinéma d’animation). Née en 2006, elle est
dirigée par Cédric Rouzé.

Indépendante, elle est diffusée par Arcadès Diffusion.

 

Les livres :

Le site internet n’étant pas mis à jour depuis 2007, il est possible qu’il existe d’autres livres que ceux dont je vais vous
parler… L’éditeur est invité à m’en donner les titres pour que je mette l’article à jour ! Edit : Le site est en cours de raffraichissement, il sera donc bientôt à jour ! http://keesog.fr

 

Mon avis sur :

nonolespiegle.jpgNono l’espiègle tome 1 : l’incontrôlable chipie de Nunzia Privitera

Ce roman sorti en 2007 a une couverture colorée, assez enfantine, qui correspond plutôt bien au livre. C’est avant tout l’humour
qui prime dans ce petit roman d’une centaine de page, qui nous fait découvrir la vie de Nono, une petite fille particulièrement espiègle. Afin que son père ne perde pas son travail (alors que
l’entreprise est rachetée par des japonais) Nono va tout mettre en oeuvre pour changer les choses. Elle décide alors d’apprendre à parler japonais, mais aussi de s’essayer à l’hypnose. Le roman
passe de situation drôle à situation drôle, ce qui en fait un roman complètement tiré par les cheveux mais agréable à lire. J’ai aimé suivre Nono, notamment le passage où elle va hypnotiser une
de ses professeurs. Un ensemble sympathique, mais qui, quelques jours après la lecture, ne m’a pas laissé énormément de souvenirs… C’est dommage j’ai pourtant passé un bon moment pendant ma
lecture. A conseiller dès 8 ou 9 ans, malgré l’indication dès 10 ans, car il est vraiment très accessible, et les 100 pages passent d’autant plus vite qu’il est écrit très gros.

Des fiches pédagogiques, dans le livre et sur le site internet, accompagne ce roman, pour une utilisation possible en classe
(CM2 c’est pas mal, cela permet aussi une découverte du collège!). Le tome 2 est sorti en 2009.

Tome 1 6€ ISBN 2952958602

Tome 2 8€ ISBN 2952958610

 


lalunequiboudaitkeesog.jpg
La lune qui boudait de Cédric Rouzé et Sophie Leta

Un album pour les petits très sympathique ! Tout se passe dans le ciel, alors que la lune et son amie l’étoile se font la
tête… C’est un album sur le ciel nocturne, mais aussi sur l’amitié, les disputes, les réconciliations… L’histoire est simple, elle fait souvent sourire, car plusieurs raisons de dispute sont
évoquées (et voler la dent de lait à une étoile, euh, vous imaginez!). L’histoire en elle même me plait, mais sans plus… Sauf que le petit plus qui fait que cet album est superbe existe, et
c’est l’illustration! Une deuxième histoire  prend
presque forme dans les illustrations, et permet, à de nombreuses pages, de suivre aussi ce qui se passe sur terre pendant ce temps… Des enfants
qui rêvent aux chats qui se font la cour (une rose entre les dents…) en passant surtout par une famille de hérissons trop mignonne :) Les illustrations permettent de découvrir toute la portée
de l’histoire, de jouer avec les petits sur l’illustration, et ça j’adore!

La lune qui boudait – 13€ – ISBN 2952958629

 

Merci à M. Rouzé !

 

Le site de l’illustratrice, avec une photo des hérissons, dans le livre :

http://img842.imageshack.us/img842/5640/img2044z.jpgTous droits réservés Keesog / Sophie
Leta


Marie-Aude Murail – 3 romans

Ayant tous les livres de Marie Aude Murail (sauf Miss Charity :( je n’ai pas pu me décider à ne vous parler que d’un seul de ces livres… C’est donc quelques livres que j’aime qui seront réunis dans cet article :)

 

Amour, vampire et loup-garou 

http://www.decitre.fr/gi/85/9782211048385FS.gif« Le jeune Nicolas s’est-il vraiment noyé à Montalivet ? Pourquoi le docteur Victor a-t-il confié qu’il avait fait un
faux rapport d’autopsie ? Et qu’allait-il chercher au Centre d’études des phénomènes paranormaux lorsqu’on l’a assassiné ? D’où vient ce halètement dans le parking souterrain ? Qui est vraiment Hugo Knocker, qui se prétend étudiant en psychiatrie et a de sérieuses difficultés d’élocution ? Pourquoi a-t-il toujours un problème avec les manches de son pull-over ? Et pourquoi redoute-t-il l’arrivée de la pleine lune ? Et pourquoi Marianne ne se sent-elle plus tout à fait la même ? »

Non ce livre ne vient pas de paraître suite au succès de Twilight !Ce livre il date de 1998 et je l’ai lu quand j’étais au
collège… pourtant il m’a laissé un fantastique souvenir. Celui d’une histoire qui a du punch, et qui vous scotche du début à la fin. Télépathie, télékinésie, le fantastique est présent à chaque page, pourtant les héros sont des adolescents ! Ca commence fort, avec la description de la torture d’une jeune femme, et ça continue très fort avec action, suspense… et ça fait même un peu peur parfois !

Un livre dont le titre attirera les ado en ce moment… une bonne occasion pour moi de le ressortir des rayons :)

 

Maïté coiffure

http://www.decitre.fr/gi/96/9782211071796FS.gif« Louis Feyrières doit faire un stage d’une semaine, comme tous les élèves de troisième.
Où ? Il n’en sait rien. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’aime pas l’école et qu’il ne se sent bon à rien.  » J’ai ma coiffeuse qui prend des apprentis, dit Bonne-Maman, lors d’un repas de famille. Stagiaire, c’est presque pareil.  » Coiffeur ? C’est pour les ratés, les analphabètes, décrète M. Feyrières qui, lui, est chirurgien. Louis se tait. Souvent. Mais il observe. Tout le temps. Comme il n’a rien trouvé d’autre, il entre comme stagiaire chez Maïté Coiffure. Et le voilà qui se découvre ponctuel, travailleur, entreprenant, doué! L’atmosphère de fièvre joyeuse, les conversations avec les clientes, les odeurs des laques et des colorants, le carillon de la porte, les petits soucis et les grands drames de Mme Maité, Fifi, Clara et Garance, tout l’attire au salon. Il s’y sent bien, chez lui. Dès le deuxième jour, Louis sait qu’il aura envie de rester plus d’une semaine chez Maïté Coiffure. Même si son père s’y oppose. »

Un roman autant pour les filles que les garçons, qui sert souvent en collège pour montrer qu’il n’y a pas de métiers homme ou femme ni de sous métiers.

Une histoire touchante, intéressante, qui donne envie de devenir coiffeur ! Paru tout d’abord dans Je bouquine, l’histoire a ensuite été agrémentée pour ressortir à l’Ecole des Loisirs. Cette version longue est peut être plus difficile d’accès pour les jeunes qui n’aiment pas du tout lire, mais elle permet de mieux voir les relations entre les personnages, et les motivations de Louis. On sent Louis se métamorphoser, devenir un jeune homme, plus sur de lui, mieux dans sa peau.

 

Baby Sitter Blues

http://www.decitre.fr/gi/30/9782211092630FS.gif

« Comment faire quand on veut absolument le même magnétoscope que les copains, et qu’on ne dépasse pas les cent francs d’argent de poche par mois ? Emilien décide de se lancer dans le baby-sitting.
A vingt francs de l’heure, il a calculé qu’il serait bientôt au bout de ses peines. Il se fait une réputation de raconteur d’histoire et potasse sa nouvelle bible :  » Comprendre et aimer son enfant « . Il affronte Martin qui dit toujours non, et Axel qui dit :  » Tu ne m’attraperas pas.  » Il aime surtout Anthony, qui a
seulement six moi. Seulement voilà, avec l’entrée en troisième, la situation se corse, et la mère d’Emilien supprime télévision et baby-sitting.

Emilien se reconvertit, donne des cours de français à une fille qui fait plus de fautes qu’on ne peut en inventer même exprès, prépare des rédactions idiotes, ce qui le mène tout droit dans le grenier d’Amandine. Et là, ça se complique, parce qu’Amandine est vraiment une fille bizarre. »

Ma première remarque concernant ce livre, est qu’une nouvelle version est parue en 2007, remasterisée en quelque sorte. Dans la 4ème de couverture que vous avez là, il s’agit d’acheter un magnétoscope… Les élèves d’aujourd’hui ne savent même plus ce que c’est, et dans la nouvelle version il s’agit d’un PC. Et Emilien
gagne 15€/heure. [15€ c’est beaucoup, presque trop même, et rare sont les baby sitter aussi bien payé je crois!]

Bref, ce premier tome de la série Emilien, qui comprend 7 tomes, est un des meilleurs, puisqu’il y a l’attrait de la découverte.
Emilien c’est un garçon attachant, et les petits qu’ils gardent (ou plus grand) sont souvent à la fois détestable et sympathique. Un mélange dynamique, pour un garçon qui va beaucoup apprendre grâce à cette expérience. Une peinture très juste de la jeunesse, et qui plait aussi beaucoup aux jeunes.

A noter que la couverture ne plait pas à tout le monde (et pas à moi…) mais que la nouvelle bien que très différente n’est pas beaucoup mieux (selon moi bien sûr!!)

La suite des aventures d’Emilien est aussi très intéressante, avec une mention particulière pour « Sans sucre merci » qui aborde le difficile problème du diabète.

Je voulais vous présenter quelques titres supplémentaires, comme la série Nils Hazard, plus policière, ou La fille du docteur Baudoin, plus grandes ados, mais le temps me manque… et je sais bien que si l’article est plus long, vous n’allez pas tout lire. Ils viendront donc plus tard sûrement, de même que Le tueur à la cravate, un des derniers Marie Aude Murail, qui est splendide !!

 

 Les références :

Amour, vampire et loup-garou de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs (Médium), 1998.- 2 211 04838 2  / 9€

Maïté coiffure de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs(Médium), 2004.- 2 211 07179 1  / 9,50€

Baby Sitter blues .- Ecole des loisirs(Médium), 2000.- 2 211 09263 2  / 5€ (nouvelle édition 2007 6€ 978-2-211-08260-0)


logo mam

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :