Emmanuel LEPAGE

Emmanuel LEPAGEPrintemps-Tchernobyl

est un scénariste et dessinateur de bandes dessinées. Né en Bretagne, il a commencé par faire des études d’architecte et voit ses premiers dessins publiés dans Ouest-France alors qu’il n’a que 16 ans.

A ce jour, il a reçu plus de 25 prix pour ses différents ouvrages. Je ne vous les indique pas tous, juste ceux qu’il a reçu pour la bd que je vous présente maintenant « un printemps à Tchernobyl ».  

Mon avis : Une bande dessinée documentaire, ce n’est pas si courant. Et un reportage sur Tchernobyl,  22 ans après la catastrophe, alors que la zone est encore interdite, car dangereuse, il fallait oser. C’est intéressant, c’est même intrigant car la nature a repris ses droits et le danger ne se voit pas, il est invisible, inodore, indécelable sans un appareil pour mesurer les radiations.

Dans la 1ère partie, en noir, blanc et sépia, c’est la préparation au voyage, le stress, la peur… Mais ensuite, le danger n’étant pas visible et pas immédiatement perceptible, la vigilance se relâche et certains vont même se laisser aller à se coucher dans l’herbe (fortement déconseillé dans une zone radioactive !!) Une bd pleine d’information et toujours d’actualité. Quand on voit les dégâts que cause l’explosion d’une centrale nucléaire, on ne peut qu’espérer que les nôtres seront toujours très bien suivies… En attendant de pouvoir s’en passer grâce aux énergies renouvelables ?

*****

Oh les filles !

Scénario de Sophie MICHEL

Dessins et couleur d’Emmanuel LEPAGE

Oh Les Filles 1Oh Les Filles 2

Elles sont nées la même année, le même jour peut-être. L’une est fille de fille-mère, l’autre de jeune Maghrébine, l’autre encore de bourgeoise pressée. Et les pères ? Ils esquivent, de gré ou de force, les tout premiers regards que leurs filles ne demandent qu’à fixer sur eux. Elles vivent leur enfance les yeux levés dans la quête d’un sourire maternel, les yeux baissés dans l’incompréhension du monde si étrange des adultes.

Mon avis : Ces 3 filles, Chloé, Leïla et Agnès, on les voit naître. Puis grandir. Elles se rencontrent à l’âge de 5 ans et ne vont plus se quitter. Et nous on les suit, on voit leurs joies, leurs peines, leurs attentes. On se voit parfois, nous parents et on se dit que le temps passe tellement vite qu’il ne faut pas oublier de profiter des bons moments qu’on peut passer avec nos enfants…

Cette bande dessinée aborde plein de thèmes : l’immigration avec l’arrivée en France de Leïla et sa famille, les hommes qui laissent tomber leur copine lorsqu’elle est enceinte, les enfants « gâtés » dont on ne s’occupe pas vraiment…

Dans le 2ème tome, elles ont 12 ans et on aborde les thèmes de l’adolescence, les règles, les garçons, les peurs, les rêves et les fous rires…

SignatureNat

Deux bandes dessinées très agréables à lire, des thèmes pas toujours faciles mais ce sont de jolies histoires de vies et j’aime beaucoup les illustrations et les couleurs (j’ai particulièrement apprécié les portraits en « gros » plan).

C’est ma participation à « la bd de la semaine » hébergée aujourd’hui chez Noukette

La bd de la semaine

Partagez

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)
Lien pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. J’avais craqué pour Le printemps à Tchernobyl; je vais noter ces filles ;)

  2. Dans un genre très différent, j’ai adoré ! Lepage est un grand !

  3. Un printemps à Tchernobil me tente beaucoup :)

  4. Deux styles très différents.
    Je suis plus tentée par la première :-)

  5. J’ai adoré Oh les filles ! Et la première est sur ma PAL.

  6. Alors les Filles m’attirent vraiment ! Je note précisieusement. L’album consacré à Tchernobyl me semble intéressant. C’est une bonne façon d’aborder cette tragédie.

    • Oui tout à fait. Et ça permet aussi de ne pas oublier ! J’étais jeune à l’époque, je me souviens qu’on riait (un peu jaune quand même !) à cause du nuage radioactif qui s’était soi-disant arrêté à la frontière, mais je ne me souvenais pas avoir entendu parler de tous ces morts, tous ces gens déplacés… Et voir qu’il y a encore autant de radioactivité, 22 ans après ! Non décidément, même si les centrales nucléaires garantissent l’autonomie de la France en électricité, j’avoue que j’ai hâte qu’on passe à d’autres énergies…

  7. J’ai très envie de lire ce Lepage depuis un moment!

  8. c’est un auteur génial dont je n’ai pas encore tout lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *