Le théorème des Katherine – John Green

Roman pour adolescents

Le théorème des Katherine

John Green

traduit par C. Gibert

Nathan, 2012
978-2-09-253709-1, 14,50€

***

Thèmes : amour, mathématiques, surdoué,

***

Colin est brillant. Surdoué même. Pourtant en amour il est tombé sur un sacré problème. Il est sorti avec 19 filles.  Dix-neuf Katherine. Et toutes l’ont quitté. Sa rupture avec Katherine XIX après une relation longue le laisse anéanti. Ce génie n’est plus bon à rien. Avec son meilleur et seul ami Hassan, ils partent alors pour un road trip au hasard des routes. Ils parviennent finalement à Gutshot, dans le Tennessee, où serait enterré l’archiduc François-Ferdinand. Ils y rencontrent Lindsey, fille d’une propriétaire d’usine de cordons de tampons hygiéniques. Lindsey et sa mère, adorables, les accueille alors en échange d’un travail d’interview.

Pour mettre fin à la suite des Katherine, Colin décide d’écrire un théorème des Katherine, une formule mathématique qui pourrait prévoir, grâce à un certain nombre de paramètres quel partenaire rompra la relation et quand.

 Le roman est alors parsemé d’explications mathématiques, de graphiques et formules, agrémentées en plus de notes de bas de page. Ces formule sont aussi prétexte à revenir sur toutes ses relations manquées et l’on découvre peu à peu toutes les Katherine. En parallèle se trament les histoires de son ami Hassan, de Lindsey et sa mère, de tout le village de Gutshot, permettant d’alléger le coté « génie ».

Difficile de ne pas s’attacher à ces personnages fragiles qui ont du mal à s’intégrer dans la société et à avoir des relations simples avec les autres. De nombreux thèmes secondaires sont aussi abordés avec une certaine sensibilité et cela sonne assez juste malgré l’accumulation.

Un roman à la fois très mathématiques et très humain qui permet de comprendre que l’amour est incompréhensible… Moins touchant que Nos étoiles contraires, le théorème des Katherine est un roman beaucoup plus léger mais lui aussi bourré d’humour et de sentiments. Les notes de bas de pages ainsi que l’appendice, tout à fait facultatif et particulièrement scientifique sont à savourer tant cela permet d’entrer dans les personnages et dans le théorème. Une très belle aventure !

 

+ D’autres livres de John Green sur ce blog : Will and Will et Nos étoiles contraires

+ Merci à Liyah pour ce livre et notre lecture commune (en retard, encore et toujours…). Elle n’est vraiment pas convaincue et j’ai bien peur que tous ces chiffres déconcertent d’autres lecteurs. C’est dommage, les maths c’est fun, je vous jure!

+ Les avis de MyaRosaKikcalypsoMathildeCajouRadicaleHanaPoulettaArchessiapetit-lipsChouketteLady KletteraturaLyra SullyvanGr3nouille2010

+ Challenge YA#2, Ze last one, avec un total de 110 romans jeunesses lus et commentés entre le 1er octobre 2012 et le 30 septembre 2013 :) L’an prochain je pars sur le nombre de 100, il ne faudra donc pas faiblir! Merci encore à Kaléa et Muti à qui je donne du travail!

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Ca a l’air sympa ! Un peu dans la veine de The Big Bang Theory, non ?

  2. J’ai tellement aimé « Nos Etoiles contraires » que je pense que les nombres ne vont pas me faire peur !

  3. J’ai vu de bons commentaires sur ce livre. Je le note

  4. Je n’ai pas accroché à ce roman, j’ai vite jeté l’éponge. Et pourtant Nos étoiles contraires est mon immense coup de coeur de cette année. Comme quoi…

  5. J’ai adoré « Nos étoiles contraires », et je trouve la plume de John Green très agréable. Je note le titre, merci!

  6. Je n’ai lu que « Nos étoiles contraires » que j’avais adoré ! Il faut que je lise celui ci !!! (qui est dans ma PAL…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.