Never Sky – Veronica Rossi {RL2012}

Roman de Science Fiction (Dystopie) pour adolescents
Rentrée Littéraire jeunesse 2012

Never Sky

de Veronica Rossi

traduit de l’américain par Jean-Noël Chatain

Nathan, 13 septembre 2012
9782092537176, 16,50€
379 pages

Depuis que le ciel s’est chargé d’éther les Hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée !
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l’abri du danger. Mais un jour, accusée d’un crime qu’elle n’a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d’Éther.
Sa seul chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu’il lui inspire, Aria n’a d’autre choix que de lui proposer un marché… qui va bouleverser leur vie à jamais.

 J’attaque chaque nouvelle dystopie avec une appréhension grandissante tant la mode, comme dans les vampires, me lasse peu à peu… et pourtant ici, c’est une vraie bonne surprise! L’ensemble est vraiment très bon… mais laissez moi vous raconter tout cela un peu plus en détail (cela dit, le mieux, c’est de le lire!)

Le décor tout d’abord : une vie sous dôme, car l’extérieur est toxique, dangereux… Never Sky… plus de ciel, des sortes d’orages terriblement violents et ravageurs, l’Ether… mais à l’intérieur une vie presque idyllique, où le manque d’espace est comblé par le virtuel. Tant et si bien que les personnages semblent y vivre. Je ne vous raconte pas tout mais c’est plutôt original, même si on retrouve les poncifs du genre, une communauté de survivants notamment et un clivage intérieur / extérieur. Ce monde est agréablement décrit et nous n’avons pas l’impression que l’auteur nous cache le contexte du changement dans notre monde comme c’est parfois le cas dans les dystopies actuelles. Ici on a un vrai monde, une vraie histoire, un bon point déjà. On imagine ce monde peu à peu, au fur et à mesure finalement qu’on découvre l’extérieur du Dôme.

En effet, notre personnage principal, Aria, qui a toujours vécu sous le dôme, va se retrouver (je vous laisse découvrir pourquoi) dehors. Un vrai parcours initiatique, une quête d’identité aussi, des rencontres, plus ou moins belles, de l’amour, des secrets de famille… Tous les ingrédients classiques sont réunis, mais il n’y a pas à dire, ça fonctionne et on se laisse porter par cette histoire. Je me suis retrouvée dans la grotte, dans la forteresse… j’ai eu mal au pied, faim, peur… et j’ai aimé… J’ai vécu avec Aria, je me suis attachée à Perry, cet étranger qu’elle rencontre à l’extérieur… J’ai adoré les personnages secondaires, qui ont eux aussi de vraies histoires, notamment Roar… Alors oui c’est en partie mon coté midinette qui a été séduite par ce roman mais pas seulement, car l’histoire toute entière a su me plaire!

Les personnages sont d’autant plus intéressants qu’ils ont développés des « pouvoirs » ou tout du moins des sensibilités particulières pour certains sens, dans un mystère lié à l’Ether. Mystère, voici aussi un mot clé de ce roman tant les mystères se succèdent, et si l’on a de nombreuses réponses, d’autres, beaucoup d’autres, restent en suspens… en attendant le tome 2 !

Une très bonne dystopie pour adolescent, qui saura séduire un public plus large…

+ Une lecture Commune avec Lena, dont vous pouvez lire l’avis. J’ai comme dans l’idée qu’elle a été séduite, elle aussi!

+ Le trailer video de Never Sky

+ l’avis de petit lips + celui de Cajou

+ 9/14 Challenge 1% Rentrée Littéraire

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

26 Commentaires

  1. Il était dans mon repérage celui-là ! Comme toi j’en ai un peu marre des dystopies, surtout vu toutes celles qui sont sorties et sont pas mal ratées. Néanmoins je te conseille de jeter un coup d’oeil à Legend de Marie Lu qui sort demain chez Castelmore, dans le genre je pense que ça va vraiment marquer le coup !

  2. ce monde dystopique me tente bien, j’aime bien l’idée d’une ville « sous cloche »

  3. Et bien là une belle découverte effectivement comme tu dis la grande mode commence à me lasser un peu de tous ces vampires en tout genre (pas déçu dans le Protectorat de l’Ombrelle ni dans Rose Morte de Céline Landressie) mais là j’avoue être très tentée même si je ne suis plus dans la tranche d’âge de lecture hi hi !! bonne journée à toi

  4. je n’aime pas du tout la couverture, alors peut-être que grâce à ton avis je le lirais.

  5. Je viens de regarder le trailer, c’est top !!! oui, je note !

  6. il me tente et ton avis me confirme cette envie mais ce matin il n’était pas en magasin : mince §

  7. (Un coucou du traducteur)

    Merci de m’avoir cité (c’est si rare sur les blogs ;-)

    Eh bien, on va croiser les doigts pour que le bouquin marche. Il sort aujourd’hui et Nathan a mis le paquet côté marketing.

    Pour ma part, je dois rendre le 2e tome, Ever Dark (VF) / Through the Ever Night (VO) le 15 janvier. Il est un peu moins gros que le 1er.

    Et je traduis aussi en parallèle la trilogie de Tahereh Mafi (Insaisissable) chez Lafon. Le 1er tome (Ne me touche pas /Shatter Me) sort le 3 octobre. Et j’ai donc attaqué la trad. du 2e tome (Ne m’échappe pas /Unravel Me).
    Remise de mon manus le 30 octobre.

    Bonnes lectures à tout le monde !

    J-N

  8. J’adore !!! :D (je suis en train de le lire)

  9. J’en ai beaucoup entendu parler mais je ne suis pas très fan de dystopie, donc je ne pense pas m’attarder !

  10. J’ai exactement le même ressenti que toi :) Cette appréhension à l’ouverture de chaque dystopie : parfois des déceptions (Sentiment 26) mais ici, j’ai trouvé, comme toi, que c’était du très bon pour ado mais aussi pour les autres :)
    Merci pour le lien vers mon billet !
    Cajou

  11. Un livre pour Fifille ! Merci Hérisson!

  12. elle ressemble drôlement à Kristen Stewart la fille photoshopée sur la couv ;-)

  13. Moi aussi je me pose toujours la question avant de commencer une dystopie : « sera-t-elle celle de trop ? »… :/

    Mais comme toi, j’ai trouvé plein d’éléments inédits dans Never Sky et on voyage avec Aria, c’est génial. :)

  14. Bon, je vais bien voir. J’appréhende un peu eu égard à la couverture et à quelques avis moyens que j’ai lus, mais je suis quand même curieuse !

  15. Il me fait bien envie ce bouquin là aussi…. L’est dans ma liste de tentations de la rentrée :P
    Ton avis donne envie de s’y plonger plus vite que prévu encore ! hihi !

  16. Coucou,
    J’adore ta chronique !
    Voici la mienne pour le concours de la rentée littéraire !
    http://leschroniquesdethib.wordpress.com/2012/09/15/chroniquenever-sky-de-veronica-rossi/

    Bonne journée !

  17. La couv’ ne me plaît pas trop mais l’histoire m’intéresse alors je me laisserai peut-être tentée si je le tiens entre mes mains.
    Bonne semaine.

  18. Je sens que mon côté midinette va se laisser influencer par ton avis dès ma prochaine visite à la Fnac ♥

  19. Ping :Lecture commune: Never sky |

  20. Ping :Never Sky de Veronica Rossi | Un Petit Bout de Bib(liothèque)

  21. J’avais déjà entendu parler de ce livre et j’avais envie de le lire! En plus j’adore les dystopies, toutes celles que j’ai lu m’ont conquises:) Ton commentaire renforce mon envie de me plonger dans l’univers de Never Sky, il va être le prochain dans ma liste d’achats :)

  22. La nana de la couverture me fait penser à la meuf dans Le labyrinthe (le film)

  23. J’aime bien comment t’a présenté le site. j’adore lire mais cela revient cher. je trouve dommage que personne ne donne de site ou on peut lire un peu plus que les 3 premiere page du livre. perso, j’arrive pas à me faire une idée du livre en en lisant si peut, 1 chap, voir 2 ce serait mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *