Thomas Drimm Tome 1 et 2 de Didier Van Cauwelaert

 

Thomas Drimm

Tome 1 :La fin du monde tombe un jeudi

Tome 2 : La guerre des arbres commence le 13

de Didier Van Cauwelaert

 

Roman de Science Fiction – Adolescent
Editions Albin Michel, 2009-2010, 17€

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur (tome1)

« Un fatal accident de cerf-volant a fait de Thomas Drimm, 13 ans moins le quart, le détenteur involontaire d’un secret terrifiant. Tiraillé entre la femme de ses rêves et un vieux savant parano réincarné dans un ours en peluche, Thomas va découvrir l’exaltant et périlleux destin d’un super-héros malgré lui. « 

 

Mon avis :

J’ai décidé vu mon retard actuel dans mes billets de faire d’une pierre deux coups en vous présentant ensemble le tome 1 et le tome 2 de Thomas Drimm. Pourtant je n’ai pas tout à fait le même ressenti sur les deux tomes….

Dans le premier tome nous découvrons un monde, pas si éloigné du notre et pourtant tellement
surprenant. Imaginez un monde où tout se joue aux jeux de hasard (la ludocratie)! Ce tome bien mené, haletant, permet de découvrir en plus des personnages très bien défini, avec des personnalités
parfois exaspérantes, mais hautes en couleur. L’histoire défile sans qu’on s’en rende compte, on parcours les pages les unes après les autres, comme Thomas notre héros découvre son potentiel, et
essaye de sauver le monde. J’ai apprécié ce tome son histoire, et j’avais vraiment hâte de lire la suite.

La suite, le tome 2 donc, sur 5 prévus. Déjà 5 je trouve que cela fait beaucoup, mais après tout pourquoi pas, il y a des séries bien plus longues que j’ai dévorées sans soucis. Pourtant ce tome 2 m’a paru moins fluide. J’ai apprécié de retrouver l’univers de Thomas Drimm, mais je l’ai trouvé moins prenant, avec moins d’humour aussi. J’ai eu plus de mal à me représenter les situations, à les vivre au côté des personnages. Il manque la découverte du monde c’est sûr, du coup j’ai trouvé l’ensemble assez long… C’est dommage car cela reste un livre agréable, avec de bonnes idées, des réflexions intéressantes que j’ai pris plaisir à lire !

Espérons que la suite me permettra de revenir sur ma très bonne impression du premier tome!

A noter que le tome 1 est ressorti en même temps que le tome 2, avec une nouvelle couverture, plus colorée, plus attrayante aussi je pense!

Merci à BoB et Albin Michel

Le site officiel


Nous suivre et partager :
0

Bal de givre à New York de Fabrice Colin

Bal de givre à New York

de Fabrice Colin

Roman adolescent

Editions Albin Michel (Wiz)

Sorti le 05 janvier 2011

978-2-226-19356-8, 13,50€

Mots Clés : New York, Amour, Secret, Fantastique

Présentation de l’éditeur (censurée par moi!) :

« Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte
les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. […]
« 

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver la magie de Fabrice Colin, après un livre plus terre à terre (quoique!) La vie extraordinaire des gens ordinaires, que j’avais cependant adoré!

Ici j’ai cru un instant avoir affaire à une simple histoire d’amour, ce qui  sincèrement ne me tentait pas plus que ça… et bien pas du tout et c’est d’une seule traite que j’ai dévoré ce roman. On y retrouve l’écriture simple mais toujours entraînante de Fabrice Colin, mais aussi la magie que j’aime… Par magie j’entends en fait fantastique, car pas d’Harry Potter ici, ni de baguette!

Anna Claramond est une adolescente attachante, qui se laisse entraîner dans l’amour par Wynter, un riche héritier. Si tout se passe à New York, le monde semble légèrement différent, comme décalé… Secrets, mystères, angoisse, nous ne pouvons pas nous empêcher de faire tourner les pages, pour comprendre enfin… sauf que plus on avance, plus on se pose de questions… ahhh je ne peux rien vous dire de plus, mais c’est bien mené, et très bien tourné! Mon seul regret sera peut être d’être adulte, car j’ai senti parfois que c’était vraiment pour adolescents… Enfin bon, vous connaissez mon coeur de midinette… j’ai craqué!

Un roman à lire et conseiller, que je vais proposer à mes collégiennes! – oui les filles surtout, parce qu’elles lisent plus déjà, et parce qu’une grande partie du roman repose sur l’amour, ce qui va être dur à défendre auprès de mes petites brutes –

Pour couronner le tout, Fabrice Colin est un homme très agréable, avec qui j’ai pris plaisir à discuter, et dont je suis
régulièrement le blog!

Extraits :

« Tournant la tête vers la vitre, j’observai mon reflet. Cheveux bruns mi-longs, expression rêveuse. L’impression de familiarité n’était pas aussi forte que je l’aurais pensé mais j’aimais ce que je voyais. Était-ce bien moi ? Et qui d’autre, pauvre idiote ? La vitre me renvoyé un sourire : j’avais seize ans. Mon père n’était plus là mais il m’avait laissé toute sa fortune. J’étais inscrite dans le lycée le plus prestigieux de la ville. »

 » Et si j’erre en ceci, si mon tort est prouvé,

je n’ai jamais écrit, nul n’a jamais aimé. »

Le récap des colis du swap Nouvel An, c’est juste en dessous – Le top Wikio Littérature de janvier
2011, c’est chez Mélo

Nous suivre et partager :
0

Ker-is de Jean-Pierre Kerloc’h et Jérémy Moncheaux

Ker-Is la légende de la ville au milieu des flots


 
keris.gif

Album jeunesse, à partir de 8 ans.

Thèmes : Légende celte, mer, princesse

 

 

Auteur : Jean Pierre Kerloc’h

Illustrateur : Jérémy Mncheaux

Éditeur : Albin Michel Jeunesse

Paru le 01/10/2010

 ISBN  978-2-84865-391-4

Nb. de pages 40 pages
Prix 13,50€ 

Présentation de l’éditeur :

Pour sa fille la fière et farouche Dahud, le roi Gradlon fit bâtir une ville au milieu des flots. On l’appela Ker-Is. Protégée
par de hautes murailles, elle était comme une couronne de lumière posée sur l’écrin de la mer. Marins et aventuriers venaients de tous les horizons pour l’admirer.

Un jour le prince de l’Au Delà du Monde accosta…

 


 

Avis :

Je viens de vous copier la 4ème de couverture de l’album, car la présentation que j’ai d’abord trouvé sur différents sites ne se
contente pas d’ouvrir l’histoire, elle la raconte dans son intégralité… Cela a beau être un album, l’histoire propose un suspence certain, alors autant le respecter ! J’ai souvent remarqué ce
phénomène avec les albums ou romans jeunesse (plutôt pour les petits) et je peux comprendre que cela permet aux adultes de se faire un avis plus complet, mais dans des histoires aussi belles que
celle de Ker-Is, c’est vraiment dommage de ne pas la découvrir par la lecture… et la contemplation des peintures brumeuses de l’illustrateur !

 

Car cet album est un très beau livre, grand format, avec des illustrations pleines pages (et même parfois double page) tout à
fait dans le style de la couverture, avec des visages anguleux, marqués, pleins d’ombres et de lumières. Les peintures de Jérémy  Moncheaux mettent en effet très bien en valeur l’histoire de
Jean Pierre Kerloc’h, une légende celte, adaptée pour les enfants. Des peintures qui jouent surtout sur les lumières, et font ressortir de magnifiques batiments, mais aussi la mer et son
mouvement. J’adore pour ma part les habits que portent les habitants, et surtout la princesse !

 

Un magnifique album, aux illustrations fortes et à la fin poétique comme je les aime!


 

 

  Un article pour la ronde des livres, avec Noukette et Liyah ! Oui un seul album, je suis feignante ce week end, et j’avais beaucoup à dire sur cet album
!

 

Chez Noukette vous trouverez L’histoire de toutes les histoires et le collectionneur d’instants,

tandis que chez Liyah Sur les genoux de maman, 36 papas et Nous, les enfants!


N’oubliez pas de lire la suite de la roulotte juste ici !

 

 

Nous suivre et partager :
0

Hex Hall de Rachel Hawkins Tome 1 + info Tome 2

hexhall.gif

Hex Hall

Auteur : Rachel Hawkins

Editeur : Editions Albin Michel

Collection : Wiz

22/09/2010
304 p.
13,50 €
ISBN
978-2-226-20962-7


Roman de fantasy pour adolescent(e)s

Thèmes : Sorcières, Famille, Pouvoir, Démons, Ado

Présentation de l’éditeur :

Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu’on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top modèles en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n’a aucun besoin qu’une élève soit retrouvée vidée de son sang. C’est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu’il ne faut surtout pas énerver…

Avis :

Ce roman à la couverture attirante m’a tout d’abord semblé mièvre, pourtant passé l’épisode d’ouverture, les découvertes mystérieuses s’accumulent et les protagonistes deviennent de plus en plus intéressants.

Brun ténébreux, mystérieux (ni plus ni moins très attirant….!), vampirette lesbienne, fantôme, mais avant tout sorcières, puisque c’est là le thème principal du livre.

Sophia/Sophie est une sorcière qui à force de se servir de ses pouvoirs dans la vie quotidienne est envoyée à Hex Hall, une sorte de pension pour créatures fantastiques adolescentes qui mettent en danger leur monde secret et la vie de leurs congénères. Bien que certains humains (telle la mère de Sophie) soient au courant, les sorcières, vampires, elfes… restent cachés aux yeux du monde, bien que vivant au milieu d’eux. Sophie a 17 ans, sorcière inexpérimentée, elle va apprendre à Hex Hall bien des secrets sur sa famille et sur elle-même. Elle tombera aussi amoureuse de notre brun ténébreux et se fera des amies et des ennemies… Pourtant à Hex Hall tout est loin d’être rose. Oeil de Dieu
qui menace les sorciers, élèves vidés de leur sang, prof de sport intraitable, fantôme et voisine de chambre qui boit du sang la nuit… tous ne sont pas aussi dangereux qu’il n’y parait, mais il est bien souvent difficile de savoir qui oeuvre pour le bien et le mal.

Un roman qui se lit très vite et à la fin très ouverte qui amène à un tome 2.

Un roman agréable, avec des surprises qui permettent de relancer sans cesse l’intérêt !

Facile à conseiller aux fans de Twilight, bien que différents, car ce roman reprend le milieu ado / école en le transposant ici encore dans un monde fantastique. Je passe par contre sur l’écriture très simple qui m’a parfois un peu exaspérée..

Le tome 2 de Hex Hall sortira en anglais le 15 février, donc en avance puisqu’il était annoncé en mars.

Le titre de ce deuxième tome sera Demonglas, et la couverture reprend le principe du tome 1. J’aime bien même si cela n’aide pas à savoir ce que sera le deuxième tome.

Demonglass_JKT.JPG

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0