1er livre! L’élégance du hérisson

Quel dilemme… il faut se lancer, commencer… alors il faut le choisir avec soin, SON livre, le premier! J’ai réfléchi tout à l’heure alors que je marchais avec précaution sur les pavés (pas que je sois maladroite, mais je crois que ces pavés ont une dent contre moi… à tous les coups, quand je suis pressée, ça ripe, ça glisse, ça dérape et ça fait mal…) bref mes jolis pavés ne sont pas le sujet… mais quel est donc mon sujet… J’ai failli commencer par les Malheurs de Sophie, toujours à cause de ces pavés, et parce qu’aussi, pour tout vous dire, je m’appelle Sophie… C’est le premier vrai livre que j’ai lu toute seule… avant de dévorer tous les comtesses de  Ségur… mais la encore ce n’est pas le sujet…. je pourrais aussi commencer par Twilght, qui fait couler tant d’encre… mais j’ai le tome 4 qui m’attend pour ce week end, alors on verra ça la semaine prochaine… Je sens que vous commencez à vous demander où je veux en venir….Mais j’arrive, j’arrive…

L’élégance du Hérisson de Muriel Barbery

 

Tout le monde le connait, beaucoup l’ont lu, mais peu importe, un petit clin d’oeil à mon pseudo pour un premier article c’est plutôt bien…

 Dans un décor somme toute tellement banal, un immeuble bourgeois parisien, les gens se croisent, mais ne se parlent pas… Ce qui donne ce ton tellement humain au récit, ce sont nos deux narratrices… D’un coté la vieille Renée Michel, veuve, concierge depuis toujours ou presque et de l’autre Paloma, 12 ans, fille d’une de ces riches familles de l’immeuble. Raconté comme cela, ça parait niais au possible… des personnages insignifiants, dont on devine les pensées… Sauf que voilà, Renée n’est pas que cette vieille concierge aigrie que tout le monde voit, elle aussi une femme raffinée, fondue de cinéma japonais, de littérature russe et de philosophie… Quant à Paloma, cette gamine qu’on pense pourrie gâtée est avant tout une adolescente bien trop mûre pour son âge, incomprise, et qui a déjà pris sa décision : le jour de ses 13 ans, elle va se suicider…

Là où l’on pourrait trouver une rencontre basique et larmoyante, on trouve des allers retours singuliers, et une écriture intransigeante…

Je suis entrée dans le livre comme on entre dans un rêve, dans une bulle qui n’a éclatée qu’une fois les dernières lignes lues… j’ai été enchanté, envolée, envoûtée… le temps du livre seulement… parce qu’après j’ai réfléchi, j’ai repensé à tout cela… et je l’ai trouvé aigri cette concierge, imbue cette gamine… Elles se jugent souvent bien au dessus des autres, et les méprisent (je trouve) alors que c’est exactement ce pourquoi elles sont ainsi, si aigries…

Une bonne impression à la lecture donc, avec ces petits moins qui ne m’empêchent pas de conseiller ce livre, mais qui ne me donnent pas envie de le relire…

L’avis de mon homme (vous verrez vite qu’il est hyper critique en littérature, bien que sans formation, son point de vue m’enchante toujours, parce que c’est tellement différent de ce que j’entends partout…) :
L’auteur se cache derrière de grands mots et de belles phrases, pour faire croire qu’elle sait écrire, elle est trop présente derrière ses personnages, ne serait-ce pas elle même qui juge ainsi les autres… ?

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

14 Commentaires

  1. aaah les malheurs de Sophie….je crois que c’est aussi le premier livre que j’ai du lire seule!!!!
    Par contre, je n’ai toujours pas lu « l’élégance du hérisson » mais je trouve ton premier billet intéressant.

  2. En effet, bon choix pour un premier billet, à cause du clin d’oeil! Je n’ai pas lu ce livre et je n’ai pas plus que ça envie de le lire, ça me décourage plutôt quand on en parle partout!!

  3. Je ne l’ai pas encore lu, mais je trouve les thèmes qu’il aborde intéressant. le pb des enfants trop mûrs est qu’ils perçoivent beaucoup de choses sans avoir l’expérience et le recul nécessaire pour relativiser, ce qui peut être très angoissant pour eux, et induire des comportements déroutants.
    C’est agréable de lire l’avis de ton homme aussi.
    A bientôt.

  4. J’ai lu ce livre et j’avoue l’avoir beaucoup aimé. Je n’ai pas été choquée par le jugement que portent Renée et Paloma sur les autres car je trouve que cela fait justement partie de leur personnage de solitaires qui n’arrive pas à créer des liens. Et c’est justement ce que j’ai apprécié ! De personnes emmurées dans leurs préjugés et leur silence, elles vont finalement s’ouvrir aux autres.

  5. J’ai aimé ce livre, même si quelquefois je l’ai trouvé un peu trop « léché » côté écriture. J’ai préféré par dessus le tout le personnage du japonais.

  6. un livre que j’ai lu avec plaisir…

  7. Je garde un bon souvenir de cette lecture, ainsi que de son premier roman que je te conseille en passant « Une gourmandise » ! ;-)

  8. Là encore j’ai eu la même impression. On passe un très bon moment, c’est un roman agréable, assez intéressant. En revanche j’ai trouvé finalement les deux personnages principaux plutôt antipathiques, ou plutôt je dirais que la caricature acharnée à laquelle se livre l’auteur est profondément énervante. Oui les pauvres sont plus gentils et plus intelligents, oui les riches habitent tous dans le 7e, sont tous névrosés, font tous des études réputées en étant de parfaits idiots, oui toutes les concierges ont mauvaise haleine, donc notre heroine doit être crédible… c’est une vision des choses un peu limitée qui ne me plait pas trop.

  9. Bon, il faudrait vraiment que je le lise !

  10. merci pour ton com! pour changer ton css tu vas dans « design » et tu pourras essayer « aperçu » les différents modèles …couleurs, largeurs etc…
    bon vendredi je pars à la sieste! bises

  11. Pour ma part, je n’ai pas trouvé ce roman agréable. J’ai trouvé le style vraiment ampoulé, cela manque cruellement de simplicité. L’auteure a-t-elle avalé un dictionnaire? Je n’ai pas pu terminer ce roman, je ne trouvais aucun plaisir à le lire.

  12. Bonjour, cet élégance a été l’objet de mon mini premier billet de mon blog. Je l’ai lu l’été 2006, bien avant son succès. Je sais que j’avais beaucoup aux malheurs de Neptune. J’ai trouvé bien écrit avec des passages pas trop philosophique (malgré ce que j’ai lu). L’adaptation ciné est honorable. La réalisatrice s’en sort bien. Bonne fin d’après-midi.

  13. merci de ton petit mot tout gentil pour mon anniversaire…bisousss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.