La fille de Brest #Cinéma

fille de brestLa fille de Brest

de Emmanuelle Bercot

Drame
Durée : 2h08
Sortie : 23 novembre 2016

Avec Sidse Babett Knudsen, Benoît Magimel, Charlotte Laemmel

Synopsis :
Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d’un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

Bande annonce :

L’avis de Lilou :
On a tous entendu parler du Mediator dans les médias, on sait qu’il y a eu un scandale autour de ce médicament, mais on n’en sait généralement pas beaucoup plus. À travers ce film, on découvre pourquoi il y a eu ce scandale, mais surtout, on suit la bataille qu’a menée Irène Frachon, ici superbement incarnée par l’actrice suédoise Sidse Babett Knudsen, pour dénoncer les effets néfastes de ce produit sur le cœur des patients.

Commercialisé depuis 30 ans en France, le Mediator est prescrit pour aider des patients à perdre du poids. Pneumologue à l’hôpital de Brest, Irène Frachon met en évidence le lien entre des décès suspects et la prise de ce médicament. Elle se lance alors dans un combat face aux laboratoires Servier, pour démontrer la dangerosité de ce médicament. On suit le parcours de cette femme, médecin et mère de famille, qui s’engage complètement dans ce combat, sûre d’elle et de ses résultats, mais se retrouve face à un grand groupe pharmaceutique qui ne la considère que comme un petit médecin de province. Il y aussi une grande part d’humain dans ce film, avec la famille d’Irène, mais aussi son engagement qui est avant tout pour ses patients.

Ce film raconte l’histoire de cette lanceuse d’alerte, de son point de vue, en se basant pour la première partie sur son livre « Médiator, 150mg » dont le sous-titre censuré est « Combien de morts ? ».

La fille de Brest étant basé sur une histoire vraie qui ne m’avait pas forcément passionnée lors de sa médiatisation, j’avais un peu peur de me retrouver face à un documentaire long (plus de 2h) et ennuyeux. Mais le film a été réalisé à la façon d’un thriller avec une ambiance pesante, une intrigue qui nous tient en haleine et un enchaînement rapide des événements. On est pris dans l’histoire et on ne voit vraiment pas le temps passer, entraîné par ce rythme soutenu propre aux thrillers !

À travers cette œuvre, on en apprend plus sur cette affaire du Médiator, on la comprend mieux, et surtout, on devient curieux, on veut savoir comment cela va se finir puisqu’en effet le procès n’a toujours pas eu lieu. Ce film permet aussi une prise de conscience de la situation où un grand groupe pharmaceutique peut fermer les yeux sur les dangers d’un de ces médicaments et faire taire les médecins sur ses effets.

Les différents protagonistes de l’affaire se sont investis complètement pour faire éclater ce scandale même si certains prenaient plus de risques et avaient plus à perdre que d’autres. Le jeu d’acteur incroyable met bien en avant cet engagement énorme, la détermination nécessaire, mais aussi la détresse que cela peut causer.

Le film est très prenant, avec un bon rythme et une intrigue intéressante. Il permet de plus une prise de conscience du fonctionnement de notre société, et plus particulièrement dans le domaine médical. Je le recommande vraiment !

+ Merci à Ciné+ pour cette opportunité et pour la rencontre avec l’équipe du film à l’issu de la projection. Vous pouvez retrouver les meilleurs moments de cette avant-première ici : http://www.cineplus.fr/pid5797-infos.html?news=1422588
(Attention : si vous n’avez pas vu le film, il y a des spoilers dans certaines des discussions.)

+ L’avis d’Olivia
Le film est, pour sa première partie, l’adaptation du livre d’Irène Frachon sur le scandale du médiator. La deuxième partie du film est ce qu’il s’est passé après la parution de ce livre.  Le film est donc, du point de vue d’Irène, une histoire vraie. C’est pour cette raison que le personnage est présent dans toutes les scènes du film, ce qui n’est pas dérangeant vu que le personnage est très attachant et on se retrouve à ressentir les mêmes émotions qu’elle : de l’amour envers sa famille, de l’impuissance face aux géants pharmaceutique mais aussi une profonde amitié avec ses patients ou ses collègues.

Ce film nous rappelle l’horreur de ce médicament et tous les dommages qu’il a pu causer (certaines scènes médicales peuvent heurter les âmes les plus sensibles). Bien que le sujet soit le Médiator et son scandale, le film éveille ou réveille notre conscience et notre opinion sur les dérives de certains laboratoires pharmaceutiques ainsi que sur les autres affaires toujours en cours.

Un bon film pour revivre cette affaire qui est toujours d’actualité.

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Le médiator… J’en ai pris en 1995 ou 1996, avant la naissance de mon fils ! J’en ai pris pendant un mois max je pense, j’avais trop l’impression d’être shootée, c’était désagréable… C’est bien qu’un film comme ça soit réalisé, ça permet de montrer que le pot de terre peut parfois faire trembler le pot de fer…

  2. Très envie de voir ce film … ma fille infirmière puer m’accompagnera …
    Triste pour tous ces gens qui ont vu leur santé ruinée à cause de ce médicament et des laboratoires malhonnêtes

  3. j’ai vu l’avant première et je n’ai pas vu le temps passer, étonnée qu’il soit si tard en sortant ! j’ai été scotchée par le jeu des acteurs, l’histoire j’avais un peu suivi à l’époque du retrait mais pas l’actualité,

  4. j’ai vu l’avant première et je n’ai pas vu le temps passer, étonnée qu’il soit si tard en sortant ! j’ai été scotchée par le jeu des acteurs, l’histoire j’avais un peu suivi à l’époque du retrait mais pas l’actualité, j’espère qu’il sera beaucoup vu car il poursuit l’oeuvre du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.