L’épopée du perroquet de K. Reichs

Roman adulte – plutôt fille –

L’épopée du perroquet

de Kerry Reichs

traduit par Christine Auché

Oh ! Editions, mars 2012
9782361070298, 19€90
416 pages

Une pétillante jeune femme en quête d’elle-même, Un perroquet au sens de l’à-propos déconcertant, Une vieille voiture bringuebalante… Tous en route pour Hollywood ! Cette fois, la coupe est pleine ! A 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu’elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l’aider à se prendre en charge… Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood.
Mais c’est compter sans le destin qui s’acharne. En pleine traversée des Etats-Unis, sa voiture rend l’âme au milieu de nulle part. Voici Maeve coincée avec son perroquet, loin des siens, loin de son rêve, dans une petite ville perdue du fin fond de l’Arizona. Petite ville perdue certes, mais qui recèle bien des charmes, comme Maeve ne tarde pas à le découvrir… Au point de renoncer à rejoindre la mythique Hollywood ?

Bien que la couverture ne me plaise pas beaucoup j’ai ouvert ce roman avec une grande curiosité. Curieuse de savoir ce que la fille de Kathy Reichs (auteur des livres à l’origine de la série Bones) pouvait bien écrire, mais aussi avec l’envie de traverser les Etats-Unis…

Ce roman est en effet une épopée, celle d’une jeune femme et de son perroquet, Oliver, à travers les Etats Unis. De la Caroline du Nord à Los Angeles pour être exacte. Un voyage initiatique pour cette jeune femme qui veut changer de vie. Une voiture ancienne, quelques bagages et son perroquet, voici Maeve en route. Mais qui dit vieille voiture dit réparation et donc argent… son voyage se déroule donc au rythme des garages et des petits boulots.

Difficile dans un premier temps de cerner Maeve, et l’histoire commence de façon assez banale par une fuite en forme de voyage. C’est finalement l’arrivée à Coin Perdu qui fait réellement démarré le roman. Nous découvrons alors de nombreux personnages hauts en couleur et Maeve elle même nous apprait dans toute sa complexité et ses secrets.

Si ce roman est clairement féminin j’en ai apprécié le ton d’autant plus qu’il ne s’arrête pas uniquement aux histoires d’amour nous offrant à la fois amitié, épreuves et surprises. Une surprise particulièrement pour ma part, que je n’ai vu arriver que très peu à l’avance, et qui nous offre un thème qui m’aurait fait fermé le livre dans les premières pages. Pourtant j’ai continué ce roman, attachée déjà aux personnages et à l’histoire et j’ai continué ma découverte avec d’autant plus d’intérêt.

L’auteur place  l’héroïne dans l’univers des livres, librairie, livres jeunesses, livres anciens, auteur… un aspect superficiel mais qui fait un petit plus intéressant, tout comme les noms de villes. Pas évident dans la traduction mais Maeve décide en fait de parcourir sa route par les petites routes en suivant les noms de villes étranges, l’occasion de découvrir les noms farfelus des villes américaines, comme Coin Perdu, Nulle Part… L’auteur ajoute encore un peu de personnalité à Maeve avec une passion pour les chaussettes fantaisies qui m’a beaucoup fait rire!

Si l’auteur a très bien alterner les ambiances et les tons dans son récit on pourrait aussi aisément lui reprocher quelques facilités. Les histoires amoureuses sont clairement déjà vues, mais mêlées à l’ensemble elles sont plutôt convaincantes. Finalement les sentiments l’emportent, Maeve a su me toucher et je ressors émue de ce roman.

Une aventure féminine et intérieure au ton sincère qui nous parle en plus de livres… Une belle distraction !

 + Il semble qu’une bonne partie de la blogosphère l’ai déjà lu, ce ne sont pas les avis qui manquent :

Lael : “Un roman rafraîchissant et touchant.”
La conteuse : “Un très chouette livre  ”
Stellabloggeuse :  “un joli coup de cœur”
Un coup de coeur aussi pour Galleane 

Heureusement il y a aussi des déçues : {pour la diversité des goûts et des couleurs}

Cynthia : “ce roman n’a pas su toucher mon coeur de lectrice…”

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

31 Commentaires

  1. C’est un livre qui me tente de plus en plus !

  2. S’il n’est pas trop chick-litt ou niais, je pourrais aimer, s’il me passe entre les mains qui sait ?^^

  3. Wouah ! Ta critique est vraiment magnifique ! Elle résume vraiment bien tous les sentiments qui se mélangent dans ce livre ^^
    Et puis, c’est vrai que c’est un chouette livre, j’ai hâte de voir si il va y en avoir d’autres ;)

  4. Merci pour cet avis ! Il me tente bien. Je le note.

  5. En effet, il est bien présent sur la blogosphère et je dois avouer que je suis curieuse moi aussi de voir ce que la fille de Kathy Reichs a écrit! Il vient de remonter un peu plus dans ma LAL ;)

    Bizouxx

  6. Il m’intrigue fortement ! Je le sens bien pour une petite lecture détente/guimauve. Je me le note.

  7. J’ai beaucoup aimé cette lecture, très pétillante, et son héroïne fantasque. C’est un livre qui donne le sourire et qu’on referme à regret car on voudrait rester à Coin Perdu. Je suis contente que tu aies aimé.

  8. Au début, j’ai bien aimé mais sans plus. La surprise s’est révélée lorsqu’on comprend ce qu’a traversé la narratrice. Puis j’ai été emballée par le livre offert par son patron libraire. Une bonne lecture. Pas un coup de coeur mais j’en garde un bon souvenir donc il m’a marqué!!!

    • J’ai trouvé aussi que ce retournement de situation arrivé à point nommé, quand je commençais à me lasser de cette héroïne!

  9. Je ne sais pas trop si je le lirai… Bon WE!

  10. Je le découvre à l’instant grâce à toi, et j’ai vraiment envie de le dévorer ! Merci pour ta chronique, ce perroquet et cette Maeve ont l’air d’être tous deux de grands personnages :)

  11. Comme toi, curieuse de découvrir l’écriture de la fille de Kathy Reichs (auteure dont j’ai une bonne partie des livres de la série Bones). Et je dois dire que le récit me tente beaucoup.

  12. C’est vrai que du côté des histoires d’amour, c’est cousu de fil blanc ;) En revanche, pour le reste, cela a été une vraie surprise. J’ai bien aimé tous les petits détails (comme les chaussettes que tu mentionnes) qui donnent vie à Maeve, et je me suis attachée à tous les habitants de Coin Perdu. Et merci pour le lien :)

  13. Justement, j’aime bien voir la couv’…

  14. Voilà un roman que j’ai très envie de découvrir ! Je ne pensais pas que l’auteur était la fille de Kathy Reichs !

  15. Effectivement j’étais l’avis dissonant :) Trop chick litt pour moi je pense. Ce personnage manque de naturel selon moi car je ne pense pas qu’une personne “de son ancien état” (je vais dire cela comme ça^^) imposerait son fardeau à tout le monde de cette façon.
    Enfin voilà les goûts et les couleurs ;)

    • J’ai trouvé aussi par expérience sa façon de tout lâcher un peu grosse, mais finalement j’étais déjà attachée au personnage et ses révélations lui sont bénéfiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.