Ronde des Livres – avril 2020

Voilà des années que je n’ai pas fait de ronde des livres, un format que j’appréciais pourtant pour parler rapidement de plusieurs livres, soit sur un thème, soit en bilan mensuel quand le temps me manquait… Je vais essayer de reprendre quelques rondes, notamment pour garder aussi une trace sur le blog des livres présentés sur Instagram, tant en article qu’en story ! Protection animale, harcèlement, Japon et fille-mère sont au programme aujourd’hui !

Blé noir | Gulf Stream ÉditeurBlé Noir d’Aurélie Wellenstein

Gulf Stream Electrogene 2019

Lilian est adolescent, hacker, il aide à distance pour la défense animale. Le hasard lui fera rencontrer Blé, une adolescente qui oeuvre pour la même cause mais de façon bien différente…

Blé noir est un roman surprenant, qui aborde des thèmes d’actualité, et notamment l’engagement contre les violences faites aux animaux, avec le prisme de l’adolescence. Le récit est construit de façon entraînante, et les deux personnages principaux permettent de se plonger réellement dans l’histoire grâce à leurs histoires personnelles.
J’ai particulièrement apprécié Lilian, ce jeune garçon aux parents aimants, qui va simplement décider de suivre son coeur et ses idées. Certains passages m’ont pourtant semblé moins pertinents et j’ai trouvé la façon d’amener le débat sur la condition animale parfois un peu trop violente, mais aussi moralisatrice.

L’auteur nous livre une aventure humaine forte et le fait que la fin ne soit pas idyllique permet de donner une réalité à l’ensemble.

 

Des bleus au cartable de Muriel Zurcher

Didier jeunesse, 2020

Zélie, Ralph et Lana entrent au collège, chacun avec leurs objectifs… Zélie est ravie d’avoir une amie populaire, et son amoureux d’enfance, Ralph dans sa classe. Pourtant quand Ralph pousse Lana, avec son cartable défraîchi, elle n’est plus sûre de devoir rire comme les autres. Dans ce romans des bleus au cartable on va voir comment se met en place une intimidation, un harcèlement, et surtout comment le public laisse faire. Comme souvent le harceleur a des excuses, mais j’ai aimé la façon dont tout cela est tourné dans le livre et la présence de Zélie, le troisième maillon du triangle du harcèlement apporte un regard qui manque trop souvent.

L’histoire est assez classique, avec une fin un peu simple, mais elle a le mérite de mettre en avant des personnages intéressants, pris dans une situation malheureusement courante. Des bleux au cartable permet de parler, encore car il n’y en a jamais trop, du harcèlement.

Si vous avez aimé Des bleux au cartable, vous aimerez sûrement : Bleu espoir de Cathy Cassidy

i love you so mochiI love you so mochi de Sarah Kuhn

Fleurus 2020

I love you so muchi est une adorable romance qui se cache dans un récit familial intercultural, entre États-Unis et Japon !
La jeune héroïne Kimiko part à la découverte de la culture de sa mère en rendant visite pour la première fois à ses grands parents au Japon (brouille familiale…) !
L’occasion de mieux comprendre la brouille familiale, de découvrir le Japon, d’y rencontrer un adorable japonais et ses mochis, mais surtout de se découvrir elle même car elle est complètement perdue avec son orientation scolaire !

Tout est sympathique pour les adolescents dans ce roman, tant la découverte du Japon que le côté passion, la douce histoire d’amour et les liens familiaux ! Une jolie histoire, un peu facile où tout est sans doute un peu trop beau pour être vrai, mais ça fait du bien !

D’ailleurs si vous ne connaissez pas les Mochi, ces patisseries japonaises à la texture surprenante, je vous invite à les goûter (on en trouve notamment dans les magasins Grand Frais !)

Si vous avez aimé I love you so mochi, vous aimerez sûrement continuer de découvrir le Japon avec Ueno Park d’Antoine Dole

Bamba d’Anne Loyer

Les éditions du Rocher, 2020

On pourrait croire que Bamba, vu son thème, serait plus dur que les précédents romans, et finalement c’est un roman lumineux. (attention petits spoilers par rapport à la situation de départ, mais impossible d’en parler sinon – la 4ème de couverture en dit d’ailleurs tout autant…)

Bamba aurait du avorter ou accoucher sous X, car cette adolescente voit bien que Noah, le père, n’a fait que passer. Mais Bamba décide de garder l’enfant. De partir, de se débrouiller seule, de travailler. Elle va louer une chambre un peu au hasard, selon ses moyens, et tomber sur un vieil homme bougon mais adorable. Ce qui s’annoncait alors comme une catastrophe devient peu à peu plus doux. Le lecteur découvre l’histoire de Bamba au fil des pages, mais surtout il la découvre elle et ceux qui l’entourent. Car après les premières pages, on la voit d’un mauvais oeil Bamba… mais peut être faut-il lui laisser une chance ?

Ce roman se lit d’une traite, d’un souffle, pour découvrir Bamba, Kylian, Paul. Au fil des pages, ils vont nouer des liens, et les lecteurs avec eux !

Si vous avez aimé Bamba, vous aimerez sûrement : Boys don’t cry de Malorie Blackman

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Quatre romans que tu donnes bien envie de lire !
    Il faudrait que j’achète “I love you so mochi” pour une de mes nièces, fan du Japon. (Et cette couverture ! Miam, c’est trop bon les mochis…)

  2. Merci mille fois pour ce super retour sur Bamba !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.