Les filles au chocolat #Concours

***
Calendrier de l’avent 2015
Cadeau du 14 décembre

*** *** ***

Cathy Cassidy est l’auteur de la série Les filles au Chocolat, que mes élèves adorent. J’ai moi aussi lu tous les tomes de cette série, agréable et souvent touchante. 1 famille recomposée, une mère et un beau-père qui se lance dans l’auto-entreprise autour du chocolat. Cherry, 15 ans se retrouve à habiter avec 4 soeurs ! Honey, de son âge mais qui ne l’accepte pas du tout, Skye et Summer, les jumelles, et Coco la petite dernière.

La force de cette série réside dans ses personnages principaux, des soeurs chacune héroïne d’un tome, mais surtout dans les thèmes abordés. La famille recomposée d’abord, et l’acceptation de ses nouveaux frères et soeurs. Et puis au fil des tomes de nombreux autres thèmes. Le Deuil, l’anorexie, la mode, la danse, l’équitation, rencontre sur internet, école… autant de thèmes qui émaillent les différents tomes, les rendant plus profonds que ce qu’ils semblent au premier abord. Les thèmes récurrents restent l’amour et l’amitié, mais la famille tient aussi une part importante dans ces récits.

 8 tomes existent :  Coeur Cerise (Cherry), Coeur Guimauve (Skye), Coeur mandarine (Summer), Coeur Salé (Shay), Coeur Coco (Coco), Coeur Vanille (Honey), Coeur sucré (Tommy et Jody, amis de Summer), Coeur Cookie (Jake)

En complément de cette série terminée, l’auteur a publié un petit coffret contenant 5 carnets, un pour chacune des soeurs, contenant des secrets, des tests, des créations et recettes. Un petit plus sympa pour les fans de la série.
Les secrets des filles en chocolat, Nathan, 14,90€

Mais Cathy Cassidy ne s’arrête pas là, elle publie aussi d’autres romans toujours autour des adolescents. Rendez-vous demain pour découvrir Miss Pain d’épices !

+ Challenge YA#5

***

calendrier de l'avent 2015 concoursAujourd’hui, Nathan vous offre 1 exemplaire du coffret Les secrets des filles en chocolat !

Pour tenter de gagner coffret, il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :

Si vous étiez une gourmandise, laquelle seriez-vous et pourquoi ?

+ Chances supplémentaires

  • * Suivre Lire en Live sur facebook ZA102637861
  •  * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    (+1 chance) ou être abonné à la newletter
* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance) 
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
 
Concours ouvert du 17 novembre au 12 décembre 2015, France Métropolitaine. Règlement.

***

 Tous les concours du Calendrier de l’avent 2015

Sarra Manning – 2 romans

Romans ados à partir de 13/14 ans

Oui, je vois d’ici votre surprise ! Comment, Nathalie, qui n’aime pas trop les trucs “girly” nous présente des livres de Sarra Manning ? Ben oui, que voulez-vous, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, c’est bien connu… Et puis, ce n’est pas si “girly” !

Sarra Manning C’est une auteur anglaise qui a fait des études de journalisme. Elle est d’ailleurs journaliste et rédactrice de journaux -féminins essentiellement- et écrit des romans pour adultes et adolescents.

En plus des deux romans présentés, elle a également écrit Guitar girl, Attachiante ou encore les séries Glam girl ou Journal d’un coup de foudre.

Au cœur de ma nuit

Pocket Jeunesse (2008)

AuCoeurDeMaNuitIsabel, 16 ans, terrifie ses amies, terrasse sans remords ses ennemis, vole son père, ment, boit et fume. Après avoir été le souffre-douleur de ses camarades au collège, elle est désormais le tyran du lycée, chef d’une bande aussi détestée que respectée.

Mais derrière cette carapace se cache en réalité une jeune fille fragile, qui porte un lourd chagrin : sa mère est morte et elle se sent horriblement coupable de son décès. Pour affronter sa souffrance, Isabel a décidé de ne jamais révéler son secret. Une rencontre inattendue va pourtant changer le cours de sa vie…

Mon avis : Isabel est malheureuse, très malheureuse. Mais elle ne peut, ne veut se confier à personne. Il y a beaucoup de violence en elle (à la hauteur de sa souffrance ?)

Autant le dire tout de suite, au début du roman, c’est vraiment une fille détestable, une peste. Puis au fur et à mesure qu’on comprend sa douleur, ses souffrances, on s’attache à elle, on voudrait pouvoir l’aider…

Facile à lire, prenant, un livre sur les difficultés qu’on peut rencontrer à l’adolescence ou encore lors d’un deuil. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà, donc j’ai voulu relire des passages avant de le présenter, histoire de me remettre dans l’ambiance. Un truc qui a très bien marché parce que du coup, je l’ai relu !! Très addictif finalement...

 ♣ ♣ ♣

 De si jolies choses…

Pocket Jeunesse (2010)

DeSiJoliesChoses

Lucy aime son meilleur ami, Charlie. Malheureusement pour elle, cet être parfait préfère les garçons… et Walker en particulier. Ce briseur de cœurs est, quant à lui beaucoup plus attiré par les filles ! Et surtout par Daisy qui, elle, aime les filles, déteste les garçons, et Walker plus que tout ! Pourtant de jolies choses les attendent au coin de la vie…

Mon avis : Ce qui m’a tout de suite plu dans ce roman, c’est l’alternance des narrateurs. A chaque chapitre, on entend une voix différente. Souvent dans ce cas-là, il y a deux narrateurs. Ici, il y en a 4. Et cela permet d’entendre/de comprendre les façons de penser de chacun et la différence de leurs réactions.

Ensuite, j’ai apprécié sa façon de parler de l’identité sexuelle (homosexualité et hétérosexualité). Ouvertement, sans complexe et sans fausse pudeur (mais sans rien de choquant non plus, je vous rassure). Parce qu’à l’adolescence, nombreux sont les jeunes qui se posent des questions à ce sujet ! Et voir un roman aborder ça sans tabou, je pense que ça peut aider à “dédramatiser” la chose.

Le style est fluide, c’est facile lire, plutôt réaliste, plein d’humour et tout à fait agréable à lire. Les personnages évoluent au fil des pages et apportent parfois quelques surprises ! Et contrairement à certaines critiques lues ici ou là, je n’ai pas été déçue par la fin. Une fin trop guimauve aurait effectivement été décevante à mon sens. Ici, la fin reste ouverte, tout est possible, sans jugement.

J’ai bien aimé les deux livres : “Au cœur de ma nuit” est plus dur, la douleur d’Isabel m’a tiré des larmes… “De si jolies choses…” est plus léger et plus drôle. SignatureNat

Ce que j’ai oublié de te dire – Joyce Carol Oates

Roman pour grands adolescents

Ce que j’ai oublié de te dire

Joyce Carol Oates

Albin Michel, 2014
Wiz, 341 pages
9782226252586, 15€

Joyce Carol Oates est une auteur que je ne suis qu’en littérature jeunesse, et chaque fois je me demande si le fait que les personnages soient des adolescents en fait vraiment un roman jeunesse. Ce que j’ai oublié de te dire ne fait pas exception.

Merissa, Nadia, Tink, trois jeunes filles qui rythment ce roman. Merissa et Nadia racontent, chacune leur tour, le lycée, la vie, mais surtout la mort. Celle de Tink, celle qui les comprenait si bien et qui s’est suicidée six mois plus tôt. Tink était une fille étrange qui a changé leur vie. Mais sans elle Merissa ne sait plus vraiment qui elle est, ni si ce qu’elle a toujours voulu l’intéresse toujours. Elle veut exister et la seule solution qu’elle trouve est dans la douleur. Nadia, quant à elle se sent seule et rejetée et c’est dans l’amour pour un de ses professeurs qu’elle se sent vivante.

Dans ce roman à la première personne, avec trois parties et trois narrateurs, la vie est la quête essentielle. Vivre, savoir vivre, réussir à vivre encore, se sentir vivante… Nos personnages ne sont pas des écorchées vives, pas vraiment. Si la vie ne leur fait pas que des cadeaux, sans le suicide de Tink elles auraient continué leur vie sans grand remous.

Tink, personnage central de ce roman, elle et ses secrets, ses non-dits. Elle, fantômatique pour répondre aux interrogations de ses amies encore vivante, souvenir tenace. Elle, qui a su les changer, leur faire voir la vie autrement, pour repartir presque aussi vite. Un personnage que l’on a du mal à saisir pendant tout le roman.

Merissa et Nadia sont deux jeunes filles détestables et attachantes. Ces jeunes filles à qui tout réussi mais qui recherche à exister sont extrêmement fragile, même si leur entourage ne le remarque pas. C’est en nous immissant dans leur pensées les plus intimes que l’on comprend et partage leur douleur.

Ce roman aborde des thèmes variés mais difficiles. Le divorce, l’indifférence parentale, la solitude, l’amour d’un professeur, la maladie, mais encore anorexie, scarification, suicide. Rien n’est épargné à nos adolescentes et pourtant, malheureusement, tout semble si vrai. L’écriture de Joyce Carol Oates nous mène dans ces tréfonds de l’être humain avec brio, toujours à la première personne et sans jamais porter de jugement. Pas vraiment de solution non plus.

Si ce roman est absolument superbe il n’en demeure pas moins un récit extrêmement difficile. S’il peut être salvateur pour certains adolescents en péril, il pourrait aussi en faire couler d’autres tant les personnages semblent plus heureux dans la solution qu’ils trouvent à leur malheur.

Enfin un détail m’a légèrement dérangé, celui du poids des adolescentes en question. Pour une taille d’1m65, un poids de 45 kg semble normal, un poids de 55 kg vraiment énorme. On voit même son ventre ! Bien sûr cela permet de mieux visualiser les difficultés de représentation d’elles-même et des autres qu’ont ces jeunes filles, pour un regard adulte, mais je pense qu’il faut être très prudent avec ce genre de sujet sur nos adolescentes… Un roman à conseiller aux plus grands adolescents, et surtout pas comme “livre médicament”.

+ Challenge YA#3

+ + Challenge Rentrée littéraire d’hiver de Valérie

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

♥ Les ailes de la Sylphide – Pascale Maret

Roman pour adolescents
Rentrée littéraire 2013 jeunesse

Les ailles de la Sylphide

de Pascale Maret

 Editions Thierry Magnier, 2013
978-2-36474-313-7, 9,80€
181 pages

 

* avec un joli petit bandeau rose pour la rentrée littéraire ado, une belle idée de cette rentrée *

 Illustration de couverture Atsuko Ishii

Thèmes : Danse, Lyon, ballet, fantastique… et d’autres à découvrir (durs)

***

             Lucie est retrouvée nue, gisant sous les fenêtres de son appartement lyonnais. Interrogée sur son lit d’hôpital elle raconte son histoire, à sa manière. Une belle histoire, celle d’une enfant trouvée dans la forêt, amoureuse de la danse.

             Elle quitte ses études pour suivre les cours d’une école de danse à Lyon où elle est sélectionnée pour le premier rôle du ballet de l’année : Les Sylphides. A partir de là son histoire personnelle se trouve très liée à celle du ballet. Des ailes lui poussent dans le dos et en se promenant en forêt elle rencontre des Sylphides qui lui parle de son histoire, de son origine. L’histoire tragique d’une sylphide amoureuse d’un mortel.

La force magistrale de ce roman est de nous livrer l’histoire telle que la raconte Lucie, telle que la vit Lucie.

             On voyage entre aventure et poésie dans un univers qui devient de plus en plus sombre au fil des pages. Ce récit est sublime par son côté fantastique et c’est cela qui rend ce roman si magistralement bien construit. Un roman à la couverture splendide qui aborde plusieurs thèmes importants pour l’adolescence et nous offre un récit complexe. Le plus surprenant est sans doute de lire que l’auteur elle-même s’est laissée surprendre par son personnage et par son histoire au milieu de l’univers de la danse qui la fascine.

Un coup de cœur pour la construction mais aussi la très belle plume de Pascale Maret et cette Lucie si touchante.

 

Extrait :
Ça faisait trois jours que j’étais sur ce lit d’hôpital. Trois jours que je refusais absolument les visites, même celles de mes parents Trois jours que je restais obstinément muette face aux médecins et aux psychologues. Trois jours que j’essayais de remettre de l’ordre dans ma tête et de comprendre ce qui m’était arrivé ces derniers mois. Trois jours que je reconstruisais mon histoire, jusque dans ses moindres détails.
Alors quand le médecin est venu me dire que des policiers aimeraient me voir, j’étais prête. Ils étaient deux, un homme et une femme.

***

+ Une auteure originaire de Haute Loire que j’espère avoir le temps de rencontrer aujourd’hui au salon du livre de St Etienne si je ne sors pas trop tard des magasins de bricolage… 

+ Un coup de coeur aussi pour  Carole et Sophie (Fantasia) et ce n’est pas Clarabel qui dira le contraire!

+ Challenge YA#3 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :