Vies volées – Buenos Aires place de Mai BD

placeQuand votre monde s’écroule…
BD Ado/Adulte

VIES VOLÉES

Buenos Aires

Place de Mai

Matz & Mayalen Goust

Rue de Sèvres (2018)

*****

Présentation de l’éditeur

En Argentine, de 1976 à 1983, sous la dictature militaire, 500 bébés ont été arrachés à leurs mères pour être placés dans des familles plus ou moins proches du régime. Plusieurs années après cette tragédie, les grands-mères de ces enfants ne cessent de se battre pour les retrouver.

Interpellé par ce drame largement médiatisé, Mario, un jeune homme de 20 ans qui s’interroge sur sa filiation décide d’aller à la rencontre de ses grands-mères accompagné de son ami Santiago et décide de faire un test ADN, Les résultats bouleverseront les vies des deux jeunes gens et de leur entourage. À travers leur quête, on s’interroge sur l’identité, la filiation, la capacité de chacun à se confronter à ses propres bourreaux, à surmonter une trahison et parvenir à envisager un nouvel avenir.

*****

Ayant vu passer cet album chez les copines de la BD de la semaine, je l’avais emprunté à la médiathèque. Le sujet (la quête de ses origines) m’intéressait. Mais je l’ai rendu sans l’avoir lu, pas le moment sans doute et puis je n’aimais pas trop le dessin (un peu trop figé) et surtout les couleurs trop tristes, trop fades, un peu déprimantes.

Et puis je suis retombée dessus il y a quelques jours. Je l’ai repris. Et j’ai bien fait malgré tout pour le côté historique. Les grands-mères de la place de Mai, j’en ai entendu parler, sans plus.

Alors, sans que ce soit un coup de cœur – je me suis habituée aux illustrations, mais pas aux couleurs ! – j’ai trouvé l’histoire intéressante. Parce qu’elle présente plusieurs profils de personnes, plusieurs réactions. Et parce que toutes ces horreurs doivent être connues. Même si je trouve que beaucoup de choses vont trop vite, on n’a pas le “temps” de s’attacher aux personnages, il aurait fallu 40 pages de plus !

En fait, cela m’a surtout donné envie d’approfondir le sujet. A ce propos, merci à celles qui ont laissé des idées de lecture !

Sur un thème similaire (enfants volés à leur famille sous la dictature franquiste), mais une autre forme (roman policier) j’ai lu il y a quelques années “Mala Vida” de Marc Fernandez.

*****

Voir les premières pages sur le site de l’éditeur (les couleurs sont plus vives à l’écran que sur le papier !)

Les avis des copines : CaroMylèneMo’StephieKarineBlandineNatiora

L’association des Grands-mères de la place de Mai (merci Wiki)

Du même scénariste, Matz, j’avais adoré “Le travailleur de la nuit“.

De l’illustratrice, Sophie vous avait présenté un album : Le roi maladroit

est en congé pour la période estivale !

Mais je continuerai à vous présenter mes lectures de BD tous les mercredis (ou presque…)

Si petit – La 1ère trilogie des bébés !

  SiSi petit
Si curieux
Si gourmand

Florian Pigé

HongFei Cultures (2018)

*****

Si petit” : Dans ce petit album carré, costaud et à dominante rouge (magenta), un “petit” girafon explore le monde qui l’entoure. Il grimpe, se promène, tombe dans un trou, part à l’aventure. Il n’est pas inquiet même lorsqu’il tombe ou fait des “bêtises” parce qu’il y a un “grand” qui l’aime, le protège et l’aide à avancer.

Si

Dans “Si curieux” on rencontre une petite tortue qui se promène en haut, en bas, dans tous les sens, en se posant des questions (couleur dominante jaune comme vous pouvez le constater sur la couverture).

Si

Et dans “Si gourmand“, c’est un oiseau qui ne sait plus quoi … manger ! Il file à travers la forêt et veut tout goûter et parfois même des choses qui ne se mangent pas !(Couleur dominante bleue – cyan)

*****

Trois petites histoires simples et mignonnes, dans lesquelles les enfants se reconnaîtront sûrement ! J’aime beaucoup les dessins que je trouve très originaux (sur le site de l’éditeur et celui de l’auteur vous pourrez voir plus d’illustrations) avec à chaque fois une couleur primaire dominante (magenta pour si petit, jaune pour si curieux et cyan pour si gourmand). Des albums plein de tendresse et de bienveillance, dans un petit format carré bien solide pour les gourmands qui -tel le cacatoès- voudraient goûter !

On peut juste regretter que les pages ne soient pas plastifiées puisque ces albums s’adressent à des tout-petits. Elles sont malgré tout très solides et probablement difficiles à déchirer (non je n’ai pas essayé !! Mais comme je les ai acheté pour la bibliothèque, on va vite voir comment ils vieillissent…)

Procédé d’illustration : encre et tampon.

Un coup de cœur pour ces trois très jolis albums (présentés à mes collègues, elles ont adoré également !)

 

Le site de l’auteur

Le catalogue de l’éditeur

Chez le même éditeur, HongFei Cultures, nous vous avons présenté : La lanterne de tonton

challenge albums 2018

Un album qui participe au challenge Albums 2019

et au challenge Petit Bac d’Enna, Catégorie Adjectif

Coucou ! T’es qui, toi ? Album BB

CoucouAlbum tout carton de 0 à 2 ans

Coucou ! T’es qui, toi ?

Julie Lardon & Boris Sabatier

La poule qui pond (2018)

*****

Sur la couverture, un petit derrière gris avec une longue queue rose. 1ère page, on voit que c’est une souris ! Qui dit “Coucou ! T’es qui, toi ?” au gros postérieur orange qui occupe la page de droite… Page suivante, la réponse : “un chat !“, qui à son tour dit “Coucou ! T’es qui, toi ?” au popotin marron de la page de droite… Et ainsi de suite, jusqu’à la fin, qui réserve une petite surprise !

*****

 

 

Je suis sûre que les tout-petits vont adorer essayer de deviner quel animal se cache à la page suivante ! Et le côté répétitif de la question font qu’ils vont très vite “piger le truc” et raconter l’histoire avec vous… Rigolade assurée !!

Carré, avec un format pas trop grand pour les petites mains (17 x 17 cm), une couverture qui me semble lavable, parfait pour une séance de grignotage… ;)

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté “Célestin le pingouin“.

Le site de l’illustrateur

La poule qui pond : nous vous avions présenté cette jeune maison d’édition (née en 2014) dans ce billet

Il participe au Challenge Albums

challenge albums 2018

Des berceuses et du jazz ! Livre-cd

BerceusesLes plus belles berceuses de Jazz

Misja Fitzgerald Michel – Illustrations d’Ilya Green

Traduction de Valérie Rouzeau
Didier Jeunesse (2012)

* * * * *

Coup de cœur de l’Académie Charles Cros

Ce livre cd contient 15 berceuses interprétées par les plus belles voies de l’âge d’or du jazz : voir liste complète plus bas.

Dès la couverture, on se sent enveloppé de douceur : Dans la nuit étoilée, une maman berce tendrement son tout-petit et on sent qu’ils sont bien, là, tous les deux. Je trouve que les illustrations d’Ilya Green, douces et colorées sont tendres et apaisantes.

La mise en page est très claire : A chaque double page, on sait tout de suite le titre de la chanson, qui l’interprète et qui a écrit paroles et musique. Il y également une petite biographie de l’interprète, les paroles de la berceuse en version originale (anglais) ainsi que la traduction en français mise comme un sous-titre, phrase après phrase (facile à suivre au fur et à mesure).

 * * *

Seule surprise :  des traductions que j’ai trouvé parfois un peu étranges, mais vu mon niveau d’anglais, j’ai dû mal à savoir si ce sont des “erreurs” ou une sorte de “licence poétique”…

 

Dans la même collection “Contes et Opéras“, je vous ai déjà présenté le superbe “Mr Gerschwin“, “Swing Café” et je vous parlerai bientôt de “la véritable histoire de l’apprenti sorcier”. Sophie vous avait présenté “Le magicien d’Oz

Liste des chansons avec leurs interprètes :

Russian Lullaby (Ella Fitzgerald) – Lullaby of Birdland (Sarah Vaughan) – Once upon a Time a Summertime (Blossom Dearie) – Lullaby in Blue (Debbie Reynolds et Eddie Fischer) – Dreams are made for Children (Ella Fitzgerald) – Go to Sleep (My Sleepy Head) (Nat King Cole) – Over the Rainbow (Judy Garland) – Goodnight my love (Sarah Vaughan) – My Funny Valentine (Chet Baker) – Hit the Road to Dreamland (Mel Tormé) – Summertime (Peggy Lee) – Lullaby of the leaves (June Christy) – Looking for a Boy (Chris ConnorvGod Bless the Child, Billie Holiday) – Brahms’s Lullaby (Franck Sinatra)

Sur la page de l’éditeur Didier Jeunesse, vous pourrez écouter des extraits.

Site du guitariste Misja Fitzgerald Michel.

Le blog de l’illustratrice Ilya Green.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer