Ronde des Livres # Documentaires

Une pluie de documentaires, découverts au fil des mois, pour tous les goûts et dont je n’avais pas pris le temps de vous parler ! Quelques mots, avant d’oublier !

tourdumondefêtesLe tour du monde des fêtes

Mathilde Paris

et Emilie Camatte

Rue des enfants, 2012

Dans ce documentaire, les plus grades fêtes sont décryptées, avec les spécialités de chaque pays. Noël, nouvel an, fêtes religieuses, carnaval, fêtes nationales, fête des morts…  En plus des explications rapides de ces fêtes autour du monde, de petits encarts nous apprennent quelques mots étrangers. Et pas juste en anglais ! Savez-vous dire Bonne Année en tibétain ? ou masque en hongrois ? Et pays en arménien ?

Beaucoup d’informations, de petits plus, mais une lecture choisie difficile puisqu’il n’y a que le sommaire pour nous guider. Idéal à feuilleter donc, un peu moins pour des recherches.

 

Fables de l’antiquité pour réfléchir : les fables d’Esope

Isabelle Korda

Philo des mots pour le dire,  Oskar, 2011

26 fables d’Esope sont racontées et expliquées dans ce livre de philosophie. Les fables d’Esope vous savez, ce sont celles qui ont inspirées La Fontaine ! On les connaît donc souvent, sans les connaître vraiment.

A chaque double page une fable illustrée, une explication puis une amorce de débat, très structuré “par exemple”, “oui mais”, “conclusion”.

Une belle façon de découvrir les fables d’Esope, même si j’avais souvenir de fables différentes et que certaines m’ont un peu surprise. Un livre qui peu permettre d’aborder les fables à l’école tout en proposant à chacun de se faire son propre avis et de débattre.

 

Le cirque : des métiers, une passion

Maya Soulas, Elisabeth Pesé, Caroline Donadieu

Milan, 2011

Un très gros documentaire sur toutes les facettes des métiers du cirque : profession, spectacle (conception, diffusion), sur les routes, le travail des structures culturelles… Beaucoup de textes mais pour un résultat vraiment complet avec une très belle présentation, richement illustrée de photographies et dessins.

A travers des portraits de personnages, on comprend mieux les différents aspect du métier, même si la composante artistique n’est pas toujours simple à expliquer. C’est notamment l’occasion de découvrir tous les métiers annexe, comme le chargé de diffusion qui prévoit la tournée en tentant de convaincre des programmateurs… Un aspect que l’on connaît peu, pour un métier qui semble intéressant!

Complété par un index des métiers, un glossaire et une webographie, un ouvrage vraiment indispensable pour ceux qui s’intéressent à ce milieu.

+ Voir dans la même collection  : La cuisine, des métiers, une passion

La route des forets 

Alain Pontoppidan

illustré par Jean-Luc Fourquer

Milan, 2011

Milan fait souvent de belles publications sur ce thème, notamment avec des revues et hors série, c’est donc avec plaisir que j’ai découvert ce documentaire joliment illustré de dessins, sur un papier épais (aucune précision d’ailleurs sur le choix de ce papier, recyclé ?). Nous parcourons le monde à travers ses forêts, au coté de Théo et Léa.

Anecdotes sur l’histoire, la faune, la flore, les habitants, le climat, chaque double page nous fait découvrir une forêt et ce qui la constitue. C’est bien présenté, très intéressant et le discours de Théo et Léa, permet de rendre le livre plus accessible aux enfants.

Bien qu’un sommaire soit présent je regrette une fois encore l’absence d’index, tellement pratique pour faire une recherche dans un livre…

Un joli livre à parcourir pour découvrir les forêts du monde et pourquoi il est important de les protéger !

Le seul point commun entre ces 4 documentaires ? Ils ont tous leur place dans les CDI de collège :)


+ Challenge Petit Bac

cadeaumaestro

Au bonheur des larmes – M-A Murail

Roman pour jeunes adolescents / adolescents

Au bonheur des larmes

de Marie Aude Murail

Ecole des Loisirs, 1995
9782211082693, 6,10 €

J’aime beaucoup la série des Emilien de Marie-Aude Murail. Emilien c’est ce jeune garçon qui s’est lancé dans le baby-sitting pour gagner un peu d’argent, et à qui il arrive toujours des petites aventures variées et sympathiques.  Quand une élève a présenté ce livre en classe je me suis rendue compte que je ne l’avais jamais lu! Je pensais pourtant avoir lu toute la série. Je suis donc partie à la découverte de ce titre, qui n’est pas sans rappeler pour moi Au bonheur des dames de Zola.

Emilien se lance dans une nouvelle expérience de garde d’enfant en devenant moniteur de colonie de vacances, en Bourgogne. Dès la préparation il se sent un peu en retrait. Un projet pédagogique ? Favoriser l’autonomie ? Emilien est plutôt du genre à organiser des courses d’escargots…

Difficile que d’être moniteur, il faut déjà supporter de vivre 24h/24 avec toute l’équipe, accueillir les enfants, sans occuper, sans jamais se lasser. Même quand les enfants pleurent la nuit. Même avec un petit autiste ou un petit trisomique qui mange par terre. Même quand les autres moniteurs semblent le rejeter.

Les personnages, adultes comme enfants sont vraiment très bien décrits et on a l’impression nous aussi de vivre pendant 100 pages en immersion dans cette colonie de vacances!

Emilien va vivre de grands moments de doute, de peur même, il va devoir se remettre en question, loin de chez lui. Heureusement Martine-Marie sa fidèle amie est là elle aussi. Parfaite comme toujours.

Une drôle de colonie où Emilien va en compagnie des enfants apprendre beaucoup de chose lui aussi. Une série pour jeunes adolescents, facile à lire, qui malgré les francs est toujours au goût du jour!

+ D’autres livres de Marie Aude Murail sur le blog :
Le tueur à la cravate,
Amour vampire et loup-garou
,
Logo LystigMaité coiffure,
Baby sitter blues,
Malo de Lange fils de voleur

+ L’avis de Liyah

+ Challenge  Vivent nos régions – Bourgogne

+ il existe une réédition sans les francs, : des explications sur la réédition de la série Emilien. J’ai d’ailleurs changé la couverture présenté dans cet article suite aux commentaires (voir en dessous;) , pour vous mettre celle de l’édition que j’ai lu, et que je n’aime pas du tout!

Marie-Aude Murail – 3 romans

Ayant tous les livres de Marie Aude Murail (sauf Miss Charity :( je n’ai pas pu me décider à ne vous parler que d’un seul de ces livres… C’est donc quelques livres que j’aime qui seront réunis dans cet article :)

 

Amour, vampire et loup-garou 

http://www.decitre.fr/gi/85/9782211048385FS.gif“Le jeune Nicolas s’est-il vraiment noyé à Montalivet ? Pourquoi le docteur Victor a-t-il confié qu’il avait fait un
faux rapport d’autopsie ? Et qu’allait-il chercher au Centre d’études des phénomènes paranormaux lorsqu’on l’a assassiné ? D’où vient ce halètement dans le parking souterrain ? Qui est vraiment Hugo Knocker, qui se prétend étudiant en psychiatrie et a de sérieuses difficultés d’élocution ? Pourquoi a-t-il toujours un problème avec les manches de son pull-over ? Et pourquoi redoute-t-il l’arrivée de la pleine lune ? Et pourquoi Marianne ne se sent-elle plus tout à fait la même ?”

Non ce livre ne vient pas de paraître suite au succès de Twilight !Ce livre il date de 1998 et je l’ai lu quand j’étais au
collège… pourtant il m’a laissé un fantastique souvenir. Celui d’une histoire qui a du punch, et qui vous scotche du début à la fin. Télépathie, télékinésie, le fantastique est présent à chaque page, pourtant les héros sont des adolescents ! Ca commence fort, avec la description de la torture d’une jeune femme, et ça continue très fort avec action, suspense… et ça fait même un peu peur parfois !

Un livre dont le titre attirera les ado en ce moment… une bonne occasion pour moi de le ressortir des rayons :)

 

Maïté coiffure

http://www.decitre.fr/gi/96/9782211071796FS.gif“Louis Feyrières doit faire un stage d’une semaine, comme tous les élèves de troisième.
Où ? Il n’en sait rien. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’aime pas l’école et qu’il ne se sent bon à rien. ” J’ai ma coiffeuse qui prend des apprentis, dit Bonne-Maman, lors d’un repas de famille. Stagiaire, c’est presque pareil. ” Coiffeur ? C’est pour les ratés, les analphabètes, décrète M. Feyrières qui, lui, est chirurgien. Louis se tait. Souvent. Mais il observe. Tout le temps. Comme il n’a rien trouvé d’autre, il entre comme stagiaire chez Maïté Coiffure. Et le voilà qui se découvre ponctuel, travailleur, entreprenant, doué! L’atmosphère de fièvre joyeuse, les conversations avec les clientes, les odeurs des laques et des colorants, le carillon de la porte, les petits soucis et les grands drames de Mme Maité, Fifi, Clara et Garance, tout l’attire au salon. Il s’y sent bien, chez lui. Dès le deuxième jour, Louis sait qu’il aura envie de rester plus d’une semaine chez Maïté Coiffure. Même si son père s’y oppose.”

Un roman autant pour les filles que les garçons, qui sert souvent en collège pour montrer qu’il n’y a pas de métiers homme ou femme ni de sous métiers.

Une histoire touchante, intéressante, qui donne envie de devenir coiffeur ! Paru tout d’abord dans Je bouquine, l’histoire a ensuite été agrémentée pour ressortir à l’Ecole des Loisirs. Cette version longue est peut être plus difficile d’accès pour les jeunes qui n’aiment pas du tout lire, mais elle permet de mieux voir les relations entre les personnages, et les motivations de Louis. On sent Louis se métamorphoser, devenir un jeune homme, plus sur de lui, mieux dans sa peau.

 

Baby Sitter Blues

http://www.decitre.fr/gi/30/9782211092630FS.gif

“Comment faire quand on veut absolument le même magnétoscope que les copains, et qu’on ne dépasse pas les cent francs d’argent de poche par mois ? Emilien décide de se lancer dans le baby-sitting.
A vingt francs de l’heure, il a calculé qu’il serait bientôt au bout de ses peines. Il se fait une réputation de raconteur d’histoire et potasse sa nouvelle bible : ” Comprendre et aimer son enfant “. Il affronte Martin qui dit toujours non, et Axel qui dit : ” Tu ne m’attraperas pas. ” Il aime surtout Anthony, qui a
seulement six moi. Seulement voilà, avec l’entrée en troisième, la situation se corse, et la mère d’Emilien supprime télévision et baby-sitting.

Emilien se reconvertit, donne des cours de français à une fille qui fait plus de fautes qu’on ne peut en inventer même exprès, prépare des rédactions idiotes, ce qui le mène tout droit dans le grenier d’Amandine. Et là, ça se complique, parce qu’Amandine est vraiment une fille bizarre.”

Ma première remarque concernant ce livre, est qu’une nouvelle version est parue en 2007, remasterisée en quelque sorte. Dans la 4ème de couverture que vous avez là, il s’agit d’acheter un magnétoscope… Les élèves d’aujourd’hui ne savent même plus ce que c’est, et dans la nouvelle version il s’agit d’un PC. Et Emilien
gagne 15€/heure. [15€ c’est beaucoup, presque trop même, et rare sont les baby sitter aussi bien payé je crois!]

Bref, ce premier tome de la série Emilien, qui comprend 7 tomes, est un des meilleurs, puisqu’il y a l’attrait de la découverte.
Emilien c’est un garçon attachant, et les petits qu’ils gardent (ou plus grand) sont souvent à la fois détestable et sympathique. Un mélange dynamique, pour un garçon qui va beaucoup apprendre grâce à cette expérience. Une peinture très juste de la jeunesse, et qui plait aussi beaucoup aux jeunes.

A noter que la couverture ne plait pas à tout le monde (et pas à moi…) mais que la nouvelle bien que très différente n’est pas beaucoup mieux (selon moi bien sûr!!)

La suite des aventures d’Emilien est aussi très intéressante, avec une mention particulière pour “Sans sucre merci” qui aborde le difficile problème du diabète.

Je voulais vous présenter quelques titres supplémentaires, comme la série Nils Hazard, plus policière, ou La fille du docteur Baudoin, plus grandes ados, mais le temps me manque… et je sais bien que si l’article est plus long, vous n’allez pas tout lire. Ils viendront donc plus tard sûrement, de même que Le tueur à la cravate, un des derniers Marie Aude Murail, qui est splendide !!

 

 Les références :

Amour, vampire et loup-garou de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs (Médium), 1998.- 2 211 04838 2  / 9€

Maïté coiffure de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs(Médium), 2004.- 2 211 07179 1  / 9,50€

Baby Sitter blues .- Ecole des loisirs(Médium), 2000.- 2 211 09263 2  / 5€ (nouvelle édition 2007 6€ 978-2-211-08260-0)


logo mam