Un été pour tout changer

Un été pour tout changerRoman estival pour adolescents

Un été pour tout changer
l’intégrale

Melissa de la Cruz

trad. Florence Schneider et Valérie Le Plouhinec

Albin Michel, Wiz, 2013
9782226249272, 20,90€

Cette intégrale comprend les trois romans de la série : Un été pour tout changer, Fabuleux bains de minuit et Une saison en bikini. Une intégrale ensoleillée, parfaite pour cette grise saison. On part dans les Hamptons, cette chic destination de vacances pour les américains, un séjour au bord de la mer, pour se prélasser et faire la fête… ou presque ! En effet Mara, Jacqui et Eliza, nos jeunes héroïnes, s’y rendent pour travailler ! Elles ont trouvé un emploi de jeune fille au pair dans la famille Perry. Ces trois tomes racontent leurs histoires, à travers des narrations alternées. A l’arrivée elles ne se connaissent pas, et ont du mal à s’apprécier, tant elles sont différentes, mais au fil du récit des liens vont se nouer entre elles. En trois tomes, trois étés, le lecteur a le temps de voir évoluer ces trois jeunes filles, et de s’attacher à elles.

La famille Perry, c’est tout un poème, la famille riche par excellence, qui ne s’occupe pas de ses enfants. Les enfants sont donc forcément à cette image… Et les filles vont avoir fort à faire avec Madison, Zoé, William et Cody ! Heureusement elles trouveront des alliés, notamment Ryan, le grand frère, séduisant et amical… Car outre ces histoires d’enfants et de travail, Mara Jacqui et Eliza vont vivre un été rempli de fêtes, de soirées sur la plage et de rencontres !

Rien de très original, mais Un été pour tout changer répond parfaitement aux attentes du lectorat : des aventures à paillettes, du soleil, et des histoires d’amour, le tout avec des personnages bien campés. Le premier tome est vraiment pétillant, les filles sont très sympathiques avec leur trois caractères opposés, et les personnages masculins sont charismatiques. Le tome 2 est agréable à lire aussi, mais se renouvelle assez peu. Le troisième tome par contre apporte des changements et on bascule beaucoup plus dans un côté adulte. Le travail n’est d’ailleurs plus tout à fait le même…

Le côté Amérique ultra riche et jeunesse dorée est intéressant, mais c’est surtout le regard de ces trois jeunes filles d’horizon différent qui permet de mieux comprendre son fonctionnement. La jeune fille ruinée, la latino qui sait utiliser son physique pour obtenir ce qu’elle veut et la trop sérieuse qui a besoin de ce job pour payer ses études… Trois regards complémentaires pour une critique souvent très drôle de ce milieu qui fait envie.

Une intégrale pétillante, qui sent bon le soleil, la plage, la mer et le luxe, mais qu’il est préférable de ne pas dévorer d’un seul coup, pour ne pas se lasser de ces trois jeunes héroïnes. Le soucis, c’est que c’est un pavé de presque 1000 pages, qui pèse lourd au bout des bras…

+ Attention cette intégrale ne contient pas le quatrième tome de la série : Glamour toujours !

+ L’avis de Leiloona

+ Du même auteur : Les vampires de Manhattan (fantastique), Frozen (dystopie)

La mer, c’est génial !

LaMerCEstGenialLa mer, c’est génial !

Angie Morgan

Gallimard Jeunesse (2015)

≈≈≈

Gaspard est en vacances au bord de la mer avec sa sœur Emma.

Elle lui explique qu’il ne doit pas faire trop de bruit pour ne pas ennuyer les autres vacanciers mais Gaspard n’en fait qu’à sa tête.

Lorsqu’il trouve une mare entre les rochers, il se calme enfin, fasciné par les animaux qui l’occupent.

Les glaces, les pirates, les crabes, les seaux, les pelles et les châteaux de sable… Les aventures d’Emma et Gaspard au bord de la mer.

≈≈≈

Mon avis : La jeune Emma essaye désespérément de calmer son jeune frère Gaspard qui crie sans arrêt et court partout. En même temps, si les enfants ne peuvent plus courir et crier en plein air, où vont-ils bien pouvoir dépenser leur “trop-plein” d’énergie ? Bref, Emma sera finalement bien contente que son jeune frère sache crier très fort !

Un album rigolo : l’histoire est amusante, les dessins aussi et il faut chercher, tout au long de l’album, où se cache le crabe… Les couleurs sont vives, gaies, les imprimés jolis et variés.

Les “textures” (ça ne doit pas être le bon terme !) sont étranges : parfois on voit que c’est du dessin, parfois de la photo, souvent un mélange des deux. J’aime bien la mouette, qui, à chaque page, semble surveiller Gaspard. Et la tête des malheureux gamins qui croisent le chemin de Gaspard !!

En bonus, à la fin du livre, Gaspard vous offre son petit guide des flaques (et tout ce qu’il y a dedans).

Un album qui fleure bon les vacances… à la mer !

SignatureNat

Mentine de Jo Witek

Jo Witek - Mentine Tome 1 : Privée de réseau !.Roman pour jeunes adolescents

Mentine
1. Privée de réseau

de Jo Witek

Flammarion, 2015
9782081334069, 12€
disponible en epub

Mentine est une adolescente comme toutes les autres, avec ses amies, ses coups de cœur… et ses mauvaises notes ! Mais voilà, Mentine a été déclaré surdouée et le médecin a expliqué qu’elle aurait des problèmes relationnels. Elle a donc pris le contre pied de cet avis médical, s’est entourée d’amis, et fait exprès de ne pas avoir la moyenne se faire bien voir au collège malgré ses deux ans d’avance. 9,5 de moyenne, pour passer en troisième, ça lui suffit. Mais cette fois, ses parents ont en marre et ne laissent pas faire. Et la punition sera à la hauteur de cette faible note ! Pas de vacances au bord de la mer pour Mentine, mais deux mois dans une ferme perdue dans le Larzac, chez un ami de sa grand-mère ! Quelle horreur !

Comme on pourrait s’y attendre Mentine profitera de cette punition pour découvrir et apprendre ! Si la ferme est perdue dans la nature, loin de tout et surtout des moyens de communication moderne, elle est aussi l’occasion de découvrir ce vieil homme qui l’accueille, mais aussi le jeune garçon qui l’aide pour l’entretien quotidien de la ferme. De belles rencontres qui vont permettre à Mentine, tout doucement et à contre cœur bien souvent, de s’épanouir et mieux se connaître… et connaître sa famille !

Un roman très sympathique, mené par l’écriture légère mais soignée de Jo Witek, agrémenté de quelques dessins modernes de Margaux Motin, qui permet de passer un bon moment, au cœur du Larzac ! Du déjà vu, mais bien mené, avec un personnage principal un brin atypique, et très attachant, que demander de plus ? Une suite !

Le journal de Gurty #Pépix

Le Gurtyjournal de Gurty

T.1 : Vacances en Provence

Bertrand Santini / Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2015)

*****

Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais “Arrête”. Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps “Arrête !”.

Maintenant, je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux : c’est plus joli.

*****

La narratrice, Gurty, petite chienne pleine de vie, nous raconte ses vacances en Provence avec son humain Gaspard, un humain gentil, joueur, fidèle et propre. En quelques 23 chapitres (pour 125 pages) Gurty nous présente ses amis (Fleur, la petite chienne qui n’est pas normale, mais il ne faut pas se moquer !), ses ennemis (Tête de fesses le chat d’à côté et l’écureuil qui fait hi hi), nous parle de son presque voyage en Chine, de ses pipis pour marquer son territoire, de la volupté de se rouler dans le caca…

Mais surtout, surtout, Gurty nous fait bien rigoler !

Et les dessins sont un régal (voir la tête de “Fleur” p.22 ou encore celle de “Tête de fesses” le chat p.16).

Et en plus, à la fin du livre, il y a “Les carnets de Gurty” des jeux, des recettes, des tests mais aussi les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous ! Blague à part, on sent d’ailleurs que l’auteur est sensible à “la cause animale” : Il y a effectivement ces fameux conseils (p.138/139) qui sous des airs amusants ont l’air tout à fait intelligents (Je ne suis pas une poupée : un bon maître ne déguise jamais son chien avec pulls (…) Que ceux qui veulent jouer à la poupée aillent s’acheter des poupées, non mais !) ou encore quand Gurty nous parle de Fleur et du pourquoi de son problème (dont il ne faut pas se moquer !) C’est raconté avec humour mais c’est un passage triste…

Il y a aussi l’écureuil qu’il ne faut pas toucher (pourtant, il est agaçant !) et le rat que Gurty n’aurait pas dû tuer parce que c’est un animal comme elle, dit son humain (pas comme moi dit Gurty, lui il est moche et noir alors que moi je suis belle et en couleurs !)

Bref, avec cette petite chienne, vous allez bien rigoler (parfois être un peu dégoûté aussi… voir l’histoire du chichi ! Ou celle du caca…) et en prime ça peut même faire réfléchir ! Si avec tout ça vous ne courrez pas l’acheter…

Moi je suis contente,

Non seulement j’ai bien ri avec ce roman, mais j’ai découvert une nouvelle collection (Pépix) qui à l’air fort sympathique et un nouvel auteur (ben oui, on ne peut pas tout connaître non plus !) dont le livre jeunesse précédent (le Yark) m’a l’air également très intéressant et pourrait bien rejoindre ma PAL incessamment…

SignatureNatGurty T2 : Parée pour l’hiver