Un éléphant dans ma cuisine de Françoise Malby-Anthony et Katja Willemsen

Un roman émouvant sur le don de soi absolu

Autobiographie

Un éléphant dans ma cuisine

de Françoise Malby-Anthony

et Katja Willemsen

Guy Trédaniel éditeur, avril 2019,

366 pages- 19,90 euros

Thèmes : Afrique, réserve animalière, éléphants, rhinocéros, autobiographie, animaux

 

Présentation de l’éditeur:

« Françoise Malby-Anthony ne s’attendait pas à vivre dans une réserve animalière sud-africaine. Mais quand elle tombe amoureuse du célèbre écologiste Lawrence Anthony, sa vie prend un tournant inattendu. Ensemble, ils créent la réserve animalière de Thula Thula.

Lawrence décède en 2012 et Françoise se retrouve seule pour gérer le personnel de la réserve et protéger les animaux des braconniers. Malgré les difficultés, elle découvre la solidarité entre les humains et surtout la connexion exceptionnelle avec son troupeau d’éléphants. (…) Un bel exemple de survie et de réussite au contact des éléphants. »

 

Un éléphant dans ma cuisine est l’histoire d’un couple extraordinaire, celle de Françoise et de son mari Lawrence.  Ensemble, ils ont œuvré main dans la main avec une équipe merveilleuse à la création de la réserve Thula Thula.

Cette autobiographie m’a beaucoup touchée, il y a des passages très durs mais aussi très émouvants. Françoise nous conte avec simplicité tout ce que l’être humain peut construire mais aussi détruire. D’un côté, nous avons Lawrence Anthony et son épouse protégeant de leur mieux éléphants et rhinocéros. Et de l’autre, des braconniers sans scrupules semant la douleur et la mort, sans état d’âme.

A de nombreuses reprises, j’ai été émue aux larmes. J’ai même éprouvé de la colère face à la barbarie des hommes. Il est terrible de constater que certaines espèces sont en voie de disparition soit à cause de la pauvreté, soit pour des vertus médicinales imaginaires. Certains villageois n’hésitent pas à poser des pièges pour chasser sur le sol de la réserve, laissant derrière eux la moitié des victimes agonisantes. Heureusement, la bonté de Françoise et de son époux redonne de l’espoir. Grâce au domaine de Thula Thula, les animaux peuvent survivre et se reproduire. Des familles ne sont plus séparées et le grand cycle de la vie peut suivre son cours. Il faut énormément de courage et de bienveillance pour veiller sur des animaux sauvages meurtris et supporter chaque jour les menaces du braconnage. S’il existait plus de personnes de cet acabit, le monde tournerait bien mieux. Que d’empathie et de sacrifice de soi, c’est admirable!

Grâce aux magnifiques photos présentes à l’intérieur de l’ouvrage, on se sent plus proche des habitants de Thula Thula. Ce sont de très beaux témoignages des grands moments de leur quotidien à la réserve. Et puis, quel plaisir de voir ces animaux espiègles et plein de vie!

De la splendide majesté des éléphants à la force tranquille des rhinocéros, « Un éléphant dans ma cuisine » est un merveilleux voyage vers une terre sacrée qu’il faut absolument préserver.

A découvrir!

 

~Melissande~

+ Le reportage  au JT de 20h sur France 2

+ L’interview de Françoise Malby-Anthony  par l’éditeur

+ Le site de l’éditeur

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.