Les poussins mènent l’enquête – romans

Poussins La brigade des poussins

Par Doreen Cronin

Illustré par Kevin Cornell

Éd. Nathan (2016)

* * * *

  • L’Affaire de la terrible chose géante
  • L’Affaire du Bizarre Poussin bleu

* * * *

4 poussins, petits, jaunes et duveteux mènent l’enquête.

Dans l’affaire de la terrible chose géante, Noisette l’écureuil est terrifié par une chose « grosse et effrayante » dans le jardin. Quand on lui demande de préciser de quoi il s’agit, il dit que la chose est « énorme et menaçante » ou encore « gigantesque et terrifiante ». Bref, c’est pas gagné…(Note pour l’éditeur : il y a une coquille p.67 – une bombonne ?)

Dans l’affaire du Bizarre Poussin bleu, c’est un jeune geai qui a perdu sa maison et qui vient demander de l’aide à la brigade des poussins. Mais, pas fous, les poussins s’aperçoivent bien vite que le petit oiseau bleu ne leur dit pas tout…

* * * *

Deux histoires avec beaucoup d’humour, les poussins sont plutôt loufoques et les dialogues un poil farfelus par moment (voir le geai qui confond mètre et centimètre !). C’est facile à lire pour les plus jeunes  grâce aux chapitres courts, à la grosse police de caractères et aux nombreux dialogues. De multiples illustrations amusantes en noir et blanc parsèment les deux romans.

Ils me paraissent tout à fait accessibles à partir de 7/8 ans pour les jeunes lecteurs qui n’ont pas peur des « gros » livres (moins d’un centimètre d’épaisseur, hein, le « gros » livre, tout est relatif c’est bien connu, mais oui, quand on commence à lire, ça peut paraître « gros » ! ;) )

* * * *

Sur le site de l’éditeur, vous pouvez feuilleter quelques pages.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Roi Ours – BD ado/adulte

RoiRoi Ours ♥

Mobidic

Delcourt (2015)

ö ö ö ö ö

Xipil, une jeune femme, fille du Chaman, est offerte en sacrifice à la Déesse Caïman pour lever une terrible malédiction jetée par celle-ci sur toute la tribu. Mais le Roi Ours décide de délivrer la jeune femme, prenant ainsi l’offrande faite à la Déesse Caïman, quitte a subir sa colère…

ö ö ö ö ö

Quelle belle histoire ! Mélange de contes et légendes de différentes origines et de croyances animistes avec toute la bêtise humaine en prime, Roi Ours est une magnifique bd ! J’ai adoré les illustrations parfois très sensuelles, les couleurs de forêt en automne, ainsi que le côté très humain (dans le bon sens de la chose cette fois-ci) des expressions des différents animaux.

Attention, contrairement à ce qu’on pourrait croire en voyant la couverture, ce n’est pas une bd jeunesse… L’auteur m’ayant gentiment donné l’autorisation d’utiliser ses illustrations, je vous en fait profiter :

roi-ours2Je n’en dis pas plus, d’autres en ont parlé beaucoup plus savamment que moi (et ce ne sont pas les coup de cœurs qui manquent !!) : Un Amour de Bd (Jacques est tombé sous le charme) – D’une berge à l’autre (Jérôme aussi !) – RTBFBdzoomBdgest (présente les 15 premières planches) – Planète Bd

Roi

ö ö ö ö ö

Cet album a reçu le prix « Avenir » de la ville de Bruxelles (Prix Saint-Michel de la BD) en 2015, le prix du meilleur premier album des lycéens picards 2016 et le prix Canal Bd du Festival Bédéciné d’Illzach ( ex aequo avec Léonie BISCHOFF pour « Le Prédicateur »).

Roi Ours est le premier album de Mobidic. Après avoir grandi en France, elle part s’installer à Bruxelles où elle va d’abord étudier le cinéma d’animation puis la bd (préférant, selon ses propres termes « quand ses dessins se tiennent tranquille » !) Mobidic travaille actuellement sur une autre bd dont vous pourrez voir quelques dessins sur son blog.

Le blog de Mobidic

Chez l’éditeur, Delcourt, vous pourrez feuilletez les premières pages.

Sur Bdgest, un entretien très intéressant avec l’auteur, pour en savoir plus sur ses influences et sa façon de travailler. Un autre sur ActuaBd

roi-ours3

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le royaume des loups T1 : Faolan

FaolanFaolan le solitaire

Kathryn Lasky

PKJ (2011)

* * *

Morag la louve met au monde 3 louveteaux. Mais l’un d’entre eux, Faolan, a une patte courbée, qui l’empêchera sans doute de bien courir, et, du coup, il est abandonné par la meute. Faolan sera recueilli par une ourse géante folle de chagrin parce qu’elle vient de perdre son unique petit. Elle va l’élever comme son enfant, cherchant à adapter son éducation à leurs différences.

1er tome d’une série qui en compte 6, le dernier tome est sorti en 2013.

* * * * *

Une très jolie surprise que ce petit roman. J’avais un peu peur de tomber sur un truc « gnian-gnian » mais pas du tout ! Dans cette histoire, on parle de malformation, de handicap (Faolan a une patte courbée et c’est pour cela qu’il va être abandonné par la meute) mais aussi d’adoption (l’ourse géante, Cœur de Tonnerre va adopter ce petit loup et l’élever) et du droit à la différence. En effet, l’ourse, qui sait que Faolan n’est pas un ours, adapte l’éducation qu’elle lui donne à sa morphologie de loup…

C’est une belle histoire qui parle aussi de respect, que ce soit envers la nature ou envers les autres animaux (même ceux qu’on tue pour les manger !)

Bref, une histoire agréable à lire et qui véhicule des messages que je trouve plutôt positifs ! Une belle histoire, touchante, parfois triste. On s’attache très vite à ce louveteau ainsi qu’à sa mère adoptive géante (une femelle Grizzly quand même !).

Bref, un livre qu’on peut sans problème conseiller aux enfants à partir de 8/9 ans, qu’ils soient ou non amoureux des animaux, car c’est avant tout une belle aventure !

* * * * *

Kathryn Lasky a d’abord été enseignante, puis éditrice avant de se lancer dans l’écriture. Elle est aujourd’hui l’auteur d’une centaine d’ouvrages pour enfants. Elle vit aujourd’hui dans le Massachusetts. Ricochet

Elle a notamment écrit la série « les gardiens de Ga’Hoole » et de nombreux romans historiques.

Le site de l’auteure, en anglais.

Le site de l’éditeur Pocket Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Roald Dahl – Part 3

Roald Dahl, suite et fin ?

* * * * *

Vous trouverez ici le premier article sur le challenge Roald Dahl ou je vous présentais Matilda et le BGG, le Bon Gros Géant.

Et par là, le deuxième article, où je vous parle de L’énorme crocodile et du doigt magique.

Pour aujourd’hui, ce sera « Fantastique Maître Renard » et une adaptation de « Sacrées sorcières« .

* * * * *

 FantasRoaldtique Maître Renard

Roald Dahl & Tony Ross (Gallimard 1989 pour cette édition)

« Qu’est-il donc arrivé à ta queue, mon vieux Renard ? s’écria Blaireau.
– N’en parlons pas, je t’en prie, dit Maître Renard.
C’est un sujet douloureux. » Ils continuèrent à creuser le nouveau tunnel en silence. Blaireau était un grand fouisseur
et depuis qu’il donnait un coup de patte. le tunnel avançait à toute allure. Bientôt, ils se retrouvèrent au-dessous d’un autre plancher.

* * *

Tout le monde sait, depuis « le roman de Renart » que les renards sont des animaux très rusés. S’il fallait encore une preuve, Roald Dahl nous la donne aujourd’hui, avec ce petit roman très amusant. Dans cette histoire (comme dans la vraie vie semble t-il !) Renard est un voleur de poules (mais il aime aussi les oies et les canards apparemment). Sa seule excuse est qu’il doit nourrir sa nombreuse famille. Et les humains de cette histoire sont tellement détestables, qu’on ne peut en vouloir à Maître Renard de les rouler ainsi dans la farine…

Les illustrations de Tony Ross sont très expressives, amusantes et ajoutent une touche d’humour supplémentaire à cette histoire déjà très drôle !

A la fin de cette édition, il y a quelques pages en supplément : la biographie de Roald Dahl, celle de Tony Ross et plusieurs pages de jeux liés à l’histoire.

* * * * *

Sacrées sorcières

Adaptation de David Wood, d’après Roald DahlDahl

Roald a perdu ses parents dans un accident de voiture et il vit avec sa merveilleuse grand-mère. Mais les Sorcières rôdent partout, en quête de chair fraîche, et traquent les petits enfants…

$*$*$

Ce petit livre propose 7 courtes pièces de théâtre créées par David Wood à partir de l’histoire de Roald Dahl. Elles sont prévues pour être jouées par 10 à 20 personnes selon les pièces et sont  adaptées à de jeunes enfants, on peut les faire jouer dès l’école primaire.

Et elles sont parfaites pour une découverte du théâtre, même si on est soi-même un metteur en scène amateur. En effet, de nombreuses didascalies* permettent de se lancer facilement. Avant chaque pièce, tout est précisé : le nombre de personnages bien sûr, mais aussi des indications sur le décor à mettre en place, les accessoires, l’éclairage à apporter ou encore les effets sonores. A tout cela s’ajoute quelques « trucs » : par exemple, comment faire la bave et les dents bleues des sorcières ? Tout simplement avec un produit révélateur de plaque dentaire… (Je connaissais le rouge, ça doit se faire aussi en bleu !)

Toutes ces petites pièces ont, de plus, l’avantage d’avoir conservé tout l’humour du génial Roald Dahl !

*Indications de mise en scène (je fais un peu ma crâneuse, je viens d’apprendre ce mot aujourd’hui même !!)

* * * * *

Sur le blog de Chicky Poo, « La planque à libellules » il y a un challenge spécial Roald Dahl ! Moi je participe déjà avec ces articles, et vous ?

Dahl  *   https://2.bp.blogspot.com/-Rqfe3magCQY/V4fkfQlzosI/AAAAAAAAHps/EA9RqUsjicMatxPSvqNkL0X0YIs9UjjIQCLcB/s320/Logo%2BJames.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :