Tokyo ne dort jamais d’Anne Calmels

Tokyo ne dort jamais

d’Anne Calmels

Roman adolescent

Flammarion (Tribal), octobre 2010
9782081241336, 10€

Thèmes : Tokyo, Yakuza, Mafia, Adolescence, Quête d’identité, amour

 

Présentation de l’éditeur :
Depuis qu’il connaît ses racines gakuzas, Toshi se cherche.
Incognito, il s’enrôle dans un des gangs de la célèbre mafia japonaise en prise avec la pègre chinoise. Les choses dérapent. Des hommes meurent, une jeune fille chinoise est en danger. Toshi doit choisir : rester droit, généreux et courageux. Ou devenir un criminel guide de pouvoir, semant malheur et désolation.

 

Mon avis :

La première constatation, c’est que le livre ne ressemble pas du tout à la couverture… bien heureusement! En fait cette couverture fait vraiment adulte, mais c’est un roman jeunesse / ado, chez Tribal.
Ce livre fait suite à un premier tome La nuit des Yakuzas, utile pour connaître et comprendre les personnages, mais pas indispensables pour autant! Dans ce tome Toshi, qui vient de découvrir que son père est un Yakuza s’enrôle dans la mafia japonaise, à ses risques et périls pourrait-on dire! Mais les évènements s’enchainent très rapidement, et quand une jeune femme chinoise est en danger, Toshi doit choisir qui il veut être…

J’ai apprécié cette découverte du monde des yakuzas, même si j’ai eu l’impression parfois que ce jeune personnage donnait un aspect un peu trop édulcoré à cette mafia. En fait Toshi est au coeur de l’enfer, mais il s’en sort plutôt bien, et les messages qu’il échange avec son amie restée en province n’aide pas je crois. Trop d’amour ?

J’ai tout de même passé un bon moment, mais j’ai eu du mal à y croire! L’intérêt principal c’est la quête d’identité de ce jeune adolescent qui découvre l’identité de son père et qui se pose mille et une questions sur les yakuza… bons ou méchants, on ne peut réduire cette quête à cela, mais cela donne une bonne idée du dileme de Toshi. Il se remet en question, tout en essayant de rester lui même!

Un livre sympathique, je conseille tout de même de commencer par le premier tome de la série La nuit des Yakuzas.

Crescendo de Becca Fitzpatrick (Saga Hush Hush, tome 2)

Crescendo

de Becca Fitzpatrick

Tome 2 de la saga des anges déchus (T1 Hush Hush)
Roman fantastique adolescents / jeunes adultes

Msk, mars 2011
9782702434550, 17€

Thèmes : Anges déchus, amour, adolescence

Présentation de l’éditeur : Attention Spoiler si vous n’avez pas lu le tome 1 (et un tout petit peu tome 2 dans cette présentation)
Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l’homme qu’elle aime et qui est maintenant son ange gardien.
Alors qu’elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim ? Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s’éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou lui cache-t-il d’autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque à enquêter seule, consciente que la vérité qu’elle s’apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.

Mon avis : Mon article sur le tome 1 Hush Hush

Je vais essayer de ne pas faire de spoiler dans mon avis… je sais comme c’est frustrant… et pourtant ne rien dire c’est dur aussi !

On va commencer par l’essentiel : j’ai aimé ce livre ! Moins que le premier car il n’y a pas la découverte et un peu moins de mystère, et en même temps plus que le premier car Nora s’affirme enfin ! Elle devient enfin le vrai personnage principal, plus que Patch, même s’il m’a parfois manqué dans ce tome. Nora en devenant un personnage plus intéressant donne plus de profondeur et de réalité à ce tome. Il y a encore largement des mystères, des interrogations, de l’amour, des surprises, mais l’ensemble est plus adulte.
Entre la mort de son père, l’absence de Patch et le retour d’un vague ami d’enfance, Nora se retrouve sans cesse dans des situations plus dangereuses les unes que les autres, comme si elle attendait que son ange gardien la sauve…

Dans ce tome j’ai adoré detester Patch pour ce qu’il fait à Nora, j’ai adoré retomber amoureuse aussi…Aahh, comme dans le tome 1, je n’ai pas pu résister au charme de ces anges déchus… On apprend beaucoup de choses, on avance vraiment dans l’intrigue principale, on commence à mieux comprendre les rapports entre anges déchus, anges gardiens et néphilim… Et pourtant la fin une fois de plus est terriblement ouverte… le prochain tome (tome 3) sortira le 18 octobre 2011 au USA sous le titre Tempest, ce sera à priori le dernier tome de la série.

Info pour les fans de Vee : oui oui elle est là, fidèle à elle même, et elle m’a encore fait rire!


Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Lundi Découverte : Loustik

 

Cette semaine une maison d’édition auvergnate est à l’honneur. Bon il faut d’avance avouer que le simple fait d’être Auvergnate me pousse à me pencher plus avant sur le catalogue.

Loustik

loustikCette petite maison d’édition, basée dans le 63, s’adresse aux enfants. Elle a été crée par Tony Rochon, illustrateur en 2009.

 

Au catalogue 6 albums pour les enfants de 2 à 6 ans environ (selon moi) :


Mais où est mon pantalon ?
Tony Rochon et Aurelie Vaissier

Mais où est mon pantalon ?

La princesse au doigt dans le nez Tony Rochon et Cathy Pelletier

La princesse au doigt dans le nez

 


Petit panda es tu grand ! Tony Rochon et Aurelie Vaissier

Petit panda es tu grand !

A la découverte de Garabit Tony Rochon et Patricia Vergne-Rochès

A la découverte de Garabite

Linette n’a meme pas peur ! Tony Rochon et Laurent Goddefroy

Linette n'a meme pas peur !

A la découverte de Michelin Tony Rochon et Patricia Vergne-Rochès

A la découverte de Michelin

Bien entendu les non auvergnats d’entre vous ne remarquent peut être rien, mais les autres ont sans doute souris, au moins à la dernière image! Et oui, c’est bien notre Bibendum Michelin :) Un autre album plus régional c’est celui sur Garabit, ce beau viaduc !
Pour les autres des thèmes plus généralistes sur les doudou, la peur, l’écologie, princesse, tics d’enfants… et père Noël!

J’aime autant vous dire que sur ce dernier album, celui que j’ai lu, les petits sont connaisseurs et ne se laissent pas avoir facilement.

Mais où est mon pantalon ? De Tony Rochon et Aurélie Vaissier

« La veille de Noël,  au moment de commencer la tournée des cadeaux, Père Noël a un gros problème :Il a perdu son pantalon… »

Mon avis :
Si je suis restée sceptique après la lecture de cet album, c’est surtout à cause des illustrations. Elles sont mignonnes, colorées, mais correspondent assez peu à ce que j’aime voir dans un album jeunesse. Trop c’est le seul mot qui me vient à l’esprit. Trop mignon je crois, et cela fait finalement assez faux. Au niveau de l’histoire, c’est mignonnet, tout à fait adapté au public. Je pense que pour vraiment aimer il faut croire au père noël ! Ce père noël est plutôt crédible, et les décors, avec lutins, les cadeaux…et la mère noël!

Un ensemble coloré, plutôt agréable qui sans être un coup de coeur me donne envie de découvrir d’autres titres du catalogue.

L’avis de Camille (4ans 1/2)
Le livre était dédicacé à son nom, ce qu’elle a beaucoup apprécié quand elle l’a découvert.

« J’aime bien le père noël parce qu’il a un claçon marrant. Les images elles sont belles et en plus y a des coeurs! C’est rigolo parce que le père noël il a un pantalon troué, et même la mère noël elle a des trous. En plus y a des lutins partout mais je les ai pas compté encore. »

Voilà Camille a beaucoup aimé le livre, et elle a voulu le relire plusieurs fois !

Merci à BOB et  loustik et toutes mes excuses pour le retard, dû à une absence non prévue (et non voulue…) de la maman de Camille (qui n’est pas ma fille, non :)

La maison d’édition a aussi un parrain… et un parrain bien auvergnat malgré qu’il soit canadien, puisque c’est un joueur de l’ASM Rugby ! Il s’agit de Jamie Cudmore ! Les premières photos et affiches sont visibles ICI.

jamie cudmore

L’intérêt d’un tel parrain? Franchement je ne sais pas trop, mais le rugby c’est sacré à Clermont, alors…

La ronde des livres – Les 100 !

Deux albums lus cette semaine avec un 100 dans le titre… voilà de quoi faire un thème pour cette ronde des albums, notre rendez-vous bimensuel, avec toujours Liyah et Noukette!

Le petit livre des 100 premières fois

Un petit format, mais 200 pages, pour 100 premières fois! A chaque double page on découvre une première fois à gauche, et sur le vis à vis de droite une deuxième fois. Le tout est principalement bourré d’humour, avec des premières fois plutôt simples, et des secondes fois à mourir de rire. Souvent. Mais pas toujours. Sauf que quand ce n’est pas drôle, ce n’est pas raté, c’est touchant…

Chaque page est illustré, et textes images ne peuvent se passer l’un de l’autre tant ils sont complémentaires, surtout pour les enfants je pense, car tout n’est pas facile à comprendre, niveau humour.

Les personnages principaux sont toujours des enfants, avec des premières fois d’enfants, et cela accentue l’humour de ce livre!

Extraits :
La première fois que je suis montée sur un poney, j’ai voulu descendre.
La deuxième fois, je serais bien restée un peu plus.
La première fois que j’ai eu du chagrin, j’étais trop petit pour m’en souvenir.
La deuxième fois, j’étais trop grand pour l’avouer.
La première fois que j’ai lu un livre, je racontais autre chose que ce qui était marqué.
La deuxième fois, ça a pris du temps.
La première fois que j’ai pris une photo, on voyait que les pieds.
La deuxième fois, on voyait bien le ciel.

DANIEL Stéphane / BADEL Ronan – Le petit livre des 100 premières fois .- Sarbacane, 13 avril 2011.- 13,50€

Le livre des 100 – La farandole (visuel à venir)

100 parce qu’il faut compter jusqu’à 100  bien sûr, mais ce sont surtout les jeux d’observation que j’aime dans ce livre. Après le livre des 100 (l’avis d‘Emmyne), et le livre des 100 bonshommes voici le tout aussi réussi La farandole! Les personnages sont drôles, et des tas de détails se cachent dans les illustrations.

J’aime beaucoup les livres jeux, surtout ceux qui font appel au sens de l’observation. Les japonais sont d’ailleurs très fort pour cela, car on en trouve de plus en plus en librairie!

Sur le principe, c’est comme dans les albums Charlie (Editions Gründ) mais pour les plus jeunes. Cet album dès 4 ans permet des heures de jeux. Retrouver les fourmis, le pot de peinture bleue, la fraise, la libellule… et compter en plus les personnages dans de grandes doubles pages, illustrées en couleur, un vrai défi!

Un bel album, avec en plus des autocollants – gadget inutile mais qui plait toujours aux enfants -. Un album jeux bien construit, pédagogique, sans tomber dans l’excès car on peut aussi tout simplement regarder cet album comme une histoire…

SEBE Masayuki – Le livre des 100 : la Farandole.- Mango Jeunesse, 8 avril 2011.- 9,90€

2 de plus dans le challenge Je lis aussi des albums 2011 !

Soit un total de 7/24

Chez Liyah on découvre cette semaine l’Afrique, avec deux albums.

Chez Noukette ce sont mes chouchou Rita et Machin qui sont à l’honneur!