RDL# Albums Pop Up

Nouvelle Ronde des Livres autour des albums, avec Liyah, Noukette et Sophie Vicim.
J’ai choisi cette semaine de vous parler des Pop Up car j’adore ça!

Un, deux, trois… pop-up !

123 Pop Up est un adorable petit album pour enfant, qui permet d’apprendre à compter, ou tout simplement de découvrir chaque page avec plaisir et surprise. Car la surprise c’est l’élément que je préfère dans les pop up. Ouvrir la page et ne pas savoir ce qui va se développer devant nous!

Ici nous avons affaire à petit livre, avec des pop up simples mais efficaces. A chaque chiffre on découvre un animal. Puis deux pour le 2. Puis trois… tout cela jusqu’à 10 ! Les animaux sont variés et l’ensemble joue beaucoup sur les contrastes de couleur. Des dessins très simples et reconnaissables par les enfants, mais des pop up sympathiques et travaillés.

Comme il est vraiment très difficile d’en parler j’ai fait des photos pour vous faire voir (juste en dessous).

PELHAM Sophie et David – Mango Jeunesse, avril 2012 – 9782740429754, 12€

Pour le deuxième album pop up je l’ai trouvé en bibliothèque mais je n’ai pas fait de photo, il faudra vous contenter de mes explications, et de mes liens ;)

Masques – Pop Up

Ce pop-up de Paul Rouillac est vraiment atypique et original.

A partir de 12 masques choisis au Quai Branly, des masques africains et asiatiques, cet expert en imprimerie et reliure a crée un très bel album, autant pour enfant que pour adulte !

Pas de texte, juste le plaisir des yeux, et chacun peut se faire sa propre histoire.

Paul Rouillac explique un peu plus sa démarche :
« Les masques se prêtent bien à ce procédé qui impose une symétrie où, comme pour la reliure, on manie le scalpel et le papier pour copier, plier, coller Après photos et croquis réalisés sur place, j’ai choisi ceux qui se prêtaient le mieux au Pop up, en respectant les tons du masque et de l’espace où ils sont présentés au musée. Et quand c’était possible, le recours à des matériaux autres que le carton pour être au plus près du masque original : raphia, fourrure, paille… » Extrait d’un article de presse.

Ce livre est vraiment très bien fait, beaucoup de précision et de détails. J’ai été vraiment surprise par ce travail. 12 masques mais tout une histoire, on le regarde sans se lasser en boucle… Je suis d’ailleurs tentée par les cartes postales pop-up qui viennent de sortir en deux coffrets : 6 masques d’Asie, 6 masques d’Afrique.

Ce livre a été récompensé par une mention dans la catégorie « non fiction » au BolognaRagazzi 2012 (Prix de la foire du livre de Bologne)

 ROUILLAC Paul – Mango, 2011 – 9782740428580, 23€

La présentation de Mango :

Et si vous aimez les pop-up je vous conseille ce blog Oh Pop Up vraiment très intéressant!

 

* Chez Sophie Vicim qui nous a rejoint depuis mi-mars vous pouvez découvrir une collection que sa fille adore l’imagerie des bébés.

* Chez Noukette les doudous sont à l’honneur, avec Emily Gravett et Marie Wabbes

* Chez Liyah on se la joue très fille et on devient styliste

Le logo sera mis jour prochainement pour ajouter Sophie (tu préfères le livre vert ou le rouge ?)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

La probabilité statistique de l’amour au premier regard de J.E. Smith

La probabilité statistique de l’amour au premier regard

de Jennifer E. Smith

Roman pour adolescent

Hachette, janvier 2012
Bloom, 12,90€
9782012023505

Thèmes : Avion, Aéroport, Londres, mariage, famille recomposée, Amour.

Hadley, une jeune fille de 17 ans, manque de 4 petites minutes son vol pour Londres.
4 minutes qui vont changer sa vie. Alors qu’elle doit se rendre au mariage de son père avec une femme qu’elle ne connaît pas mais déteste déjà, Hadley se retrouve coincée dans un aéroport de New York pour attendre le prochain vol. Elle y rencontre Oliver, un Anglais faisant ses études aux États-Unis et qui prend le même avion qu’elle. Le charme opère immédiatement. Arrivés à la douane de Londres, chacun part de son côté.
Mais le destin peut avoir plus d’un tour dans son ciel !

Le titre, la couverture… on ne peut pas se tromper il s’agit là d’un roman d’amour. Et j’ai aimé ce roman justement parce qu’il nous donne tout ce qu’on attend d’une histoire d’amour, sans nous lasser.

L’histoire est même plutôt originale puisque nous ne suivons les protagonistes que pendant 24 heures. Des Etats-Unis à Londres. Une rencontre dans un aéroport, un voyage, un mariage… Mais reprenons du début ! Hadley, la narratrice a 17 ans et elle se rend à contre coeur à Londre pour le mariage de son père avec Charlotte, sa belle mère qu’elle n’a jamais rencontré. Elle en veut beaucoup à son père, mais sa mère la force à ce rendre à ce mariage. Pleine de mauvaise volonté, elle rate son vol et doit attendre le suivant dans un aéroport bondé. L’occasion de rencontrer Oliver, un anglais. Ils vont avoir tout un vol pour parler, se livre… mais à Londres chacun part vers ses occupations.

Une histoire fraîche qui mêle famille et amour sans tomber dans la romance facile. Agréable à lire, l’écriture est simple et efficace. On prend plaisir à suivre Hadley dans ses réflexions et aventures, on est même parfois surpris… Le côté mathématique du titre m’avait attiré, j’avoue que c’est finalement très peu traité, c’est dommage mais compréhensible dans ce type de roman. Par contre il y a tellement plus qu’une simple histoire d’amour. Le rapport au père est très présent, avec plusieurs illustrations, et en entrant ainsi dans la vie des personnages, même pour 24 heures, on s’attache à eux… Et en petit bonus sympathique, un rapport aux livres intéressants!

 Un beau roman pour adolescentes et jeunes adultes.

+ L’avis d’Hécléa, qui a passé elle aussi un bon moment.
+ Celui d’Harmony qui le conseille au coin du feu (bon maintenant ça serait plus sur la plage)
+ mais aussi Léna, qui a dévoré ce roman,
+ Fairy, qui a acheté le roman à l’aéroport
+ Sab un peu déçue…
+ Une histoire attachante et bouleversante pour Clarabel
+ Un livre doudou pour Bladelor  – avec son logo que je trouve trop chou >

+ Titre original : The statistical probability of love at first sight
Traduit par F. Le Boucher – La couverture américaine :

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Toto Un sacré numéro

Toto

de Frank Girard
et Serge Bloch

Recueil de blagues illustré

Tourbillon, avril 2012 pour le nouveau
5,90€

 

 

Toto est effectivement un sacré numéro! Entre le petit format et le orange fluo c’est le livre idéal à s’échanger à la récréation et mes élèves l’ont bien compris! Presque un peu trop puisqu’il est difficile de les faire taire, mais ils sont contents, c’est déjà pas si mal!

Cette collection des éditions Tourbillon en est déjà à son tome 7 (sorti le 5 avril 2012) et moi franchement je me lasse. Blague de Toto, blague bien connue, on ne retrouve pas l’originalité de Mortelle Adèle. Même les illustrations de Serge Blosh finissent par me fatiguer… et pourtant chaque nouveau numéro est un succès au CDI, les élèves adorent et le connaissent rapidement par coeur.
L’arrivée du tome 7 n’a donc pas modifié le comportement, ruée vers l’or immédiate, à peine posé sur mon bureau, avant même qu’il soit enregistré ou couvert!

Une petite série pour les enfants qui plait même aux adolescents de 3ème, une belle réussite donc!

Je reste plus sceptique avec mon point de vue adulte, le prix lui aussi me semble un peu cher pour ce type de petit livre mais les illustrations et la couleur l’explique sans doute.

+ Les 8 tomes :

0. Zéro + Zéro
1. Toto en fait des kilos
2. en plein délire !
3. T’es pas un cadeau
4. L’école est finie ! (enfin)
5. Un sacré Zigoto
6. Vas-y mollo !
7. Un sacré numéro !

Nous suivre et partager :
error0

Skeleton Creek 3 Le crâne

Skeleton Creek
3. Le crâne

de Patrick Carman

Roman pour adolescent (horreur – enquête)

Bayard, octobre 2011
9782747037051, 13,90€

Sarah et moi avons levé un mystère…
pour nous retrouver plongés dans un autre. Nous pensions que le Crâne était une petite société secrète, limitée à notre petite ville. En fait, son influence néfaste dépasse les frontières de Skeleton Creek. Elle hante des lieux plus inquiétants les uns que les autres, aux quatre coins des Etats-Unis. Bien sûr, Sarah n’a pas pu résister, et elle se met de nouveau en danger. Plus tête brûlée que jamais, elle a pris sa caméra, et à présent elle sillonne en voiture les routes du pays, déterminée à découvrir ce que cache chacun de ces lieux.
Moi, je suis coincé ici. J’écris tout dans mon journal, je l’aide comme je peux, à distance, en visionnant ses films et, comme toujours, en tremblant pour elle. Mais ce n’est pas le plus effrayant. Le plus effrayant, c’est que le fantôme de Joe Bush m’a envoyé une vidéo où il me met en garde. Il est de retour, il est là, à Skeleton Creek. Lisez mon journal. Regardez les vidéos. Menez l’enquête.

La semaine de la presse est terminée, on laisse donc de nouveau place aux livre sur le blog!

A la fin du tome 2, l’histoire de la dague semble belle et bien terminée. J’avais donc quelques doutes sur l’intérêt d’un 3ème tome mais j’ai été agréablement suprise !

Ryan vit toujours à Skeleton Creek mais Sarah a déménagé et ils se sont éloignés. Pourtant le fantôme de Joe Bush va de nouveau les hanter et ils vont se lancer, à distance, dans une nouvelle aventure. Le mystère de ce tome tourne surtout autour de l’apôtre et de la société du Crâne, qu’on a déjà croisé dans le tome 2. L’enquête va les entraîner dans des lieux variés, ayant tous une histoire effrayante… que Sarah nous fera partager en vidéo une fois de plus (brrr!!).

Si vous n’avez pas lu les premiers tomes (ou mes avis sur les premiers tomes) vous ne pouvez pas comprendre. Petit retour en arrière donc. Le principe de cette série de livres est de jouer avec la peur du lecteur en insérant régulièrement dans le récit des mots de passe permettant d’accéder à des vidéos sur Internet.

Dans les vidéos Fantômes, esprits, maisons hantées… tous les classiques sont présents pour mieux nous faire entrer dans l’ambiance… Et si dans le tome 2 l’usage des mails et du téléphone m’avait souvent paru superflus, dans ce 3ème tome où les héros sont si loin, cela prend tout son sens. Je trouve aussi que l’auteur maîtrise mieux l’alternance récit / vidéo et en joue mieux. Il s’en sert pour faire réellement avancer l’intrigue, pas juste pour nous faire peur même si c’est toujours aussi sombre et frissonnant.

Un nouveau tome qui sait se renouveler tout en s’appuyant sur ce qui a fait le succès des premiers tomes. C’est effrayant et entraînant !

 + Mon avis sur le tome 1 Psychose
+ Mon avis sur le tome 2 Engrenages

+ Le site Skeleton Creek

+ Pour voir les vidéos http://www.sarahfincher.fr/

Nous suivre et partager :
error0