La reine des mots d’Armand Cabasson

La reine des mots

d’Armand Cabasson

Roman adolescent

Flammarion (Tribal), 2011
442 pages, 11€

Thèmes : Adolescence, Divorce, Lecture, Mots, Psychologue scolaire, Psychiatre,

Présentation de l’éditeur :
« Je m’appelle Jenny et, depuis quelques temps, je pars en vrille.
Avant tout allait bien et maintenant tout va mal, tout va de pire en pire, je coule ! J’ai inondé mon lycée (on va dire que c’était presque involontaire), déclenché l’alarme incendie, je sème les catastrophes partout où je passe… Évidemment, mes parents paniquent. Ils se sont mis dans la tête de m’emmener voir un psy ! Me voilà face à ce type. Mais qu’est-ce que je fous là ? Il me dit que je ne suis pas folle (mais j’espère bien !).
Il veut essayer de m’aider. Bon courage… »

Mon avis :
Jenny, c’est elle la reine de mots. Elle est brillante, aime les livres, pourtant au lycée rien ne va plus. Elle commence par l’inonder presque sans le vouloir. A partir de là c’est la descente infernale. Psychologue scolaire, psychiatre, parents. Tout le monde la surveille, essaye de l’aider, pourtant il va lui falloir du temps avant qu’elle n’arrive à surmonter le problème qu’il y a avec ses parents….

J’ai beaucoup aimé l’écriture, le fond de cette histoire. Toute la partie lecture m’a aussi vraiment séduite. Le rapport aux livres est très intéressant, et les conversations avec le psychiatre m’ont beaucoup plu aussi. Pourtant l’histoire en elle même ne m’a pas vraiment intéressée, je suis restée assez extérieure à tout cela. Certaines choses m’ont paru trop grosses je pense et je n’ai donc pas vraiment adhéré. C’est dommage parce qu’il ne manquait pas grand chose pour que ce livre soit un coup de coeur. Vous l’aurez donc compris mon avis est tout de même globalement positif!

Un livre qu’on peut facilement conseiller aux adolescentes :)

Extraits :
« Autrefois quand j’étais petite, un monstre y habitait, une créature rusée, il réussissait toujours à se cacher je nesais où quand mes parents inspectaient les étagères et il revenait aussitôt après leur départ en se riant de leur maladresse, je pense que c’était un Troll, l’un des derniers existants, il faut préciser que même s’il m’effrayait il ne m’a jamais fait mal, maintenant il est parti, cela fait des années qu’il n’est plus là, j’espère qu’il n’est pas mort, peut-être  a-t-il regagné sa forêt natale et court-il désormais la nuit dans les bois, c’est idiot mais, ce soir, je languis de lui, j’aimerais qu’il revienne, juste une fois, comme ça on pourrait discuter ensemble du bon vieux temps. »
« – Mais, ce roman, ce n’est pas vraiment de ton âge…
– Je prends de l’avance pour plus tard.
(Ca c’est ma réponse aimable. Ma véritable réponse est : On persécute déjà les jeunes avec les films d’horreur censurés, alors on ne va pas maintenant inventer les livres interdits aux moins de dix-huit ans ! Et puis l’âge qu’on a, c’est ce qu’on en fait ! Est-ce qu’on empêche les gens de soixante-dix ans de faire du rafting et du saut en parachute ? Mon âge ! Mon âge ! Mais qu’est ce qu’il a mon âge ? A mon âge, on doit se coucher tôt parce qu’il y a lycée le lendemain […] Mais qu’est-ce qu’on a le droit de faire, à mon âge à la fin ? Il faut que je me mette au crochet ou quoi ? Vivement que j’aie quatre-vingts ans, parce qu’alors c’est moi qui embêterai le monde avec son âge ! « 
« Ensuite il y aura La Mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé, La Grossesse de Yôko Ogawa et La vie à deux de Dorothy Parker. Ce programme, ce n’est bien sûr par uniquement pour aujourd’hui, c’est pour les semaines qui viennent. J’adore transporter des livres, même ceux que je ne pourrai pas commencer avant plusieurs jours. Mes parents jurent que c’était un lapin rouge, mais, moi, je crois plutôt que mon doudou était un livre, très probablement Alice au pays des merveilles. »
Nous suivre et partager :
error0

Le grimoire maléfique de Béatrice Bottet

Le grimoire maléfique

de Béatrice Bottet

Roman adolescent

Casterman, mars 2011
344 pages, 15 €
ISBN 978-2-203-03669-7

Thèmes : Magie, Chevalier, Moine, Amour

Présentation de l’éditeur :
Il existe un livre maudit, écrit par le diable en personne. Sa couverture est plus noire que la nuit la plus sombre. Les mots y sont écrits en lettres de sang. Ce grimoire maléfique est caché dans une abbaye où des moines le maintiennent prisonnier. S’il en sort un jour, les pires catastrophes pourraient s’abattre sur le monde…

Mon avis :
Encore un magnifique livre de Béatrice Bottet, qui nous plonge au Moyen Age. Une abbaye, des moines, des sœurs promises à un homme qu’elles n’aiment pas, un jeune chevalier, des magiciens, et un grimoire, maléfique cette fois. Ce roman, sorte de cross-over de la série du grimoire au Rubis (9 tomes passionnants -en partie en poche-) est digne de son prédécesseur.

Aventure, Amour, Magie, tout est réuni dans ce roman pour nous subjuguer et nous entrainer dans un bon moment de lecture. J’ai tout simplement tout aimé dans ce roman, et avant tout les personnages! Ils sont tellement vivants, on passe du temps à leur côté, on apprend à les connaître, on les accompagne et on a envie de les aider, de les pousser. Le contexte historique n’est que peu abordé, mais finalement cela ne manque pas, tant l’histoire est déjà dense! Ah Audoin… le chevalier parfait! De nombreux déboires l’attendent, pourtant il n’abandonne pas, et cela en fait un personnage principal très convainquant, et très touchant! Quant à la demoiselle, elle semble sensible mais elle cache une vrai force de caractère!

Un ensemble vraiment saisissant, qui m’a réellement plu. J’aime décidément beaucoup les romans qui se déroulent à cette époque! Il n’y a pas un challenge pour ça?

Les avis de Sophie, Catherine, Anne Sophie,

Challenge Magie et Sorcellerie 2/5

Challenge Moyen Age 1/5

Nous suivre et partager :
error0

Humaine de Rebecca Maizel

 

Humaine

de Rebecca Maizel

Roman adolescent

Albin Michel Wiz, avril 2011
9782226220011, 16€
453 pages

Thèmes : Vampire, Amour, Campus

 

Présentation de l’éditeur :
Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cent ans. Aujourd’hui son vœu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-sœur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…

Mon avis :

Une histoire de vampire, encore oui ! … Pourtant vous devriez lire encore un peu cet article, car le point de vue adopté dans ce roman a un petit truc en plus, qui a fait que je l’ai lu d’une traite.

Ça fonctionne bien en fait ! J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, ses découvertes, ses sensations. L’histoire n’a rien d’un secret, on la découvre même sur les affiches dans le métro. Lénah est un vampire de plusieurs centaines d’années. Elle va devenir humaine! Non seulement elle va devoir s’adapter à cette nouvelle vie, dans un siècle qu’elle ne connaît pas, mais en plus d’autres vampires, ses anciens amis, risquent de venir la chercher…

C’est un roman pour adolescent… et plus si affinités! Il y est beaucoup questions d’amour… pour notre plus grand plaisir puisqu’il y a un jeune garçon, beau comme un dieu… bon malheureusement pour moi il n’est pas du tout mon style, mais je me suis rattrapée sur les autres hommes qui croisent la vie de notre héroïne… un vampire sexy, un artiste adorable… ça me convient mieux qu’un riche sportif, même s’il est beau et gentil !

Bref mon avis sur ce livre ? Bon, plutôt bon, parce que j’ai un cœur de midinette, et que tout cela a bien fonctionné avec moi, larmes comprises, mais je conseille tout de même de réserver ce roman à un public féminin, adolescentes et autres lectrices qui ont aimé Damnés et Hush Hush par exemple… Un très bon roman pour faire fondre nos cœurs, qui nous entraine complètement dans son monde, nous fait prendre conscience de la chance qu’on a de vivre et ressentir et que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire!

Ce premier tome d’une trilogie nous laisse en plein suspense, et j’attends donc impatiemment la suite! Le tome 2 sortira en anglais le 22 juin 2011.

 

D’autres avis enthousiastes : Leiloona, Solenn, Lilie, Clarabel ou un peu moins chez Bladelor

Nous suivre et partager :
error0

Peter Pan de James Matthew Barrie, illustré par Benjamin Carré

Comme aujourd’hui c’est citation, on commence par un extrait de ce livre :

« Il arrive cependant que les Pays Imaginaires des frères et soeurs aient des points communs. S’ils se mettaient en rang, on pourrait leur trouver un air de famille.
Jour après jour, les enfants accostent ces rivages magiques dans leur canots de joncs. Nous les avons abordés, nous aussi et si nous ne pouvons plus les atteindre, nous percevons encore le clapotis des vagues.
De toutes les îles merveilleuses, le Pays Imaginaire est la plus accueillante et la plus compacte ; elle n’est guère étendue et est si pleine d’aventures qu’on ne s’y ennuie jamais. Quand vous y jouez dans la journée avec les chaises et la nappe, ce monde n’a rien d’inquiétant. Mais pendant les deux minutes qui précèdent le sommeil, il devient soudain presque réel. C’est pour cela qu’on allume des veilleuses. »

Peter Pan

de James Matthew Barrie

illustré par Benjamin Carré

 

J’ai repris Peter Pan cette semaine alors que ce livre commençait à prendre la poussière dans mon étagère à PAL, pour une raison étrange. Camille, 4ans et demi, est amoureuse de Peter Pan. Vraiment amoureuse, elle en a laché son petit copain de l’école. Elle rêve de lui même. Tout  ça après avoir vu le dessin animé. J’avais un souvenir d’un Peter Pan pour plus vieux, pas avant pffiou au moins 8 ans :) Finalement en lisant cet album qui reprend le texte dans une traduction de Sidonie Van Den Dries j’ai compris pourquoi. Le dessin animé fort connu est clairement pour enfant. Le texte de James Matthew Barrie non. Pas pour les mêmes en tout cas!

Je ne vais pas vous parler vraiment de l’histoire de Peter Pan, juste vous inviter si vous ne l’avez jamais fait à lire ce magnifique texte ! C’est un peu daté (dixit une élève a qui j’ai voulu le prêter…) mais pour un adulte c’est parfait ! On savoure cette histoire ! Emmyne vous en parle beaucoup mieux que moi…

L’intérêt de mon livre plutôt qu’une version poche classique ? C’est un album illustré, dans la très belle collection des carrés « Histoires universelles » de chez Tourbillon (que je vous avais déjà présenté ici). Rien que la couverture, je suis fan! A l’intérieur chaque chapitre bénéficie d’une petite illustration de début de chapitre, et une quinzaine d’illustrations pleines pages ponctuent agréablement le livre. La fée sur le meuble en bois, c’est mon coup de cœur inconditionnel, mais j’apprécie aussi le petit air rebelle / coquin de Peter…

A découvrir absolument!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0