Les lettres que je n’ai pas envoyées de Françoise Dorin

Les lettres que je n’ai pas envoyées...
Auteur : Françoise Dorin

Editeur : Plon
Date : octobre 2009
Pages : 225 p.
Prix : 16€
ISBN
978-2-259-21046-1

Roman épistolaire – essai – autobiographie (difficile à classer)

Thèmes : Lettres, vie quotidienne, société

Présentation de l’éditeur :
« A l’heure d’internet et des textos, Françoise Dorin résiste encore et toujours à l’envahisseur technologique et ne cesse d’écrire… des lettres. A une amoureuse du 3e âge à qui elle donne des recettes… A  » l’abominable femme du mois d’août « , qui nous agace toutes avec ses défilés de mode sur la plage… A  » l’obsédée des calories « , beaucoup plus charmante avec quelques centaines de grammes en plus ! A une adorable Gramy torturée par sa petite-fille bien de son temps… A son nombril, à son carnet d’adresses, à sa muse, aux  » étoiles filantes  » de la télévision, à l’autre face d’elle-même, sa moitié grognon qu’elle appelle  » Paule Nord « …Ses engueulades, son affection, son admiration, ses agacements, ses encouragements, sa compassion, Françoise Dorin nous les envoie aujourd’hui.
La plume toujours incisive, alerte et ironique, élégante et charmante, Françoise Dorin se livre comme jamais dans ce florilège de lettres qui pourrait être une autobiographie déguisée. »

Avis :


Des lettres, des lettres, encore et toujours, que des lettres… Et pourtant il y a une histoire, celle d’une vie, par morceau, presque une autobiographie… Des sourires, toujours, des mots complices, à elle même, à ses amis, ses ennemis, ses lecteurs, les anciens comme les nouveaux… C’est une belle plume, qui change de l’écriture actuelle, des mots abrégés, des majuscules facultatives, des règles de ponctuations aberrantes (d’ailleurs il y a un passage très sympathique autour du point virgule… que j’avoue n’utiliser que si peu…. voire jamais !).

On ne peut s’empêcher de sourire, de rire même parfois, devant ses lettres qui se transforment parfois en nouvelle à chute « Lettres à l’un de mes voisins », d’autres fois en dialogue entre les deux parties de la personnalité de l’auteur (Paule Nord et Paule Sud – un vrai régal tellement je me suis reconnu dans certaines situations), d’autres fois encore ce sont de « vraies » lettres… et pourtant toujours, nous avons les détails qui nous les rendent agréables sans avoir l’impression d’être des voyeurs épiant le courrier privé…

J’ai personnellement beaucoup ri lors de ma lecture de « Lettre aux répondeurs automatiques »… que de situations cocasses, que de cocus aussi d’ailleurs!

Je finirais d’ailleurs sur « Lettres à la grande famille des rires » dont une citation m’a marquée : 1863 Jules Verne : « Le rire est puni de mort à notre époque qui est sérieuse. Ennuyons-nous. Voilà la règle. »

Et bien ce qui est sûr c’est que je ne me suis pas ennuyée pendant cette lecture, distrayante, idéale pour un bon bol d’air et de bonne humeur!

 Extraits :
« Pour moi, la feuille blanche constitue l’interlocuteur idéal : elle ne m’interrompt pas, me répond toujours ce que
j’ai envie d’entendre, me croit sur parole et ne répète que ce que je veux qui soit su »

 

(Parmi les répondeurs…

 » 7- les vrais étourdis : « Message de gros cochon repu à petite chatte inventive : tu m’as mis dans un tel état que je n’ai par reconnu ta voix sur le répondeur…. J’aurais juré que c’était celle de ma femme… » (Silence …. réflexion…   réaction:) MEEERDE!
Excusez-moi, madame, c’était une erreur »

9- Les enfants : « Maman, ne t’inquiète pas, je suis avec Sophie chez ses grands-parents. On leur apprend à surfer sur l’ordinateur, et nous ils nous apprennent comment ça s’écrit. C’est bien plus difficile. »

 

Lettre à mon QI :

« Soyons clairs.

Je ne peux riens sans toi, mais tu ne peux rien sans moi. D’où la necessité de
travailler ensemble en parfaite harmonie. En parfait accord. Ce qui, jusqu’ici, a toujours été le cas.

Mais voilà que depuis quelque temps, je sens chez toi des réticences. Parfois,
silencieux et maussade, tu tournes autour de mon stylo en l’empêchant de se poser; parfois, vrombissant d’agacement, tu couvres de ratures rageuses ma parge d’écriture. Ca ne peut pas durer comme
ça. Je dois impérativement vivre en « bonne intelligence » avec mon QI. Oui je sais ce genre de jeu de mots t’agace. Je l’ai écrit exprès, pour que tu comprennes bien que je n’avais pas l’intention
de renoncer à une certaine légéreté et de me vouer, tête et âme, à l’esprit de sérieux. »

 

Pour bien faire, je m’en rend compte, il faudrait recopier le livre entier…. je vous laisse donc le soin de le lire!

L’auteur (biographie):

Françoise Dorin est née à Paris en 1928.

Elle débute sa carrière comme comédienne, avant de se lancer dans l’écriture, avec succès. Elle écrit beaucoup de romans, mais aussi des pièces de théâtre, et de nombreuses chansons (comme Que c’est triste Venise (dont elle parle dans le livre!)) Elle a été promue commandeur de la légion d’honneur en 2008.

L’avis tout aussi enthousiate de Géraldine, et son interview de l’auteur.

 

challenge-du-1-litteraire-20092.jpg

Défi 1% littéraire 2009 : 2/7

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

13 Commentaires

  1. c’est assez original
    un vrai petit bonheur cette ouvrage, j’écris parfois des lettres pour moi c’est drôle n’est ce pas ..
    je te remercie d’avoir pris le temps de me donner le titre de ce livre pendant ton travail et surtout de penser à moi
    ca me touche énormément ..
    je te souhaite une belle nuit
    bisous Sophie

    mon petit clin d’œil ( sourire )

  2. Je partage bien ton avis. http://cdcoeurs.over-blog.net/article-francoise-dorin-les-lettres–38295605.html

    D’ailleurs, j’ai publié une interview de l’auteur hier.
    Et click !

  3. J’aime beaucoup Françoise DORIN; elle est vive, fraîche, et tellement plus rafraichissante que beaucoup de jeunes auteurs d’aujourd’hui qui se (et nous) « prennent la tête »!
    De plus les occasions de rire et de sourire ne sont pas si courantes , en litterature, finalement.. Alors, celui là rejoins ma liste(comme en ce moment je les ajoute au fur et à mesure sur ma liste de Noël, le père Nono va avoir du boulot!!Ü)
    Bon week-end!

  4. J’avais déjà été tentée par un autre article, je vois que je peux laisser ce livre dans ma LAL.

  5. c’est une belle idée de lecture, je note! (au passage j’aime bcp ton logo coeur personnalisé!!)

  6. Je te tag !! Va voir l’article sur mon blog !

  7. Bonjour Sophie , voila peut être un livre qui me plairait bien , des lettres ,  Ne suis je pas un hommes de lettres ( facteur )

  8. Je te souhaite un bon week-end et une belle fin de journée , bisous de Thierry

  9. cest un grand auteur et son livre sera vendu pour noel! bon dimanche!!

  10. Tiens il me donne bien envie celui la !! peut-être l’occasion de découvrir cet auteur, depuis le temps qu’on m’en parle !

  11. merci pour ce billet tu m’as donné très envie !

  12. Je le note ! Un livre drôle, ça permet toujours de se changer les idées entre 2 pavés.

  13. Oh oh ?! Un coup de coeur ! Alors je note ce titre…  

Les commentaires sont fermés