Le carrefour – Bande dessinée

CarrefourLe Carrefour

Arnaud Floc’h & Grégory Charlet

Coll. Grand Angle

Éditions Bamboo (2016)

***

L’histoire : Mai 1968. La France est paralysé par la crise que tout le monde connait. Avec cette crise, plus d’essence, donc plus de trafic routier ni d’accidents. Elias Baumer est assureur et il choisit ce moment de quasi chômage technique pour débarquer dans le petit village d’Yvette sur Loing. Ce village, Elias Baumer le connaît. Et s’il est ici aujourd’hui, en ce joli mois de mai 1968, c’est pour y trouver des réponses…

***

Mon avis : Voilà une étrange histoire qui cache bien son jeu. Au départ, c’est une enquête, un assureur qui cherche à comprendre pourquoi il y a tant d’accidents à un certain carrefour… Mais au fil des pages, on comprend qu’il y a autre chose, qu’il a une autre raison pour s’y intéresser…

J’ai bien accroché à l’histoire, un peu moins au dessin (qui fait un peu « manga » par moment). J’ai trouvé les personnages un peu trop figés, qu’ils manquaient un peu d’expression. J’ai, par contre, bien aimé les couleurs.

***

Il me semblait avoir repéré cette bd chez un des participants à « la BD de la semaine », mais je n’ai pas retrouvé qui c’était… Qu’il ou elle se fasse connaître, j’ajouterai alors le lien vers sa critique !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Moka, Au milieu des livres

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le train des orphelins – Série

Train De sOrphelins 1 Train Des Orphelins 2 Train Des Orphelins 3 Train Des Orphelins 4 Train Des Orphelins 5 Train Des Orphelins 6

Le train des orphelins

Philippe Charlot & Xavier Fourquemin

Collection Grand Angle

Éditions Bamboo

*****

Cette série commencée en 2012 comporte 6 albums (le tome 6 est sorti en janvier 2016).

Le tome 1 commence ainsi : 1990, dans sa résidence huppée de New-York, Harvey n’est pas surpris par la visite de Jim. 70 ans plus tôt, les deux hommes, alors de jeunes garçons, faisaient connaissance à bord du train des orphelins.

Un système d’adoption mis en place pour endiguer le nombre massif, sur la côte Est américaine, d’enfants sans famille issus de l’émigration européenne. Embarqués dans un étrange voyage, Jim et son petit frère expérimenteront la fraternité, l’amitié, la confiance, l’entraide, mais feront aussi les frais de la trahison de ceux qui feraient tout, faute d’être bien nés, pour être bien adoptés…  

De cette bande dessinée, j’ai apprécié le côté historique (je ne connaissais pas du tout cette facette de l’histoire Américaine : cet « Orphan Train Riders »), le dessin plutôt classique : les couvertures sont bien réussies (j’aime beaucoup celle du tome 1), les couleurs sont lumineuses et en plus, ce sont des bandes dessinées grand format (tellement plus agréable à lire !).

J’ai déjà les 5 premiers tomes à la maison (Merci Papa Noël pour le tome 5) en attendant le 6 (que j’achèterai un jour…)

orphan-train

***
Sophie vous a déjà présenté le tome 1 et le tome 3.

***

Vous trouverez ici une vidéo présentant la série.

***

Good Boy

Good Boy (Little Orphan at the Train) de Norman Rockwell (1951)

***

Si le sujet vous intéresse, un roman vient de paraître chez Belfond (Oct 2015) : « Le train des Orphelins » de Christina BAKER KLINE (voir aussi la critique d’Aline sur Anamor). Un roman que je viens de terminer et qui m’a beaucoup plu !

***

Et eTrainOrphelinsJeunessen faisant quelques recherches, je suis tombée sur une série parue chez Castor Flammarion en 1990/1991 (et qui a reçu le prix des Incorruptibles pour la sélection des 10-12 ans) intitulée « le train des orphelins » de Joan Lowery Nixon.

***

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les 48h de la Bd – 1ère partie (2014)

Cette fête de la bd existe depuis 2013, c’était donc la 3ème édition cette année.

En attendant celle de l’an prochain (probablement début avril 2016), je voulais vous présenter les bandes dessinées que j’ai récupéré l’an dernier et cette année (grâce à la gentillesse de mes proches !)

L’an passé, les bandes dessinées étaient gratuites (8 bd au choix – 100 000 bd disponibles dans toute la france) et j’en avais récupéré 3 :

Une nuit à Rome, Raïssa (les mondes de Thorgal) et un album « Fluide glacial ».

UneNuitARome

 Une nuit à Rome de Jim (éditions Bamboo – 2012)

J’ai été un peu déçue par cette bd, pour une raison très simple. C’est une histoire en deux parties, il y a donc un tome 1 et un tome 2. Je pensais donc que celui que j’avais entre les mains était le tome 1, et bien non. Le tome 2 alors ? Non plus. A priori, c’est un « morceau » du tome 1… Bref, j’ai eu l’impression de m’être fait avoir… C’est un peu idiot, je vous l’accorde, mais c’est comme ça ! Ce qui est bête, c’est que si j’avais eu le tome 1, j’aurai acheté le tome 2 pour avoir la fin de l’histoire, mais là… Bon, une chose est sûre, même si j’ai été déçue, c’est une très jolie bd. Après, je ne peux pas vous dire si l’histoire est bien ou non, puisque du coup, je n’ai lu qu’un quart de l’histoire… Le début est plaisant, reste à lire la fin !

Fluide Glacial (éditions Audie – 2014)fluide_revolution_1200

Un hors-série qui ne pourra que plaire aux amateurs de la revue !! « Umour et bandessinées » tel se présente lui-même le journal et cette bd lui ressemble tout à fait.

Moi, ça me fait rire, mais je suis bon public et j’aime ce qui est un peu « décalé ». Après, nous sommes bien d’accord, Fluide Glacial est une revue adulte et la bd également.

Raïssa les mondes de Thorgal (Louve tome 1) de R. Surzhenko et Yann (Le lombard – 2014)

Pour celles et ceux qui ne connaîtrait pas (il y en a encore ?) Thorgal est une série de bandes dessinées créée par le scénariste Jean Van Hamme et le dessinateur Grzegorz Rosinski en 1977. C’est de l’héroic fantasy mêlée de mythologie scandinave.

A ce jour, il yRaïssaThorgal a 34 albums dans la série-mère « Thorgal« , il y a un hors-série, la série Kriss de Valnor (une méchante dans Thorgal) compte 5 albums, celle sur la jeunesse de Thorgal en compte 3 (sortie du tome 3 en avril 2015) et enfin la série Louve, dont cet album est le premier tome, en compte 5 (le 5ème est sorti en janvier 2015).

J’aime beaucoup l’univers de Thorgal (même si les derniers albums m’avaient un peu moins plu) et j’ai retrouvé dans celui-ci, un peu de l’univers des débuts. Louve est une petite fille éveillée, intelligente et courageuse qui n’hésite pas à se sacrifier pour l’amour de ses proches… Le dessin est proche de celui de la série d’origine. Mon seul bémol, les couleurs un peu grises, un peu tristes (explicables aussi parce qu’il y a beaucoup de scènes nocturnes ou en sous-bois).

Bref, si vous avez aimé Thorgal, vous aimerez sans doute sa petite Louve. Et si vous ne connaissez pas et bien c’est l’occasion !

Comme je suis très (trop ?) bavarde, pour les bandes dessinées de cette année, il faudra attendre la 2ème partie de cette présentation…

SignatureNat

 

 

Pour un peu de bonheur : 1 Félix de Galandon #BD

Bande dessinée ados / adultes

Pour un peu de bonheur

1. Félix

de Laurent Galandon

et d’Alexandre Daniel

Bamboo, 2012
Angle, 48 pages
13,90€

***

Thèmes : Gueules cassées, première guerre mondiale, psychologie, infirmité, handicap, enquête

***

Félix rentre du front, amoché par la première guerre mondiale. Un poilu, un gueule cassé. Ses blessures physiques et psychologiques sont difficiles à surmonter, d’autant plus dans son petit village d’enfance où l’attend sa femme, devenue une inconnue et son fils qui a bien grandi.

En parallèle de son retour d’étranges assassinats de bétail ont lieu, et un inspecteur parisien, lui aussi ancien poilu, mène l’enquête.

Ce premier tome offre une découverte du milieu et de ce personnage Félix. Un personnage attachant que la guerre a malmené et qui peine à se reconstruire sous les regards curieux. Des illustrations classiques, aux visages assez sombres, pour un univers campagnard qui semble cacher des secrets…

Un premier tome intéressant par ses personnages et par l’enquête en cours. Le côté historique sert plus de contexte que de documentation, mais la psychologie des personnages est vraiment bien traitée.

Le deuxième et dernier tome, Aurélien, est déjà paru, et je regrette de ne pas l’avoir acheté en même temps car il doit se lire dans la foulée !