Calendrier #11 Lol Chats

Alors que les vidéos de lol cats font fureur sur le net, les éditions J’ai lu lance une jolie version photo avec ce livre !

Lol Chats

de Josselin Bordat

Anaïs Carayon

et Barrère & Simon

Plus de 30 chats et aucun humain maltraité pour faire cet album plein d’humour mais pas dénué d’art. 

A chaque chat un véritable univers : déguisement, décor et petit texte, qui en plus de présenter le chat le fait entrer dans son rôle. Ainsi on pourra découvrir un chat président et son discours, une chatte kawai au discours japanisant, un chat artiste dans sa période fauve… et de nombreux autres.

Un peu sceptique sur les premières pages car les chats semblent vraiment sages, bien loin de l’image que me donne mon fauve domestique, je me suis laissée finalement prendre au jeu de ce petit album carré. Pour chaque photographie l’univers est adapté à la morphologie du chat, c’est véritablement bluffant, surtout sur certains comme Yoko, Théophile ou Stanislas!

Un petit album sympathique qui peut être aussi bien pour les enfants (les photographies principalement) que les adultes (qui eux apprécieront les petits détails du texte). Des Lol chats très loin des situations quotidiennes mais bien trouvés!

Ce livre est l’idée de deux journalistes de Brain magazine, Anaïs Caron et Josselin Bordat, qui ont eu l’idée de surfer sur la mode des Lol cats et ont fait appel aux réseaux sociaux pour trouver les stars de leur ouvrage. Deux photographes, Barrère & Simon, et une styliste, Diane Gagnant, ont travaillé en studio avec les chats sélectionnés.

 

Editions J’ai Lu, 2013 – inédit – 10,50€

Concours Calendrier de l’avent

Pour tenter de gagner ce livre,
il vous suffit de répondre aux deux questions suivantes, en commentaire.

1- Quel est le livre des éditions J’ai Lu que vous préférez ou aimeriez lire ?

2-  Citez le nom d’un des chats du livre ? indice dans l’article

+1 chance supplémentaire pour tous ceux qui me suivent 
ou ont déjà commentés ici (hors article concours)

Concours ouvert du 11 au 17 décembre 2013, Monde.  Règlement

Résultats :

Bravo à Laetitia Piedgrand

(mail envoyé le 30/12)

Chroniques de la tour 1 La vallée des loups de Laura Gallego Garcia

Roman fantasy ado / adulte

Chroniques de la tour

1 La vallée des loups

de Laura Gallego Garcia

traduit par Faustina Fiore

J’ai Lu, mars 2013
9782290069622, 6€

Dana est une enfant un peu à part. Intelligente mais solitaire. Son seul ami, Kay est invisible pour tout le monde sauf elle. Quand un homme étrange propose à ses parents de l’emmener et de s’occuper d’elle, Dana est très inquiète, mais elle découvre bientôt que le Maître de la Tour veut lui enseigner la Magie. Elle devient alors une élève assidue, toujours accompagnée pourtant de Kai. Mais les loups de la vallée semblent cacher un secret…

Ce roman joue avec les ellipses nombreuses pour nous amener à connaitre les personnages sans les suivre au jour le jour, pour nous permettre de découvrir les événements marquants sans tomber dans les répétions des jours qui se ressemblent. On s’attache malgré tout aux personnages mais en gardant une certaine distance avec les personnages secondaires, très mystérieux.

Ce premier tome des Chroniques de la Tour pourrait déjà à lui tout seul faire plusieurs tomes mais Laura Gallego Garcia sait aller à l’essentiel et nous livre là le condensé d’une saga fantastique passionnante.

Dana évolue rapidement sous nos yeux et on regrette de la quitter mais l’ouverture laisse à chaque lecteur le loisir d’imaginer la suite, en attendant de lire le deuxième tome.

Une saga fantastique pour adolescents qui plaira aussi aux adultes et qui crée un univers fantastique classique magnifiquement dépeins et propose l’histoire d’une jeune fille attachante.

Si les deuxième et troisième tomes reprennent le même univers, Dana n’en est plus vraiment le personnage principal et rien n’empêche d’arrêter ici la lecture.

+ Challenge YA#2

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Chers voisins – Mots doux et petites querelles de voisinages

Humour, pour adultes

Chers voisins

par des français comme tant d’autres, voisins

J’ai Lu, 2013
J’ai Lu Humour, 142 pages
9782290059463, 5€

Qui n’a pas déjà râlé contre ses voisins. Ceux qui font du bruit, qui nous font partager leurs ébats, qui laissent leur chaussures dans le couloir… Bref les voisins ! Et entre voisins comme la communication est parfois difficile, on se laisse des petits mots…

Aurélie et Olivier ont commencé à collectionner les photos de ces petits mots et ont ouvert un site internet pour les présenter. Depuis le monde entier leur fait partager ces perles de voisinage. Ils présentent aujourd’hui dans Chers Voisins une sélection pas piquée des hanneton comme on dit chez moi.

Un florilège de mots plus ou moins agréables mais souvent très drôle par leur contenu, leur orthographe et/ou leur présentation! Une ou deux photos par page, 142 pages… une bonne grosse demi heure de franche rigolade! Mon seul regret étant que certaines photos sont un peu petites et les mots parfois un peu longs, donc plus difficiles à lire.

Outre les souvenirs car on reconnait souvent certains travers de nos voisins ce recueil permet de donner un aperçu de la vie d’immeuble… lapin jeté dans le vide ordure, ébats bruyants devant la fenêtre ouverte, travaux à 6h du matin, petit cadeau de sortie de boite dans l’ascenseur, information sur la prochaine fête ou l’ascenseur en panne.

Bon les fautes d’orthographe ce n’est pas forcément ce qui me fait le plus rire, ça a surtout tendance à me désoler :

« SVP il est hors-service ne monté pas la dent »

mais par contre les petits mots prévenant d’une fête sont généralement bien trouvé (extrait)

Très chers voisins interstellaires, en ce vendredi 1er juin, de graves négociations  engageant l’avenir de la République toute entière se dérouleront ce soir  dans l’Astro-port n°1 de cet immeuble. En effet cet événement baptisé « les pires contre attaquent » rassemblera la plupart des systèmes planétaires connus et les délégations feront cortège de 20h30 jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé. […]

enfin l’essentiel des petits mots sont quand même pour râler, contre le voisin, le chien, le postier, le voleur, le pisseur, ou les artistes de mur… Certains très directifs, violents, méchants, d’autres au contraire terriblement bien tournés !

 » Merci de m’avoir bloqué toute la soirée connard tu n’es pas sur une place ça me tente de te défoncer ta caisse! Va pourrir enfoiré. La voiture de derrière « 
 » Facteur, mon invisible ami. Si tu lis ce mot c’est qu’enfin tu as trouvé l’escalier et gravi les 42 marches qui mènent jusqu’à ma porte. Bravo! Pour fournir un tel effort j’imagine que tu dois avoir une bonne raison… Un calendrier à me vendre peut-être ? Hélas je suis absent. Tu pourrais pourtant t’en douter. A chaque fois que je reçois un recommandé, tu laisses systématiquement dans ma boite un avis de passage « motif de  non distribution : absent »… alors que je travaille à domicile… […] « 

Sans parler de l’insolite :

La personne qui a déposé les cochons d’Inde dans la cour est priée de les récupérer.

Bref un livre qui fait du bien car :
1- On rigole vraiment
2- On peut le lire dans l’ordre ou le désordre mais il ne traîne pas dans l’étagère longtemps avant d’être lu
3- Finalement vous verrez, vos voisins ils sont super chouettes!

Et pour continuer la découverte :  Chersvoisins.net

Un livre à offrir à votre voisin ?

Pure de Julianna Baggott

Roman dystopique pour jeunes adultes

Pure

de Julianna Baggott

Laurent Strim (Traducteur)

J’ai Lu, 2012
542 pages
9782290034255, 14,90€

           Un roman dystopique qui commence comme souvent par une catastrophe qui réduit le monde à sa plus triste expression. Les survivants luttent, souvent transformés par les explosions, pourtant certains vivent en paux dans le dome, construit juste avant l’explosion.

           Un pavé avec force détail, un peu long à mettre en place mais qui crée une aventure qui se révèle très prenante autour de deux personnages, deux adolescents. Pressia survit dans les ruines du monde tandis que Partridge vit comme avant dans le Dôme. Mieux même. L’histoire pourtant va les amener à se rencontrer. Il faut dire que les hasards semblent bien nombreux dans cette histoire, mais ils nous entrainent vers des révélations surprenantes…

           Un monde très riche que le lecteur prend finalement plaisir à découvrir dans les détails, pourtant les personnages principaux restent assez distants et on commence à peine à les connaître à la fin de ce premier tome… On a beau les suivre ils ne se révèlent que très peu finalement, et chaque élément nouveau nous apporte autant de réponses que de questions.

           Une aventure qui se complexifie au fil des pages, originale du coup et qui permet d’éviter certains clichés des dystopies adolescentes ou l’amour est à toutes les pages. C’est prenant et pourtant plus on avance dans l’histoire, plus on a du mal à y croire. C’est bien entendu de la science-fiction, mais ce qui fait que les dystopies fonctionnent aussi bien selon moi c’est qu’on peut se mettre à la place des héros, se dire « et si ça arrivait vraiment »… Si c’est le cas au début de ce roman, plus les pages se tournent moins on peu y croire et plus je me suis détachée de l’histoire, d’où ce sentiment de ne pas vraiment connaître les personnages.

Un tome plein d’imagination, d’action et de surprises, mais qui me laisse sur ma faim.

+ Challenge YA#2

* * *

Je suis complètement déconnectée en ce moment, de la vie comme du blog, la tête dans les travaux et du boulot par dessus la tête. Du coup pas de chocolat aujourd’hui, pas de poissons demain, je ne passe plus sur vos blogs ou si peu… mais je vais essayer de revenir, d’ici une semaine ou deux ça devrait aller un peu mieux…


Une petite information au passage, Solidays fête ses 15 ans cette année et nous promet 80 concerts et beaucoup d’étoiles… Une façon culturelle et divertissante d’aider la lutte contre le Sida.
Solidays 2013 : 28, 29 et 30 juin prochain à l’hippodrome de Longchamp.
Plus d’info et réservation sur Solidays.org