Challenge album de Juillet

Jungle

Ð Ð Ð

Quand on met ensemble « jungle » et « littérature jeunesse », je pense instantanément au « livre de la jungle » de Rudyard Kipling  dans sa version dessin animé avec Mowgli, Baloo et Bagheera… (Celui de Disney). Il faut dire que c’est un de mes dessins animés préférés… Il faudra d’ailleurs que je lise un jour le roman (ebook libre et gratuit ici) !

Visiblement, c’est un thème à la mode cette année, car je viens de voir qu’une adaptation de ce roman en album vient d’être réalisée par Véronique Ovaldé et Laurent Moreau… Chez Gallimard (2016) (il m’a l’air très sympathique), et que Disney a également sorti le film au mois d’avril… Télérama n’a pas aimé !

Ð Ð Ð

Bal  Tangapico  Jungle  Lectures vrac-Mars  jungle

 Sur ce thème, nous vous avons présenté :

Le bal des échassiers de Sébastien Pérez et Paul Echegoyen

Tangapico d’Alexandra Huard

Ma jungle d’Antoine Guilloppé

Les dents de la jungle de Jarvis

Au secours ! J’ai perdu mon slip ! de Christophe Loupy

Ð Ð Ð

Et juste pour le plaisir (avec un clin d’oeil à Laurette) pour défier le mauvais temps et se mettre de bonne humeur :

Le bal des échassiers

BalLe bal des échassiers

Sébastien Pérez & Paul Echegoyen

Seuil Jeunesse (2011)

* * * *

De Paul Echegoyen, j’avais découvert quelques belles illustrations ici et là sur internet. Mais c’est le 1er album de lui que je lis… Par contre, de Sébastien Pérez, nous vous avons déjà présenté le très beau « Félicien et son orchestre » et aussi « Les super-héros détestent les artichauts » (avec Benjamin Lacombe : ils ont également fait ensemble « l’herbier des fées » que vous croiserez par-ci par-là sur le blog et dont Sophie vous parlera un jour !!)

* * * *

L’histoire : Dans une jungle profonde et verdoyante, vivent de petits êtres. Chaque année, leur vie est rythmée par l’arrivée des « échassiers » de très grands êtres qui dansent et écrasent tout sur leur passage sans se douter des dégâts qu’ils occasionnent… Chaque année donc, les petits êtres se cachent sous terre et  vivent au ralenti, en attendant le départ des échassiers. Mais cette année, ces grands êtres restent plus longtemps. Que faire ? Partir ? Certains le souhaitent. Attaquer ? D’autres opteraient pour cette solution mais avec quelles armes ? Ou alors…

* * * *

En lisant cet album, je me suis promenée et perdue dans cette forêt profonde, en compagnie de ces petits êtres. D’une façon un peu détournée et poétique, on parle ici de respect de l’autre, de respect de l’environnement et de l’intérêt qu’il y a à communiquer.

J’ai trouvé les illustrations magnifiques, j’adore les « échassiers » ils sont superbes (par contre sur internet, les illustrations sont très lumineuses, elles le sont beaucoup moins sur le papier). Mais, car il y a un « mais », j’ai été un peu déçue par la fin de l’histoire (que je ne vais pas vous raconter…) Pour moi, il n’y avait finalement pas de fin et je suis restée sur la mienne (de faim !)

Bref. Comme il m’arrive parfois (bon ok, souvent !) de le faire, je vais montrer l’album en question à Mr MonHomme, qui, ayant à peine regardé les illustrations, me dit : « j’aime pas du tout le dessin ». Ok, ça commence mal.

Moi, faisant comme si je n’avais rien entendu, commence à lui raconter l’histoire tout en continuant à lui montrer les dessins. Et, oh surprise, Mr MonHomme a bien aimé l’histoire ! Et quand je lui ai dit « tu ne trouves pas qu’il manque quelque chose ? Qu’il n’y a pas de fin ? » Il me répond : « Il n’y en a pas besoin. C’est une parabole, elle se suffit à elle-même. » Ok. Et vous savez quoi ? Le pire, c’est qu’il a raison !

MonHomme 1 – Nat 0

* * * *

Le site de l’illustrateur Paul Echegoyen

Ceux de Sébatien Pérez, l’ancien et le nouveau.

La très belle critique (avec plein d’illustrations) de la Soupe de l’Espace

Enregistrer

Albums de juin

AlbumsJe ne m’appelle pas Bernard !

Claire Cantais

L’atelier du Poisson Soluble (2010)

Un petit personnage (une flamme grise aux yeux rouges !) est interpellé par de nombreux autres. Une fois on veut l’appeler Bernard, une autre Max ou encore Basile… Il s’énerve, se fâche (je ne m’appelle pas Bernard, je ne m’appelle pas Max ni Basile !) mais refuse de dire son nom de peur que l’on se moque de lui.

Les autres le cajolent pour savoir, lui promettent de ne pas rire… Mais bien sûr, quand ils entendent son nom, ils ne peuvent s’empêcher de pouffer ! Mais l’histoire n’est pas tout à fait finie et réserve une surprise plutôt amusante !!

En tous cas, moi, j’ai bien ri en lisant ce petit album !

Les illustrations, en papier découpé sont simples mais expressives et amusantes.

Claire Cantais a, -entre autres- illustré « On n’est pas des super héros » (présenté dans le challenge album du mois de mars), « On n’est pas des poupées« , écrit et illustré « Rosalie aime le rose (mais pas seulement) » et je vois que Sophie vous avait déjà parlé de celui-ci, ici ! Tant pis… ;)

Bob et MarleyAlbums

Le cadeau

Frédéric Marais & Thierry Dedieu

Seuil Jeunesse (2015)

♦ ♦ ♦ ♦

BobEtMarley2

Connaissez-vous Bob et Marley ? Ce sont deux ours. Deux amis. Bob est un petit ours gris et Marley, un gros ours brun (à collier).

Un jour, Marley offre un cadeau à Bob. Comme Bob est petit, pour lui rendre service et lui simplifier la vie, il lui offre un tabouret. Oui mais voilà, Bob est vexé. Il se débrouille très bien sans tabouret. Donc il fait celui qui n’est pas du tout intéressé et feint de ne pas voir le cadeau en question (alors même que Marley insiste et lui montre les merveilleuses possibilités de l’objet !)

Jusqu’au moment où…

♦ ♦ ♦ ♦

Une histoire d’amitié qui est aussi pleine d’humour ! Là aussi les dessins sont très simples, mais très expressifs.

De Frédéric Marais, on vous a parlé de Didgeridoo (à la fin de l’article)

Thierry Dedieu

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Chats ? Vous avez dit chats ?

EmpreinteChat   CHALLENGE ALBUMS  EmpreinteChat

Le retour : 1er mois et 1er thème : les chatslogoalbums2016.jpg

Ce mois-ci, je ne suis pas sûre d’avoir le temps d’aller farfouiller à la bibli pour trouver des albums sur le thème + faire un article (j’ai un peu de retard…). Mais j’ai déjà sur mon ordi une bibliographie qui, peut-être, vous donnera quelques envies…

Pour commencer il y a quelques pattes pages de « chats » sur ce blog, mais attention, je n’ai pas fait le tri, il n’y a pas que des albums : Délivrer des livres

Des idées sur un autre blog : La littérature jeunesse de Judith et Sophie

Si vous en voulez encore, une loooooongue liste d’albums vous attends chez Materalbum (chats et souris mélangés), une encore plus longue sur Ricochet, plus de 70 albums sur Croqulivre et plus de 100 à la BM de Nantes

Je pense qu’on peut affirmer sans se tromper que le chat est bien présent dans les albums jeunesse !

Ma bibliographie, très inspirée de Materalbum (faite il y a déjà quelques années) : Bibliographie CHATS et quelques souris aussi…

EmpreinteChat  EmpreinteChat

Rectificatif : J’ai craqué, je suis allée à la bibli… Où j’ai trouvé 2 albums avec des chats (ou pas !)

Chats John Chatterton Détective

John Chatterton Détective

Yvan Pommaux

École des Loisirs (1993)

Une petite fille en rouge a disparu en allant chez sa grand-mère. Ça ne vous rappelle rien? En tout cas, dans son coin, John Chatterton enquête…

Ce livre a reçu le Prix « Livrimages » décerné par Culture et Bibliothèque pour tous, 1993, le «Deutscher Jugendliteraturpreis » en 1995 et le « Max- und- Moritz- Preis » en 1996.

Mon avis : Un album qui mélange film noir et contes, voilà qui ne pouvait que me plaire… Page après page, on suit le détective John Chatterton dans son enquête. J’aime bien les illustrations, simples mais « bien vues », avec des angles de vue différents (qui font que le chat paraît grand ou petit et qui renfonce le côté « cinéma »)

L’histoire est courte mais amusante avec ses références au Petit Chaperon Rouge et au Petit Poucet, son clin d’œil à Charlie Parker (le rat saxophoniste à la fin) et bien sûr à Sam Spade (Humphrey Bogart, who else ?) dans le Faucon Maltais… Tout le monde ne sera pas sensible à toutes ces références (et je ne les aies peut-être pas toutes vues d’ailleurs !) mais c’est un chouette album pour initier les enfants au polar !

EmpreinteChatEmpreinteChat

Après « Mon chat le plus bête du monde » (2004) et « Quand mon chat était petit » (2006), Gilles Bachelet revient avec :

Des Nouvelles De Mon Chat

DES NOUVELLES DE MON CHAT

Gilles Bachelet

Seuil Jeunesse (2009)

Présentation de l’éditeur : L’appartement de l’auteur étant devenu trop petit pour son chat devenu trop gros, ils partent tous deux s’installer à la campagne.

Une véritable révélation pour l’animal le plus bête du monde, devant tant d’espace à explorer, tant de nouveaux jeux à découvrir… Et pour couronner le tout, voilà que la chatte du voisin lui fait les yeux doux ! Sans plus attendre, elle devient sa fiancée ; une fiancée espiègle, vive, coquette et très douce.

Mon avis : L’auteur nous parle de son chat. Un gros, très gros chat. Très gentil aussi, et, toujours selon l’auteur, très très bête… Si vous êtes, comme l’auteur, fasciné par les chats, nul doute que vous retrouverez chez le sien (de chat) des attitudes déjà vues chez le vôtre ! Un album dont les enfants doivent apprécier l’espièglerie et l’humour. Moi, j’ai bien aimé la page, à la fin, qui recensent les titres… qui ne paraîtront pas !! Très drôle.

Un autre album de Mr Bachelet à découvrir ici.

EmpreinteChat

SignatureNat