Le château de Cassandra – journal

châteauLe château de Cassandra

Dodie Smith

Gallimard Jeunesse (2004)

*****

Le château de Cassandra est le journal intime d’une jeune fille anglaise des années 1930, qui vit avec son père (un écrivain qui n’écrit plus), sa belle-mère Topaz (une artiste qui communie avec la nature dans le plus simple appareil), sa grande sœur Rose (qui rêve d’une vie meilleure), son jeune frère Thomas (collégien) et le beau Stephen (le fils d’une domestique décédée) qui est resté avec la famille.

Tout ce petit monde habite dans une maison, elle-même située dans la cour d’un château en ruines entouré de douves. Une famille totalement exentrique dont la vie va se retrouver bouleversée par l’arrivée de nouveaux voisins : Deux hommes jeunes, beaux, riches et américains.

*****

Ce roman, devenu un classique de la littérature jeunesse anglo-saxonne date de 1949, mais malgré son grand âge, il n’a rien perdu de sa fraîcheur !

Le personnage de Cassandra, m’a, dans une certaine mesure, fait penser à Jo March dans « les 4 filles du Dr March » : Elles sont toutes deux passionnées par l’écriture et nous décrivent leur famille de façon délicate et humoristique. Certains l’ont comparé à Jane Austen (la « psychologie » des personnages est moins approfondie à mon avis) et J. K. Rowling, la maman d’Harry Potter a dit : « Cassandra, un des personnages les plus charismatiques que j’aie jamais rencontrés ».

Le cadre où se déroule ce récit (la campagne anglaise, ce château), les rêveries romantiques des deux jeunes filles et cette famille totalement atypique font de ce roman (très facile à lire) une lecture vraiment agréable. Il m’a, en tous cas, fait passer un très bon moment !

En septembre 2009, il faisait partie de la liste des 100 livres préférés des anglais.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Deux pour une d’Erich Kästner

Deux pour une d’Erich Kästner.- Livre de Poche Jeunesse (Histoires de vies)

« L’histoire folle de Louise et LOtte, deux soeurs jumelles que leurs parents ont séparés à la
naissance, et qui se rencontrent en colonie de vacances. Et si Louise et Lotte échangeaient leur rôle? »

Une histoire simple, sensible et drole à la fois que celle de ces deux soeurs séparées à la naissance, mais qui décident d’échanger leur rôle. Quelques couacs, des changements, des différences,
et puis une idée de fond, celle de réconcilier leur parent…
C’est vraiment mignonnet, un peu d’un autre temps, quand les romans pour la jeunesse finissaient toujours bien, que les parents divorcés se remettaient ensemble… Mais ça fait parfois du bien,
une histoire joyeuse!

J’aime bien l’écriture de Erich Kästner (dont vous connaissez peut être Emile et les detectives) parce qu’il a une façon bien à lui de prendre à partie le lecteur, de lui poser des questions, que
je trouve intéressante.

Extrait :

 » A la fin surgit dans l’encadrement de la portière, avec son saint frusquin, la vingtième filette. Un petit bouchon au regard grave. […] Une fois à terre, elle regarde à la ronde avec un
sourire embarassé. Tout à coup, d’étonnement, elle écarquille les yeux. Elle reste là, immobile, à fixer Louise. Et voici que Louise, à son tour, ouvre ses quinquets tout ronds. Avec effroi elle
dévisage la nouvelle. Les regards des autres enfants vont avec perplexité de l’une à l’autre. Le chauffeur rejette sa casquette en arrière, se gartte derrière l’oreille et demeure bouche bée.
Pourquoi donc?
Louise et la nouvelle se ressemblent à s’y méprendre. Il est vrai que l’une a de longues boucles et l’autre des nattes serrées mais c’est là réellement tout la différence. »

Ce roman m’a attiré parce que je me souviens avoir vu il y quelques années le film tiré de ce roman, un téléfilm sans doute…

Après quelques recherches, il s’agit d’un film de Walt Disney > A nous quatre! Réalisé par :Nancy Meyers Avec : Lindsay Lohan, Dennis Quaid,
Natasha Richardson, Elaine Hendrix

A noter que le film se passe de nos jours, et non pas au milieu du 20ème siècle comme dans le livre.

(((d’autres adaptations existent : Petite mamnan de Josef Von Baky  (1950), La fiancée de papa de David Swift (1961) et Charlie et Louise de Joseph Vilsmaier (1993)))

Ce qui est marquant aussi dans ce roman, c’est qu’il est pour le moins totalement inofensif, qu’il ne prone aucune idée politique… et qu’il a pourtant été interdit et brulé par Hitler…

Biographie :

Erich Kästner est né à Dresdes en 1899. Il écrivit des poèmes puis des romans pour les enfants et les adultes, enfin des souvenirs d’enfance. Humoriste, il tenta, aves plusieurs écrivains
allemands de l’époque de défendre par la satire la liberté menacée. En 1933, Hitler fit bruler ses livres, comme beaucoup d’autres. Pourtant Kästner ne quitta pas son pays où il mourut en 1974.
Ses oeuvres ont été publiées à des millions d’exemplaires et il a reçu en 1960 le prix Hans Christian Andersen, grand prix international de littérature enfantine.

ATTENTION LE CONCOURS EST FINI! LES RESULTATS SERONT PUBLIES DES QUE J AURAIS ACCES A LA SAUVEGARDE DU
BLOG ORANGE!!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :