Morgane – Elle aurait dû être reine ! BD

MorganeElle aurait dû être Reine de Bretagne…
BD Ado/Adulte

MORGANE

Kansara – Fert

Delcourt/Mirages (2016)

*****

Morgane, unique héritière des seigneurs de Tintagel, était appelée à régner sur la Bretagne dès sa naissance. Le destin, le sort ou Merlin devait en décider autrement. Et c’est son demi-frère Arthur, élevé parmi le peuple, qui deviendra roi. Furieuse, elle ne pensera qu’à se venger…

*****

 Morgane la fée…

Elle a eu bien des visages. On ne peut pas dire que celui qu’on lui prête ici soit des plus sympathiques ! Mais elle m’a quand même fait un peu pitié par moments…

Ceci dit, les autres personnages en prennent aussi pour leur grade et aucun n’est franchement séduisant (mis à part Lancelot bien sûr, mais il m’a toujours agacé celui-là !)

Les propos tenus par différents personnages m’ont souvent fait rire ou sourire. C’est anticlérical, moderne, féministe et j’ai trouvé ça drôle. Vous aurez compris que la belle légende des chevaliers de la Table Ronde est ici un poil écornée.

Les illustrations sont très particulières, parfois très colorées ou au contraire très sombres. La mise en page est variée (cases plus ou moins nombreuses, plus ou moins grandes… Et sans tour- j’aime !) et le trait est dynamique. J’avoue que si je trouvais la couverture attirante, les dessins m’ont un peu fait grimacer au départ… Mais prise par l’histoire, je me suis habituée !

*****

Découvrir quelques pages (site de l’éditeur)

De Stéphane Fert, déjà présenté sur ce blog : Peau de Mille Bêtes

Les avis de Noukette, Mo’, Jacques

Cette semaine nous nous retrouvons chez Stephie pour Mille et une frasques

https://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Cette bd participe également au challenge “Contes et légendes” chez Bidib

Bon je suis juste un peu en retard sur le planning, les légendes Arthuriennes c’était en janvier !!

Hyver 1709 – BD Aventure historique

Hyver Hyver

Hyver 1709

Sergeef & Xavier

Glénat (2015/2016)

****

Aventure historique en 2 tomes

****

Quand l’hiver est très froid, le gel peut tuer.

Mais quand l’hiver s’éternise, c’est pire encore car les grains semés meurent sous la terre et la famine frappe aux portes.

En cette période de guerre, le grain qui nourrit les soldats devient plus précieux que l’or et une cargaison de blé peut attirer bien des convoitises…

****

J’aime les bandes dessinées historiques, et la couverture de celle-ci me tentait beaucoup. Le titre aussi, avec son “y” à Hyver, qui lui donne un air vieillot. Mais… Car il y a un gros “mais” :

J’ai trouvé le scénario plutôt léger, et au final, pas très original. A réserver peut-être aux connaisseurs de cette époque ou aux férus d’Histoire de France ?

Par contre, le dessin m’a beaucoup plu, même si j’ai une ou deux réserves là aussi : j’ai trouvé les coloris un peu ternes, tristes, manquant de contrastes. Et j’ai parfois eu du mal à reconnaître les personnages, ce qui n’aide pas à la lecture !

Bref, arrivée à la fin du tome 1, j’étais très déçue. Et bien que j’ai trouvé le tome 2 légèrement meilleur, le scénario est toujours un peu maigre et le dessin pas assez précis (personnages).

Dommage…

Mais tout le monde n’est visiblement pas de cet avis, puisque cette bd a reçu 2 prix !

****

http://www.yozone.fr/IMG/jpg/hyver_1_centre.jpg

Le blog de Philippe Xavier, l’illustrateur

Prix du Meilleur dessin, Chambéry BD 2017

Prix du Patrimoine (Corse-Matin), festival de la BD d’Ajaccio 2016

Le blog de Nathalie Sergeef

Sur la page de Glénat dédiée à Philippe Xavier, vous pourrez voir plusieurs “teasers”

Cette semaine nous sommes chez Moka, Au milieu des livres

Dent d’ours

Dent d’ours

Yann & Henriet

Couleurs : Usagi

Dupuis

*****

T.1 : Max (2013)  /  T.2 : Hanna (2014)  /  T.3 : Werner (2015)  /  T.4 : Amerika Bomber (2016)

DentDent DentDOurs3 DentDOurs4

Par le scénariste du “Pilote à l’Edelweiss”

*****

1944, dans le Pacifique. Max, dit le “Polak” se repose après un appontage délicat sur le pont du Fighting Lady” le porte avion sur lequel il est affecté. Ses rêveries le ramènent à son enfance en Silésie, en 1930 : il joue avec Werner et Hanna, ses deux amis. Tous trois rêvent de devenir pilotes. Trois amis inséparables que l’arrivée au pouvoir d’Hitler va tout de même séparer… L’histoire alterne sans arrêt entre passé (Silésie – années 30) et “présent” (Amérique – 1944).

A la fin du volume, dans une interview, Yann, le scénariste, nous explique sa façon de travailler, ses recherches…

*****

Je ne suis pas spécialement férue d’aviation ni d’histoires sur la 2nde guerre mondiale, mais “Dent d’ours” ce n’est pas que ça, et l’histoire a su d’une part capter mon attention et d’autre part, me donner envie de lire la suite.  J’ai bien aimé les dessins (assez “classiques”) et les couleurs, douces pour les passages sur l’enfance, plus foncées et plus chaudes pour les passages du “présent” (c’est la guerre). L’histoire commence à peine avec ce premier tome, on nous présente un personnage, Max, le contexte de l’histoire et les liens qui l’unissent aux personnages des prochains tomes.

Dent d'ours

Dans le tome 1, il y avait beaucoup de passages sur l’enfance des 3 personnages principaux, Max, Hanna et Werner. Le 2ème tome, Hanna, est plus axé sur la guerre et la résistance et j’avoue qu’il m’a moins plu, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas beaucoup de dialogues, qu’il ne s’y passait pas grand-chose. Le 3ème tome, Werner, signe la fin du 1er cycle et nous apporte pas mal d’explications inattendues… Je lirai le tome 4, même si au final, je pense que cette bd plaira surtout aux fans d’aviation !

*****

Vous trouverez ici une biographie et une bibliographie de Yann (qui a aussi écrit sous le nom de Balac)

Et ici, un entretien avec le dessinateur, Henriet.

Max a récolté trois prix : le Prix Saint Michel 2013 du meilleur scénario, le Prix BD des collégiens à Angoulême 2014, et le Prix des pilotes de chasse de l’Ardenne.

Pour ceux, comme moi, qui aurait des trous de mémoire, un petit rappel : La Silésie était une région qui s’étendait sur trois États : la majeure partie était située au sud-ouest de la Pologne, une partie se trouvait au-delà de la frontière avec la République tchèque et une petite partie en Allemagne. Merci Wikipédia !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Stephie

Enregistrer