Haute tension à Palmetto

tension

Littérature Américaine

HAUTE TENSION A PALMETTO

Erskine Caldwell

Belfond Vintage (2015/vo 1950)

*****

Vernona, une jeune fille séduisante et qui cherche sa voie, arrive à Palmetto, petite bourgade tranquille et endormie du sud des États-Unis, pour y être la nouvelle institutrice.

Sa jeunesse, sa beauté et sa liberté vont déclencher une tension, pour ne pas dire des ravages dans la population mâle, du plus jeune au plus vieux, il n’y aura pas un homme pour rester indifférent à ses charmes. Toute cette passion d’un coup, cela va bien sûr déclencher des colères, des jalousies, des bagarres et un drame.

*****

Alors là, je dis non ! Préfacer un roman pour le remettre dans le contexte d’une époque, ok. Pour expliquer sa place dans l’œuvre de l’auteur, pourquoi pas.

Mais une préface qui vous résume tous les points importants de l’histoire, non ! Je n’étudie pas ce livre pour l’école, je le lis pour mon plaisir. Où est le plaisir –et surtout celui de la découverte-, si on vous a déjà tout résumé ?? Conclusion, la préface est intéressante, mais lisez-là après avoir lu le roman.

Bref. C’est un roman dramatique, mais aussi comique, les personnages pas très dotés côté cerveau étant de vraies caricatures, le tout confinant parfois à la farce.

C’est le premier roman d’Erskine Caldwell que je lisais (lu en 2015) mais j’en lirai d’autres, c’est certain, car c’est plaisant. Une peinture pas forcement très idéale de l’Amérique, contrairement aux films de super héros. Un auteur qui a beaucoup été interdit et on peut comprendre pourquoi, sa description de l’homme blanc vivant dans un trou paumé du sud des États-Unis n’étant pas des plus flatteuses.

*****

Lire les premières pages

Du même auteur : Les braves gens du Tennessee

Chapeau d’été – Album + CD pour les bébés

chapeau

Un album CD qui fleure bon l’été !
Dès la naissance

Chapeau d’été ♥

Jo Witek – Emmanuelle Halgand – Flavia Perez

Coll. Areuh

Père Castor Flammarion (2020)

*****

Il fait chaud. Tout le monde a soif. Le chat comme le bébé. Glouglouglou ! Hum ! Que c’est bon l’eau fraîche quand il fait chaud. On ne fait rien, on paresse pendant que “Tsitsitsi” stridulent les cigales. “Côa côa côa” coassent les crapauds… Aïe !  Non mais oh, les moustiques ! Ça suffit de nous piquer !

L’été et ses sons. Sa chaleur. L’été et le plaisir de paresser tranquillement…

*****

Petit format carré, coins arrondis, couverture solide et pages cartonnées, le tout est bien étudié pour bébé ! Une histoire simple mais pas simpliste et pleine d’onomatopées pour titiller son oreille.

Et cette musique, j’adore !! Le petit fond de cigales qui fait forcement penser à l’été, cet air chaloupé qui donne envie de bouger… Mmm… C’est tout à la fois doux, joyeux et entrainant !

Les illustrations sont très gaies également, lumineuses même, avec des formes simples et des couleurs vives.

Bien sûr, vous pouvez tout à fait lire le livre de façon “classique” sans mettre le CD, mais la bande son est tellement jolie que ce serait dommage de vous en priver !

Un très joli album à lire à votre tout petit ou à offrir !

*****

1 livre + 1 CD avec une musique originale de Flavia Perez et une lecture de Jo Witek sur la musique.

Sur le site de l’éditeur vous pourrez lire une interview de Jo Witek qui explique comment est née cette collection. En plus de “Chapeau d’été”, dans cette collection il y  “L’air du printemps”, “Parapluie d’automne” et “Souffle d’hiver” et d’autres encore.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :