Greta Thunberg, la fille au ciré jaune

GretaConnaissez-vous cette étonnante jeune fille ?

Documentaire à partir de 11 ans

GRETA THUNBERG

Sauvons la planète !

Élise Fontenaille

Coll. Elles ont osé !

Éditions Oskar (2020)

*****

Lecture Commune avec Blandine

*****

Née en 2003 à Stockhom, en Suède, Greta Thunberg a failli mourir à l’âge de 10 ans. A l’âge où la plupart des enfants sont insouciants, elle a une idée fixe qui la ronge et l’inquiète fortement. Page 13 : “A l’école, un instituteur leur avait fait un cours sur le réchauffement climatique. Clair, illustré, bien fait. Avec des photos de glaciers qui s’effondrent, de forêts dévastées, de déserts qui s’étendent, de marées noires, et même de l’ouragan Katrina… Des explications nettes et précises. Tous les élèves ont été saisis. Mais dès la cour de récré, ils avaient tous oubliés… Tous, sauf la petite Greta, effondrée.”

*****

Greta Thunberg à priori, on l’aime ou on la déteste. En tous cas, il semblerait qu’elle ne laisse personne indifférent. Certains ont dit qu’elle avait été “fabriquée” de toute pièce, d’autres qu’elle ferait mieux de faire des études avant d’ouvrir la bouche… Et bien d’autres choses encore.

Ce que je vois, moi, c’est qu’elle parle d’un sujet, le changement climatique, dont tout le monde ferait bien de se préoccuper. Avec ses discours, elle gêne beaucoup de gens. Certains sont sans doute aussi jaloux de sa célébrité.

Dans ce court documentaire (mais elle n’a que 17 ans !), on apprend pourquoi et comment elle a commencé sa grève de l’école du vendredi. Et à la fin de l’ouvrage, il y a ses discours.

Que l’on aime ou pas Greta, je la trouve très courageuse d’oser dire tout haut aux adultes ce qu’elle pense. Et je crois que ce livre devrait être dans toutes les bibliothèques et dans tous les CDI pour montrer aux enfants, aux ados, qu’eux aussi peuvent réagir et agir sur le monde qui les entoure.

*****

D’Élise Fontenaille :

On a volé les poules de Clémentine ! (pour les plus jeunes)

et dans la même collection : Dorothy Counts, affronter la haine raciale et Les 9 de Little Rock

Ne change jamais Marie Desplechin

🌏 Ne change jamais est un livre de Marie Desplechin publié à l’école des loisirs.

Ce manifeste à l’usage des citoyens en herbe est en fait un manuel d’éducation au développement durable.
Dès l’introduction Marie Desplechin explique qu’elle fait confiance aux enfants et aux adolescents : “J’ai découvert que fouiller la poubelle, trouver normal de copier sur sa voisine, jugéer suffisant de se laver un jour sur deux sont autant de comportements qui devraient être encouragés plutôt que combattus. Quel bons adultes vous seriez si vous arriviez à préserver un peu de votre curiosité, de votre sensibilité, de votre colère. Vous auriez de meilleurs atouts pour demain, et la planète avec vous. J’ai pensé : Surtout ne changez pas ! (ou alors pas trop) et puis j’ai fait ce livre.” 💚Ce livre tombe parfaitement dans ma thématique actuelle au CDI, avec mon exposition #agenda2030 mais aussi avec l’élection des eco-delegues qui doit se faire dans les prochains jours. Si Greta Thunberg a permis de montrer la voix, je pense que c’est maintenant à chacun de jouer un rôle pour la Terre. 🌏4 ou 5 pages par thème : une parole d’ados, des faits scientifiques et historiques, et une conclusion pour ne pas changer ! (je vous poste des exemples en story). Ce n’est pas forcément novateur au niveau des idées mais la forme, le ton employé, ça va parler aux jeunes, et si ça peut semer quelques graines, il ne faut surtout pas s’en passer !

Bien sûr il y a parfois un peu de provocation, comme avec la cantine, mais si ça incite les enfants à se demander ce qu’ils mangent, ça sera déjà un bon pas vers moins de gaspillage ! 💚 En plus c’est joliment illustré par Aude Picault, imprimé en France, sur du papier eco responsable !
À mettre dans toutes les bibliothèques et CDI !

 

 

Une chronique initialement publiée sur Instagram, d’où sa mise en forme.

 

Gaya et le petit désert – Livre CD écolo !

Gaya

Livre CD à partir de 7 ans

Gaya et le petit désert ♥
Conté par Gilles Vigneault
Chanté par Gilles vigneault & Jessica Vigneault
Illustré par Stéphane Jorisch

Éditions La Montagne Secrète (2016)

*****

Cette histoire est dédiée à l’astrophysicien Hubert Reeves, grand ami de la planète Terre par son ami Gilles Vigneault.

*****

Gaya est une petite fille de 9 ans. Elle vit avec son grand-père Androu. Ils habitent tous les deux sur une colline, dans une maison appelée “l’Orée”. Un matin d’automne, Gaya s’aperçoit qu’il n’y a plus d’eau dans le puits. Le grand-père essaie aussi, mais rien à faire, le puits est à sec. Le grand-père est surpris, mais il se dit que ça va s’arranger avec le temps. Mais Gaya n’est pas satisfaite par cette explication. Et comme elle est curieuse, elle cherche à comprendre. Elle va regarder dans le vieil almanach de son grand-père pour trouver une explication.

*****

Sur le CD, il n’y a que les chansons. Vous pouvez donc lire l’histoire sans écouter le CD, mais ce serait vraiment dommage, car les chansons complètent bien l’histoire. En plus, elles sont amusantes, gaies et pleines de pep’s !

Une histoire qui nous explique que la nature est fragile, que nos actes ont des conséquences et qu’il faut donc réfléchir avant d’agir ! Mais ce conte nous dit aussi qu’on peut apprendre de ses erreurs et les corriger.

Un livre CD qui m’a beaucoup plu, et qu’on devrait faire lire et écouter à tout le monde, pas seulement aux enfants !!

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez voir d’autres illustrations et écouter 2 chansons.

De cette maison d’édition, que j’aime beaucoup, nous vous avons déjà présenté : Un monde fantastique, Le petit ours gris de la Mauricie, La laine des moutons, Il pleut à boire debout ! Chansons de chiens et de chats, Jeux d’eau et Le loup de Noël.

Une des chansons qui vous permet également de voir les illustrations.

Un livre qui participe  à l’objectif PAL chez Antigone

et qui participe au Challenge Petit Bac chez Enna

Catégorie Végétal !

Place du marché – Le muscadier

Le Muscadier est un éditeur indépendant. Né en 2011, il publie des ouvrages s’adressant à tous publics, son objectif étant de donner des clés pour comprendre le monde qui nous entoure.

Place du marché, c’est une collection  de nouvelles et de romans, qui s’adresse plus particulièrement aux ados (collège et lycée) afin de les aider à développer leur sens critique.

Bêtes de penséeBêtes de pensée

Christophe Léon

Le Muscadier (2015)

L’auteur : Ancien étudiant des Beaux-Arts, ancien joueur professionnel de tennis, il a publié à ce jour plus de 30 romans en littérature jeunesse – notamment à L’école des loisirs, chez Thierry Magnier ou au Seuil –, et une dizaine en littérature vieillesse (dite générale).

L’histoire : Un père et son fils luttant contre les mauvaises herbes et les blattes. Une classe visitant une ferme pédagogique à la pointe du modernisme. Un jeune cadre dynamique découvrant les rites initiatiques de la haute finance… Jusque-là, tout est normal. Mais attention : ici, rien ne se passe comme prévu. Les héros, qu’ils aient deux, quatre ou six pattes, n’agissent pas exactement comme l’on pourrait s’y attendre. Trois fables contemporaines savamment épicées, où l’on retrouve l’esprit malicieux de Pense bêtes, publié précédemment aux éditions du Muscadier.

 Mon avis : La première nouvelle intitulée “Blattaria” est plutôt triste et j’ai, du coup, été assez désagréablement surprise par la maxime qui clôt la fable sur un ton humoristique. J’aime l’humour, mais je l’ai trouvé ici “déplacé”. J’avais bien aimé cette nouvelle, mais cette maxime finale m’a déplu. (Mais je n’ai peut-être pas tout compris !)

Les végétariens apprécieront grandement la deuxième nouvelle, intitulée “de père en fils”. Je n’en dis pas plus, si ce n’est que cette fois, j’ai trouvé la maxime finale tout à fait appropriée. Et je crois que je ne mangerai pas de viande aujourd’hui !

La troisième nouvelle est tout bonnement abominable, mais effectivement, le message passe et ça fait réfléchir !! (bizutage / doit-on faire ou non “comme tout le monde”…)

Il est difficile d’en dire plus sans dévoiler les intrigues, ce qui serait dommage, mais vous n’oublierez pas de sitôt ces trois histoires ! J’en ai pris “plein la tête” !!

Une collection très intéressante à avoir en CDI pour instaurer des débats avec les élèves (“petit” format -70 pages en tout- qui ne rebutera pas les “petits” lecteurs et “petit” prix -6,90 euros- qui ne rebutera pas l’acheteur, le tout pour une grande claque, ça vaut le coup, non ?).

A avoir aussi en bibliothèque, pour faire par exemple une lecture à voix haute suivi d’un débat avec des ados… Et puis tant qu’à faire, à avoir dans la vôtre, de bibliothèque !

*****

BadalonaBadalona

Patrick Joquel

 Le Muscadier (2015)

L’auteur : Patrick Joquel est né à Cannes. Il a enseigné en Angleterre et au Sénégal, puis est revenu dans son département d’origine. Il est Instituteur, auteur de romans, d’albums, poète…

L’histoire : Un grand nuage a enveloppé la Terre. Un drôle d’hiver a nettoyé la planète de la plupart de ses habitants. Seules quelques espèces ont survécu. Parmi celles-ci, les animaux marins coulent des jours paisibles.

Mais un jour, Badalona, la baleine phosphorescente, aperçoit un feu sur le rivage. Les humains sont de retour. Les deux anciens ennemis vont-ils reprendre le combat ? ou vont-ils tenter de vivre en harmonie et s’apprivoiser ?

Mon avis : L’homme a détruit son environnement et a disparu. C’est du moins ce que croyait les baleines qui, elles, ont survécu. Celle qui nous raconte cette histoire ne connait pas l’homme. Il a disparu bien avant qu’elle ne naisse. Mais la mémoire collective des baleines dit que l’homme est dangereux, qu’il a failli éliminer les baleines des océans avec ses harpons et qu’il faut s’en méfier…

Cet homme que l’on rencontre ensuite est revenu à l’époque des cavernes, des huttes et du feu (que tout le monde ne sait pas faire). Il est déjà méfiant envers celui qui n’a pas la même couleur de peau ou de cheveux et prompt à éliminer celui qui se met en travers de son chemin. Bref, peut-il vraiment changer ?

Sur un fond post-apocalyptique, et sous la forme d’une belle légende “cétacéenne”, une très jolie histoire de rencontre entre un homme et une baleine. L’homme est-il capable d’apprendre de ses erreurs ? Peut-il partager sans attendre quelque chose en retour ? Peut-il, en un mot, être “bon” pour son environnement et les êtres vivants qui l’entourent ? Doit-on systématiquement avoir peur de l’inconnu ? Un seul homme peut-il changer les choses ?

Ce très court roman (77 pages) permet de se poser plein de questions, et, pourquoi pas, d’essayer d’y répondre !

 

SignatureNat