ELLES T1 : La nouvelle (s) – BDJ

ellesBD d’aventure fantastique
A partir de 10/11 ans

ELLES

T1 : La nouvelle (s)

Kid Toussaint & Aveline Stokart

Le Lombard (2021)

*****

Elle” vient d’arriver dans son nouveau collège. Dès le premier jour la jeune fille se fait des amis. Il y a Maëlys qui l’a aidé à trouver son chemin dans les couloirs du collège. Et qui la présente à son groupe d’amis : Linotte, la bien nommée, très tête en l’air ; Otis, attiré par toutes les filles. Et Farid. Une petite bande très sympathique.

Jusque là, c’est assez classique. Sauf qu’une fois “Elle” endormie, on s’aperçoit qu’une autre personnalité (aux cheveux bleus)  essaie de prendre le contrôle du corps. Et qu’il y a plusieurs personnalités très différentes dans la tête de “Elle” ! Tout au long de l’histoire, on reconnaît ses différentes personnalités à leur couleur de cheveux.

Elles sont toutes très différentes : Il y a Blondie (cheveux blonds) qui ne lâche rien. Elle, la personnalité “principale” a les cheveux roses. Il y en a une qui a les cheveux verts, une autre les cheveux châtains… Bref, je vous laisse les découvrir par vous même !

*****

Je n’étais pas très attirée par la couverture au premier abord. Et puis j’ai vu plusieurs avis positifs et je me suis dit que j’allais tenter le coup. Et j’ai bien fait, parce que j’ai envie de lire la suite !

Les dessins, que je trouvais un peu trop “lisses” au premier regard sont finalement plutôt agréables, très doux, avec de jolies couleurs plus ou moins vives selon les moments. Et ce côté “lisse” (fait par ordi ?) n’empêche pas que les visages soient expressifs !

En plus, des bandes dessinées qui parlent de personnalités multiples ou de dédoublement de personnalité, je n’en connais pas beaucoup. A part Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher (plutôt Adulte).

Et j’en connais encore moins en jeunesse (si vous avez des titres sur ce sujet, adulte ou jeunesse, n’hésitez pas à les indiquer en commentaires)

Une lecture que je vous conseille si vous aimez les aventures un peu fantastiques avec des personnages mystérieux dont on ne sait pas grand-chose au départ !

*****

Ce tome 1 a reçu plusieurs prix – voir ici (site éditeur)

Le tome 2 est sorti en avril 2022.

https://www.lelombard.com/uploads/highlight/_thumbLarge/line.png

Line, ses grandes lunettes et sa petite bouille toute ronde de rêveuse…

*****

De Kid Toussaint, déjà présenté sur ce blog : 40 éléphants

Les avis de Mylène et Caro

*****

La BD de la semaine est en pause pour la période estivale.

Mais je continuerai à vous présenter mes lectures de BD toutes les semaines.

Le Prince et la Couturière – BD ♥

CouturièreBD Jeunesse
Recommandée aux adultes !

Le Prince et la Couturière ♥

Jen Wang

Akileos (2018)

*****

Francès est une jeune couturière amoureuse de son métier. Un jour son patron lui confie une robe à réaliser. Et Francès répond au désir de la jeune fille qui doit la porter pour le bal en lui faisant une tenue… Un peu spéciale. Du coup, son patron, furieux, veut la mettre à la porte, mais elle est aussitôt embauchée par un homme mystérieux. Le lendemain matin, il l’emmène jusqu’à un palais, puis lui bande les yeux, expliquant que le client veut rester anonyme. Mais, suite à une maladresse, la jeune fille va savoir par qui elle est embauchée… De toute façon, l’important pour Francès, c’est de créer des vêtements originaux et de devenir un jour une créatrice reconnue.

*****

J’ai adoré cette BD ! Et la robe de Miss Marmelade, on en parle de cette robe magnifique ? On est très vite emporté par ce roman graphique qui se dévore très rapidement (oui, même s’il fait presque 300 pages) Et le défilé final ? Génial !

Bref, une BD qui ne se prend pas vraiment au sérieux mais qui parle d’un sujet qui lui est très sérieux. C’est le fait d’avoir le droit d’être qui on veut, de s’habiller comme on veut et de vivre comme on veut… (Tant qu’on respecte les autres, on est d’accord !) La liberté quoi !

Et les illustrations ? Yeux et bouches un peu façon manga, mais les expressions sont bien vues et pas exagérées. C’est très coloré, il y a beaucoup de gros plans,  d’images d’assez grande taille (4 à 5 cases max assez souvent) ce qui en fait une BD très facile à lire !

Bref, c’est chouette et pis c’est tout !
Allez la lire.
*****

Feuilleter quelques pages (site de l’éditeur)

FAUVE JEUNESSE à Angoulême (2019)

Cette semaine, nous sommes avec Stephie du blog Mille et unes frasques

Bacha Posh – Roman Important !

BachaComment renoncer à la liberté ?
A partir de 13/14 ans

Bacha Posh

Charlotte Erlih

Actes Sud Junior (2013)

*****

Sélection des Incorruptibles 2014/2015

Réédité en 2020 chez Gallimard Jeunesse avec une autre couverture

*****

Depuis 10 ans, Farrukh vit comme un garçon, s’habille comme un garçon et passe, aux yeux de tous, pour un garçon. Pourtant, c’est une fille. C’est une bacha posh : une de ces filles élevées comme des fils dans les familles afghanes qui n’en ont pas. A 5 ans, on lui a coupé les cheveux, retiré sa poupée et on lui a appris à se comporter comme un garçon. Sauf qu’à la puberté, elle doit redevenir une jeune femme. Faire la cuisine, porter la burka, ne plus sortir seule, baisser les yeux face aux hommes. Et dire adieu à ses rêves, ses habitudes, ses amis. Mais quand on a goûté à l’action et à la liberté, comment y renoncer ?

*****

Quel enfer ! On se demande presque en terminant ce roman s’il ne faut pas penser comme la mère de Farrukh, qui lui dit qu’elle a eu de la chance de vivre comme une bacha posh pendant 10 ans. Mais ce doit être une situation tellement épouvantable le jour où on vous retire toute cette liberté…

Un roman qui permet de découvrir une tradition qui perdure encore aujourd’hui et qui pose aussi question sur l’identité : Comment se construit-elle ? Vient-elle de notre sexe ou de notre éducation (famille, école, société) ?

En tous cas, ce roman ne peut pas laisser indifférent. Et ce n’est hélas pas aujourd’hui, avec le retour des talibans au pouvoir, que les droits des femmes vont s’améliorer en Afghanistan.

Une lecture que je vous recommande !

*****

D’autres livres qui parlent de privation de liberté pour les jeunes filles : J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelleL’histoire de Malala

Lewis. Caméléon métis de Justine Jotham et Sophie Hirsch #roman

Lewis Caméléon métis : Une belle manière d’aborder le thème de l’appartenance à un groupe

Lewis caméléon métis

Roman pour la jeunesse dès 8 ans

Lewis
Caméléon métis

de Justine Jotham
et Sophie Hirsch

Ed. Poulpe fictions, ill. de Sophie Hirsch, août 2020, 168 pages- 9,95 euros

Thèmes: deuil, identité, racines, différence, voyage, immigration, tolérance

 

Présentation de l’éditeur: “Adopté par la joyeuse famille des Dupont-Durand, Lewis pourrait avoir la vie douce si les autres animaux du quartier ne se moquaient pas sans cesse de sa drôle de démarche ou de sa couleur de peau (jamais la même et, pourtant, jamais la bonne, selon eux). Né d’une mère lézard et d’un père caméléon qu’il n’a jamais connu, Lewis s’interroge sur ses origines. Il n’a qu’une hâte : découvrir la Gwaraïbe ! Surprises et amitiés l’y attendent, dans ce voyage qui pourrait bien changer sa vie.”

 

Lewis caméléon métis est un chouette roman explorant divers thèmes tels que l’adoption, l’identité ou encore le retour aux sources. Bien que Lewis soit un animal, il est très facile de s’y identifier. Notre lézard-caméléon est un personnage attachant en quête de reconnaissance. En effet, c’est auprès de ses pairs qu’il cherche des réponses à ses questions existentielles.

Le récit est accessible aux plus jeunes grâce à l’écriture fluide et sans fioritures de Justine Jotham. Petite originalité supplémentaire, un proverbe créole introduit chaque chapitre. C’est tout simplement génial!

Avec beaucoup d’humour et de légèreté, Lewis caméléon métis livre un message universel: celui de l’acceptation de soi. Quant aux illustrations de Sophie Hirsch, elles renforcent le côté humoristique tout en apportant une petite touche de fraîcheur.

Lewis et ses amis sont tout simplement adorables! Mine de rien, de nombreuses thématiques actuelles sont évoquées comme par exemple l’expatriation. Même si l’ensemble du récit reste une aventure parfois cocassse, le fonds lui est plutôt sérieux. En somme, une manière sensible et délicate de traiter d’évènements dramatiques survenus dans certains endroits du monde.

Lewis caméléon métis est une belle découverte. C’est le tome 8 d’une série éditée par les éditions Poulpe fictions, série nommée “Nos amies les sales bêtes” (ce qui est plutôt comique vous en conviendrez).

Il me tarde de lire les autres tomes!

 

~Melissande~

 

+ Un autre album sur le thème de la différence, présenté par Hérisson: La différence de Jeanne Willis et Tony Ross

+ Pour découvrir le travail de Sophie Hirsch, c’est par ici