LE SERPENT ET LE COYOTE – BD

coyoteBD Ado/ Adulte (15+)

LE SERPENT ET LE COYOTE

Matz & Xavier (ill.)

Jérôme Maffre (couleurs)
Collection Signé

Le Lombard (2022)

*****

Éditeur : USA, 1970. Joe se balade en camping-car dans les grands espaces du Far West. Il y fait des rencontres : un petit coyote, pour commencer, mais aussi des gens plus ou moins bien intentionnés — des voyous locaux, des agents du FBI, un U.S. Marshal, d’anciens amis plus ou moins fréquentables… Mais qui est vraiment ce bon vieux Joe ? Ceux qui croisent son chemin ont tendance à voir leur espérance de vie se réduire dangereusement…

*****

Le serpent et le coyote est à mi-chemin entre le western (on traverse l’Arizona, l’Utah, le Nevada…) et le film de maffieux (style les affranchis).  C’est une BD dans laquelle j’ai plongé avec un réel plaisir. La balade en camping car dans des décors dignes des films de Sergio Leone est superbe avec cet homme solitaire mais plutôt sympathique et son “chien”.

Il n’y a pas de texte dans les 8 premières pages. Juste une date, un lieu. Juste des paysages qu’on rêve (moi en tous cas !) d’aller voir un jour, ce camping-car qui trace tranquillement sa route, cet homme au visage buriné qui s’arrête parfois pour admirer le paysage en buvant un coup.

Qui est Joe ? Que fait-il là ? Pourquoi est-il seul ? Grâce à ce chien qu’il trouve dans le désert, on va finir par tout savoir. Car la solitude est parfois lourde à porter et Joe est heureux d’avoir quelqu’un à qui parler, même si ce quelqu’un est un chien.

Petit à petit, l’histoire dérive. On apprend qui est vraiment Joe, ce qu’il a fait, pourquoi il est là. Mais ça, les auteurs de cette belle bd vous le raconteront bien mieux que moi !

Une belle découverte et une BD originale !

*****

Illustré par Philippe Xavier et déjà présenté sur ce blog : XIII L’enquête (2ème partie) et Hyver 1709

Son blog

Pour la BD de la semaine, nous sommes aujourd’hui chez Stephie

La peau de l’ours – BD

peauQuel est le prix de la vengeance ?

BD 15+

LA PEAU DE L’OURS

Oriol – Zidrou

Dargaud (2012)

*****

Il est présenté comme un tome unique (et peut se lire comme tel) mais un 2ème tome vient de sortir.

*****

Octobre sur l’île de Lipari. Amadeo a encore crevé en montant la côte pour aller voir un vieil homme, Don Palermo pour qui il travaille. Après la lecture quotidienne du journal, Amadeo entreprend de réparer la roue de son vélo. Pendant ce temps, Don Palermo lui parle de sa jeunesse dans un cirque, où il était montreur d’ours. Ours qu’on a tué, en ne lui laissant que la peau. Puis de ce qu’il est devenu ensuite et de son premier amour de jeunesse. Amour qu’il n’a jamais oublié…

*****

Une histoire violente et attendrissante à la fois !

Pas très attirée par cette couverture au nez “Pinnochien” au premier abord, je suis très vite entrée dans l’histoire. Et je me suis rapidement passionnée par l’histoire de Don Palermo, touchante et terrible à la fois.

Si j’aime bien les couleurs employées et les décors, j’ai par contre plus de mal avec la façon de faire les visages aux traits “géométriques” d’Oriol et notamment les nez ! (oui, je dois avoir un problème avec les nez, ou alors c’est particulièrement délicat à dessiner, je n’en sais rien).

Bref. Ces fameux nez ne m’empêcheront pas de lire le tome 2 !

*****

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

Le site du dessinateur, Oriol

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !) + L’adoption + Emma G. Wilford + La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis…+ Shi + Boule à zéro (jeunesse), L’obsolescence programmée de nos sentiments (AD)

Zidrou et Oriol ont réalisé une autre BD ensemble, les trois fruits.

Noukette, en fan absolue de Zidrou (et je la comprends !) a présenté les deux tomes : tome 1, tome 2 (qui peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre)

Pour notre rendez-vous de la BD de la semaine, nous faisons Mille et une frasques chez Stephie !

PARKER – D’après D. Westlake – Mois Américain 2

Parker

Ne doublez pas Parker, vous le regretteriez !

BD Ado/Adulte

PARKER ♥

Richard Stark

(Alias Donald Westlake)

adapt. Darwin Cooke

Dargaud

 *****

T1 : Le chasseur (2010)

T2 : L’organisation (2011)

*****

New York, 1962. Parker est un “pro”. Un voleur professionnel, réglo et indépendant. Il vient de sortir de prison et il a des affaires à régler. Avec son ex-petite amie tout d’abord. Lynn. Elle l’a trahie. Pour son ex-associé, Mal Resnick. Heureusement, Parker est débrouillard. Le programme est simple. Retrouver Mal et récupérer son argent. Et tant pis pour ceux qui se mettront sur son chemin… Le 2ème volet “l’organisation” se déroule à Miami Beach, en 1963. Parker a changé de tête, mais pas de boulot.

*****

Il se passe 10 pages quasiment sans paroles avant que l’on découvre le visage de Parker… Mais les illustrations parlent d’elles-mêmes et Parkeron sent bien qu’on n’a pas affaire à un “enfant de chœur” !

J’ai adoré ce personnage.

Il est pourtant abominable. Aucune empathie chez cet homme là. Tout ce qui l’intéresse, c’est de se venger et de récupérer son fric.

Si j’ai adoré le tome 1 “le chasseur“, j’ai un peu moins apprécié le tome 2 “l’organisation” parce qu’il y a trop de détails “techniques” sur la façon dont fonctionne l’organisation, sur les paris, bref toutes les activités criminelles de l’organisation (mais j’ai bien aimé quand même !).

Les illustrations de Darwyn Cooke sont originales et très spéciales, un mélange de noir, blanc et gris légèrement bleuté. Mais elles vont très bien avec le personnage et donne une ambiance très particulière à cette bd. Les personnages ont tous des “gueules” comme dans les films noirs.

Une lecture que je vous recommande si vous aimez les polars ou les personnages de “méchants” pas aimables…

*****

Biographie de l’auteur (décédé en 2016) sur le site des éditions Dargaud.

Darwin Cooke a reçu de nombreux prix pour ses adaptations. Pour le T3 il a reçu l’Eisner Award de la meilleure adaptation (bd adaptée d’un roman) en 2014. Le T4 est également sorti en 2014.

Voir aussi l’avis de BEDEPOLAR, un blog consacré au “polar en cases” !

Pour en savoir plus sur le personnage, les adaptations… Voir sa page Wikipédia

Cette semaine nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !

Et cette bd participe également au Mois Américain

Broadway, Une rue en Amérique 1

BroadwayCouvBroadway

Une rue en Amérique, Tome 1

Djief

Éditions Quadrants (2014)

*****

L’auteur :  Djief, de son vrai nom Jean-François Bergeron, est un auteur/dessinateur de bandes dessinées québecois.  Il a étudié le graphisme, l’infographie 3D et sera pendant quelques années concepteur de jeux vidéos. Il travaille actuellement sur plusieurs séries, dont “Le crépuscule des Dieux” pour lequel Nicolas Jarry a écrit le scénario ainsi que sur le tome 2 de “Broadway”.

L’histoire : New York, années 20. Suite au décès de leur jeune frère Walter, George et Lenny se retrouvent propriétaires d’un cabaret situé sur Broadway. D’abord tentés de le revendre, ils décident finalement de le garder et de s’en occuper. Suite à un quiproquo, Fanny, une jeune danseuse naïve et maladroite (voir l’histoire avec son furet “Pâlichon”) est la première à être embauchée dans leur cabaret…

Mon avis : Au départ, j’ai choisi cette bd parce que le dessin et la couverture me plaisaient beaucoup. Mais ce qui est vraiment bien, c’est que le scénario et les dialogues “tiennent la route” également. L’ambiance des années folles (les cabarets, l’alcool & la prohibition) est bien rendue, que ce soit dans le scénario ou le dessin. Les couleurs sont belles et chaudes (orange, rouille) parfois un peu sépia. Et, cerise sur le gâteau, c’est un vrai “grand” format ! Bref, vivement le tome 2.

Une bd qui peut parfaitement être lue par des ados

(pour info on voit une paire de seins dans une vignette et des danseuses en “tenue légère”).

  Broadway

SignatureNat

Une autre bande dessinée -très différente !- mais très bien également sur la prohibition : Scarface.