Le malotru – Album jeunesse

malotruAlbum à partir de 4 ans

LE MALOTRU

Bernard Villiot & Léo Méar

Éd. Margot (2021)

*****

Au bout d’une longue rue, en haut d’un gigantesque tas de détritus, vivait un malotru. Un grossier personnage, barbu et bourru, qui habitait une maison biscornue. Avant d’être un malotru, l’odieux individu avait été un malappris. Un gamin malpoli qui ne disait jamais “bonjour” ni “merci”. Un enfant mal élevé et capricieux qui ne savait ni manger ni boire sans faire de bruit, et qui exigeait pas moins de six histoires avant d’aller au lit. Sa chambre était un tel fouillis qu’une chatte n’y aurait pas retrouvé ses petits…

*****

Ainsi commence cet album.

La première chose qui m’a plu (après les chouettes couleurs de la couverture) ce sont les rimes ! J’adore ça. Elles donnent un côté “musical” et du rythme à l’histoire. Je me suis d’ailleurs lu cette histoire à voix haute pour en tester la sonorité. Et je suis sûre que cet album plaira beaucoup aux enfants ! Moi je me régalerai à la raconter. D’autant plus qu’elle est très drôle.

J’ai bien aimé les illustrations aussi, avec les enfants aux bouilles toutes rondes et la multitude de détails à chaque page. Elles sont de plus très colorées.

Nul doute enfin que les réponses “fleuries” du malotru ne fassent beaucoup rire les enfants !

*****

De Bernard Villiot nous vous avons déjà présenté : Le dompteur de ventMonsieur Django et Lady Swing Le souffleur de rêves

Site de l’illustrateur Léo Méar

Le site des éditions Margot (plus à jour à priori, mais ça permet de voir leurs anciennes parutions)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

♥ Félicien et son orchestre ♥

FelicienFélicien et son orchestre

Etienne Friess & Sébastien Perez

Éditions Margot (2015)

♥♥♥

L’histoire : « Sans que Félicien ne sache trop pourquoi, l’orchestre s’était dissous et les ponts avaient été coupés. «Pourquoi on ne voit jamais personne de la famille ?», demandait le garçon à chaque anniversaire et à chaque Noël. Ce à quoi on lui répondait que cela ne le regardait pas. Mais aujourd’hui, tout allait changer ! »

*****

Mon avis : Ce qui attire l’œil tout d’abord, c’est cette très belle couverture rouge avec la petite bouille un peu inquiète de ce p’tit gars caché derrière un rideau de théâtre. Puis on ouvre et on découvre ces illustrations un peu vieillottes (années 50/60 ?). Ben oui, je fais comme les petits, je regarde d’abord les images !

C’est un très bel album !

J’aime vraiment beaucoup les illustrations d’Etienne Friess (voir sur le site des éditions Margot pour en voir plein d’autres). Le côté vieillot, les illustrations un peu désuètes m’ont vraiment charmée ! Les couleurs sont adoucies par la lumière qui tombe des ampoules à incandescence jaunes…

Cette famille en a bavé, on le sent, on le voit, les personnages ou leurs instruments ont tous quelque chose de cassé, un petit morceau recollé… Mais dès qu’ils se mettent à jouer, ils sont heureux !

Et on ressent l’amour pour la musique des personnages : regardez l’oncle Albert soufflant dans son saxo, il n’a pas l’air heureux ? (pas de chance pour vous, je n’ai pas trouvé cette image là, vous serez obligé d’aller feuilleter l’album chez votre libraire préféré…)

Felicien1

Un seul bémol : C’est écrit tout petit ! L’album est très grand, il y avait de la place, pourquoi écrire le texte si petit ?

♥♥♥

SignatureNat