Princesse Sara 1 Pour une mine de diamant – Alwett

Bande dessinée jeunesse

Princesse Sara

1 Pour une mine de diamant
2 La princesse déchue
3  Mystérieuses héritières

Audrey Alwett (scénario)

Nora Moretti (dessin)

et Claudia Boccato (couleurs)

 

Soleil, Collection Blackberry
9782302017863 (tome1), 10,50

 Sara a toujours vécu aux Indes, lorsque son père l’envoie parfaire son éducation en Angleterre dans le pensionnat sélect de Miss Minchin. Immensément riche, grâce à une fortune bâtie sur les automates, Sara suscite rapidement amitiés et jalousies. Les haines s’attisent d’autant plus que Sara a pour elle toutes les qualités d’une princesse. Jusqu’au jour où son père décide d’investir sa fortune dans une mystérieuse mine de diamants…

Mes élèves se l’arrachent, j’ai même bien failli ne pas pouvoir lire cette bande dessinée ! 

 Princesse Sara(h), ça parle je pense à beaucoup de lecteurs, soit par rapport au roman de Burnett, soit par rapport à l’anime japonais (Princeeessse Saraaah, Princesse, Princesse, Tu es bien jolie [Tu es bien jolie]…) ! Qui ne connait pas ? Si c’est ce qui m’a attiré vers cette bande dessinée ce n’est pas du tout le cas de mes élèves car ils ne connaissent ni l’un ni l’autre (ignares!).

En premier lieu ce sont les illustrations qui attirent le lecture. Cette collection Blackberry chez Soleil est vraiment superbe à ce niveau là et mes élèves aiment pour le moment tous les titres acquis! Je suis moi même très sensible aux illustrations et celles ci sont vraiment magnifiques ! Le trait un peu japonisant, les couleurs en plus… trop lisses je pense pour beaucoup mais c’est tout à fait ce que j’aime! Mon seul reproche réside dans l’âge des personnages. Les illustrations ne permettent pas toujours de bien les situer, puisque Sara semble souvent plus vieille qu’elle ne l’est, alors qu’au contraire son père ressemble à un adolescent. Les personnages sont tout de même bien reconnaissable et il n’y a pas de risque de confusion.

L’histoire est très semblable à celle du roman de Burnett, ainsi qu’à celle du dessin animé. Les personnages gardent leurs traits de caractères, leurs noms, et le déroulement de l’histoire est très semblable, jusque dans certains détails comme la boulangère… L’auteur introduit pourtant un aspect original à l’histoire, avec un petit coté science fiction puisque le père de Sara est à la tête d’une fabrique d’automates, des robots très sophistiqués. Ce petit coté steampunk est très plaisant.

Enfin je n’ai pour le moment lu que les trois premiers tomes mais l’histoire de Sara telle que je la connais touche à sa fin… alors qu’un 5ème tome vient de sortir “Retour aux Indes” qui continue l’histoire… Une série à découvrir !

 

Nora Moretti - Princesse Sara Tome 2 : La princesse déchue.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 3 : Mystérieuses héritières.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 4 : Une petite princesse !.Nora Moretti - Princesse Sara Tome 5 : Retour aux Indes.

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Majipoor 1 Le château de Lord Valentin

Majipoor
1 Le château de Lord Valentin

de Olivier Jouvray et David Ratte

Une adaptation en BD de l’oeuvre de Robert Silverberg

Soleil, 2009
Collection Cherche Futurs
9782302005372, 133€50

Présentation de l’éditeur :
Robert Silverberg est un acteur majeur de la SF et de Fantasy depuis plus de 40 ans.
C’est au début des années 80 que démarre l’aventure Majipoor, un cycle de 6 romans entre la Fantasy et le space opera qui restera sa saga la plus célèbre. Le Château de Lord Valentin, à ce jour son livre le plus vendu, est le premier volume adapté ici et avec beaucoup de poésie par Olivier Jouvray et David Ratte.

Mon avis :
Un bel univers de science fiction qui grâce aux illustrations de cette bande dessinée nous permet de découvrir tout un monde fantastique…

Je n’ai pas lu le roman de Robert Silverberg, la comparaison est donc impossible mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance et les illustrations de cette BD. L’histoire est intéressante : un jeune homme amnésique découvre peu à peu qui il est et ce que cela implique… Son voyage va lui permettre de rencontrer de nombreux amis de races bien différentes et de découvrir un monde vraiment varié.

A travers ce premier tome de l’histoire, en quelques mots seulement car l’accent est mis sur les dialogues, nous découvrons tout un monde, son fonctionnement et une partie de ces habitants, vraiment particuliers…

Les évènements s’enchainent parfois un peu vite et j’imagine que le roman permet de mieux équilibré cet aspect de l’intrigue, mais l’ensemble est vraiment plaisant à lire.

Les illustrations, précises et colorées, nous entrainent dans l’histoire et nous guident dans cette aventure… J’ai du mal pourtant à imaginer lire le roman maintenant que j’ai ces images là en tête…

Si le roman compte 7 volumes, les 3 premiers tomes de cette BD reste centré sur le premier de ces livres (d’après ce que j’ai compris) écrit en 1980. Je n’ai pour le moment lu que le premier tome mais je compte bien continuer ma découverte…

BD du mercredi de Mango

BD du mercredi de Mango

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Le chant d’Excalibur d’Arleston

Le chant d’Excalibur

d’Arleston et Hübsch

Tome 1 à 5

Bande dessinée

Soleil, 1998 – 2011
Intégrale en 2 tomes (6 volumes) prévu pour octobre 2011

Présentation de l’éditeur :
Avec l’aide de quelques pintes de bières et de la jeune Gwyned, descendante de Galahad, à qui il confie la fabuleuse épée Excalibur, Merlin cherche à bouter la chrétienté hors d’Irlande et à sauver un monde de magie et d’enchantements peu à peu détruit par les nouvelles croyances.
Un cocktail explosif d’aventure, d’humour et de magie !

Mon avis :

Merlin, Viviane, Excalibur… on prend les mêmes et on recommence ? Non, pas tout à fait. On se retrouve vers l’an 1000, en Irlande, le christianisme s’impose partout en Europe et la magie tend à disparaitre… Mais Merlin se réveille, Excalibur se retrouve entre les mains de la descendante de Galaad, Gwyneth et les aventures peuvent commencer.

Un long périple qui passera par Rome, la France, un château merveilleux… pour essayer de lutter contre ce courant de pensées qui s’impose par la force et réveiller le petit peuple. Dragons, lutins, licornes… croisent ainsi la route de nos héris.

Mais si cette BD est entrainante c’est surtout par le ton qu’elle emploie. L’humour est présent à chaque bulle et Merlin le sage se transforme en pervers alcoolique au langage très imagé, qui ne sent pas très bon…

La BD ne se contente pourtant pas de l’humour, car l’aventure est bien construite, nous permettant de rencontrer un pape libertin vraiment couard par exemple, où un Zeus de mauvaise humeur. L’auteur joue avec l’Histoire pour la faire coller à son histoire, alors même si ce n’est pas une BD historique cela permet de découvrir certains aspects de l’époque.

Les illustrations sont agréables, adaptées, humoristiques et sans faux semblants... on y croise quelques paires d’attributs féminins dénudés et le sang jaillit parfois en même temps que les têtes.

Il me manque le dernier tome pour boucler cette histoire, j’espère le trouver vite!

Extrait :
” Par les Saintes gonades de Marie la pondeuse” (j’ai adoré cette phrase!)

 

Pandemonium


Pandemonium (2
Tomes)                                

      BD de
Christophe Bec pour une trilogie qui ne compte que 2 tomes pour le moment, le troisième tome est sûrement en préparation quand on sait
que la maison d’édition Soleil est maintenant l’éditeur de cette série .

Pandemonium jongle entre plusieurs périodes dans le temps où l’on suit une jeune femme (Doris) et sa fille
(Cora) atteinte de la tuberculose .
Dans une Amérique des année 50
le Waverly Hills Sanatorium est un établissements répute dans le traitement de la tuberculose …. Soignée durant son enfance dans cette établissements Doris y emmène sa fille mais elle comprendra
très vite que ce bâtiment est une usine à mort et les souvenirs de son enfance remonte alors a la surface…

       
               Un scénario a frisson et des dessins morbidement beaux font de Pandemonium une BD à lire absolument .
                                         
Pour les amateur du genre horreur mais pas seulement ma chérie vous le dira ;)

Note de la chérie en question : j’ai été attirée par la couverture du tome 2… et j’ai dévoré ces deux tomes à toutes vitesses, partagée par un sentiment de mal être et l’envie malgré tout de
connaitre la suite… Moi je vous conseille d’attendre la sortie du tome 3 pour la lire… c’est trop horrible d’attendre après la fin du tome 2 ;)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :