Les soeurs Mitford enquêtent

MitfordLes sœurs Mitford enquêtent
T1 : L’assassin du train

Jessica Fellowes

Éditions du Masque (2018)

*****

1919 à Londres. Louisa vit avec sa mère. Son père est décédé récemment et sa mère fait ce qu’elle peut comme blanchisseuse pour payer le logement et la nourriture. L’oncle Stephen (le frère du père décédé et un homme dangereux) s’est invité dans leur petit logement. Il compte tirer profit du fait que sa nièce soit une jeune femme agréable à regarder pour payer ses dettes de jeu. Louisa ne voulait pas laisser sa mère seule, mais ne sachant comment échapper à son oncle Stephen, elle se fait engager comme nounou à la campagne, par la famille Mitford… Avec Nancy, l’aîné des filles, elle va mener l’enquête sur le meurtre d’une infirmière.

*****

Je sais que je vais m’attirer les foudres de certaines de mes collègues du Mois Anglais, mais j’avoue que je ne suis pas fan de tout ce qui concerne la royauté ou l’aristocratie anglaise (ou autre d’ailleurs !) Ceci dit, si nous sommes bien dans la « haute société » avec la famille Mitford, l’héroïne principale de ce roman, c’est la jeune Louisa Cannon, qui, elle, sortirai plutôt d’un roman de Dickens ! J’ai bien aimé le personnage de cette jeune fille, qui se débrouille comme elle peut pour survivre et échapper à la condition de blanchisseuse. Le personnage du policier, Guy Sullivan est intéressant aussi par son obstination à vouloir résoudre l’enquête. Et aussi pour son manque d’obéissance à sa hiérarchie !

La première guerre mondiale

Même si l’intrigue se déroule après la guerre (en 1919 et 1920), et que ce n’est pas le sujet principal, celle-ci est encore très présente. Avec le policier par exemple, qui souffre d’avoir été réformé à cause de sa mauvaise vue. Avec l’infirmière tuée, Florence Nightingale Shore (nièce de la fameuse Florence Nightingale) qui servait à Ypres, ville tristement célèbre pour ses batailles durant la première guerre mondiale. Ou encore avec le personnage de Roland Lucknor, officier à Ypres. On y entend parler de soldats qui font des cauchemars, de Trouble de Stress Post-Traumatique

Lu pour le mois anglais, c’est un roman policier que j’ai lu avec beaucoup de plaisir, notamment pour l’ambiance « so british » !

*****

L’auteur, Jessica Fellowes, est la nièce de Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey, la célèbre série !

Même si ce livre parle d’une famille qui a réellement existé, les Mitford et d’un meurtre jamais élucidé (celui de Florence Nightingale Shore), c’est avant tout un roman !

Un article de Wikipédia sur la famille Mitford

L’avis d’Eva

*****

Ce roman participe au Mois Anglais, organisé par Lou et Titine.

https://thecanniballecteur.files.wordpress.com/2019/05/union_jack-9.jpg?w=584&h=365

Merci à Belette pour les logos !

Les lectures prévues de Sophie pour ce mois anglais

Il participe également au Challenge Première guerre mondiale chez Blandine

Nous suivre et partager :
error0

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité

humanité

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité
Face à la catastrophe écologique et sociale
Aurélien Barrau

Michel Lafon (2019)

*****

Présentation de l’éditeur

Écologie : il faut agir maintenant, il n’est pas trop tard pour éviter le pire !
La question écologique engage notre survie. Elle ne peut pas être considérée comme secondaire.  » La vie, sur Terre, est en train de mourir. L’ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L’ignorer serait aussi insensé que suicidaire.
Plus qu’une transition, je pense qu’il faut une révolution. Et c’est presque une bonne nouvelle.
Ce livre fait suite à l’appel, signé par 200 personnalités, que l’actrice Juliette Binoche et moi avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018. »

*****

La première partie de ce livre est un constat.

Nous consommons trop, nous gaspillons trop, nous polluons trop ! Et nous sommes de plus en plus nombreux chaque année. Tout le monde a pu s’apercevoir de la diminution criante des insectes (pour ne pas dire quasi disparition !), soit dans son jardin, soit sur son pare-brise. Les chiffres sur la disparition du vivant, donnés dans ce livre, non seulement les insectes, mais aussi les oiseaux, les poissons, les mammifères, sont effrayants.

Suite à ce constat plutôt terrifiant, tant pour les animaux que pour l’humanité, Aurélien Barrau propose « des ébauches d’évolution simples et urgentes« , telles que diminuer la consommation, modifier notre alimentation et beaucoup d’autres encore que je vous invite à découvrir en lisant son livre ou en écoutant la vidéo ci-dessous.

Aurélien Barrau est un scientifique de haut niveau (astrophysicien au CNRS et professeur à l’université de Grenoble), mais il s’exprime relativement simplement et il ne fait pas la morale. Il lance un cri d’alarme parce qu’il aime visiblement le vivant, la biodiversité, l’humain !

*****

J’ai apprécié que ce livre soit à la portée du plus grand nombre par sa clarté et sa simplicité. Je suis, de plus, totalement en phase avec ses valeurs. Une lecture des plus intéressantes, qui fait réfléchir et que je vous conseille vivement.

Si vous ne souhaitez pas acheter ou lire ce livre, vous pouvez toujours regarder l’interview ci-dessous qui est également très intéressante !!

Cosmogonies, le blog d’Aurélien Barrau

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

La reine des neiges (Livre audio) Audible

Redécouvrir La reine des neiges lors des longs trajets en voiture, sans avoir besoin d’une tablette, c’est possible et c’est sur Audible !

Reine des neiges couvertureLivre audio jeunesse

La reine des neiges

de Walt Disney

lu par Emmylou Homs

sur la plateforme Audible
10,35€ ou gratuit avec l’offre d’essai

J’écoute peu de livres audio, faute de trajets quotidien en voiture, de course à pied ou de repassage… mais lors des longs trajets en voiture j’aime beaucoup proposer à mes enfants des activités calmes sans écran. Le livre audio de la Reine des neiges est parfait pour cela !

Mini hérissonne, 4 ans, a déjà vu plusieurs fois le dessin animé de la reine des neiges, elle n’a donc pas de mal à s’imaginer les personnages prendre vie derrière la voix d’Emmylou Homs qui nous conte, avec les dialogues, cette histoire d’aventure, de lutte, d’amitié, d’amour qui ne manque pas de fantastique… et d’humour ! Le livre audio dure un peu plus de 2h, soit un peu plus que le film, et nous l’écoutons généralement en deux fois. Si à la maison ma fille est comme moi et n’aime pas rester assise « juste » à écouter un livre, en voiture c’est parfait !

Le livre audio de la Reine des neiges reprend vraiment le film presque mot pour mot (au niveau des dialogues) et ajoute une narration qui permet de palier l’absence d’images. Seul point négatif pour ma fille (et la plupart des enfants – mais pas les parents-), il n’y a pas les chansons ! Les paroles sont là aussi parlées, et c’est forcément beaucoup moins entrainants (sans doute un problème de droits). C’est le seul écueil de ce livre audio qui sinon plait beaucoup à ma fille. Nous l’avons déjà écouté en entier deux ou trois fois.

Audible est une plateforme de livres audio dématérialisés (c’est à dire sans support physique type CD), appartenant à Amazon. Audible permet via des achats au livre ou des abonnements d’avoir accès à des livres audio dans tous les domaines. On y trouve rapidement les sorties littéraires papiers, mais aussi de nombreux essais, livres pour enfants et même des podcasts. Certains contenus sont gratuits, d’autres payants (avec des prix de 1 à 30 euros environ), mais un abonnement à 9,95€ par mois est possible qui permet d’accéder à un titre mensuellement. Utile si vous écoutez régulièrement des titres récents en audio, car le prix est alors intéressant. Pour les titres jeunesses, il y a des contenus gratuis ou peu chers. Dans le même ordre d’idée que La reine des Neiges, Vaiana est diponible à 8€, c’est notre prochaine lecture mais vous trouverez aussi des classiques comme Le petit Nicolas ou Harry Potter pour les plus grands !

 

Nous suivre et partager :
error0

Grand Prix des Lectrices ELLE 2019

Lectrices

Le Grand Prix des Lectrices, c’est fini pour cette année !

50ème Grand Prix des Lectrices ELLE

Pour ce 50ème Grand Prix, les 3 prix (4 en fait !!) ont été remis en présence des auteurs lundi dernier, le 3 juin, au théâtre de l’Odéon (absolument magnifique !) à Paris, au cours d’une belle cérémonie présentée par la très sympathique Olivia de Lamberterie.

Et j’avoue avoir été très heureuse, car j’ai aimé les 4 livres récompensés ! Même si seulement deux faisaient partie de mon palmarès (voir tout en bas)

Et comme c’était le 50ème anniversaire de ce Grand Prix, nous avons eu la chance d’avoir plein de belles surprises ! Une interview d’Amélie Nothomb (qui est très drôle), une autre de Jacqueline Duhême (illustratrice pour Prévert, Eluard…) qui nous a bien fait rire avec ses souvenirs, une très belle lecture faite par Thibault de Montalembert (Lambeaux de Charles Juliet), un mini-concert (3 chansons) de Vincent Delerme

C’était vraiment une belle journée ! Qui s’est poursuivie par notre rencontre avec les auteurs et s’est achevée par un cocktail dinatoire avec tout plein de gens connus… Au passage, j’ai mangé du caviar pour la première fois de ma vie !

**********

Les livres choisis par les lectrices

(2 romans sont arrivés ex aequo)

ROMAN : Le chant des revenants de Jesmyn Ward (l’autrice n’a pas pu se déplacer mais nous a envoyé un très joli message de remerciements).

ROMAN : La vraie vie d’Adeline Dieudonné

POLAR : Né d’aucune femme de Franck Bouysse

DOCUMENT : L’empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich

revenants  Vraie  né  empreinte

**********

Pour voir tous les livres lus dans le cadre de ce grand Prix, c’est par ici (normalement c’est 28 livres, mais cette année nous avons été gâtées, nous en avons eu un de plus !)

Les romans (10)Asymétrie –  Un gentleman à MoscouLe Mars ClubLa vraie vieAstaMa dévotionUn maison parmi les arbresLe chant des revenantsMaîtres et esclavesVigile.

Les polars (10) : La disparition d’Adèle BedeauSur le toit de l’enferRivière tremblantePrésumée disparueDura LexRituelsSirènesLes âmes engloutiesAnatomie d’un scandaleNé d’aucune femme.

Les documents (9) : Tu t’appelais Maria SchneiderGood Morning, Mr President !Ici, les femmes ne rêvent pasLa loi de la merLes inséparablesSuzanneMadame, vous allez m’émouvoirPirate n°7L’empreinte.

*****

Mes favoris / mes coups de cœur

(Notés en débutant ce billet, soit le 19/03/19, soit bien avant la remise du Grand Prix)

Roman : Le chant des revenants de Jesmyn Ward

Polar : Né d’aucune femme de Franck Bouysse (même si pour moi ce n’est pas vraiment un polar !)

Document : La loi de la mer de Davide Enia (pour le thème)

*****

Et pour comprendre comment ça fonctionne ou vous inscrire (pour l’année prochaine !) c’est par ici.

Et voici l’article paru dans ELLE hier, avec plein de photos !

Nous suivre et partager :
error0