La ronde des livres #3 – 4 albums –

Une nouvelle édition de la ronde des livres, devenue bimensuel, en commun avec Noukette et Liyah !

 

Je vais passer la journée au Salon de la petite édition et de la jeune illustration de St Priest, j’aurais donc encore plus de
choses à vous raconter au retour, mais en attendant, voici quelques albums pèle-mèle !

 


mondoudou.gifGros coup de coeur pour l’imagier Mon Doudou, un recueil de photographie, mais tout à fait adapté aux plus petits. Un album carré, avec une couverture molletonnée et une tonne de pages, toutes très touchantes !

A chaque fois la page de gauche présente un enfant et son doudou, sur une photo en noir et blanc. La page d’en face montre
uniquement le Doudou, accroché à une corde à linge, en couleur.

C’est touchant, agréable à regarder, et drôle parfois car il y a le prénom et l’âge des enfants, ainsi que le nom du Doudou !

Le petit plus : les dernières pages sont préparées pour mettre nos propres photos!

Une mauvaise nouvelle cela dit, ce livre est définitivement indisponible….

 

Mon doudou de Françoise Boyer, Photographies Alexandra Coslin.- Chêne, 2008

 

premsdeuztroiz.gif

Prem’s, deu’z, troi’z est un album format à l’italienne, reprend comme point de départ la fable de La Fontaine
Le lièvre et la tortue. Un lièvre propose à une tortue de faire la course, et part, à fond! Sauf que voilà c’est différent de la fable, mais tout de même tout ne se passe pas tout à fait
normalement.

Un album simple, avec des illustrations claires et agréables.

 

Prem’s, deu’z, troi’z de Michel Van Zeveren.- Ecole des Loisirs (Pastel), 2010


lepetitchaperonrougerascal.gif

Le petit chaperon rouge est une autre version du traditionnel conte, à partir de la version de Charles Perrault. Tout n’est que simplicité, pas de texte, et des illustrations qui comme sur la couverture font très « pixélisées ». C’est bien fait, ça donne l’occasion de s’exprimer aux enfants! La fin, elle se trouve sur la 4ème de couverture bizarrement, et laisse aussi la possibilité de choisir sa propre fin. Une idée originale, qui fonctionne bien!

 

Le petit chaperon rouge de Rascal.- Ecole des Loisirs (Pastel), 2002

 


cachecache.gifCache-Cache
est un très joli album aux couleurs sauvages.Un lionceau essaye l’attraper les animaux qui  l’entourent : sauterelle, oiseau, grenouille, lapin, caméléon… Sauf que chaque animal sait se sauver où se cacher! C’est exotique, drôle, et très joli. Cela reste un album assez simple, qui peut permettre de jouer avec les enfants pour qu’ils trouvent les noms des animaux…

 

Cache Cache de Constanze v Kitzing.- La Joie de Lire, 2009

 

 

Comme ce billet est programmé  je vous laisse allez découvrir les trésors de Noukette et Liyah !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Shen Shan : On a perdu Litchi !

Shen Shan : On a perdu Litchi !


shenshan.gif
 

Auteur : Didier Lévy

Illustrateur : Fabien Laurent

Éditeur : Sarbacane

Paru le 13/10/2010

 ISBN  978-2-84865-391-4

Nb. de pages 23 pages
Prix 15€ 

 

 

Thèmes : Monde asiatique, perroquet, livre-jeu

 

 

Présentation de l’éditeur :

Après Shen Shan, cette fois, c’est Litchi le perroquet qui a disparu !
Shen Shan son ami orphelin se lance à sa recherche, avec l’indispensable secours de l’Honorable Lecteur, qui doit l’aider
à résoudre dix nouvelles énigmes. Une enquête contée à la façon d’une fiction, qui les mènera sur une île mystérieuse au beau milieu
de la mer de Chine, sur les traces d’un mystérieux trafiquant d’animaux rares…

 

Avis :

Quand on présente ce livre, on est obligé de parler de Où est Charlie ? Vous vous rappelez ce petit homme, avec son chien, qui
se cachait dans des dessins très complexes ? Et bien Shen Shan, c’est un peu son petit frère, mais avec un livre mené totalement différemment. Ici, et c’est vraiment un point positif, il y a une véritable histoire. Simple bien entendu, le but étant
principalement de faire participer le lecteur


On retrouve ici les héros du tome 1, Shen Shan part à la recherche de son perroquet, qui a disparu, bien contre son gré.
L’histoire se passe dans le monde asiatique, mais c’est le monde du bateau qui est particulièrement mis en avant et qui séduira à coup sûr les garçons.

Il est dommage que les missions soient assez simples et qu’il n’y ait pas, sur chaque page, de petites choses en plus à
chercher, pour prolonger le plaisir de l’histoire. Pourtant, l’ensemble est agréable, convainquant, donne envie d’avancer dans l’histoire et puis, avouons-le, se faire appeler « Honorable Lecteur »
c’est la classe ! Un autre petit plus, les indices qui sont proposés aux lecteurs pour les aider à réaliser les missions. Cela permet quel que soit son niveau de lecture ou de connaissance de
résoudre chaque mission, sans regarder la réponse !


Un bon point pour ce livre jeu, très proche de l’album, aux grandes illustrations qui fourmillent de détails.

http://www.editions-sarbacane.com/images/doubleshenshan2.jpg

 

Logo - Mercredi journée des enfants - Les lectures de Liyah

  Mercredi Journée des enfants,

une initiative de Liyah,


Les participants :

Dounzz, Mirontaine, Sofynet, Martine,

Setsuka, Evilysangel, Nane, Hérisson,

Jelydragon, Hambre, Sharon,

 

 

 

 

A ne pas manquer cette semaine sur mon blog :

Swap Nouvel An 2011
> Inscriptions

KoKeShi
> concours

Un petit
concours d’Halloween

Lundi découverte 17 KoKeShi [concours Inside]

DSC02124.JPG

Les Kokeshi sont des poupées japonaises réalisées dans le nord de l’Archipel. Elles sont originellement faites de chutes de
bois. Leur corps comprend trois parties assemblées : des cheveux, une petite tête et un corps rond. Chacune d’elles est unique. Leur symbole reste mystérieux : objets de souvenirs, de
commémorations ou simples jouets d’enfants ?

Peu à peu elles se sont modernisées, et les créateurs ont gagné en liberté mais l’essence de leur existence reste commune : la
poursuite de la beauté et de l’art par la simplicité et la pureté des formes.

Sculptées, peintes et laquées elles sont aujourd’hui offertes en signe d’amour, d’amitié ou de bonheur !

 

Les kokeshi sont des doll so cute ou des poupées kawai (tout est une question de langue…)

  DSC02127.JPG

Le hasard faisant souvent bien les choses j’ai le même jour reçu une Kokeshi offerte par mes parents, et deux livres de la
collection Kokeshi chez Milan Jeunesse. C’est donc tout cela que je souhaite vous faire découvrir !

DSC02126.JPG

Milan Jeunesse propose depuis 2009 une collection Kokeshi.

Couverture de Yumi

 

Yumi, premier titre de la série, a su séduire les petites filles… et les plus grandes aussi comme Emmyne, Celsmoon et
Valérie !


 

Par la suite deux albums plus pratiques sont apparus Kimonos et Ma petite fabrique de mode. Cet été un kit de rentrée est sorti
A l’école avec les Kokeshi, plus dans la gamme de la papeterie.

La rentrée 2010 est elle aussi riche en découverte puisque Couverture de Mon anniversairesort un deuxième album Aoki (dont je vais vous parler juste en dessous!!) mais aussi deux autres kit de papeterie : 

– Mon anniversaire : un kit comprenant invitations, badges, tatoos, tout pour réaliser une fête d’anniversaire aux couleurs des
Kokeshi

– Ma papeterie Kokeshi : un kit ultra kawai, qui va en faire craquer beaucoup !  A l’intérieur? Boites, cartes, enveloppes,
autocollants, stylos,

gomme, tampon…

 

 

Et tout cela devrait continuer en 2011 !

 

Annelore Parot, l’auteur, réalise des dessins adorables, modernes,
mais qui conser

vent l’esprit des Kokeshi originels! Elle a su créer tout un groupe de kokeshi, qui se croisent ou se rejoignent dans les
différents livres et coffret.

 

 

 

J’ai pour ma part été totalement charmée par Aoki !

L’objet livre déjà est très agréable : couverture molletonnée et petite kokeshi cousue dessus, pages épaisses, brillantes, des
rabats solides :) Du bon travail! Mais ce qui est encore mieux, c’est que le contenu est à la hauteur! Comme dans le premier Yumi, on va découvrir la culture japonaise, sur fond d’une petite
histoire, avec des petits jeux pour maintenir l’attention des enfants.


J’ai particulièrement aimé :

 DSC02131.JPG

Pouny ^-^ alors lui il est top Kawai, c’est ma nouvelle mascotte chérie :) Il me fait d’ailleurs penser au
panda de Liyah!

Vous ne trouvez pas >>

– les rabats (et autres…) qui nous permettent de découvrir plein de choses, notamment des mots japonais (leur signification,
mais aussi leur kanji (si c’est comme ça qu’on dit ?), des objets courants… Les pages au magasin sont superbes!

– l’ambiance générale, avec des illustrations très colorées, parfois très épurées, parfois au contraire
surchargées, qui permettent de ressentir un peu de l’ambiance des différentes scènes! J’avais hâte de sortir du métro, mais je serais rester des heures dans le jardin zen ou sous les sakuras
:)

– la dernière double page, qui brille dans le noir… j’étais comme une enfant en la découvrant!

 

J’ai moins aimé :

– la qualité littéraire du texte, il faut vraiment le lire comme un livre jeu et découverte, pas trop comme un album.

 

A conseiller donc, pour les petits (5-6 ans, pas avant je pense pour pouvoir faire les jeux!) mais aussi les grands
:)

 

 

 

Mais ce n’est pas tout, il y a un autre titre de la collection Kokeshi chez Milan Jeunesse dont je ne vous ai pas parlé ! Il
s’agit d’Ami(e)s.

 

Ecrit aussi par Annelore Parot, c’est en fait un carnet d’amitié à compléter.

A chaque page la petite fille (car c’est clairement pour les petites filles!) complète les informations, des classiques
renseignements personnels, à ses dessins de Kokeshi (il y a un tuto très bien fait), en passant des mots de ces amis. De quoi faire un carnet souvenir pour plus tard! Ce carnet est rempli
d’idées, et les dernières pages peuvent être découpées pour s’en servir comme kit de papeterie (notamment pour des invitations)



ma_kokeshiherisson.jpg

Vous êtes sous le charme ? Alors je vous propose de gagner Ami(e)s !

Comment faire ?

Vous devez créer une Kokeshi, et la poster sur votre blog!

Vous pouvez la fabriquer en bois, prendre une phot o créative d’une kokeshi que vous avez, la dessiner, ou si tout cela
vous semble assez difficile, faire comme moi, et la créer sur le club des Kokeshi de
Milan (inscription gratuite et rapide obligatoire!).

Vous trouverez aussi chez votre marchand de journaux le numéro hors série de Manon, spécial Kokeshi!


Un jury (à définir) choisira les 2 plus belles ! Mais pour que tout le monde ait sa chance, un troisième gagnant sera tiré au
sort !

Vous avez jusqu’au 10 novembre pour participer !

 

Et pour remercier tous les participants, dès que votre article est sur votre blog, signalez le moi en commentaire et je
vous envoie par mail une planche d’étiquettes Kokeshi à imprimer!

 

Les Kokeshi des participants (cliquez dessus pour aller sur l’article ou le blog du créateur)

Faelys

Photo

Nahe

Eidole

kokeshi1

Pierre De Lune

Kohana_interieur


 

 

 

 

 

  Nelfah


  Eidole 2ème version

 

 kokeshicarte

        Gwen

kokeshi.JPG

  Fleur

kokeshi-copie-1.jpg

  Leana

IMG

 
  Héloise (13ans) [il y a de nombreux détails à aller voir en plus grand sur le site
de sa maman]

Realisation_du_08-11-10.jpg

  Maddy (6ans) Version 1

  001.jpg

  Maddy (6ans) Version 2

012.JPG

 

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La ronde des livres #2 – 3 albums + 1BD –

La ronde des Livres #2 – encore des albums, mais une BD pour enfants s’est glissée au milieu!

 

Pleine Lune

pleine-lune.jpg
Un grand album splendide tout en noir et blanc. La beauté de cet album réside surtout dans la finesse qui caractérise les découpes dans les pages puisqu’en fait les illustrations ne sont que des jeux de découpes de pages, de noir sur blanc, de blanc sur noir.  L’histoire est sympathique, mais c’est vraiment ces découpes qui me resteront de cet album. Le seul aspect négatif reste selon moi sa fragilité, car manipulé par des mains de tout petits, il risque de se déchirer… le papier est solide pourtant.
J’ai passé beaucoup de temps à jouer avec les magnifiques pages. Les animaux sont merveilleux, et l’ombre que produit les découpes sur les pages blanches est un enchantement ! A voir absolument !
(j’ai fait des photos, mais je ne les ai pas là… si j’y pense je vous les montrerai)

 

Guillopé, Antoine – Pleine Lune .-  Gauthier Languereau, octobre 2010

L’avis de Gwen, quelques photos chez L’oiseau Lire
(librairie)

 

Allez raconte plein d’histoires

allezracontepleindhistoires.gif
C’est un mélange entre album et BD que je vous présente là. Il y a quelques temps une lectrice me demandait des conseils pour trouver une BD adaptée aux enfants. Après quelques recherches je lui ai proposé plusieurs titres, mais j’ai eu très envie de découvrir celui ci. Des petites histoires de 3 à 4 pages, très colorée, avec des petites cases, bien plus petites que dans les BD traditionnelles… le tout mené avec beaucoup d’humour et une présentation simple, et le tour est joué pour séduire les enfants.

J’aime beaucoup les pages de titres, qui présentent chaque histoire. A chaque fois une présentation drôle, par exemple pour l’histoire « La princesse au pays des monstres » l’histoire est garantie sans aucun chaperon rouge, sans père noel, sans Harry Potter, sans Astérix, sans Jacques Chirac, et entièrement déssinée sans les pieds!

Ensuite dans les histoires le shéma est toujours le même : un père raconte une histoire à ses enfants. Les bulles alternent donc entre le réel et l’histoire, mais il est très facile de s’y retrouver. En plus le père et les enfants créent souvent l’histoire ensemble, les enfants donnant leur avis, leur fin…

Mon seul reproche reste dans la taille des bulles… elles sont vraiment petites et même si l’effet est sympathique et permet  des contenus très épurés, il n’en reste pas moins que ce n’est pas écrit très gros, et que cela risque d’être difficile dans les débuts de la lecture…

Une bande dessinée idéale pour les enfants qui savent déjà lire tout seul, mais pour qui les BB traditionnelles sont un peu compliquées… et pour tous les adultes qui veulent passer un bon moment!

Trondheim, Lewis et Parrondo, José – Allez raconte plein d’histoires.- Delcourt jeunesse, 2003

 

Toi l’artiste !

toil-artiste.gif
L’hitoire commence dans un carnet à dessin, où l’artiste peind un train. A coté sur une feuille quadrillée, l’artiste écrit l’ histoire. Jusqu’au moment où le personnage principal, un cochon, entre en intéraction avec l’artiste !

On alterne alors entre les pages parfois dans le cochon agit, parfois l’artiste agit. Le petit cochon semble donc diriger l’artiste pour faire avancer l’histoire, et nous confronter aussi avec d’aures histoires…

C’est cette interaction forte qui est vraimen intéressante, qui donne envie d’écrire aussi l’histoire… Un album à lire et relire, à créer et recréer aussi je trouve…

Schärer, Kathrin – Toi l’artiste ! .- Ecole des Loisirs (Kaléidoscope), septembre 2010

L’avis d’un libraire, et celui de Tiphanya

 

Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante !

unecoliersauvelaplanete.gif
Tout commence dans les bureaux du Daily Comet, où un journaliste amène son fils pour la journée. Les évènements extraordinaires s’enchainent alors les uns après les autres, comme dans les pages d’un journal – ce que la mise en page sugère!- sans pour autant quitter la narration classique de l’album, avec des dialogues, jusqu’au moment où apparait une pieuvre géante. La fin de l’album est très chouette et amène à l’album la petite touche qui lui manquait pour qu’on le quitte avec le
sourire aux lèvres !


Asch, Frank; Asch, Devin – Un écolier sauve la planète d’une pieuvre géante ! .- Albin Michel Jeunesse, 2010

 

Et maintenant la Ronde des Livres rien que pour les albums… La ronde des albums donc, c’est tous les 15 jours, avec Liyah, et bientôt Noukette !

 

Aujourd’hui chez Liyah : Quand j’étais pas né et Il y a une maison dans ma maman !