La vague de Todd Strasser

Roman ados adulte

La vague

de Todd Strasser

Pocket, 2009

221 p.
 9782266185691 5,90 €


Thèmes : Société, 2nde guerre mondiale, Nazisme, effet de groupe

 

Présentation de l’éditeur :

« Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970.
Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort :  » La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action.  » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration? »

Avis :

Un roman que j’ai littéralement dévoré, avec plaisir. L’histoire se passe dans un lycée, et l’on suit principalement deux personnages, Ben Ross professeur d’histoire et une de ses élèves qui est rédactrice en chef du journal du lycée. Quand des élèves demandent à Ben Ross pourquoi les allemands ne se sont pas rebellés contre les déportations et exterminations, il ne sait pas trop quoi répondre… Il se lance alors dans des recherches, qui l’amène à mener une expérience… créer un mouvement, un groupe dans l’établissement, qui lui obéisse, pour voir jusqu’où ils peuvent aller.

Sauf que voilà, le groupe marche tellement bien qu’il commence à se répandre en dehors du cours… jusqu’à en devenir incontrôlable!

Ce qui fait froid dans le dos dans cette histoire, c’est à la fois que ce soit une histoire vraie, mais aussi que ça explique finalement assez bien la réaction des allemands (et pas seulement d’eux…).

L’ensemble est simple à lire, avec un rythme entraînant. C’est tout de même un peu dommage que ce soit si simple pour un tel thème, et qu’on s’attende autant à l’avancée des événements. C’est en tout cas un livre que je vais proposer aux troisièmes, une autre approche de la 2nde guerre mondiale, qui change radicalement, c’est plutôt bienvenue, surtout quand c’est cohérent niveau écriture, sans être trop compliqué à lire.

Un roman qui va me rester en tête quelques temps et qui me donne envie de voir le film…

 

En cherchant la couverture de ce roman, je suis tombée sur de nombreuses versions, que je partage avec vous, car elles font toutes passer quelque chose de différents…

lavague.giflavague2.giflavague4.gifhttp://www.inhaltsangabe.info/bilder/die-welle.jpg

A savoir :
Le film : il place l’histoire dans une école allemande, pour un impact encore plus fort…
L’auteur : Morton Rhue est le pseudonyme de Todd Strasser, sous lequel il a publié ce roman. L’invention de son pseudo est très intéressant, puisqu’il a en fait joué avec les langues. Ainsi Morton > Mort > Tod > Todd et Rhue > Rue > Strasse > Strasser
Merci à Esmeraldae qui m’a offert ce livre pour mon anniversaire!
 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

20 Commentaires

  1. Je l’ai lu l’an dernier et j’ai vraiment trouvé cela intéressant.

    Comme toi, j’ai regretté le manque d’approfondissement, cela aurait mérité une analyse psy plus pointue mais très abordable avec des élèves!

    Pas triop crevée après ce week end éprouvant?

  2. Pour les troisième il y a aussi « Matin brun » de Pavloff. C’est très court et percutant.

  3. les troisièmes avec un s, c’est mieux !

  4. Comme toi, j’ai été très intéressée par cette histoire, qui fait froid dans le dos. En revanche, je l’ai trouvé trop simpliste : les processus qui conduisent les élèves à adhérer à la Vague (le désir d’obéir à un chef, la volonté de se situer dans le groupe et ne pas être ostracisé, l’adhésion à des règles simplistes et autoritaires) ne sont finalement pas assez développés.

    J’ai peur que cela conduise les lecteurs à la réaction inverse de celle recherché, en se disant plutôt qu’ils sont trop intelligents pour tomber dans piège, plus que d’imaginer comment ils auraient pu s’y soumettre…

  5. Que j’ai aimé, et le film, et le livre!

    Chacun une approche différente et chacun une réécriture d’autre chose. Si c’est intéressant au point de vue de la seconde guerre mondiale, ça l’est aussi au niveau de la réécriture et de la transmission d’informations. Voir à ce sujet l’article sur Wikipédia, très bien fait!

  6.  Fifille Ado doit me me le pêter ( quand elle l’aura retrouvé dans le capharnaüm qu’est sa chambre!)

  7. Nous avons eu completement la meme experience de ce livre ! J’aime beaucoup l’explication du nom de plume de l’auteur

  8. J’ai vraiment hâte de savoir ce que vont en penser tes troisièmes ! N’oublie pas de me tenir au courant parce que comme je l’ai dis dans mon billet je me demande vraiment quel impact à ce livre sur les ados aujourd’hui !

  9. Je l’ai lu l’an dernier, mais j’attends toujours de voir le film!

  10. je crois que je suis plus tentée par le film.

  11. j’avais été assez déçue mais tu me rappelles qu’il faut que je voie le film !

  12. Le film m’a assez déçue.

  13. Je l’ai repéré mais je ne sais pas si j’aimerais puisque je connais l’histoire et le concept. Je n’ai pas vu le film non plus ceci dit…

  14. Un livre et un film que j’ai envie de voir et lire depuis longtemps.Passeras-tu faire un tour à la Fête du LIvre ce week-end ?

  15. je l’ai lu au printemps :

    impressionnant, on garde des frissons dans le dos et ce livre en tête.

    comme dirait un philosophe… l’histoire n’est qu’un recommencement…

  16. J’ai vu le film en option cinéma et en allemand aussi. ça donne des frissons. Parce qu’on pense que ce genre de choses, chez nous, ça ne peut plus arriver. Alors qu’en fait, si.

  17. Je n’ose pas compter depuis combien de temps je me suis promise de le lire celui-ci…Très intéressante l’idée de confronter les couvertures.

  18. Je n’ai aps lu le livre mais j’ai vu le film au cinéma et c’est un de ces films qui vous laisse sortir avec moultes interrogations. J’ai beaucoup aimé!

  19. Mon parrain qui est prof d’Histoire me l’a offert en BD, j’avais beaucoup aimé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *