Rentrée Littéraire jeunesse (article en mouvement)

Voici un article un peu foure-tout pour montrer que la rentrée littéraire, ce n’est pas que pour les adultes !

Les livres sont rangés par ordre de maison d’édition :) – il n’y aura pas tout, loin de là, juste quelques titres qui m’attirent, des petites maisons d’édition, des grandes…  mais cela pourra toujours vous donner des idées :) – L’article sera remonté à la une à chaque mise à jour, avec ce logo pour les nouveaux livres ajoutés

Albin Michel Jeunesse

Une rentrée chargée, voici quelques titres à découvrir :
Un nouvel album de Fred Bernard et François Roca – Anouketh, aux influences égyptiennes, à paraître en septembre.
Hardi Hérisson et autres poésies russes de Delphine Chedru à ne surtout pas manquer !! ;)
Les Papapas de Dupuy-Berberian et Joseph Jacquet, un album sur les familles recomposées…
En roman :
Le tome 2 de Hex Hall de Rachel Hawkins (le tome 1 ici)
La nouvelle série de Rick Riordan La pyramide Rouge + un autre roman de l’auteur Le jeu du chevalier.
On retrouvera aussi tous les héros préférés des enfants Pomelo en tête, mais aussi Mimi, Mandarine, Camille, Geronimo Stilton et encore plein d’autres choses trop chouette, comme la nouvelle assocition Benjamin Lacombe /Sebastien Perez pour l’Herbier des fées!

L’atelier du Poisson soluble

Le 22 août : Rien n’est moins sûr de Fabien Soret. Un album où tout est question de point de vue… et Jérôme, Amédée et les girafes de Nicolas Gouny : L’ours Jérôme pense être une girafe, mais celles-ci ne sont pas de son avis. Sauf que, pas de doute pour les ours : Jérôme n’est pas un ours, mais bien une girafe ! Rejeté par les deux communautés, Jérôme se sent bien seul. Un album sur la différence et l’amitié.

En octobre ça sera au tour des monstres avec L’ABC de la trouille d’Albert Lemant dont la présentation donne le ton :
« Attention Bêtas ! Car Découvrez Enfin, Frissons Garantis, Horrifiquement Illustré, Judicieusement Kitchissime, Lisez Mortifiés Notre Ouvrage Poissonneux Quasiment Répulsif Solublement Trouillesque, Un Vrai Wolcan eXtrême Yrrésistiblement Zin-zin !

.

Ed. Chocolat !

2 albums en septembre, 2 autres en octobre


Maman des monstres!
de Liano Cinetto et Poly Bernatene
Le petit bois de Dimanche soir d’Estelle Billon Spagnol et Xavier Colette (dont j’adore les illustrations!!)
Hans la chance un conte de Grimm illustré par Laure du Fay
L’étrange disparition de Piccola Bianca de Bariton Sabarly et Simon Moreau

 

 

 

De la Martinière jeunesse

image1er Septembre image

RÉVOLUTION de Jennifer Donnelly
Deux époques, deux jeunes filles, mais un lien, Louis-Charles, le fils de Marie-Antoinette. La révolution, mais aussi les recherches scientifiques actuelles sur le prétendu cœur de ce Louis-Charles…

18 août

SIX JOURS La fin d’un monde où le début d’un nouveau de Philip WEBB

Dans un Londres post-apocalyptique, quatre adolescents  partent en quête d’une mystérieuse relique très puissante, sur  laquelle repose l’avenir de l’humanité. Ils ont six jours pour  combattre les forces du mal…

 Didier Jeunesse

Douce La promesse de l’eau de Martine BOURRE, un album pour les grands, dans la steppe. Une histoire d’amitié, autour d’un cheval exclu par sa différence. Parution le 28 septembre.

Dans les livres CD :

Les plus belles chansons allemandes, collection Les petits cousins, illustrées par Rémi Saillard et Ronan Badel, juste parce que j’aime l’Allemagne, même si je n’en parle pas souvent ici !

Une réedition du premier album d’Eric Battut, sur un texte de Michel Piquemal, Pêcheur de couleurs. En compagnie de son ami Martin, l’oiseau qui pêche les couleurs, la vache Dandine va découvrir d’autres pays…

 

Ecole des Loisirs

* en septembre, chez Médium *

Au pays des pierres de lune de Tania Sollogoub
Premier amour, Russie et famille, le tout en France!

La femme nuage de JF Chabas
Trois contes mystiques, trois personnages en quête de hauteur qui posent des questions essentielles, autour de la nature.

Zénobie la fiancée du désert de Marie Goudot
Au coeur de l’antiquité, l’histoire de la jeune Zénobie nous est contée…

 

 

 L’édune

Les Rolinettes de François Rollin et Benjamin Chaud

François Rollin nous livre ses subtiles, iconoclastes, cocasses ou délirantes pensées.

Obstinément Chocolat ! d’Olivier Ka

Sept nouvelles d’Olivier Ka : un assortiment d’histoires aussi varié que surprenant  qui nous laisse en bouche des saveurs délicates, amères ou piquantes. Plus trois recettes à tester.

Petit Monsieur de Michel Piquemal, ill. par Eric Battut

Une histoire d’amour humaniste sur fond de maladie.  Une histoire qui se passe demain, dans l’avenir, bientôt peut-être

Morrigane

2 romans jeunesse à paraître en septembre

 L’or des Celtes de Valéry Le Bonnec et Akicraveri. Dès 9 ans, une enquête menée par 4 enfants.
 et Le Fabulleux roman de Sacha d’Angélique Barberat et Akicraveri. Dès 8 ans, l’histoire de Sacha un jeune garçon qui se retrouve embarqué dans l’histoire d’un livre.

 

 

MSK

Le tome 2 des aventures de Flavia de Luce d’Alan Bradley : La mort n’est pas un jeu d’enfant
Peut être lu indépendamment du premier !

Pocket Jeunesse

Des suite de séries à la pelle, avec :

Béhémoth, le second tome de la série Leviathan de Scott Westerfeld sort le 15 septembre (couverture non disponible)
L’exil
, le second tome de Chronique de la fin du monde de Susan Beth Pfeffer, le 1er septembre
Ange ou vampire
, le troisième tome de Vamps de Nancy A Collins, le 1er septembre aussi
La guerre
, tome 15 des Gardiens de Ga Hoole de Katryn Lasky, ainsi que le tome 2 du royaume des Loups, du même auteur, tous deux en septembre.

Sarbacane

2 albums à paraitre en septembre

L’étrange aventure du courageux chevalier très peureux d’Arnaud Alméras et Jacques Azam
Un chevalier tout petit au pays des oxymores

Les hommes n’en font qu’à leurs têtes de François David et Olivier Thiébaut
Un album original où les objets dressent le portrait de leurs propriétaires à travers des créations poétiques à la manière d’Arcimboldo.

Tourbillon

De nombreux livres pour les tout-petits avec
* Attrape d’Olivia Cosneau, un livre tout tissu 100% ludique (paru en juin)
* Totam et son doudou de Xavier Deneux,
un petit album accompagné de son doudou étiquettes à toucher, ainsi que Bon appétit Totam avec un petit avion marionnette.

Et deux nouveaux livres de Toto (blagues) : Bonne rentrée et Bon week end de Serge Bloch et Marie-Agnès Gaudrat.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Le bon, la brute, etc… d’Estelle Nollet

http://www.passiondulivre.com/get_photo.php?f=l-106206-710718178785018&dummy=20110628000702&l=100&t=lLe bon, la brute, etc…

d’Estelle Nollet

Roman adulte (à la limite du fantastique)

Albin Michel, 17 août 2011
9782226229748, 20€
250 pages

Thèmes : Secrets, Mensonges, Mort, Western, Maladie, Justice

Présentation de l’éditeur :
« Ses yeux pour qu’ils arrêtent il aurait fallu qu’il les arrache. Ca aurait changé sa vie. Quand on est un enfant on peut arracher les pétales d’une fleur les pattes d’une mouche le tissu des fauteuils mais pas ses propres yeux. Et quand on est un adulte et bien il est trop tard… » Bang a un don qui lui donnerait presque envie de mourir, Nao une maladie qui lui donnerait presque envie de vivre. Ensemble ils décident de partir comme on fuit. Du Mexique à Bali puis à la Centrafrique le road movie déjanté et tonique d’un duo pour le moins singulier qui, face à la folie du monde, s’invente une conduite de résistance inédite et fatale.

Mon avis :

Si j’ai trouvé le thème de ce roman intéressant, je l’ai trouvé assez inégal dans le rythme.
Deux personnages principaux, attachants même dans leurs défauts, des tas de personnages secondaires en majorité détestables, des relations truquées, tronquées, mais truculentes. C’est plaisant, on est tour à tour effaré ou amusé par les brins d’histoires qu’on découvre… Car je ne veux pas trop vous en dire mais dans ce roman on découvre les secrets cachés du commun des mortels, ou presque. Les pires secrets. Des histoires sombres, qui font froid dans le dos.
Bang et Nao, 2 pseudonymes, se cachent dans le regard l’un de l’autre pour exister. L’histoire de fond de ce roman rend les personnages attachants avec beaucoup de desespoir qui ne nous accable pas tout à fait.

Dans l’intrigue de ce livre, on s’attend à une fin, pourtant j’ai eu l’impression plusieurs fois d’avoir fini le livre, alors qu’il restait encore des pages. J’avoue que la toute fin, bien qu’elle ne m’ait pas surprise m’a semblé tout à fait adapter.
En fait ce roman se divise, en gros, en 3 pares. La premiètire qui ne m’a pas emballée mais qui est celle de la découverte et qui ne m’a donc pas arrêté; la deuxième est ma préféré bien que j’y ai trouvé quelques creux dans l’intrigue, parfois justifiés mais qui souvent m’ont surpris _ sûrement une fois encore la trop grande habitude de la littérature jeunesse _  La troisième, enfin, est de trop selon moi. Étrangement j’ai aimé ce que j’y ai lu mais j’ai eu l’impression d’être dans un autre roman, avec de nouveaux protagonistes. Tout cela est intéressant, les personnages sont marquants, mais dispensable selon moi.
Moi qui me plaint souvent des fins trop abrupts j’ai eu l’impression que celle ci trainée un peu trop.

L’écriture m’a porté tout au long de ce roman, sans que je puisse vraiment expliquer ce qui m’a plu dans celle ci…

Un livre dont je garde un bon souvenir général, avec une idée et une écriture à découvrir!

2ème billet dans le cadre de la rentrée littéraire, mais déjà le 5ème livre lu :)

Estelle Nollet a écrit en 2009 On ne boit pas les rats-kangourous,
un titre intrigant dont j’ai entendu beaucoup de bien, je pense tenter l’aventure!
Bourse Thyde Monnier de la SGDL (2009),
Prix Obiou (2010),
Prix Emmanuel-Roblès (2010),
Double Prix du jury et du public du premier roman de Chatou

Nous suivre et partager :
error0

Humaine de Rebecca Maizel

 

Humaine

de Rebecca Maizel

Roman adolescent

Albin Michel Wiz, avril 2011
9782226220011, 16€
453 pages

Thèmes : Vampire, Amour, Campus

 

Présentation de l’éditeur :
Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cent ans. Aujourd’hui son vœu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-sœur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…

Mon avis :

Une histoire de vampire, encore oui ! … Pourtant vous devriez lire encore un peu cet article, car le point de vue adopté dans ce roman a un petit truc en plus, qui a fait que je l’ai lu d’une traite.

Ça fonctionne bien en fait ! J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, ses découvertes, ses sensations. L’histoire n’a rien d’un secret, on la découvre même sur les affiches dans le métro. Lénah est un vampire de plusieurs centaines d’années. Elle va devenir humaine! Non seulement elle va devoir s’adapter à cette nouvelle vie, dans un siècle qu’elle ne connaît pas, mais en plus d’autres vampires, ses anciens amis, risquent de venir la chercher…

C’est un roman pour adolescent… et plus si affinités! Il y est beaucoup questions d’amour… pour notre plus grand plaisir puisqu’il y a un jeune garçon, beau comme un dieu… bon malheureusement pour moi il n’est pas du tout mon style, mais je me suis rattrapée sur les autres hommes qui croisent la vie de notre héroïne… un vampire sexy, un artiste adorable… ça me convient mieux qu’un riche sportif, même s’il est beau et gentil !

Bref mon avis sur ce livre ? Bon, plutôt bon, parce que j’ai un cœur de midinette, et que tout cela a bien fonctionné avec moi, larmes comprises, mais je conseille tout de même de réserver ce roman à un public féminin, adolescentes et autres lectrices qui ont aimé Damnés et Hush Hush par exemple… Un très bon roman pour faire fondre nos cœurs, qui nous entraine complètement dans son monde, nous fait prendre conscience de la chance qu’on a de vivre et ressentir et que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire!

Ce premier tome d’une trilogie nous laisse en plein suspense, et j’attends donc impatiemment la suite! Le tome 2 sortira en anglais le 22 juin 2011.

 

D’autres avis enthousiastes : Leiloona, Solenn, Lilie, Clarabel ou un peu moins chez Bladelor

Nous suivre et partager :
error0

Si tu m’entends de Sharon Dogar

Si tu m’entends

de Sharon Dogar

Albin Michel (Wiz), février 2011

ean 9782226208583, 15€

Roman pour adolescents
Thèmes : Accident, Adolescence, Amour, Famille, Vacances, Coma.

Présentation de l’éditeur :

Hal se sent étrangement connecté à sa soeur plongée dans le coma.
Le jeune homme croit même que Charley essaie de communiquer avec lui. En effet, c’est Hal qui a découvert la jeune fille
inanimée sur la plage de Cornouailles où ils passaient les vacances en famille. Maintenant qu’il est de retour sur les lieux de la tragédie, Hal se demande pourquoi il ne parvient pas à chasser sa présence de son esprit. Devant la plage, au son des vagues qui vont et viennent, Hal se laisse envahir par la voix de sa soeur.
Jusqu’à l’ultime vérité.

Mon avis :

Entre Charley et Hal, frère et soeur, il existe un lien très particulier. Pourtant Charley est dans le coma, suite à un mystérieux accident. Hal ne parvient plus vraiment à vivre, et retourner sur les lieux de l’accident va lui permettre d’être encore plus proche de sa soeur… au point de l’entendre.

Ce récit est à la fois poignant et léger, un mélange parfois supprenant et pourtant le tout est bien mené.  J’ai aimé les
interventions de Charley, ce coté complétement fantastique bien ancré dans la monde réel… tellement bien ancré qu’on a envie d’y croire…

C’est aussi l’adolescence qui est mise en avant, avec toute sa complexité et ses hésitations. Hal marche sur les traces de Charley, mais est-ce vraiemnt sûr ? L’accident de Charley en est-il vraiment un ? Quid des personnages secondaires, amis ou ennemis ?

Le roman, qui laisse la part belle aux dialogues, adopte un ton souvent léger. Des phrases courtes, des réflexions à demi
parfois, pour une lecture aisée… trop peut être vu le thème.

J’ai beaucoup aimé ce livre, cette histoire, la légerté de traitement est parfois surprenante, mais plutôt bien adaptée au
public. La fin cependant m’a un peu déçue, à la fois trop et pas assez, c’est difficile à expliquer. Sombre et joyeux, voilà qui pourrait définir ce livre. Malgré tout c’est une fin logique, qu’on sentait venir, et je ne peux pas vraiment le reprocher à l’auteur !

Un roman comme le dit Philip Pullman  » à la fois voluptueux et sombre ».

Un concours pour gagner ce livre a lieu sur le blog de Lilie.

Nous suivre et partager :
error0