Le bon, la brute, etc… d’Estelle Nollet

http://www.passiondulivre.com/get_photo.php?f=l-106206-710718178785018&dummy=20110628000702&l=100&t=lLe bon, la brute, etc…

d’Estelle Nollet

Roman adulte (à la limite du fantastique)

Albin Michel, 17 août 2011
9782226229748, 20€
250 pages

Thèmes : Secrets, Mensonges, Mort, Western, Maladie, Justice

Présentation de l’éditeur :
« Ses yeux pour qu’ils arrêtent il aurait fallu qu’il les arrache. Ca aurait changé sa vie. Quand on est un enfant on peut arracher les pétales d’une fleur les pattes d’une mouche le tissu des fauteuils mais pas ses propres yeux. Et quand on est un adulte et bien il est trop tard… » Bang a un don qui lui donnerait presque envie de mourir, Nao une maladie qui lui donnerait presque envie de vivre. Ensemble ils décident de partir comme on fuit. Du Mexique à Bali puis à la Centrafrique le road movie déjanté et tonique d’un duo pour le moins singulier qui, face à la folie du monde, s’invente une conduite de résistance inédite et fatale.

Mon avis :

Si j’ai trouvé le thème de ce roman intéressant, je l’ai trouvé assez inégal dans le rythme.
Deux personnages principaux, attachants même dans leurs défauts, des tas de personnages secondaires en majorité détestables, des relations truquées, tronquées, mais truculentes. C’est plaisant, on est tour à tour effaré ou amusé par les brins d’histoires qu’on découvre… Car je ne veux pas trop vous en dire mais dans ce roman on découvre les secrets cachés du commun des mortels, ou presque. Les pires secrets. Des histoires sombres, qui font froid dans le dos.
Bang et Nao, 2 pseudonymes, se cachent dans le regard l’un de l’autre pour exister. L’histoire de fond de ce roman rend les personnages attachants avec beaucoup de desespoir qui ne nous accable pas tout à fait.

Dans l’intrigue de ce livre, on s’attend à une fin, pourtant j’ai eu l’impression plusieurs fois d’avoir fini le livre, alors qu’il restait encore des pages. J’avoue que la toute fin, bien qu’elle ne m’ait pas surprise m’a semblé tout à fait adapter.
En fait ce roman se divise, en gros, en 3 pares. La premiètire qui ne m’a pas emballée mais qui est celle de la découverte et qui ne m’a donc pas arrêté; la deuxième est ma préféré bien que j’y ai trouvé quelques creux dans l’intrigue, parfois justifiés mais qui souvent m’ont surpris _ sûrement une fois encore la trop grande habitude de la littérature jeunesse _  La troisième, enfin, est de trop selon moi. Étrangement j’ai aimé ce que j’y ai lu mais j’ai eu l’impression d’être dans un autre roman, avec de nouveaux protagonistes. Tout cela est intéressant, les personnages sont marquants, mais dispensable selon moi.
Moi qui me plaint souvent des fins trop abrupts j’ai eu l’impression que celle ci trainée un peu trop.

L’écriture m’a porté tout au long de ce roman, sans que je puisse vraiment expliquer ce qui m’a plu dans celle ci…

Un livre dont je garde un bon souvenir général, avec une idée et une écriture à découvrir!

2ème billet dans le cadre de la rentrée littéraire, mais déjà le 5ème livre lu :)

Estelle Nollet a écrit en 2009 On ne boit pas les rats-kangourous,
un titre intrigant dont j’ai entendu beaucoup de bien, je pense tenter l’aventure!
Bourse Thyde Monnier de la SGDL (2009),
Prix Obiou (2010),
Prix Emmanuel-Roblès (2010),
Double Prix du jury et du public du premier roman de Chatou

Nous suivre et partager :
0

Humaine de Rebecca Maizel

 

Humaine

de Rebecca Maizel

Roman adolescent

Albin Michel Wiz, avril 2011
9782226220011, 16€
453 pages

Thèmes : Vampire, Amour, Campus

 

Présentation de l’éditeur :
Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cent ans. Aujourd’hui son vœu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-sœur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…

Mon avis :

Une histoire de vampire, encore oui ! … Pourtant vous devriez lire encore un peu cet article, car le point de vue adopté dans ce roman a un petit truc en plus, qui a fait que je l’ai lu d’une traite.

Ça fonctionne bien en fait ! J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, ses découvertes, ses sensations. L’histoire n’a rien d’un secret, on la découvre même sur les affiches dans le métro. Lénah est un vampire de plusieurs centaines d’années. Elle va devenir humaine! Non seulement elle va devoir s’adapter à cette nouvelle vie, dans un siècle qu’elle ne connaît pas, mais en plus d’autres vampires, ses anciens amis, risquent de venir la chercher…

C’est un roman pour adolescent… et plus si affinités! Il y est beaucoup questions d’amour… pour notre plus grand plaisir puisqu’il y a un jeune garçon, beau comme un dieu… bon malheureusement pour moi il n’est pas du tout mon style, mais je me suis rattrapée sur les autres hommes qui croisent la vie de notre héroïne… un vampire sexy, un artiste adorable… ça me convient mieux qu’un riche sportif, même s’il est beau et gentil !

Bref mon avis sur ce livre ? Bon, plutôt bon, parce que j’ai un cœur de midinette, et que tout cela a bien fonctionné avec moi, larmes comprises, mais je conseille tout de même de réserver ce roman à un public féminin, adolescentes et autres lectrices qui ont aimé Damnés et Hush Hush par exemple… Un très bon roman pour faire fondre nos cœurs, qui nous entraine complètement dans son monde, nous fait prendre conscience de la chance qu’on a de vivre et ressentir et que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire!

Ce premier tome d’une trilogie nous laisse en plein suspense, et j’attends donc impatiemment la suite! Le tome 2 sortira en anglais le 22 juin 2011.

 

D’autres avis enthousiastes : Leiloona, Solenn, Lilie, Clarabel ou un peu moins chez Bladelor

Nous suivre et partager :
0

Si tu m’entends de Sharon Dogar

Si tu m’entends

de Sharon Dogar

Albin Michel (Wiz), février 2011

ean 9782226208583, 15€

Roman pour adolescents
Thèmes : Accident, Adolescence, Amour, Famille, Vacances, Coma.

Présentation de l’éditeur :

Hal se sent étrangement connecté à sa soeur plongée dans le coma.
Le jeune homme croit même que Charley essaie de communiquer avec lui. En effet, c’est Hal qui a découvert la jeune fille
inanimée sur la plage de Cornouailles où ils passaient les vacances en famille. Maintenant qu’il est de retour sur les lieux de la tragédie, Hal se demande pourquoi il ne parvient pas à chasser sa présence de son esprit. Devant la plage, au son des vagues qui vont et viennent, Hal se laisse envahir par la voix de sa soeur.
Jusqu’à l’ultime vérité.

Mon avis :

Entre Charley et Hal, frère et soeur, il existe un lien très particulier. Pourtant Charley est dans le coma, suite à un mystérieux accident. Hal ne parvient plus vraiment à vivre, et retourner sur les lieux de l’accident va lui permettre d’être encore plus proche de sa soeur… au point de l’entendre.

Ce récit est à la fois poignant et léger, un mélange parfois supprenant et pourtant le tout est bien mené.  J’ai aimé les
interventions de Charley, ce coté complétement fantastique bien ancré dans la monde réel… tellement bien ancré qu’on a envie d’y croire…

C’est aussi l’adolescence qui est mise en avant, avec toute sa complexité et ses hésitations. Hal marche sur les traces de Charley, mais est-ce vraiemnt sûr ? L’accident de Charley en est-il vraiment un ? Quid des personnages secondaires, amis ou ennemis ?

Le roman, qui laisse la part belle aux dialogues, adopte un ton souvent léger. Des phrases courtes, des réflexions à demi
parfois, pour une lecture aisée… trop peut être vu le thème.

J’ai beaucoup aimé ce livre, cette histoire, la légerté de traitement est parfois surprenante, mais plutôt bien adaptée au
public. La fin cependant m’a un peu déçue, à la fois trop et pas assez, c’est difficile à expliquer. Sombre et joyeux, voilà qui pourrait définir ce livre. Malgré tout c’est une fin logique, qu’on sentait venir, et je ne peux pas vraiment le reprocher à l’auteur !

Un roman comme le dit Philip Pullman  » à la fois voluptueux et sombre ».

Un concours pour gagner ce livre a lieu sur le blog de Lilie.

Nous suivre et partager :
0

Maintenant, c’est ma vie de Meg Rosoff + film

 Roman adolescent

Maintenant, c’est ma vie

de Meg Rosoff

Titre original : How I live now

Albin Michel Wiz / Le livre de poche jeunesse
2-226-17006-5 / 978-2-01-322734-6
14€ / 5,50€

Thèmes : Adolescence, Amour, Angleterre, Anorexie, Guerre

 

 » Tout a changé l’été où je suis partie en Angleterre passer quelque temps chez mes cousins. Un peu à cause de la guerre, qui a chamboulé pas mal de choses, évidemment, sauf que de toute façon, avant la guerre je ne me rappelle presque rien – pas de quoi écrire un livre, contrairement à ce qui va suivre. Non, si les choses ont changé c’est surtout à cause d’Edmond. Voilà ce qui s’est passé… « 

 

Prix Luths (Allemagne), Prix Michael L. Printz (Etats-Unis) et Prix du Guardian (Angleterre)

Mon avis :

Ce roman lu à sa sortie en 2006 m’avait littéralement enchanté! L’occasion d’une Lecture Commune avec Liyah m’a permis de le relire, et ce livre reste un coup de coeur. Pourtant mon avis sera court, je suis pressée par le temps, et j’ai toujours du mal à parler des livres que je relis, c’est moins spontané…

 Une intrigue passionnante, entraînante, loin de la simple histoire d’amour, et du mystère, beaucoup, c’est ce qui m’a charmé dans ce roman. Daisy est une adolescente anorexique, envoyée de force en Angleterre, chez des cousins qu’elle ne connaît pas. Pourtant alors que la guerre se déclenche et que tous les éléments sont réunis pour lui faire vivre un enfer, l’amour est omniprésent dans ce livre. L’amour c’est ce qui rend Daisy vivante, la responsabilité c’est ce qui lui donne envie de vivre.

Les ellipses et l’intemporalité permettent à chacun d’y voir ce qu’il veut, d’interpréter le livre à sa manière. Les personnages sont mystérieux, ils créent un monde en marge de la guerre, sans que celle ci soit occultée ou diminuée. La petite Piper, amoureuse de la nature est un des personnages dont je me souvenais bien de ma première lecture…

Et malgré cette magie des personnages, le roman est très réaliste, saisissant et émouvant. A recommander sans modération !

Meg Rosoff nous entraîne dans ce récit avec brio, et m’a donné envie de lire ses livres suivants, et de parcourir régulièrement son blog.

L’avis très mitigé de Karine:) pour nuancer mon propos, puisque quand j’aime je ne sais pas dire le négatif :) ainsi que les avis de Tiphanya et Mélanie.

Extraits :

« Elle m’a demandé ce qu’on allait devenir et je lui ai dit que je n’en savais vraiment rien mais qu’il ne pouvait rien nous arriver tant qu’on était ensemble. Je lui ai demandé Tu sais ce que ça veut dire, invincible ? Elle a fait oui de la tête vu qu’à neuf ans elle a sans doute lu plus de livres que la plupart des gens durant leur vie entière. Alors j’ai ajouté Eh bien, tant qu’on reste ensemble, on est invincibles. »

Film :
adapté au cinéma en mars 2014 How I Live Now
Une adaptation américaine de Kevin Mac Donald. Avec Saoirse RONAN, George MAC KAY, Tom HOLLAND, Harley BIRD et Anna CHANCELLOR.
Sortie le 12 mars 2014. Drame / Aventure 1H46

  • Synopsis :Daisy, jeune New-Yorkaise de 15 ans passe pour la 1ère fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois,ces vacances se révèlent idylliques. Une parenthèse enchantée qui va brutalement exploser quand éclate sur cette lande de rêve la troisième Guerre Mondiale…

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0