La bonne farce d’Eric Battut + Oh! la belle lune

La bonne farceAlbums pour enfants

La bonne farce

d’Eric Battut

Petite souris décide de faire une blague à ses amis. La voilà qui crie Un loup bleu !, avant de rigoler avec ceux qui viennent voir ce qui se passe. Evidemment ce qui devait arriver… voilà le loup bleu ! A vous de découvrir la chute !

Eric Battut utilise à merveille l’espace des pages dans ses albums, et aborde toujours des sujets variés avec beaucoup d’humour ! Le fond blanc permet se concentrer sur l’essentiel et donc de jouer avec l’immensité de la page. Nos héros paraissent bien petits, surtout par rapport au loup ! L’auteur utilise aussi les diagonales pour donner du mouvement, en faisant arriver et partir les animaux à travers la page.

Simple, visuel, avec des illustrations parlantes, parfait !

***

Oh la belle luneoh la belle lune

d’Eric Battut

Il fait nuit. Une paire d’yeux apparaît. Puis une seconde, et une troisième, d’autres couleurs… Tous suivent le spectacle de la lune ! Notre adorable petite souris revient ici dans un album consacré à la nuit, qui avec des dialogues très courts, permet d’instaurer une petit jeu pour le coucher.

Un jeu de patience, tant dans les mots que dans les illustrations d’Eric Battut, ici encore minimalistes, peut-être plus encore. Des pages noires, des ronds de couleurs, guère plus et pourtant un récit enchanteur et tendre ! Et une fin bien trouvée !

Les petites souris et autres petits animaux d’Eric Battut permettent d’aborder de nombreux sujets. Avevc leur silhouette minuscule et des mots percuttants et humoristiques, les albums de cette série sont à partager!   Une série à découvrir si vous ne connaissez pas ces titres, mon préféré reste Le secret (2004), autour du partage!

Didier Jeunesse, 2010 – 2013

+ Découvrir d’autres livres d’Eric Battut : Le Petit Poisson Rouge, Petit Monsieur et Une cité.

+ Challenge Je lis aussi des albums 

+  Si vous appréciez ce blog, vous pouvez voter pour les trophées influenceurs ! (un vote par jour) * Merci *
Et n’oubliez pas qu’en commentant les articles de ce blog vous participez pour remporter des cadeaux – 1 commentaire = 1 participation.
cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0

Une poule sur un mur…

UnePouleSurUnMur  Une Poule sur un mur …

Illustrations : Stefany Devaux

   Collection «Pirouette»

   Didier Jeunesse (1999)

   La célèbre comptine, suivie d’une belle berceuse :

   « L’était une petite poule grise,
    qu’allait pondre dans l’église.
    Pondait un p’tit coco
que l’enfant mangeait tout chaud. »

    Dès 2 ans

Qui ne connaît pas cette célèbre comptine ?

Le texte semble également « dessiné » (pas fait, à mon avis, pour de jeunes lecteurs, qui pourraient avoir du mal à déchiffrer) mais un adulte peut aisément  le lire.Elle est ici joliment illustrée par Stefany Devaux, grâce à des  dessins simples et colorés.

J’aime beaucoup cette collection « Pirouette » qui propose des comptines classiques illustrées (et même « mise en scène ») par des illustrateurs d’aujourd’hui.

 

Les couleurs sont souvent chaudes ou contrastées, il y a parfois des collages, bref, c’est toujours original et sympathique !

  Thèmes : Comptine, Fête, Pâques, Saison, Poule

 Une fiche pédagogique proposant de multiples activités (à destination des professeurs des écoles) est proposée sur le site de Didier Jeunesse.

 + Participation au Challenge Je lis aussi des albums Rendez-vous d’avril !

 

 

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0

Roulé le loup ! Praline Gay Para

Auteur : Praline Gay Para
Illustrateur : Hélène Micou

Collection : à petits petons
Éditeur : Didier Jeunesse (1999)

roule-le-loup

C’est l’histoire d’une grand-mère qui s’habille pour pouvoir bien danser au mariage de sa fille.
Bedam, bedi, bedam, bedi, elle marche, elle marche, elle marche.
Soudain, sur le chemin, un loup…
Le loup est affamé, mais la grand-mère ne se laisse pas impressionner.
Roule boule la grand-mère, et le loup sera bien roulé !

Thèmes : Conte-randonnée / Famille / Fête / Mariage / Loup / Ruse

J’aime beaucoup cette collection chez Didier Jeunesse, ce sont des contes dont le texte rythmé, est conçu (et mis en page aussi, avec des polices de caractères différentes ou des tailles de polices différentes) pour être lu à voix haute.

Les illustrations sont très chouettes aussi, très colorées et très drôles ! Dans cet album-ci, la grand mère à un menton pointu, pointu ! Et le loup une gueule qui n’en finit pas… Un conte plein d’humour que vous aurez plaisir à lire à vos p’tits loups !

Une participation au Challenge Je lis aussi des albums 2014

 

 

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0

Du bonheur à l’envers – Pascal Ruter

Roman pour jeunes adolescents

Du bonheur à l’envers

Pascal Ruter

Didier jeunesse, mai 2013
9782278059379, 14,20€

 

          Fort du succès du Coeur en Braille Pascal Ruter met de nouveau en scène le personnage de Victor. Plutôt que de nous livrer ce qui se passe après le Coeur en Braille l’auteur revient en arrière, avec l’année de CM2 de Victor.

Une année chaotique à la maison. Les parents de Victor ont du mal à s’entendre, la tante Etoile a des « problèmes de communication » et l’oncle qui débarque fini de jeter le trouble dans la famille.

         Cette histoire met en scène un Victor plus jeune et avec lui un ton et une écriture plus enfantins. S’il y a comme dans le Coeur en Braille des sujets sensibles, l’ensemble est moins percutants et surtout moins drôle. Les adultes, beaucoup plus présents, donnent beaucoup de leçons de vie à Victor qui lui permettent d’avance mais il manque d’autonomie, ce qui fait sa force dans l’autre histoire.

         L’oncle Zac pourtant est un vrai personnage original et intéressant mais c’est la jeune voisine, narratrice occasionnelle que j’ai le plus apprécié. Je regrette d’ailleurs qu’elle ne soit pas plus présente, avec son histoire difficile.

          On croise la maladie, la mort, l’amour, l’amitié, le théâtre mais aussi le chômage, le travail, les décisions d’adulte et la folie salvatrice. Tout un programme bien mené par l’auteur qui permet de ne pas tomber dans le pathos tout en traitant des vrais thèmes de la vie quotidienne des enfants. Les adultes, bien présents dans ce roman donc, se révèlent finalement eux aussi fragiles et susceptibles de commettre des erreurs, une vision intéressante en littérature jeunesse.

         Il n’y a finalement pas vrai sujet central dans ce roman, mais une multitude de petites histoires, toutes sympathiques il est vrai, mais l’ensemble est moins prenant. Les personnages heureusement sont encore une fois savoureux ce qui permet de passer un bon moment! Comme dans le Coeur en Braille les personnages ont tous leur histoire et Victor est le lien qui nous permet de tous les découvrir. Un Victor plus jeune mais toujours aussi attachant qu’on a plaisir à retrouver

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0