Clichy – Vincent Jolit #RL2013

Roman
Rentrée Littéraire 2013

Clichy

de Vincent Jolit

De la Martinière, 2013
9782732460260, 14,90€

Vincent Jolit nous conte dans ce livre l’histoire de Louis, Docteur Louis, auteur en devenir de Voyage au bout de la nuit. Il nous conte surtout l’histoire d’Aimée, jeune fille inconnue dont l’histoire n’a pas retenu le nom. Une jeune femme qui pourtant a joué un rôle prépondérant dans l’écriture de Voyage au bout de la nuit.

Dans Clichy, Vincent Jolit invente Aimée, il la rend réelle, explique son rôle mais tente aussi d’imaginer son état d’esprit lors de sa rencontre avec Louis, lors de son travail avec Louis. Car si Aimée n’a pas écrit Voyage au bout de la nuit elle l’a inlassablement tapé à la machine, essayant de décrypter notes et ajouts de Louis. On découvre donc Louis Ferdinand Céline alors Docteur Louis ainsi que Voyage au bout de la nuit, par bribes documentées dans un mélange romanesque plutôt bien construit.

Le personnage d’Aimée, au centre de ce roman, reprend ainsi un peu de la place qu’il mérite dans l’histoire, celui d’une secrétaire à bout de force tant le manuscrit est complexe et dérangeant. Si Vincent Jolit ne fait qu’imaginer, l’histoire semble cohérente d’un bout à l’autre, elle sonne vraie tant les pensées d’Aimée ont du être celles de la personne qui a découvert pour la première fois Voyage au bout de la nuit.

L’écriture est romanesque mais pourtant souvent sèche, hachée. Le narrateur nous parle d’Aimée et de Louis, avec des considérations sur leur probables pensées mais sans jamais laisser la parole, le « je », à ces personnages. Sans doute l’habitude de la littérature jeunesse joue-t-elle dans mon ressenti mais je me suis sentie finalement étrangère à ce récit. L’auteur redonne sa place à Aimée dans l’histoire mais pas dans le coeur des lecteurs. Ne pas avoir lu Voyage au bout de la nuit se pose aussi comme un frein à la compréhension de cette histoire qui repose en grande partie  sur le texte de ce roman.

Clichy est un roman documenté qui permettra aux lecteurs de Louis Ferdinand Céline de découvrir un autre aspect du personnage en même temps que la découverte d’Aimée, mais finalement je n’ai guère pris de plaisir à la lecture, juste un peu de curiosité.

Extrait :

« […] nous avons déjà dit qu’il était bel homme. Mais, avec Aimée, c’est une autre affaire. Puisqu’elle est l’héroïne de cette histoire, il semble de bon ton de la décrire un peu, ne serait-ce qu’afin de l’incarner, retirer le voile qui la recouvre. Le couac – parce que couac il y a -, c’est que nous ne possédons aucune indication permettant d’entreprendre ce portrait physique – sa situation est radicalement inverse à celle de Louis : on voudrait bien, il faudrait, mais on ne sait pas. « 

 

+ Lu en partenariat avec Babelio dans le cadre de l’opération masse critique de la rentrée. 

+ Challenge 1% Rentrée Littéraire – Profitez en pour découvrir les coups de coeur d’octobre des participants

+ L’avis de Filou49.

+ Un premier roman

Nous suivre et partager :
error0

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. oh une revenante sur mon blog, je plaisante, chacun fait comme il veut, comme il peut !!
    chez nous aussi soleil, 24 degrés, moins chaud que sur mes photos mais bon c’est appréciable fin octobre !!
    Je suis en train de lire « mémoire enfouie » B. Varel, pas récent mais j’aime bien
    bisous

  2. Ah mince, ta dernière phrase me rend perplexe d’un coup. Je me disais pourtant que ça avait l’air bien…

  3. C’est très curieux ! J’ai adoré ce roman ! C’est un des livres de la rentrée (et j’en ai lu une vingtaine maintenant je pense) qui m’a donné le plus de plaisir à sa lecture. Avec en tête Au revoir là-haut et Kinderzimmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.