De mémoire d’arbre – 1917 : Fin de la guerre…

1917De mémoire d’arbre

1917 : Fin de la guerre prends courage

D’après la vie d’Édouard Estivaux

Sous la direction de Thierry Hardier

Tanguy Crovisier (illustrations)

Éditions du Tilleul (2021)

*****

Printemps 1917. Lors d’une permission, le soldat Édouard Estivaux grave le message suivant sur un hêtre “1917 fin de la guerre prends courage“. Au fil du temps et des années, il repassera souvent devant cet arbre. On ne saura pas ce qu’il a voulu dire par là car il ne le dira pas. Les promeneurs qui passeront sur ce chemin de Saint-Martin-la-Méanne s’interrogeront sur le sens de cette phrase. Mais l’essentiel n’est-il pas que les gens se souviennent de cette guerre et de cette génération sacrifiée ?

*****

C’est un petit livre que j’ai acheté par curiosité lors de mes vacances d’été, chez Mélanie qui vient d’ouvrir la librairie Prologue à Bort les Orgues en Corrèze. Je l’ai pris pour participer au challenge de Blandine sur la première guerre mondiale.

Il a été écrit pour que l’on se souvienne de cette inscription et du soldat qui l’a écrite, et qu’à travers lui on se rappelle de tous ces jeunes hommes blessés, morts ou traumatisés par cette guerre.

Les illustrations sont assez spéciales, je ne les ai pas franchement appréciées. Et surtout, elles n’accompagnent pas le texte, elles sont juste ajoutées à la fin de l’ouvrage.

Un petit livre pas inintéressant pour le côté “vie quotidienne” des poilus au front, mais qui ne m’a pas enthousiasmé. Il devrait plaire davantage aux gens du coin qui reconnaîtront les endroits dont il est question dans l’ouvrage.

Un article sur Tanguy Crovisier le peintre qui a illustré cet ouvrage.

Également sur le quotidien des soldats : Paroles de Poilus

*****

Un petit livre qui participe au challenge de Blandine De 14-18 à nous

Logo 1ere guerre 2021

Nous suivre et partager :

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. J’aime lorsque les livres nous permettent de connaître un parcours de vie, de lier la petite à la grande Histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.