La petite casserole d’Anatole – Album ♥

Casserole La petite Casserole d’Anatole

Isabelle Carrier

Éditions BilbOquet (2009)

oOoOo

Qui ne connaît pas l’expression “traîner des casseroles” ou “avoir une casserole au derrière“, expression qui veut dire que l’on est compromis dans une affaire douteuse ? Et je ne vous parle pas de l’actualité politique du moment… Bref.

Anatole, lui, n’a rien fait. Il n’est pas tout a fait comme les autres, c’est tout. Il traîne une petite casserole derrière lui. Il a des tas de qualités, mais bien souvent les gens ne voient que cette petite casserole qui l’encombre et dont il ne peut se débarrasser… Anatole se sent parfois très seul, fatigué, incompris. A cause de cette petite casserole, il doit faire plus d’efforts que la plupart des gens, mais personne ne s’en rend compte, alors des fois, il s’énerve ! Jusqu’au jour où il rencontre quelqu’un…

oOoOo

Casserole

Un album qui parle en termes simples de handicap. Quel qu’il soit. Une chose qui fait qu’on est différend des autres, qu’on a du mal à faire certaines choses, qu’on doit faire plus d’efforts que les autres (sans pour autant que les autres s’en aperçoivent d’ailleurs…)

Des dessins et des phrases très simples pour montrer combien il peut-être difficile d’être différend et surtout incompris.

Et combien le regard et la bienveillance des autres sont importants !

Un petit album très parlant et très touchant qui aidera peut-être certains à avoir un regard différend sur le handicap, quel qu’il soit !

Sans être forcement un “bisounours” on peut souhaiter un peu plus de gentillesse et de bienveillance dans ce monde qui nous entoure…

(Et puis zut, j’assume, oui je suis une bisounours ou une baba cool, je préfère l’amour à la guerre et je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça !!)

Casserole

oOoOo

L’avis de Blandine du blog Vivrelivre

 A partir de cette histoire, Éric Montchaud a réalisé en 2014 un court métrage d’animation de 6 mn qui a remporté le prix du public au Festival international du film d’animation d’Annecy 2014. Il a également été nominé aux Césars  du meilleur court métrage d’animation en 2015. Il a été sélectionné dans plus de 70 festivals.

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le koï et la grenouille

koïLe koï et la grenouille

Richard Plourde

Fabrice Boulanger (ill.)

Editions Tisseyre – Canada(2012)

$$$$

Les Éditions Pierre Tisseyre sont l’une des plus anciennes maisons d’édition du Québec. Elles publient aujourd’hui une quarantaine de titres par an, surtout dans le secteur pour la jeunesse. (Merci Wikipédia).

Richard Plourde est canadien, il habite au Nouveau-Brunswick près des monts Appalaches. Il est optométriste (il s’occupe de la santé de l’œil) et passionné de nature. L’idée de cette histoire lui est venue en aménageant un étang (dans lequel il a mis koï et grenouilles !) près du chalet de son père.

$$$$

Bekko, un jeune koï (une carpe japonaise) qui vit dans un étang a un secret : il est amoureux de Matsou, une jolie… grenouille ! Il n’ose lui avouer son amour (un poisson et une grenouille ?) mais devient son ami. Sans se douter que, de son côté, Matsou cache également un étrange secret…

$$$$

Le koï et la grenouille est un mignon petit conte aquatique. “Mignon”, parce que j’ai bien aimé cette histoire d’amour entre un poisson (une carpe koï s’il vous plait !) et une grenouille. “Petit” par le format, à peine 60 pages. “Conte” parce que cette histoire nous explique comment le koï est devenu le roi des étangs et même “conte initiatique” puisqu’il s’agit finalement de s’accepter tel que l’on est !

Un petit livre à cheval entre album et roman, comme souvent dans les “premières lectures”. Il y a encore pas mal d’illustrations (en noir et blanc) et la police de caractère est assez grosse.

Seul bémol : pour de jeunes lecteurs, la mise en page aurait pu être un petit peu plus aérée ! Un “bloc” de lignes, quand on commence à lire, c’est parfois difficile…

Au passage, j’ai appris une nouvelle expression (Québec) : savez-vous ce que veux dire “cogner des clous” ? Quand je suis tombée sur cette phrase, j’ai été surprise quelques instants avant de me rappeler que ce roman venait du Québec… Cela veut tout simplement dire “Lutter tant bien que mal contre le sommeil” (Allusion au mouvement de la tête, qui tombe à multiples reprises, comme un marteau qui cogne des clous – Wikipédia)

En bref ? Un petit livre que j’ai lu avec beaucoup de plaisir !

Enregistrer

Mon sorcier bien-aimé d’Audren

Mon sorcier bien-aimé
audrenmonsorcierbienaime.jpgAuteur : Audren
Illustration de couverture : Stephanie Blake

Editeur : Ecole des Loisirs
Collection : Neuf
Date : septembre 2009
Pages : 77
Prix : 8,00
ISBN 9782211097291


Roman (jeunesse)

Thèmes : sorcier, fée, magie, adolescence, acceptation de son identité, famille

Présentation de l’éditeur :
“Prénom : Amazir
Nom : Casablanquette
Âge : 9 ans
Signe particulier : sorcier ! Un vrai !
La preuve ? Et tac, d’un claquement de doigt, je range ma chambre et tic, d’un coup de baquette magique, je fais mes devoirs. Vous ne me croyez pas ? Très bien, de toute façon, aujourd’hui, j’ai
décidé d’abandonner tous mes pouvoirs. Fini le transport en balai et autres sorcelleries : ça ne m’amuse plus. Et puis comment savoir si Leslie Cocovino m’aime pour de vrai, si je l’ensorcelle ?
Renoncer à mes pouvoirs ? Mon frère, le petit Robert, va penser que je suis tombé sur la tête et mon père, le grand sorcier William Casablanquette, ne va pas être content ! Mais, tant pis.
J’ouvre le vieux grimoire et je prononce la formule magique :
Par le bazar du grand hasard.
Faites qu’à tous mes pouvoirs
Je dise enfin au revoir.

Ça y est, je ne suis plus sorcier ! Hou là là, qu’est-ce
que j’ai fait ? ”

Avis :
L’histoire d’Amazir est à la fois très simple (problème d’acceptation de ses origines) et très complexe, puisqu’il est sorcier! Un petit roman, très court, un peu simple peut être, mais avec un
joli message, celui de l’acceptation de soi, et puis avec une petite histoire d’amour en prime, qui raviera sans nul doute les plus jeunEs…

Bon ce n’est pas le meilleur livre d’Audren, mais il reste sympa!


L’auteur :

le site d’Audren

Une petite vidéo si elle passe (sinon voir le site de l’Ecole des Loisirs)


 

 

L’avis de Clarabel