Ces extravagantes sœurs Mitford – Bio

Mitford

Mois Anglais (2)
Biographie

Ces extravagantes sœurs Mitford

Annick Le Floc’hmoan

Fayard (2002)

*****

 Les six sœurs Mitford font partie de l’aristocratie anglaise. Une famille qui connaîtra des hauts et des bas financièrement et qui déménagera plusieurs fois.

Nancy, l’aînée, deviendra écrivain et viendra vivre en France pour être proche de son amant, un homme politique proche du pouvoir gaulliste.

Pamela, amoureuse des animaux, aura une vie un peu moins tumultueuse que certaines de ses sœurs, mais pas franchement conformiste non plus.

Diana épousera le chef des fascites anglais et approchera Hitler, tout comme sa sœur Unity, fascinée par le dictateur.

Jessica, après avoir participé à la lutte contre Franco en Espagne, ira vivre aux États-Unis où elle deviendra journaliste (et communiste).

La petite dernière, Deborah, est la seule qui aura une vie “conforme à son rang et à sa naissance”. Elle épousera un Duc et habitera dans un château.

*****

Nancy (1904-1973)

Pamela Mitford (1907-1994)

Diana (1910-2003)

 

 

 

 

 

 

 

Unity (1914-1948)

Jessica (1917-1996)

Deborah (1920-2014)

 

 

 

 

 

 

 

Tous ces portraits proviennent de la page Wikipédia consacrée aux sœurs Mitford.

*****

C’est un livre que j’ai mis pas mal de temps à lire (pour différentes raisons perso), alors même qu’il se lit très bien. Et que j’ai trouvé ça très intéressant. On suit la vie de cette famille célèbre et atypique à travers le XXème siècle. Donc on apprend beaucoup de choses sur les différents membres de cette fratrie, mais également sur le fonctionnement de l’aristocratie et de l’Angleterre au cours de ces années.

Une chose m’a franchement étonnée : Comment, dans une même fratrie, élevée par les mêmes parents (si on peut dire.. Par des nounous surtout !) peut-on avoir des personnes avec des opinions politiques aussi différentes ?? L’une des sœurs deviendra communiste, quand deux autres seront fascistes… Même s’il y a quelques “explications” à cela dans le livre, je trouve cela surprenant.

*****

Un roman policier avec cette famille : Les sœurs Mitford enquêtent

Une biographie qui participe à plusieurs challenges

Le tour du monde en 80 livres (France) chez Bidib

monde

*

Le Mois Anglais chez Lou et Titine

Merci à Belette pour les logos !

*

Il participe aussi à l’Objectif PAL chez Antigone

(J’avoue que je ne sais plus d’où il sort celui-ci, ni depuis combien de temps je l’ai !!)

*

Le crime de Paragon Walk – Enquête

crimeLe crime de Paragon Walk

Anne Perry

Coll. Grands Détectives

Éd. 10-18 (1997/vo 1981)

*****

Résumé éditeur : Un crime sordide vient troubler la quiétude huppée de Paragon Walk. Tandis que l’inspecteur Pitt, chargé de l’affaire, se heurte à l’hostilité et au mutisme des résidents du quartier, son épouse Charlotte, assistée de sa sœur Emily, la charmante Lady Ashworth, ne se laisse pas intimider par cette omerta de classe. De garden-parties en soirées, elles font tomber un à un les masques de l’élite. Les façades respectables de Paragon Walk se lézarderont peu à peu pour exposer à cet infaillible trio de détectives leurs inavouables secrets et mensonges.

*****

Avec ce roman, je découvre un autre duo (et même un trio !) de détectives : L’inspecteur Pitt, aidé par son épouse Charlotte, elle même accompagnée par sa sœur Emily. Comme dans “le condamné de Noël” (lien plus bas) c’est bien un roman policier avec une enquête mais dans lequel on parle beaucoup des différences sociales de cette Angleterre victorienne.

Comme dans d’autres romans de cette autrice, la haute société est outrée qu’on puisse seulement la considérer comme potentiellement coupable ! Le responsable de ce crime terrible ne peut être qu’un vagabond de passage ou un domestique… Mais ce ne sera pas aussi simple et d’autres malheurs arriveront.

Je devrais penser à lire un roman d’Anne Perry quand j’ai une “panne” de lecture. C’est toujours un grand plaisir, quelque soit le détective, de plonger dans l’atmosphère tellement dépaysante de ses romans.

Une autrice que je vous recommande si vous aimez les polars et l’Histoire

Anne Perry a en effet écrit des romans policiers qui se passent à différentes époques, pour le moment je n’ai lu que ceux qui se passent dans l’Angleterre victorienne.

J’ai hâte de découvrir ceux qui se déroulent pendant la 1ère guerre mondiale : La saga des Reavley (tu connais Blandine ?)

*****

D’Anne Perry, j’en ai lu plusieurs et nous vous avons présenté :

Esclave du passé (C’est avec le détective Monk), Le condamné de Noël

*****

Un roman qui participe à plusieurs challenges

Le challenge British Mysteries chez Lou et Hilde

Le tour du monde en 80 jours livres (Angleterre) chez Bidib

monde

à l’Objectif PAL chez Antigone

Mary Jane – Un combat perdu d’avance

MaryBD Ado/Adulte

Mary Jane

Frank Le Gall & Damien Cuvillier

Futuropolis (2020)

*****

Mary Jane est née en 1863 à Limerick. Puis sa famille est partie vivre au Pays de Galles. Où Mary Jane s’est mariée avec un certain Davies. Mais alors qu’elle n’avait que 19 ans, elle s’est retrouvée veuve, Davies étant mort dans une explosion de la mine où il travaillait.

Que faire ? L’union workhouse, l’asile de pauvres, où veulent l’envoyer ces dames du bureau de bienfaisance, n’a pas très bonne réputation : familles séparées, femmes ou enfants agressés, et les hommes y travaillent pire que des bagnards. Bref, Mary Jane décide de rejoindre le reste de sa famille à Cardiff. Mais une rencontre va la faire changer d’avis et la mettre sur la route de Londres…

*****

Comme souvent avec les BD, c’est la couverture qui m’a attirée.

Et puis cette petite phrase d’accroche sous le titre : “Si la société vous considérait comme une victime, ne seriez-vous pas déjà morte ?” Ensuite je l’ai feuilletée. Les illustrations me plaisaient et lire les premières planches m’a décidé à l’acheter. Ce que je ne regrette pas !

Les illustrations nous mettent bien dans l’ambiance de misère vécue par certains (et certaines) dans cette Angleterre victorienne. On ressent bien la solitude de Mary Jane, son incompréhension de la société Londonienne (et/ou sa naïveté ? Elle n’a que 19 ans au début de l’histoire).

Le personnage de Mary Jane est bien développé et on s’attache à elle, on voudrait l’aider… Combien de jeunes femmes comme elle, ont dû et doivent encore parfois, vivre une vie si misérable, affronter la solitude, le désespoir et bien souvent la violence…

Les flash-backs m’ont bien plu aussi. Il est intéressant de voir ce que chacun peut retenir d’une même personne.

*****

De Frank Le Gall, déjà présenté sur ce blog : Là où vont les fourmis, Miss Annie

Blog de l’illustrateur, Damien Cuvillier (une vidéo montre comment il réalise une planche)

Moka aussi a beaucoup aimé cette BD

Cette semaine nous nous retrouvons chez Noukette

La vidéo vous donne une idée du dessin et de l’ambiance.

Le condamné de Noël – Challenge Christmas time

condamnéJustice dans l’Angleterre victorienne

Polar adulte

Le condamné de Noël

Anne Perry

Grands Détectives

Éd. 10/18 (2015)

*****

Présentation de l’éditeur : Londres, 1868. Alors que la période de Noël commence, Claudine Burroughs ne se sent pas joyeuse à l’idée des bals sans fin, des obligations sociales et des évènements somptueux. Venir en aide aux femmes dans le besoin à la clinique Hester Monk lui a ouvert les yeux sur un autre monde, et le fait que son mari n’approuve pas ce choix la rend malheureuse. Mais les deux univers qu’elle côtoie vont bientôt se rencontrer.
Lors d’un gala de Noël, une femme est brutalement battue, et il apparaît rapidement qu’il s’agit d’une prostituée invitée clandestinement par l’un des invités. Le poète Dai Tregarron, accusé d’être l’agresseur, prétend qu’il ne faisait que protéger cette femme contre la violence de trois riches jeunes hommes. Claudine croit en l’histoire de Dai, mais face au rang social qui joue en sa défaveur, comment peut-elle prouver son innocence sans tout risquer ?

*****

Le condamné de Noël est un roman policier distrayant. Mais c’est aussi une description des mœurs en usage en Angleterre à l’époque victorienne (1832-1901). On y voit la place et le rôle de la femme, les mariages arrangés et ce que l’on pouvait se permettre de faire ou de dire selon que l’on était “puissant ou misérable”…

Si vous connaissez et aimez déjà la plume d’Anne Perry, ce roman-ci ne pourra que vous plaire. Sinon, c’est l’occasion de découvrir cette romancière chevronnée qui fût d’abord une criminelle (dixit Wikipédia)…

Un roman acheté pour sa jolie couverture et que j’ai lu d’une traite !

*****

Ce roman policier participe à deux challenges

C’est ma 4ème participation au Challenge Christmas time proposé par Mya

christmas

Et ma 1ère participation à l’Objectif Pal chez Antigone pour l’année 2020