Album jeunesse toujours… Lectures d’Avril

album

Album, Album, Album…

L’album est un format de lecture que j’adore… Et vous ?

***

Le dompteur de vent

Bernard Villiot & Thibault Prugne (ill.)

Éd. Gautier Languereau (2016)

***

El Loco, le vieux chinois, est mort. Dans la grange où il vivait, Sam, un jeune garçon curieux, trouve des tas de cerfs-volants multicolores. Sam se rend compte qu’El Loco n’était pas fou et qu’il avait un rêve. Un rêve que Sam se met en tête de réaliser, mais ne maîtrise pas le vent qui veut…

illustration empruntée au site de l’illustrateur

Si l’histoire ne m’a pas totalement convaincue (mais je ne saurais pas expliquer pourquoi !) les illustrations de Thibault Prugne sont toujours aussi magnifiques ! Rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil !!

Blog de Thibault Prugne

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté :
Le souffleur des rêves qui, lui était un coup de cœur total ! 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le conte chaud et doux des chaudoudoux

Claude Steiner & PEF (ill.)

InterÉditions (2009)

Album

Dans des temps très anciens, les gens vivaient heureux. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac de chaudoudoux. Lorsque quelqu’un mettait la main dans son sac, il trouvait t

oujours un chaudoudoux. Chaque fois que quelqu’un recevait un chaudoudoux, il se sentait chaud et doux de partout. Mais un jour, une sorcière vint semer la zizanie. Elle fit croire que les chaudoudoux n’étaient pas inépuisables, qu’il ne fallait pas trop en distribuer… Du coup, les gens devinrent radins et jaloux…

Ils ne sont pas mignons ces chaudoudoux ?

Quand on finit ce conte, on se dit : “si seulement ça existait !” Un truc tout doux, qui vous réchauffe et vous réconforte… Une très jolie histoire que je vous invite à écouter ci-dessous. Mais le mieux, bien sûr, est encore de se le procurer. Vous profiterez ainsi des chouettes illustrations de Pef, toutes en rondeur et douceur !

Sur le site de Claude Steiner, vous pourrez lire le texte intégral, et ci-dessous, vous pourrez l’écouter.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le parapluie de monsieur Roland

 Ariane Duclert & Aude Léonard (ill.)

La marmite à mots (2016)

Illustration empruntée au site de l’illustratrice

Monsieur Rolaalbumnd vit dans la rue, sous le regard pas toujours aimant des passants. Souvent, il se met à l’abri sous son grand parapluie. Mais un jour, en catimini, quelqu’un a volé son parapluie !

Une histoire sur l’exclusion, la vie dans la rue, racontée avec douceur, poésie et rêverie… Pour porter un autre regard sur celles et ceux qui vivent dans la rue ? Les illustrations, des photos mises en scène et “trafiquées” sont étonnantes !

Le tout forme un  joli album, très original dont la fin ne peut que faire penser à la chanson de Brassens “Un p’tit coin d’parapluie”

Blog d’Aude Léonard

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

challenge albums 2017Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Féroce, un album de J-F Chabas et D. Sala

FéroceFéroce

Jean-François Chabas & David Sala (ill.)

Casterman (2012)

¨¨¨¨

Féroce, c’est Fenris : Fenris était un petit louveteau comme les autres. Vraiment ? En fait, il n’était pas plus méchant que les autres, mais il avait l’air… féroce ! Et il faisait peur à tout le monde, y compris à sa mère. En grandissant, ce fut pire : il devint un loup immense, et son pelage rougeâtre, sa gueule encombrée d’énormes crocs et ses yeux à la lueur écarlate, faisaient fuir tout le monde. Résultat, Fenris, qui au départ n’était pas plus méchant que les autres, se retrouva seul et devint véritablement cruel. Une bien triste histoire, qui heureusement ne s’arrête pas là, mais je vous laisse le plaisir de la découverte !

¨¨¨¨¨¨feroce2

Une histoire, un conte, qui m’a beaucoup plu ! Combien de gens dans ce cas, rejetés, mal-aimés à cause de leur apparence et qui, du coup, malheureux, deviennent comme Fenris, des loups solitaires ? L’histoire est très belle, mais, comme souvent avec les albums (et les bd !) ce qui m’a tout d’abord attirée, ce sont les magnifiques illustrations de David Sala ! Comme dans l’album -des mêmes auteurs- que je vous ai présenté il y a quelques temps, Le bonheur prisonnier, les illustrations sont emplies de détails, de fleurs, de circonvolutions colorées…

Un album moins grand que “le bonheur prisonnier”, mais ici c’est un format à l’italienne, et en plus on leur pardonne parce qu’une page sur deux se déplie horizontalement ou verticalement, pour faire de très grandes illustrations !

Bref, c’est encore un superbe album que nous proposent ces deux auteurs et je vais vite regarder ce qu’ils ont fait d’autres, ensemble ou séparément…

Féroce Je viens de lire une critique qui faisait un parallèle entre les illustrations de David Sala et les peintures de Gustave Klimt. Et effectivement, en y regardant de plus près, on se dit que David Sala doit beaucoup aimer Gustave Klimt.

¨¨¨¨

De J.F. Chabas nous vous avons également présenté : Les lionnes, Sortilège et Récits extraordinaires.

Le site de Jean-François Chabas

Sur le site de l’illustrateur David Sala vous pourrez voir d’autres illustrations de cet album splendide !

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Challenge Albums – Racisme/Tolérance/Liberté/Respect…

Il y a une chanson que j’aime beaucoup, c’est “Né quelque part” de Maxime Le Forestier, je trouve les paroles tellement juste !

“On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
De Paris ou d’Alger Pour apprendre à marcher
Être né quelque part Être né quelque part
Pour celui qui est né c’est toujours un hasard…”

Non, personne ne choisit de naître ici ou là (de naître tout court d’ailleurs !) mais on peut -en principe- choisir l’endroit où l’on vit… Et pourtant combien de personnes souffrent du racisme, de l’intolérance, chaque jour ? Des adultes, mais aussi des enfants… Alors s’il y a des albums vraiment très importants à mes yeux, ce sont bien ceux qui montrent la diversité des êtres et des choses, ceux qui enseignent le respect, la tolérance, la liberté…Et la curiosité envers les autres (en les connaissant, on apprend à les comprendre et parfois même à les aimer !)

 Homme de couleur de J. RUILLIER (Éditions BilbOquet – 2007)

HommeDeCouleur

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) est un poète, écrivain, homme politique français, puis sénégalais et premier président de la République du Sénégal (1960-1980).

Il fut aussi le premier Africain à siéger à l’Académie française.

Il a également été ministre en France avant l’indépendance de son pays. Il a écrit ce poème grâce auquel on peut constater qu’il avait aussi le sens de l’humour !

Quand aux dessins plein d’humour de Jérôme Ruillier, ils accompagnent à merveille ce poème.

ob_c9eb4b_senghor

♥♥♥♥♥♥

PetitBond&LEtranger

Petit-Bond & l’étranger de Max Velthuijs (Pastel – École des loisirs – 1993)

A partir de 5 ans

Un jour, un étranger arrive au village et installe son campement à l’orée du bois. “C’est un sale rat puant”, “il faut se méfier des rats, ce sont des voleurs”, “ils sont culottés et paresseux” disent les amis de Petit-Bond. Petit-Bond, lui, n’est pas convaincu. A la tombée de la nuit, il se dirige en rampant vers le campement du rat…

Un bel album (lu il y a très longtemps, j’avoue ne pas me souvenir de tous les détails !) Je me souviens que le rat finira par être accepté (et même regretté quand il partira…)

Un album qui apprend à ne pas juger sans connaître, à être tolérant et à accepter les différences…

♥♥♥♥♥♥

ViteCachezVousVite, cachez-vous ! de Frank et Devin Asch (Albin Michel Jeunesse – 2007)

Éléonore Merlot, jeune et charmante chatte, abrite sous son toit une famille de souris avec laquelle elle entretient d’excellentes relations. Mais cette amitié, contraire à la loi féline, éveille les soupçons d’une vieille voisine. La police vient enquêter au domicile de Mme Merlot et ne tarde pas à relever certains indices trahissant la présence de ses pensionnaires. Heureusement, Éléonore a l’esprit vif et beaucoup d’aplomb et ne manque ni de sang-froid, ni de repartie !

J’ai tout de suite craqué pour les illustrations quand j’ai vu cet album… Il y a un petit côté vieillot et film policier des années 50 qui m’a tout de suite plu ! L’ambiance, très anglaise, m’a fait penser à Miss Marple (Une vieille dame détective dans les romans d’Agatha Christie pour ceux qui ne connaitraient pas) Elles sont étranges ces illustrations (mélange de photo et dessin ?) et je sais que beaucoup de gens n’accrochent pas. Pourtant, prenez le temps de bien les regarder : elles sont fines, délicates, pleines de détails et d’humour !

Quand à l’histoire, la chatte fait de la résistance en cachant les souris chez elle malgré la loi qui l’interdit, c’est une personne intelligente et gentille (bibliothécaire en plus !) Une “jolie” façon de parler aux plus jeunes d’une partie difficile de notre histoire.

♥♥♥♥♥♥

Vous trouverez ici une bibliographie intéressante sur la diversité linguistique, les processus migratoires et le racisme réalisée par une universitaire et deux bibliothécaires de Montréal. Et ici une autre biblographie réalisée par une enseignante.

SignatureNatVite