Le glacier qui refusait de fondre d’Hélène Gloria et Célina Guiné

Un album poétique sur une triste réalité, celle du réchauffement climatique.

Album pour la jeunesse à partir de 6 ans

Le glacier qui refusait de fondre

d’Hélène Gloria

et Célina Guiné

Editions La marmite à mots éditions jeunesse ,
hors collection, octobre 2020,
36 pages- 13,90 euros

 

Thèmes : écologie, glaciers, réchauffement climatique, avenir, planète, 

 

Présentation de l’éditeur: Aujourd’hui je suis allée marcher dans la montagne. J’ai levé les yeux vers les sommets. Que vous est-il arrivé, géants de glace?

 

 

Tout d’abord, quelle magnifique illustration de couverture! Tout comme la protagoniste que l’on voit au pied d’un de ces géants de glace, on se sent tout petit face à ces colosses. Rien ne semblait pouvoir les ébranler et pourtant ils sont devenus fragiles un jour, sans prévenir. Le glacier qui refusait de fondre est donc avant tout un album pour faire réfléchir les plus jeunes sur le dérèglement climatique et son impact sur notre planète.

Dans Le glacier qui refusait de fondre, Hélène Gloria aborde avec beaucoup de sensibilité un thème on ne peut plus actuel: la fonte des glaciers. Pourtant primordiaux pour l’équilibre de notre planète, les géants de glace perdent chaque jour du terrain. Et leurs grands corps gelés fondent comme neige au soleil.

Idée originale, le personnage principal raconte dans une sorte de monologue intérieur la lente agonie des glaciers. Au fur et à mesure du récit, nous comprenons que la jeune femme attend un enfant et qu’elle souhaite préserver son environnement pour lui. Elle lui décrit leur beauté fragile et fascinante et insiste sur l’importance de les protéger.

Les illustrations de Célina Guiné sont à couper le souffle! A l’aide d’un camaieu de bleu rehaussé de reflets blancs et rosés, l’artiste donne littéralement vie aux géants de glace. C’est sublime, j’adore!!!

Le glacier qui refusait de fondre est donc un magnifique album que je vous invite vivement à découvrir!

 

~Melissande~

 

+ Un autre album qui prête à réfléchir: Un jour d’été de Heyjin Go

+ Un documentaire sur Greta Thunberg présenté par Nathalie: Greta Thunberg: sauvons la planète! d’Elise Fontenaille

 

Album jeunesse toujours… Lectures d’Avril

album

Album, Album, Album…

L’album est un format de lecture que j’adore… Et vous ?

***

Le dompteur de vent

Bernard Villiot & Thibault Prugne (ill.)

Éd. Gautier Languereau (2016)

***

El Loco, le vieux chinois, est mort. Dans la grange où il vivait, Sam, un jeune garçon curieux, trouve des tas de cerfs-volants multicolores. Sam se rend compte qu’El Loco n’était pas fou et qu’il avait un rêve. Un rêve que Sam se met en tête de réaliser, mais ne maîtrise pas le vent qui veut…

illustration empruntée au site de l’illustrateur

Si l’histoire ne m’a pas totalement convaincue (mais je ne saurais pas expliquer pourquoi !) les illustrations de Thibault Prugne sont toujours aussi magnifiques ! Rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil !!

Blog de Thibault Prugne

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté :
Le souffleur des rêves qui, lui était un coup de cœur total ! 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le conte chaud et doux des chaudoudoux

Claude Steiner & PEF (ill.)

InterÉditions (2009)

Album

Dans des temps très anciens, les gens vivaient heureux. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac de chaudoudoux. Lorsque quelqu’un mettait la main dans son sac, il trouvait t

oujours un chaudoudoux. Chaque fois que quelqu’un recevait un chaudoudoux, il se sentait chaud et doux de partout. Mais un jour, une sorcière vint semer la zizanie. Elle fit croire que les chaudoudoux n’étaient pas inépuisables, qu’il ne fallait pas trop en distribuer… Du coup, les gens devinrent radins et jaloux…

Ils ne sont pas mignons ces chaudoudoux ?

Quand on finit ce conte, on se dit : “si seulement ça existait !” Un truc tout doux, qui vous réchauffe et vous réconforte… Une très jolie histoire que je vous invite à écouter ci-dessous. Mais le mieux, bien sûr, est encore de se le procurer. Vous profiterez ainsi des chouettes illustrations de Pef, toutes en rondeur et douceur !

Sur le site de Claude Steiner, vous pourrez lire le texte intégral, et ci-dessous, vous pourrez l’écouter.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le parapluie de monsieur Roland

 Ariane Duclert & Aude Léonard (ill.)

La marmite à mots (2016)

Illustration empruntée au site de l’illustratrice

Monsieur Rolaalbumnd vit dans la rue, sous le regard pas toujours aimant des passants. Souvent, il se met à l’abri sous son grand parapluie. Mais un jour, en catimini, quelqu’un a volé son parapluie !

Une histoire sur l’exclusion, la vie dans la rue, racontée avec douceur, poésie et rêverie… Pour porter un autre regard sur celles et ceux qui vivent dans la rue ? Les illustrations, des photos mises en scène et “trafiquées” sont étonnantes !

Le tout forme un  joli album, très original dont la fin ne peut que faire penser à la chanson de Brassens “Un p’tit coin d’parapluie”

Blog d’Aude Léonard

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

challenge albums 2017Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer