Visiter Lyon, avec enfants

Beaucoup le savent, j’habite en pleine campagne, dans la neige, les beaux paysages, mais bien loin des salons littéraires et autres événements parisiens alléchants… Mais j’habite malgré tout à une heure de Lyon, grande ville très agréable pour flâner, se promener, faire les librairies, la fête des Lumières… Nous y allions souvent quand on est arrivé dans la région, et depuis la naissance de ma fille nous n’avions plus vraiment eu l’occasion/l’envie. Les journées à marcher sans but précis, sans horaire de repas, et sans trop de pause, ce n’était plus vraiment l’idée, avec un bébé. Mais cette demoiselle commence à grandir, et nous reprenons donc le chemin de Lyon. Pas de fête des Lumières tout de même, la foule y est trop dense… Alors que peut-on faire à Lyon ? Voici le programme de notre prochaine journée lyonnaise.

Le Parc de la Tête d’Or

lyon

Grand classique, très adaptés aux citadins en manque de verdure, le Parc de la Tête d’Or offre un côté grande ville dans la nature dépaysant. Pas de vaches, de fôrets désertes… mais des jeux pour enfants, adaptés à tous âges, des activités variées, des animaux exotiques. En effet une partie zoo permet aux petits d’apprécier la sortie, avec plus de 400 espèces dans un espace libre et gratuit (et très grand!). Visite à compléter par le jardin botanique, avec serres, roseraies…
Il y a aussi quelques activités payantes, qui permettent d’y passer la journée entière sans s’ennuyer :  poney, pédalo, vélo 4 roues…
Nous irons le matin, encore en pleine forme, pour profiter aussi d’un endroit relativement calme, avant l’agitation de l’après-midi.

LuckySophie, une maman lyonnaise, vous parle aussi des autres parcs lyonnais (avec trampoline ou tyrolienne), et de pleins d’autres sorties. J’ai noté plein de choses mais nous n’avons pas encore testé !

Musée des Confluences

Un musée, pour une pitchoune de même pas 3 ans ? Et oui, mais un musée que je connais, Le Musée des Confluences, et qui sera donc vraiment pour sa découverte ! C’est toujours ce que je trouve difficile dans un musée avec un enfant, allier ses envies (d’avancer…), aux nôtres (de tout lire…). Là à Confluences, je connais déjà, il n’y a qu’une exposition temporaire que je n’ai pas encore vue. Relax donc, sans contraire, on avancera à son rythme. Je compte surtout l’emmener dans les salles Espèces (beaucoup d’animaux empaillés, et une belle scénographie), Origines (les dinosaures plaisent à tous les enfants !), et Venenum, histoire de voir serpents et mygales (non, elle n’aura pas peur, elle adore les araignées).
Et si elle fatigue vu que je ne prévois pas de temps de sieste ? Pas de soucis, le musée prête gratuitement des poussettes, on pourra donc continuer tranquillement la visite !

Un beau programme, pour une seule journée, mais nous avons l’avantage de pouvoir recommencer régulièrement !

Si l’envie vous dit de passer plus d’une journée sur Lyon (c’est trop court!), vous trouverez de nombreux restaurants et hôtels facilement en ligne, comme sur Expedia Lyon. Et si vous souhaitez préparer la visite directement avec vos enfants un peu plus grands, il existe un guide adapté, dans la belle collection de guide voyage des éditions Graine2.
Graines de Voyageurs Lyon

Les six compagnons passent au rose !

***

Les six compagnons

1- Les six compagnons de la Croix-Rousse

 

de Paul-Jacques Bonzon

Hachette jeunesse, nouvelle édition 2014
La bibliothèque rose

 

Les six compagnons, les héros de mon enfance, font peau neuve, avec un changement de collection et de couverture chez Hachette. Ils font leur entrée dans la bibliothèque rose, dans une version plus moderne. Ces jeunes héros lyonnais, qui ont fait rêver d’aventures policières plusieurs générations ne se trouvaient plus qu’en brocante, ou presque, même si en 2010 un premier essai avait été fait en rose. Hachette a décidé de les relancer avec un lifting total, l’occasion de les faire découvrir aux jeunes actuels !

Crée dans les années soixante, cette série de Paul Jacques Bonzon met en scène un groupe de gônes, à la Croix Rousse, à Lyon. Dans le premier tome, les six compagnons de la Croix-Rousse, on découvre Tidou, un jeune garçon très attaché à son chien, Kafi, qui doit déménager à Lyon. Arrivé dans cette nouvelle ville, sans son chien, il va rencontrer de nouveaux amis, qui vont devenir grâce à cette première aventure ses compagnons : Gnafron, le Tondu, Bistèque, Corget et La Guille. A ces jeunes garçons s’ajoute, Mady, une jeune fille fragile qui deviendra rapidement le ciment de ce jeune groupe. Les aventures qu’ils vont vivre s’avèrent incroyables, dangereuses, et toujours palpitantes pour les jeunes lecteurs.

Magali Fournier offre aux Six Compagnons un nouveau visage, dans des illustrations résolument modernes. Alors bien sûr, les adultes qui connaissent déjà les six risquent d’être un peu dépaysés, moi la première, tant ces nouvelles têtes ne collent pas toujours aux anciennes illustrations. Mais peut importe finalement, puisque le but est de faire découvrir ces jeunes héros aux enfants, qui vont se régaler.

Les textes eux aussi ont été rénovés, un peu remaniés par l’éditeur, simplifiés. Forcément cette simplification des textes ne peut pas plaire à tous, et les six compagnons, qui étaient en collection verte, écrits pour des adolescents, se retrouvent en bibliothèque rose et accessibles à des enfants dès 8 ans. Une simplification à double tranchant, forcément, mais qui permet d’ouvrir cette série à un nouveau public.

Par ailleurs, contrairement à l’édition de 2010, cette nouvelle édition réédite les tomes dans l’ordre de parution initial, mais avec de nouveaux titres, avec trois tomes parus en mars 2014 : Les six compagnons de la Croix-Rousse, La pile atomique qui devient Alerte au sabotage et l’homme au gant, qui devient l’étrange trafic. Dommage cependant que ces nouvelles aventures ne soient pas aussi disponibles en Epub, une version numérique aurait permis d’apporter une autre touche de modernité.

Dans les six compagnons de la Croix-Rousse, on découvre, sous les yeux de Tidou, les différents quartiers de Lyon, ainsi que la géographie et l’histoire de cette ville un peu particulière. Plus qu’un tome qui permet de connaître les personnages, c’est une véritable aventure complète, avec beaucoup de suspense et d’action mais aussi une vraie sensibilité…

Les aventures des six compagnons sont toujours aussi prenantes et ces nouvelles éditions sont avant tout l’occasion de découvrir ou redécouvrir ces jeunes héros. Des aventures policières, mais aussi humaines et animalières, une bonne continuité à la série le Club des Cinq d’Enid Blyton.

concours

En partenariat avec Hachette Jeunesse, je vous propose de découvrir ou redécouvrir les aventures de ces jeunes héros !

Bibliothèque Rose

A gagner : les 3 premiers tomes de cette réedition 

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire aux deux questions suivantes :

1- Quel est le titre dans la réédition de 2014 du tome 2 La pile atomique ?
réponse dans l’article

2- Bibliothèque rose, Bibliothèque verte, on a tous lu au moins un livre de ces collections à succès ! Quand vous pensez Bibliothèque rose (ou verte) vous pensez à quel titre / héros ou auteur ?

+ 1 chance si vous êtes inscrits à la newsletter du blog (à droite), que vous nous suivez sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Hellocoton…) ou que vous avez relayé ce concours –
Laisser un deuxième commentaire pour le préciser. 

Concours ouvert à la France Métropolitaine du 13 mai 2014 au 2 juin 2014 – Règlement

 

*** Vous pouvez aussi participer aux trois autres concours en cours sur le blog :
Concours Mensuel Cadeau Maestro
– Concours La liste de mes envies
Concours Typos (sur le blog et sur facebook)

Bravo à Manon  – lot reçu

Le mystère de la Tête d’Or – Catherine Cuenca

Roman jeunesse

Le mystère de la Tête d’Or

1. Le trésor de l’Isle

2. L’énigne du grenat perdu

Catherine Cuenca

Gulf Stream, 2013

Lyon, 1806. Sur les bords du Rhône, près des sinistres ruines du château de l’Isle, Jeannot et Riri livrent les sacs de soie dans le quartier des canuts. Mais c’est bien dans le marécage qu’ils habitent, près de ces ruines hantées. L’attrait du trésor est fort mais ils n’osent pas s’en approcher. Pourtant quand ils découvrent un poème étrange qui semble être un indice pour un trésor, ils se lancent dans l’aventure.

Cette nouvelle série de Catherine Cuenca explore de nouveau l’histoire à quelques années du Passage des Lumières. Pas de science fiction ou de voyage temporel ici mais une vraie aventure qui prend place dans le Lyon du début du XIXème siècle. Un Lyon bien loin de celui qu’on connaît même si les endroits clés sont déjà bien repérés.

Outre cette découverte très intéressante de ce Lyon historique l’histoire est agréable et entrainante, avec trois enfants intrépides que rien n’arrête où presque. Si l’ensemble est parfois peu crédible tant le sort s’acharne, le lecteur suit leurs aventures avec passion. Jeannot, Riri et Céleste ainsi que de nombreux personnages secondaires sonnent eux très juste et c’est ce qui rend cette série aussi sympathique.

Dans le deuxième tome nos héros ont grandi mais les problématiques restent les même, avec sans doute un peu plus d’amour. L’histoire est différente, pourtant il y a toujours autant d’aventure, de mystères…

L’une des particularité de ce roman est son vocabulaire, car Catherine Cuenca ne se contente pas de nous faire découvrir le Lyon du XIXe siècle, elle nous fait aussi découvrir son patois. Tout au long du texte des mots sont insérés, avec bien entendu leur traduction. Ce patois, s’il pourra déconcerter au départ certain lecteur permet de créer une ambiance beaucoup plus historique et chaleureuse autour de nos jeunes héros. Par ailleurs stéphanois et lyonnais y retrouveront nombre de mots qu’ils utilisent encore quotidiennement et qui n’auraient pas besoin pour eux d’une traduction. Ces mots que j’ai découvert en arrivant dans cette région et que j’ai intégré moi aussi. Bugnes, Vogue, cuchon, berchu, gone, rouste, bichette… 

Le troisième tome est sorti au mois de novembre, voilà qui va permettre de retrouver nos jeunes héros.

 

cadeaumaestro

♥ Les ailes de la Sylphide – Pascale Maret

Roman pour adolescents
Rentrée littéraire 2013 jeunesse

Les ailles de la Sylphide

de Pascale Maret

 Editions Thierry Magnier, 2013
978-2-36474-313-7, 9,80€
181 pages

 

* avec un joli petit bandeau rose pour la rentrée littéraire ado, une belle idée de cette rentrée *

 Illustration de couverture Atsuko Ishii

Thèmes : Danse, Lyon, ballet, fantastique… et d’autres à découvrir (durs)

***

             Lucie est retrouvée nue, gisant sous les fenêtres de son appartement lyonnais. Interrogée sur son lit d’hôpital elle raconte son histoire, à sa manière. Une belle histoire, celle d’une enfant trouvée dans la forêt, amoureuse de la danse.

             Elle quitte ses études pour suivre les cours d’une école de danse à Lyon où elle est sélectionnée pour le premier rôle du ballet de l’année : Les Sylphides. A partir de là son histoire personnelle se trouve très liée à celle du ballet. Des ailes lui poussent dans le dos et en se promenant en forêt elle rencontre des Sylphides qui lui parle de son histoire, de son origine. L’histoire tragique d’une sylphide amoureuse d’un mortel.

La force magistrale de ce roman est de nous livrer l’histoire telle que la raconte Lucie, telle que la vit Lucie.

             On voyage entre aventure et poésie dans un univers qui devient de plus en plus sombre au fil des pages. Ce récit est sublime par son côté fantastique et c’est cela qui rend ce roman si magistralement bien construit. Un roman à la couverture splendide qui aborde plusieurs thèmes importants pour l’adolescence et nous offre un récit complexe. Le plus surprenant est sans doute de lire que l’auteur elle-même s’est laissée surprendre par son personnage et par son histoire au milieu de l’univers de la danse qui la fascine.

Un coup de cœur pour la construction mais aussi la très belle plume de Pascale Maret et cette Lucie si touchante.

 

Extrait :
Ça faisait trois jours que j’étais sur ce lit d’hôpital. Trois jours que je refusais absolument les visites, même celles de mes parents Trois jours que je restais obstinément muette face aux médecins et aux psychologues. Trois jours que j’essayais de remettre de l’ordre dans ma tête et de comprendre ce qui m’était arrivé ces derniers mois. Trois jours que je reconstruisais mon histoire, jusque dans ses moindres détails.
Alors quand le médecin est venu me dire que des policiers aimeraient me voir, j’étais prête. Ils étaient deux, un homme et une femme.

***

+ Une auteure originaire de Haute Loire que j’espère avoir le temps de rencontrer aujourd’hui au salon du livre de St Etienne si je ne sors pas trop tard des magasins de bricolage… 

+ Un coup de coeur aussi pour  Carole et Sophie (Fantasia) et ce n’est pas Clarabel qui dira le contraire!

+ Challenge YA#3 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :