La Ferme des animaux – D’après G. Orwell

fermeBD jeunesse
Adaptation de roman

LA FERME DES ANIMAUX

L’Hermenier, Labourot & Parada

Textes “pour aller plus loin” : Éléonore de Gé

D’après George Orwell

Jungle Pépites (2021)

*****

Éditeur : Dans une ferme d’Angleterre, les animaux, exploités par les hommes, décident de se révolter et de chasser les fermiers. Ils organisent alors une ferme gérée par les animaux eux-mêmes et instaurent un nouveau régime, l’Animalisme, qui promet égalité et prospérité pour tous les animaux.

Mais rapidement des désaccords naissent entre l’idéaliste Boule de Neige et son rival Napoléon. Ce dernier fait de lui un traître, le chasse de la ferme et y installe un régime totalitaire dans lequel les cochons ont tous les pouvoirs.

La vie pour les animaux devient de plus en plus dure, et les cochons adoptent progressivement le comportement si déplaisant des êtres humains. C’est ainsi que l’utopie démocratique de départ se transforme, car “Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres”.

*****

En le lisant je me suis dit que j’avais dû lire le roman parce que je connaissais l’histoire… Mais en fait non, j’ai lu “Le château des animaux” (génial !) une adaptation en plusieurs tomes de La ferme des animaux. Adaptation que j’ai préféré à celle-ci, beaucoup plus simple et enfantine.

J’ai tout de même passé un bon moment avec cet album. Les traits des animaux sont expressifs et ils ont, pour la plupart (cochons mis à part !), de bonnes bouilles. J’ai également bien aimé les couleurs et les cases sans cadres, ainsi que la mise en page, plutôt dynamique.

A la fin il y a quelques pages d’explications (qui était Orwell, le fonctionnement d’un moulin à vent) et de jeux (carnet rédigé et validé par des enseignants). La couverture est très belle aussi avec son liseré doré. Le tout est visiblement solide (pages cousues et collées) et il y a même un signet pour marquer sa page.

Bref, un album parfait pour faire découvrir cette histoire aux plus jeunes (et les amener à lire le roman plus tard ?)

*****

De Maxe L’Hermenier et Parada, une autre adaptation : Les misérables

De Thomas Labourot : Aliénor Mandragore et Garance

***

Une BD qui participe à plusieurs challenges

La BD de la semaine – chez Moka, Au milieu des livres

2022 en Classiques sur ce blog et chez Blandine (Vivrelivre)

2022

*

Le tour du monde en 80 livres (Angleterre) chez Bidib

monde

*

Sans oublier le Mois Anglais chez Lou et Titine

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

L’Odyssée d’ Hakim – De la Syrie à la Turquie

HakimDe pépiniériste à migrant
Roman graphique

L’ODYSSÉE D’HAKIM

Fabien Toulmé

Delcourt /Coll. Encrages

*****

T1 : De la Syrie à la Turquie (2018)
T2 : De la Turquie à la Grèce (2019)
Le 3ème et dernier tome “De la Macédoine à la France” est paru en juin 2020

*****

En 2016, Fabien Toulmé, s’interroge sur notre “froideur” face aux noyades de migrants essayant de traverser la Méditerranée (3500 morts en 2015 !) alors que l’on réagit beaucoup plus quand un avion s’écrase. Il se dit que pour avoir de l’empathie pour les gens, pour ressentir de la compassion, il faut les rencontrer, connaître leur histoire. Que ce ne soit pas que des chiffres en fin de journal TV. Il a donc rencontré Hakim, un syrien, et lui a demandé comment et pourquoi il était arrivé là, en France.

Après un rapide état des lieux de la situation en Syrie, nous suivons Hakim dans un long retour en arrière…

En fait, Hakim n’a jamais particulièrement souhaité venir en France.

En 2011, il avait 25 ans, était chef d’entreprise et avait une pépinière dans laquelle il adorait travailler. Il gagnait bien sa vie, avait une voiture neuve et venait de s’acheter un appartement. Mais il n’habitera pas longtemps dedans. Des jeunes voulant plus de liberté (et on les comprend !) se mirent à manifester dans les rues. Et parce que l’on avait trouvé un masque (utilisé pour pulvériser les pesticides !) dans sa voiture, Hakim va être arrêté, interrogé et torturé…

*****

A cause de son sujet, j’ai longtemps hésité avant d’ouvrir ce roman graphique.

Mais les critiques étaient élogieuses et j’avais vraiment beaucoup aimé la première BD de cet auteur.

Alors je me suis plongée dedans ! Et j’ai bien fait. Ce n’est pas une histoire drôle, mais on sourit à de nombreux moments. Fabien Toulmé a un don d’empathie certain et aussi le don de raconter les histoires. Hakim est un jeune homme extrêmement sympathique. Et petit à petit, au fil des pages, on comprend comment on “devient migrant”…

Ce n’est vraiment pas un choix dans le cas d’Hakim, c’est le moins qu’on puisse dire ! Après tout ce qu’ils ont traversé, j’espère pour lui et sa famille qu’ils vont bien maintenant (et j’aimerai qu’il en soit de même pour toutes les personnes qui traversent de telles situations d’ailleurs… Oui, je sais, je suis un bisounours).Hakim

C’est une histoire passionnante ! (même si cette situation est bien évidemment dramatique) et dans laquelle on apprend plein de choses.

J’ai vraiment hâte de lire le tome 3 !

Ajout d’octobre 2020 : J’ai lu le 3ème tome et c’est toujours aussi bien ! Instructif, humain, poignant…

Une BD qui devrait être présente dans tous les CDI de lycées et dans toutes les bibliothèques.

*****

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté le très beau : Ce n’est pas toi que j’attendais

Son blog

Petite bio sur le site de l’éditeur

*****

C’est bientôt le retour de la BD de la semaine !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Moon, tome 1 : La révolte de la colombe

Moon La révolte de la colombeMoon

Tome 1 : La révolte de la colombe

Karen Bao

Collection Macadam

Éditions Milan (2015)

φφφ

L’histoire : Moon nous raconte l’histoire de Phaet. Phaet n’a jamais senti le soleil sur sa peau, le vent dans ses cheveux, elle n’a jamais marché dans la neige ou plongé dans l’océan. Elle a grandi sur la Lune, colonisée par les humains depuis des décennies. A 15 ans, elle ignore tout de la liberté. Quand sa mère Mira est arrêtée, Phaet n’a plus le choix. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle s’engage dans la Milice et entre au service de la dictature.

φφφ

Mon avis : On sent bien que c’est un roman “jeunesse” et pas “young adulte” comme je l’ai vu noté sur certains blogs. Par l’illustration de couverture déjà, qui fait un peu “enfantin”, mais aussi et surtout par le manque d’approfondissement de certaines choses, tel que l’entrainement par exemple qui passe un peu vite.

La première partie du roman nous fait découvrir le monde de Phaet, sa famille et ses amis. La deuxième partie, c’est son apprentissage comme milicien et dans la troisième partie, tout bascule : elle apprend pourquoi sa mère a été arrêté, pourquoi son père est mort et un tas d’autres choses encore… Dont je ne peux pas parler sans dévoiler une bonne partie de l’histoire, ce qui serait un peu dommage.

Karen Bao nous décrit un monde totalitaire plutôt terrifiant, où tout le monde vit dans une bulle sans possibilité de s’échapper puisqu’il n’y a pas d’endroit viable en dehors des bases. De nombreuses questions restent en suspens, on attend donc le deuxième tome pour avoir les réponses à nos questions !

Une lecture agréable, je lirai le tome 2 avec plaisir.

φφφ

Pour la petite histoire, Karen Bao a commencé à écrire ce roman à… 17 ans !

φφφ

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie ANIMAL

SignatureNat